Informations pratiques

Quand et où partir, quelles sont les formalités administratives et les recommandations sur la destination de votre choix…

Autant d’informations qui vous seront utiles dans la préparation de votre projet.

Les informations communiquées dans cette rubrique peuvent être modifiées à tout moment et sont données à titre purement indicatif.

Pour une information fiable nous vous conseillons expressément de consulter le site France Diplomatie, rubrique Conseils Aux Voyageurs en cliquant ici.

Afghanistan

Zoom

Vivement que la paix revienne en Afghanistan ! Les voyageurs qui ont eu la chance d'emprunter cette ancienne route de la soie, vous le diront : ce pays est d'une beauté sauvage à couper le souffle. Qu'on y arrive par avion ou par la route, on ne voit que des montagnes, arides, qui couvrent quasiment tout le territoire. Il y a des vallées aussi, des torrents vertigineux dans les montagnes, des plateaux au nord, des rivières et des déserts de sable au sud, des monuments historiques qui témoignent de siècles de civilisations. Aujourd'hui, le pays est en ruines, les routes difficilement praticables, la sécurité inexistante. Les ruines des guerres successives de ces trente dernières années sont partout visibles. On s'aventure encore à Kaboul, ville dont la population a été multipliée par 10 depuis 30 ans, mais sans jouer les touristes. Hors de Kaboul, c'est encore plus difficile. Seuls Hérat et Mazar e Sharif sont encore accessibles par avion. On regrette Kandahar, Kundunz, Ghazny, la vallée du Panchir, le minaret de Jam, les lacs aux eaux turquoises de Band i Amir, les bouddhas géants taillés dans la roche de Bamiyan, hélas détruits par les Talibans. On regrette aussi la formidable hospitalité des Afghans qui, malgré une grande pauvreté, partageaient avec le voyageur le peu qu'ils avaient. Vivement des jours meilleurs, pour redécouvrir ce pays fascinant. Il est, aujourd'hui plus que jamais, très vivement déconseillé par le Quai d'Orsay.

Quand partir ?

Les moments les plus agréables en Afghanistan sont les saisons intermédiaires : mai/juin, et septembre/octobre. Le climat est de type continental, chaud l'été (torride à Kaboul) et glacial l'hiver...
Nawroz, le nouvel an persan, correspond au jour du printemps. A cette occasion avaient lieu des bouskachis à travers tout le pays, un jeu à cheval très particulier au cours duquel les cavaliers se disputent la dépouille d'une chèvre.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est exigé mais il est vivement recommandé d'être à jour pour le DTP, polio, typhoïde, hépatite A et contre la rage. L'eau n'est pas potable et les conditions d'hygiène sont exécrables. Ne boire que de l'eau en bouteille ou du thé dont l'eau a bouillie. Avant de partir consulter son médecin traitant et contracter une assurance rapatriement.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Etre habillé correctement, sans montrer ses jambes, ni les bras. Ne jamais circuler la nuit , hors de Kaboul c'est de la folie. Ne pas tenir de propos anti islamiste. Ne pas photographier sans demander l'autorisation.

Informations pratiques

Capitale : Kaboul 
Durée de vol : 10h
Décalage horaire :  3 heures et 30 minutes de plus (hiver) /  2 heures et 30 minutes de plus (été)
Monnaie : Afghani - Change : 1 € = 5 AFA
Langues : Le dari et le pachtou sont langues officielles mais il y a autant de langues que d'ethnies (hazara, aïmak, nouristani, baloutchi,...). L' Anglais est souvent parlé à Kaboul.
Voltage : 220 V, avec les mêmes prises qu'en France.

Conseils aux voyageurs

Afrique du Sud

Zoom

A la pointe du continent africain, l’Afrique du Sud est un terrain de jeu grandeur nature pour les amateurs de safaris. Lions, guépards, éléphants, girafes, singes, phacochères, vautours.. La liste des animaux qui gambadent paisiblement dans l’un des 22 parcs nationaux à de quoi donner le tournis aux voyageurs. Si la rencontre des Big Five est une aventure incontournable lors d’un voyage dans le pays, on peut également faire une étape balnéaire sur ses plages baignées d’une eau turquoise, paradis des surfeurs. Océan indien d’un côté, Océan Atlantique de l’autre, elle a de quoi satisfaire tous les plaisirs nautiques. Côté ville, on pourra s’étonner de passer sans transition d’un quartier branché de Cape Town à un désolant township. Car si 10 ans après la fin de l’Apartheid l’Afrique du Sud est devenu un état démocratique, certaines cicatrices ne sont pas totalement refermées.

Quand partir ?

Le Cap bénéficie d’un climat méditerranéen avec des étés chauds et secs (septembre à avril). Sur la côte, le climat est le plus agréable entre juin et juillet. Dans les parcs du Nord du pays (le Kruger en particulier), la fin d’année est idéale puisqu’il n’y a pas de feuilles aux arbres, ce qui permet de mieux voir les animaux. Enfin Johannesburg est très idéale en hiver local (mai à septembre).
La Fête de la liberté (27 avril) Cette célébration commémore les premières élections multiraciales en 1994 et la fin de l'apartheid.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Le pays est cependant classé zone 3 en terme de paludisme, notamment le Nord du pays (Parc Kruger). Il faut prévoir un traitement et bien se protéger contre les moustiques (spray, manches longues et pantalons longs le soir). Des cas de choléra ont également été rapportés dans cette région du Limpopo, mieux vaut donc ne pas boire l’eau du robinet et se cantonner aux bouteilles encapsulées. La vaccination contre la rage est recommandée en cas de long séjour aventureux. Ajouter dans sa trousse de voyage les médicaments dont on peut avoir besoin (peu de pharmacies dans l’environnement des parcs !) ainsi qu’un anti-diarrhéique pour faire face aux éventuels désordres liés aux changements de régime alimentaire. Le Quai d’Orsay insiste sur l’utilité d’une assurance garantissant couverture médicale et rapatriement sanitaire. 

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Tester les vins sud africains, de plus en plus renommés dans le monde entier. Si la ségrégation n’existe plus dans les textes, la réalité est souvent plus compliquée. Le sujet de l’apartheid demande un certaine diplomatie. Les côtes sud africaines comptabilisent le plus grand nombre d’attaques de requins au monde. Il faut respecter quelques règles de prudence notamment pour les surfeurs. Gare sur la route : les accidents de la route sont fréquents et deux véhicules sur trois ne sont pas assurés ! De plus les parcs ne contiennent pas toute la population d’animaux sauvages, et même si des grillages protègent le plus souvent les routes, il n’est pas incongru de croiser des phacochères et des volatiles posés sur la chaussée. Prudence !

Informations pratiques

Capitale : Pretoria 
Durée de vol : 11h
Décalage horaire : 1 heure de plus (hiver) / Aucun (été)
Monnaie : Rand - Change : 1 € = 11,78 ZAR
Langues : Le pays possède 11 langues officielles : anglais, afrikaans, ndebele, pedi, sesotho, swazi, tsonga, tswana, venda, xhosa et zoulou.
Voltage : 220-230 V, comme en Europe.

Conseils aux voyageurs

Albanie

Zoom

Voyager en Albanie reste une petite aventure car le pays se relève tout doucement de ses années de plomb et le tourisme n’est pas encore une institution. C’est une raison pour en profiter car le pays des Aigles offre encore une nature dans tous ses états, de la mer bleu azur aux montagnes escarpées, avec villes et villages d’un autre temps. On peut se contenter de lézarder sur la Riviera qui s’étend sur une longueur de 100km le long du littoral entre la baie de Vlora jusqu’aux confins de la Grèce. Ce n’est qu’une succession de plages, de criques encore vierges baignées d’une eau cristalline, et de villages comme Palasa, Dhermi, Vunoi et Himara, qui portent les traces de civilisations anciennes. L’extrémité de cette côte abrite la baie ravissante de Porto Palermo Sur cette péninsule, au milieu d’une végétation dense s’élève la petite citadelle d’Ali Pacha , qu’il avait fait construire au XIXème siècle en l’honneur de sa femme Il faut savoir quitter la côte : il faut voir la vieille ville de Gjirokastra, accrochée à flanc de montagnes au sud du pays, pour son architecture étonnante tout en pierre, rues, murs et toits . Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, en tant qu’exemple rare et bien conservé d’une ville ottomane, elle a inspiré la « Chronique d’une ville de pierre », d’Ismael Kadaré. Il faut parcourir aussi les rues de Berat, la ville aux milles fenêtres, vieille de 2400 ans, célèbre pour ses maisons aux murs blanchis et ses musées. L’Albanie peut devenir aussi une destination de rêve pour les amateurs de tourisme vert. Treks et randonnées commencent tout juste à être organisés dans les vallées et les massifs de l’arrière pays. C’est le meilleur moyen de rencontrer un peuple extrêmement hospitalier qui, selon la coutume, mettra un point d’honneur à accueillir ses hôtes comme des rois.

Quand partir ?

De mai à septembre. L’Albanie jouit d’un climat méditerranéen sur la côte et continental à l’intérieur. 
Le 28 novembre, fête de l’indépendance appelé aussi « Jour du drapeau », pour commémorer le 28 novembre 1912, indépendance face à l’Empire Ottoman. Défilés militaires au programme de ce jour férié très respecté.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccin obligatoire, mais la mise à jour des vaccins DT coq est conseillée, ainsi que celui de l’hépatite A. Pour éviter les gastro-entérites, fréquentes l’été en Albanie, il est préférable de boire de l’eau minérale en bouteille. Glissez dans votre valise tous les médicaments dont vous pouvez avoir besoin car les infrastructures sanitaires sont un peu défaillantes ainsi qu’un anti-diarrhéique pour faire face aux éventuels désordres liés aux changements d’habitudes alimentaires. Et pour une sécurité maximum, contracter une assurance « santé rapatriement » avant le départ.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie.

Là-bas

Les infrastructures touristiques ne sont pas encore aux normes européennes, et les coupures d’eau ou d’électricité sont encore fréquentes. C’est justement pourquoi il n’y a pas encore de tourisme de masse. Sur la côte par exemple, ne réclamez pas un scooter des mers : les activités nautiques, hors les bains de mer sont quasi inexistantes. Vous pouvez circuler avec votre voiture ou louer un véhicule sur place mais l’état des routes laisse à désirer et les chauffeurs ont une conduite souvent « virile » avec des véhicules vétustes. Pour cette raison, le Quai d’Orsay conseille de ne jamais conduire la nuit. Prévoyez un GPS en voiture si possible, la signalisation routière est quasi nulle dans le pays. L’Albanie vit au rythme du code d’honneur, qui comprend aussi bien des lois d’accueil et d’hospitalité qu’il entraine la vendetta. Les Albanais se feront toujours un plaisir de vous guider, de vous renseigner, et souvent en Français. Il faut être toujours respectueux de ses hôtes, avec une attitude et une tenue correcte, d’autant que nous sommes en pays musulman.

Informations pratiques

Capitale : Tirana 
Durée de vol : 4 h
Décalage horaire : Aucun
Monnaie : le Lek - Change : 1 € = 130 ALL
Langues : L’Albanais, mais le Français a été enseigné dans tous les lycées et reste assez répandu. L’Anglais et l’italien sont également largement pratiqués.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Algérie

Zoom

De Béchar à Béni Abbes, la découverte des oasis et ksours de la Saoura se fait loin des sentiers battus, sur la piste de vacanciers des années 20. Et puis, voici les ergs et les dunes. Où encore la mer, les plages et les rochers. Et sur ses rives, étincelante de blancheur, la casbah. Où sommes-nous ? En Algérie, un pays préservé où les touristes se font plutôt rares. La faute aux récentes années noires qui ont entaché sa réputation. Aujourd'hui, le terrorisme est sans commune mesure avec la situation qui prévalait dans les années 90, et la plupart des sites touristiques ont été sécurisés. Alger, Oran, Constantine, Bejaia, on peut s'y rendre sans danger à condition, pour le Sud du pays (Tamanrasset, Timimoun, Bechar) de passer par une agence de voyage agréée. Il faut dire que ce territoire grand comme 5 fois la France, bordé par le Sahara et la mer Méditerranée, recèle de nombreux trésors. Les amateurs d'histoire apprécieront les superbes vestiges d'époque romaine ou la casbah d'Alger, la capitale, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Ceux qui préfèrent l'aventure trouveront un terrain de jeu idéal au Sahara, qui recouvre 80% de la surface du pays. A dos de chameau ou au volant d'un 4x4, ils découvriront l'hospitalité légendaire des habitants du désert. Le temps d'une étape dans une oasis pour déguster un thé à la menthe autour d'un feu de bois, avant de s'endormir sous le ciel étoilé du Sahara.

 

Quand partir ?

Pour se rendre en Algérie : le sud du pays et le Sahara se visitent de préférence entre novembre et février. Quant au nord, préférez le printemps de mai et juin et l'automne en septembre et octobre.
L'Aïd el-Kebir. C'est la fête la plus importante chez les musulmans. Elle commémore la soumission d'Ibrahim à Dieu, qui accepta de sacrifier son fils Ismaël sur ordre d'Allah. Mais ce dernier envoya un mouton prendre la place de l'enfant. A cette occasion, on sacrifie un mouton.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est nécessaire. Il est recommandé de ne pas boire l'eau du robinet. Il faut également se protéger contre les moustiques qui pullulent le long des côtes (avec répulsif voire moustiquaire). Le Quai d'Orsay déconseille les baignades le long du littoral à proximité des zones urbaines. Pensez aussi à la protection solaire, surtout dans le désert.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne jamais refuser un thé ou un café offert. Mieux : prolonger la cérémonie en acceptant un second verre, même sans soif. Eviter à tout prix les tenues provocantes surtout pour les femmes. Se couvrir la tête lors de la visite de lieux saints. Il faut se déchausser avant d'entrer dans une maison ou dans une pièce recouverte de tapis. Les couples non mariés devront louer deux chambres dans les hôtels. C'est une obligation légale.

Informations pratiques

Capitale : Alger 
Durée de vol : 2h15 pour Alger
Décalage horaire : aucun (hiver) / 1 heure de moins (été)
Monnaie : Dinar algérien - Change : 1 € = 95 DZD
Langues : L'Arabe classique. Le Tamazight, dialecte berbère, est langue nationale depuis 2002. Le Français est aussi très bien parlé.
Voltage : 220 V

Conseils aux voyageurs

Allemagne

Zoom

Notre grand voisin germanique reste relativement méconnu des français. Pourtant la république fédérale ne manque pas d'atouts pour satisfaire les envies les plus diverses. La capitale, Berlin, est une ville avant-gardiste connue pour ses nuits branchées, ses nombreux créateurs et ses galeries d'art contemporain. Les amateurs d'histoire et d'authenticité peuvent sillonner les routes du pays à la découverte des châteaux médiévaux et des palais baroques de la Renaissance. Les amoureux de nature apprécieront les randonnées dans les parcs naturels de Bavière ou de la Forêt Noire. Les gastronomes se régaleront de saucisses, de jarrets ou de côtelettes de porc arrosés d'une grande pinte de bière. Enfin les enfants pourront rêver devant les stands enchantés des marchés célèbres de Noël.

Quand partir ?

Pour se rendre en Allemagne: de mai à septembre, pour éviter la pluie ou le froid. Mais les grandes villes se découvrent en week-end toute l'année d'un coup d'aile d'avion ou même de train et de voiture. Pensez à prendre un lainage pour les soirées fraîches et attention aux averses.
La fête de la bière (Oktoberfest). Un festival traditionnel et familial de 15 jours qui se déroule à Munich à la fin du mois de septembre. Elle débute par un défilé de 8000 personnes en costumes traditionnels. Comme son nom l'indique, on y consomme de la bière (plus de 6 millions de litres chaque année) mais on s'amuse également dans les attractions de la fête foraine.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n'est à signaler.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

La ponctualité est une qualité importante en Allemagne. Soyez à l'heure aux rendez vous. Lors des festivals ou des manifestations, les prix grimpent en flèche : pensez à réserver à l'avance votre hébergement. Les Allemands restent traumatisés par le souvenir du IIIème Reich. Sujet à aborder avec diplomatie.

Informations pratiques

Capitale : Berlin 
Durée de vol : 1h50 pour Berlin
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : L'Allemand est la langue officielle.
Voltage 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Andorre

Zoom

Située entre l'Espagne et la France, la Principauté d'Andorre, dont les origines remontent à Charlemagne, est l'un des plus petits pays du monde. Elle jouit d'un cadre magnifique dont elle a su formidablement tirer partie, au cœur des Pyrénées. Andorre est fière de ses montagnes , de ses chemins de randonnées qui circulent au cœur de paysages superbes, de sa trentaine de lacs, de ses chapelles romanes, de ses manifestations culturelles, et de ses stations de skis qui n'ont rien à envier à ses voisines des Pyrénées. Le tourisme est sa principale activité, l'hiver pour ses pistes enneigées, l'été pour ses parcs naturels où l'on pratique VTT, canyoning, via ferrata, murs d'escalade, équitation, quads et surtout balades et circuits en tous genres, que des centaines de randonneurs suivent avec ivresse. Une occasion également pour découvrir son patrimoine culturel et en particulier ses nombreuses petites églises aux belles peintures d'inspiration romane (Sant Joan de Caselles, La Cortinada, Sant Roma de Les Bons) qui parsèment le pays. Andorre est un pays de bonne humeur, où le soleil brille 300 jours par an et qui ne connaît pas le chômage. Ce pays nanti est aussi un Eden de la consommation, un énorme duty free shop, dont les prix attractifs profitent aux touristes de passage. Andorre la vieille (Andorra la Vella, en catalan) sa capitale, ne propose qu'articles venus du monde entier le long de son avenue de Meritxell. Très douée pour les affaires, fiscales en particulier, la Principauté sait tirer partie de l'argent des autres. Elle est petite, mais costaud !

Quand partir ?

Pour se rendre en Andorre : de mai à septembre pour les escalades avec une prédilection pour le printemps pour profiter des fleurs. Mais l'hiver est superbe our dévaler les pistes et le pays jouit de 300 jours de soleil par an ! En été, grâce à l'altitude, les températures ne sont jamais caniculaires.
Andorre aime la fête. Elle aime l'Epiphanie, la Saint Georges, la Saint Antoine et surtout la vierge de Meritxell, jour de la fête nationale le 8 septembre. Tout l'été, elle multiplie les occasions de s'amuser lors des fêtes communales qui animent les villages pour le plus grand plaisir des touristes.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème particulier en Andorre, pas plus qu'en France. Par sécurité, emportez dans votre valise une bonne crème solaire et une petite trousse de secours avec aspi-venin et désinfectant si vous partez en balade dans la montagne l'été.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les hôtels, restaurants et autres commerces, n'acceptent généralement pas les chèques. En revanche, les cartes de crédit internationales peuvent être utilisées pour effectuer des paiements et des retraits en euros aux distributeurs automatiques de billets. Ne remplissez pas trop copieusement le coffre de votre voiture de bouteilles d'alcool ou de cartouches de cigarettes. Vous risquez de payer des taxes si la douane vous contrôle. Lles quantités autorisées sans taxes au 1.12.08: pour voyageur de 15 ans et plus, 900 € de biens, 300 cigarettes (ou 150 cigarillos, ou 75 cigares ou 400 gr de tabac à fumer), 1,5 litre d'alcool titrant plus de 22° (ou 3 litres d'alcool titrant moins de 22° et 5 litres de vin tranquille), 75 gr de parfums et 3/8 litre d'eaux de toilette, 1 kg de café et 200 gr de thé. Attention, la valeur des produits alimentaires pouvant être rapportés, est limitée à 300 € pour les voyageurs âgés de 15 ans et plus, et à 150 € pour les moins de 15 ans). Ne partez jamais seul en balade dans la montagne. Gare aux excès éventuels du " Time Share ". Le Quai d'Orsay signale des abus de la part de certaines sociétés de vente d'appartements à temps partagé qui proposent des "packs vacances" avec des conditions de vente agressives et l'impossibilité de se rétracter après la signature d'un contrat de ce type.

Informations pratiques

Capitale : Andorre-la-Vieille 
Durée de vol : 
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Catalan (langue officielle), mais aussi le Français et le Castillan. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Antilles Néerlandaises

Zoom

Saint Martin est une île bicéphale. Côte pile, c’est la France son farniente et ses petits restaurants. Coté face, c’est la Hollande avec ses bars et boîtes de nuits ouverts jusqu’au bout de la nuit. Les deux pays européens cohabitent sur ce petit territoire des Caraïbes (88 km²) depuis 1648. La partie française dépend des départements d'Outre-Mer et la partie hollandaise est rattachée au groupe des Antilles Néerlandaises. Il n’y a pourtant aucune frontière, on peut circuler sans contraintes à la découverte de ses 36 plages. L’île Saint Martin est en effet une destination balnéaire par excellence. La température de l’eau oscille toute l’année entre 25 et 30°. Un bonheur pour les plongeurs qui apprécieront les lagons bordés de mangroves et de palétuviers. On dénombre pas moins d’une quarantaine de sites de plongée, notamment dans les îlots coralliens de la pointe nord. Moins sauvage, les deux capitales, Marigot et Philipsburg, envahies par les hordes de touristes qui se ruent dans les magasins hors taxe. Pour retrouver la nature, direction le pic du Paradis, le point culminant de l’île que l’on atteint par des petits sentiers de randonnée.

 

Quand partir ?

Le climat est constant toute l’année : chaud et humide, toujours agréable. Mais il vaut mieux éviter la saison des cyclones, en septembre et octobre. 
Le carnaval (en février). Il se prépare tout au long de l’année à Saint-Martin et dure plusieurs semaines. Les défilés de costumes à paillettes et à plumes rassemblent toutes les générations.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Il faut toutefois bien se protéger des moustiques, des cas de dengue ayant été déclarés. Par ailleurs les rayons du soleil sont particulièrement puissants, il ne faut pas oublier sa crème solaire, même sur les hauteurs où la brise pourrait faire oublier les ardeurs des ultra-violets.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Certaines boutiques de la zone hollandaise n’acceptent que les dollars. Il est parfois plus intéressant de payer en dollars car certains commerçants pratiquent le change 1$ = 1€ Louer une voiture est la meilleure solution pour visiter toute l’île. Les routes sont bien entretenues. Saint Martin est une île plutôt urbaine. A part les activités aquatiques, le contact avec la nature est assez limité.

Informations pratiques

Capitale : Marigot 
Durée de vol : 8h + escale d'une demi heure
Décalage horaire : 5 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été)
Monnaie : l'Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Dans la partie française, le Français est la langue officielle. Dans la partie hollandaise, c’est le Néerlandais. Le créole est aussi parlé par la majorité de la population. L’anglais est également très utilisé. 
Voltage : 220 V pour la partie française. 110 V pour la partie hollandaise, adaptateur nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Argentine

Zoom

Tango, gauchos, pampa, les mots clés de l'Argentine claquent comme autant d'exotismes ! L'Argentine, c'est un triangle isocèle à l'envers. Sur chaque coté, des frontières naturelles : la Cordillère à l'ouest, l'Océan Atlantique à l'est et la forêt tropicale au nord. Entre les trois, c'est un immense territoire contrasté qui s'offre aux voyageurs. Au sud, c'est la Patagonie, Ushuaia, terre du bout du monde aux accents de nature sauvage. Les gauchos règnent en maîtres incontestés sur cette région aride et désolée. Pour retrouver la civilisation, il faut remonter vers le centre du pays. La capitale Buenos Aires est installée sur la côte Atlantique. C'est une ville au parfum d'Europe en plein cœur de l'Amérique Latine : des grandes avenues commerciales, des demeures cossues au charme hispanique et une population aux lointains parents immigrés. Car selon un proverbe populaire et amusant, " Si les péruviens descendent des Incas, les argentins eux, descendent du bateau" ! L' immigration a donné naissance dans les bas fonds de la ville au tango, danse symbole du pays. Le voyage se termine au nord, à la naissance de la forêt tropicale, avec les impressionnantes chutes d'Iguazù. De quoi varier les plaisirs pour les voyageurs qui n'auront pas peur d'affronter les kilomètres.

Quand partir ?

Pour se rendre en Argentine : toutes ! La variété géographique et climatique du pays permet d'envisager un voyage à n'importe quelle saison. Pour la Patagonie préférez l'été de décembre à février. Pour supporter la chaleur et l'humidité des chutes d'Iguaçu, mieux vaut voyager de février à avril. Enfin le centre du pays est agréable de septembre à avril.
La fête des vendanges fin février, début mars. C'est une des manifestations les plus populaires dans le pays. Elle a lieu à Mendoza, fief argentin de la production viticole, mais d'autres fêtes provinciales sont délocalisées dans les régions productrices de vin.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est nécessaire pour l'Argentine. Il est cependant conseillé de se prémunir contre la fièvre jaune pour un séjour aux chutes d'Iguazù et dans les provinces du nord. Un traitement pour le paludisme est également recommandé dans les zones de la Mésopotamie. L'ambassade de France souligne que les frais d'hospitalisation et de soins médicaux sont extrêmement élevés, les médecins et les hôpitaux exigeant des ressortissants étrangers le paiement en espèces de l'intégralité des dépenses avant toute intervention. Il est donc vivement recommandé de souscrire une assurance avant le départ.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Prendre un chocolat chaud au café Tortoni, 825 de l'Avenida de Mayo et assister à un spectacle de tango dans le sous sol du café. Il faut absolument déguster les cépages argentins, notamment ceux de la vallée de Mendoza, qui concurrencent gentiment les cépages français. Ne pas sous entendre une quelconque supériorité du Chili sur l'Argentine, concernant n'importe quel sujet. Mieux vaut également éviter le sujet sensible de la guerre des Malouines.

Informations pratiques

Capitale : Buenos Aires 
Durée de vol : 13h pour Buenos Aires
Décalage horaire : 4 heures de moins (hiver) / 5 heures de moins (été)
Monnaie : Peso argentin - Change : 1 € = 5 ARS
Langues : L'espagnol est la langue officielle. Mais attention l'Argentin a une conception bien particulière de la grammaire. Le " tu " castillan est notamment remplacé par le " vos ".
Voltage : 220 V comme en France

 

Conseils aux voyageurs

Arménie

Zoom

A cheval entre l’Europe et l’Asie, l’Arménie est un petit pays niché dans les montagnes du Caucase. Constamment convoité et envahi par ses puissants voisins, il a pourtant su conserver ses traditions intactes. Premier état du monde à reconnaître et adopter le christianisme comme religion officielle, le pays regorge de superbes petites églises et ses montagnes encaissées sont un véritable écrin pour les monastères, du plus austère au plus enluminé des autels orthodoxes. Il ne faut pas manquer de visiter la cité d’Etchmiadzine, surnommée la Rome du pays ou encore celle du Monastère de Khor Virap, à 49 kilomètres de Erevan, dans la plaine d’Ararat. Il s’élève sur un tertre, à l’ombre du Mont historique sur lequel se serait échouée l’Arche de Noé. Une ombre qui fait à la fois la fierté et l’agacement des arméniens car par le jeu des frontières, le Mont Ararat est désormais situé chez le voisin turc. Si le tourisme est encore à ses premiers balbutiements, il ne demande qu’à éclore. La montagne est un terrain de jeu formidable pour la randonnée, l’escalade ou le rafting. On peut se reposer de ces découvertes à Erevan, la capitale, dont les grandes avenues évoquent l’époque, pas si lointaine, de la présence soviétique : le pays n’est indépendant que depuis 1991 ! La Place de la République, lieu de rassemblement par excellence, permet de respirer l’atmosphère de la ville aux terrasses des cafés. Et de partager quelques mots avec une population accueillante et souvent francophone.

Quand partir ?

Le pays jouit d’un climat continental, très froid l’hiver et très chaud l’été. Mieux vaut s’y rendre entre les mois de mai et septembre. Les températures chutent brutalement la nuit, il faut penser à prendre des vêtements chauds. 
La fête de l’indépendance, le 21 septembre, est marqué par un défilé militaire très nationaliste qui célèbre la fin de l’occupation russe. Des feux d’artifices et de grands concerts sont organisés, c’est une journée fériée très marquée.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Il ne faut pas boire l’eau du robinet, même si elle est indiquée parfois comme potable, car la vétusté des canalisations n’en garantit pas la qualité.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Difficile de ne pas évoquer un sujet très sensible, le génocide arménien, toujours non reconnu par la Turquie mais qui est aujourd’hui encore évoqué quotidiennement dans la presse, d’une façon ou d’une autre. On peut sans problème louer une voiture pour visiter le pays mais si les grands axes sont bien entretenus, les petites routes sont généralement en mauvais état. La géographie montagneuse ne facilite pas les déplacements entre les sites. De plus il y a très peu d’indications sur les routes. Chercher à Erevan la trace, sur les rives de la rivière Razdan qui coupe la ville en deux, des belles maisons ottomanes du XIXème siècle. Accomplir le pèlerinage qui s’impose à la Forteresse des hirondelles (Dzidzéenakapert), mémorial et musée du génocide, un lieu de recueillement autant qu’un lieu de promenade qui domine Erevan. Les Arméniens ont coutume d’y emmener les étrangers planter un arbre du souvenir.

Informations pratiques

Capitale : Erevan 
Durée de vol : 4h45
Décalage horaire :  2 heures de plus (été) / 3 heures de plus (hiver)
Monnaie : Le Dram - Change : 1 € = 495 AMD
Langues : L’Arménien. La majorité de la population parle également le Russe, et il y a beaucoup de francophones.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Australie

Zoom

Ce n'est pas un pays, c'est un continent, et au pays des kangourous, tout n'est que diversité ! La nature offre les paysages désertiques du centre rouge, les plaines inondées du Top End, des plages démesurées ainsi qu'une faune unique au monde. Outre le célèbre marsupial, les crocodiles, koalas, chauve-souris, dingos, varans et requins sont surreprésentés sur cette île. Sans oublier la grande barrière de corail, considérée comme le plus grand organisme vivant au monde. L'homme n'est pas resté inerte devant ces étendues qu'il s'est appropriées : on retrouve sa patte dans des exploitations viticoles mondialement renommées, l'étourdissante baie de Sydney et un "Australian way of life", façon cow-boy, qui n'a rien à envier aux autres continents. L'Australie, c'est aussi la rencontre avec les traditions des peuples aborigènes. Le temps d'un voyage ne suffit pas pour apprécier les multiples facettes du pays : un choix s'impose quant aux différents points de chute et au ton que l'on veut donner à l'aventure.

Quand partir ?

Pour se rendre en Australie : considérant l'immensité du territoire, tout dépend de l'endroit où l'on se rend. Le sud jouit d'un climat tempéré avec un hiver frais entre juin et septembre. Le centre est une région chaude et sèche tout au long de l'année, avec des nuits froides. Le nord est soumis à un climat tropical, avec une saison chaude et sèche et une saison chaude et humide à éviter (novembre à mars). Le printemps australien (septembre-octobre) est une bonne période pour partir sur à peu près l'ensemble du territoire. Attention : pendant les vacances d'été (janvier-février), les avions et hôtels sont pris d'assaut et les prix s'envolent. 
La fête nationale, l'Australian Day, se déroule le dernier lundi du mois de janvier et commémore l'arrivée de la première flotte à Sydney en 1788. A voir également : le carnaval gay et lesbien à Sydney pour Mardi Gras.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est exigée pour se rendre en Australie. Penser à se protéger des moustiques et autres insectes susceptibles de piquer, à l'aide de répulsifs puissants dédiés aux zones tropicales. La crème solaire est indispensable, ainsi qu'un couvre-chef notamment pour les sorties dans le désert où les coins ombragés sont rares. Sans alarmisme aucun, il convient de garder à l'esprit que l'Australie abrite un très grand nombre d'espèces animales dangereuses pour l'homme. Pour ne pas se mettre en danger, il suffit le plus souvent de respecter les signalétiques, notamment sur les plages. Crocodiles de mer, requins et plusieurs espèces de méduses mortelles y sévissent dans certaines régions. Les mêmes précautions sont à prendre à l'intérieur des terres, notamment dans le désert. Les prestations médicales sont de bonne qualité, mais chères et non prises en charge par la sécurité sociale australienne. Il est recommandé de souscrire une assurance médicale spéciale avant le départ.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les sujets susceptibles de fâcher sont nombreux: la présence de la France dans le Pacifique, sans parler des essais nucléaires; la prétention française de produire les meilleurs vins de la planète; la situation des aborigènes. Eviter d'expliquer à un Australien que son peuple est issu de la colonisation d'anciens forçats et prostitués britanniques, ce qui est partiellement faux. En Australie, 17h est aussi appelé " beer o'clock ", l'heure de la bière. Ne pas refuser une invitation à honorer cette coutume, très respectée.

Informations pratiques

Capitale : Canberra 
Durée de vol : 22h
Décalage horaire : de 6 heures de plus à 10 heures de plus
Monnaie : Dollar Australien - Change : 1 € = 1.94 AUD
Langues : L'Anglais, avec quelques particularismes par rapport à la langue de Shakespeare. 
Voltage : 240/250 volts, adaptateur obligatoire

Conseils aux voyageurs

Autriche

Zoom

Situé au cœur de l'Europe centrale, l'Autriche est un pays alpin, marqué par la montagne et par l'histoire. Ses deux compatriotes les plus connus, Sissi et Mozart, résument à eux seuls les principaux points d'intérêt culturels du pays. L'image de l'impératrice est associée à Vienne, la capitale, un petit bijou d'architecture baroque. Mais aussi à Schönbrunn, résidence impériale, le " Versailles " autrichien. Quant à Mozart, c'est l'héritage musical, les fastueux bals de l'empire où se rencontraient les grands du monde entier, à Vienne comme à Linz, Graz ou Salzbourg. Il en reste une saison des bals, tout l'hiver, de novembre à février. Mais l'Autriche, c'est aussi une nature belle et coquette. Des alpages, des lacs aux couleurs azurées, mais surtout des montagnes dont le Tyrol, exceptionnel ensemble préservé. L'été, on peut y faire de superbes randonnées. Mais l'hiver, ce sont les skis qu'il faudra chausser.

Quand partir ?

Pour se rendre en Autriche : de mai à septembre pour la saison estivale. Avec son climat continental, mieux vaut éviter l'hiver froid et humide, à moins d'être amateur de ski puisque l'Autriche a l'un des plus beaux domaines skiables d'Europe. 
La saison des bals (du 11 novembre à février). S'il est très difficile (et très cher) d'obtenir des places pour le célèbre et sélect bal de l'Opéra, on peut en revanche participer à l'un des 300 autres bals organisés dans tout le pays.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n'est à signaler.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les autrichiens sont très respectueux de l'environnement et voient d'un mauvais œil les touristes qui jettent leurs papiers par terre. D'autant qu'il y a des poubelles partout ! Le pays est un vrai paradis pour les cyclistes : près de 10 000 km de pistes sont aménagées à travers tout le pays, capitale incluse ! L'équivalent du Vélib' à Vienne coûte 2 € de la journée. Si vous arrivez par la route, une vignette est obligatoire pour tous les véhicules. Elle est vendue dans les stations services à proximité de la frontière ou dans les bureaux de tabac et postes. Tarif pour 10 jours de circulation : 7,70 €. Eviter de parler politique : montée en puissance de l'extrême droite ou relations avec l'Allemagne Nazie, ces deux sujets sont de la plus haute sensibilité.

Informations pratiques

Capitale : Vienne 
Durée de vol : 2h pour Vienne
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : L'Allemand est la langue officielle. Le Slovène, le Croate, le tchèque et le Hongrois sont des langues régionales. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Bahamas

Zoom

Dispersées comme une palette de couleur sur le tableau d’un artiste, les Bahamas sont faites pour l’exploration. Découvertes par Christophe Colomb, les îles de l’Archipel ont été, des pirates téméraires aux contrebandiers de Rhum, le lieu de convergence de corsaires en tous genres durant des siècles. Aujourd’hui, les Bahamas sont devenues le royaume de la finance. Du moins à New Providence et à Grand Bahama. Et Nassau, capitale surpeuplée, ressemble à une ville des Etats-Unis. Avec ses plages de sable blanc ou rose, le Commonwealth des Bahamas (de son nom officiel) est devenu la destination « voyages de noces » des américains et des latinos américains fortunés par excellence. Mais les Family Islands, quant à elles, attirent moins de touristes. Elles vivent dès lors au rythme plus local, celui des Caraïbes, que vous découvrirez beaucoup mieux en écoutant du rake 'n' scrape dans un bar perdu qu'en passant trop de temps au bord de la piscine d'un hôtel. Il demeure donc parfaitement possible de s'égarer dans les palétuviers à l'écart de la frénésie touristique. A ne pas oublier : la découverte des fonds marins, riches en trésors.

Quand partir ?

On peut se rendre aux Bahamas toute l’année. Le climat y est tropical, maritime et réchauffé par les eaux du Gulf Stream. Des températures agréables y sont assurées grâce aux alizés. A moins que vous ne comptiez vous rendre dans les îles du sud, à éviter de juin à Août lorsque la chaleur est particulièrement étouffante, le climat ne doit donc pas constituer un facteur déterminant dans le choix de vos dates de séjour. A noter : la saison des pluies s’étend de mai à novembre, période pendant laquelle peuvent se produire des ouragans. 
Entre Noël et le nouvel an, se déroule la plus grande fête locale des Bahamas : Junkanoo. Il s’agit d’une parade qui rappelle le Mardi Gras de la nouvelle Orléans ou le carnaval de Rio, mais avec ses couleurs locales. Les participants à la parade - par groupes de mille- suivent un thème particulier dans leurs costumes, leur danse et leur musique. A la fin de la parade, les juges attribuent des prix en argent. Les trois principales catégories de prix récompensent la meilleure musique, le plus beau costume et la meilleure présentation générale. Les origines de cette fête sont obscures : elle pourrait dater du temps de l’esclavage, ou avoir été initiée par John Canoe, un chef de tribu africain, ou bien venir de l’expression française « gens inconnus » qui se serait transformée en « junkanoo ».

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire, à moins que le visiteur n’ait séjourné avant son arrivée dans un pays ou une zone où sévit la fièvre jaune. L'eau du robinet est propre à la consommation, bien qu'elle puisse souvent avoir un goût salé. Prévoir de la crème solaire et de la crème anti moustiques, car ils sont à l’attaque une fois la nuit tombée. Attention aussi aux taons, il y en a beaucoup. Les services médicaux sont d'un bon niveau, mais peuvent être onéreux. Il est donc conseillé de souscrire une assurance maladie.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne pas se promener avec casquette ou tee-shirt des Yankees de New York, car les Bahaméens sont de fervents supporters des Redsocks ! Ne pas hésiter à louer un scooter pour faire le tour de l'île de New Providence, mais attention : conduite à gauche ! Pour aller d’île en île, il existe une compagnie nationale (Bahamasair) et de nombreuses petites compagnies privées, mais aussi des bateaux taxis dont il faut négocier le tarif avant le départ. Sélectionner soigneusement son fournisseur de jet ski, bateaux à moteurs et hors bords en tous genres car l’activité de location de ce type d’engins n’est pratiquement pas réglementé aux Bahamas et il y a de nombreux accidents chaque année.

Informations pratiques

Capitale : Nassau 
Durée de vol : 11h20
Décalage horaire : 6 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été)
Monnaie : Dollar bahaméen - Change : 1 € = 1,29 BSD
Langues : Anglais (langue officielle), créole. 
Voltage : Le courant électrique est de 110 volts et les prises américaines. Ainsi pour utiliser un appareil électrique, il faut penser à se munir d'un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Belgique

Zoom

D'un point de vue français, le petit royaume de Belgique ne s'impose pas comme une évidence lorsqu'il s'agit de choisir un lieu de séjour ou de vacances. Le pays est souvent décrit comme compliqué, empêtré dans les institutions européennes, et pour tout dire souvent réduit à sa dimension moules-frites, bière et chocolat. Mais au delà de cette vision, la Belgique est un pays charmant : un patrimoine riche et des habitants avenants, à la culture francophone ou flamande variée qui constitue en soi l'un des attraits du pays. Un florilège de découvertes vous y attend : les trésors de l'Art nouveau, les peintures minutieuse des primitifs flamands, les balades romantiques à Bruges, la convivialité des cafés et estaminets - celle des belges aussi et de leur autodérision -, le surréalisme de Bruxelles, et les ombres de Jacques Brel, Maurice Béjart ou de Tintin. Un programme chargé pour un petit pays fort dense, qui a su conjuguer sobriété et extravagance.

Quand partir ?

Pour se rendre en Belgique : optez de préférence pour la période de mai à septembre. Les températures sont agréables (entre 18 et 24° C moyenne à Bruxelles), mais impossible de prévoir les averses. Il faut juste avoir de la chance. La Belgique étant principalement une destination " week-end ", elle se fréquente toute l'année et le calendrier des manifestations folkloriques, tel que le carnaval par exemple, pourra également orienter le choix des dates de votre séjour belge. 
La Belgique est connue en dehors de ses frontière pour ses carnavals : celui de Binche (près de Mons), celui des Blancs Moussis (" habillés de blanc ") de Stavelot, ou encore le bal costumé du Rat mort à Ostende. Derrière ces manifestations folkloriques, se cache un désir de se moquer gentiment de l'autorité et des travers humains.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est obligatoire pour la Belgique. Par sécurité, vous pouvez demander la carte européenne d'assurance maladie à votre caisse de Sécurité sociale au moins 15 jours avant le départ.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie.

Là-bas

Ne pas trop parler de la France à un belge, qui se lassera très vite, d'autant que sur place, les Français ont la réputation d'avoir la grosse tête (un dikkenek, comme on dit à Bruxelles). Inutile de réserver à l'avance si vous comptez passer un week-end à Bruxelles : de nombreuses adresses de bon standing sont désertées pour le week-end par les bureaucrates étrangers qui travaillent à Bruxelles durant la semaine. Du coup, ces adresses bradent leurs prix le week-end.

Informations pratiques

Capitale : Bruxelles 
Durée de vol : 
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Français en Wallonie, Flamand en Flandre, et allemand dans les cantons de l'est. A Bruxelles, le français est majoritairement utilisé et est identique au français de France, agrémenté de quelques belgicismes. Le Wallon, dialecte de la langue d'oil, survit encore chez les plus âgés, mais tend à disparaître. 
Voltage : 220 V

Conseils aux voyageurs

Bélize

Zoom

Plus connu jusqu'en 1973 sous le nom de Honduras Britannique, le Belize, un nom qui sonne comme un repaire de pirate. Ce petit pays de la baie des Caraïbes, coincé entre le Mexique et le Guatemala, a longtemps été précisément un repaire pour les flibustiers et autres corsaires. Mais de nos jours, il n'y a plus de trésors cachés dans les montagnes recouvertes de forêts tropicales, si ce ne sont les cités perdues de la civilisation Maya. Difficiles d'accès et donc peu touristiques, ce sont des petites merveilles d'architecture. Le long de la côte, les baies des cayes accueillaient autrefois les galions au mouillage. Ces petites îles, baignées par une mer chaude et peu profonde, seront un bonheur pour les baigneurs mais aussi les amateurs de plongée qui découvriront la seconde plus grande barrière de corail du monde, 290 km de long, classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO. L'ancienne colonie britannique a également un petit goût d'Afrique, avec son importante population noire, lointaine descendante des esclaves africains. Elle danse au son de la musique garifuna (dite " black Caribs "), mélange des percussions africaines, des chants indiens Arawak du pays et de sonorités rocks. Exotique.

Quand partir ?

Pour se rendre au Belize : janvier à avril mais le pays bénéficie d'un climat tropical : chaud et humide toute l'année. On pourra en tous cas éviter les pluies tropicales de juin à septembre, suivie d'une possible période de cyclones jusqu'en octobre. 
Le festival International Costa Maya, de juin à août. Depuis 1991, les principaux pays héritiers de la culture maya organisent un festival pour célébrer leurs origines. La population se retrouve pour des festivités hautes en couleurs au rythme du soca, de la salsa, du meringue, du reggae et autre musiques traditionnelles.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est obligatoire pour le Belize. Mais il existe un risque de paludisme en dehors des zones urbaines. Des cas de dengue ont également été rapportés. D'une manière générale, il convient de se protéger contre les piqûres de moustiques. Ne pas oublier également la crème solaire pour bronzer en toute sécurité.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Le pays est en dehors des sentiers battus. Les infrastructures hôtelières sont donc peu développées, il fat s'attendre à des hôtels un peu rustiques. Les nombreux sites mayas sont perdus dans la forêt tropicale et donc difficiles d'accès, il faut prévoir chaussures de marche et pantalons longs pour aller à leur découverte avec un guide. Si on vous propose un petit bonbon orange à croquer, attention : c'est peut-être un " chile habanero " un piment très fort dont les habitants raffolent !

Informations pratiques

Capitale : Belize City 
Durée de vol : 12h, avec une escale à Miami
Décalage horaire : 7 heures de moins (hiver) / 8 heures de moins (été)
Monnaie : Dollar du Belize - Change : 1 € = 2,66 BZD
Langues : L'anglais est la langue officielle. 
Voltage : 110 V, adaptateur obligatoire

Conseils aux voyageurs

Bhoutan

Zoom

Petit royaume de l’Himalaya enclavé entre le Tibet et l’Inde, le Royaume du Bhoutan est un véritable sanctuaire. Le pays lutte farouchement pour conserver intactes ses traditions millénaires et restreint fortement l’accès aux touristes. Visiter le Bhoutan est donc une chance, à savourer avec bonheur. Au nord, les sommets de l’Himalaya constituent le domaine privilégié des amateurs de trek. Plus au sud, de grandes forêts abritent singes, pandas, tigres et autres éléphants. Mais visiter le Bhoutan, c’est avant tout se plonger dans un autre monde, où chaque geste de la vie est imprégné de tradition bouddhiste. Fier de sa différence, le « pays du Dragon » a d’ailleurs instauré un instrument de mesure économique très particulier, le BNB : Bonheur National Brut ! Une félicité qui ne laissera aucun voyageur indifférent.

Quand partir ?

Le printemps (mi mars à juin) et l’automne (octobre à décembre) sont les meilleurs moments pour visiter le pays. L’hiver est en effet glacial et les routes sont peu praticables durant la mousson estivale. 
Il existe une multitude de fêtes au Bhoutan. La plus connue est celle de Tsechu, généralement organisée au printemps en l’honneur du Guru Rimpoche. Les moines exécutent des danses au son des tambours et des cymbales.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est obligatoire pour les voyageurs français. Le paludisme sévit durant la période des moussons. Il est donc conseillé de prendre un traitement et de se protéger contre les piqûres (spray, manches longues et pantalons longs). L’eau n’est pas potable et les bouteilles sont rares, il faut emporter des pastilles de désinfection. Il est prudent de prévoir dans son bagage un anti-diarrhéique. Les voyageurs peuvent également souffrir du mal de l’altitude (prévoir de l’aspirine). Les infrastructures hospitalières étant rudimentaires, mieux vaut prévoir une assurance rapatriement sanitaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Le Bhoutan, par souci de la santé de sa population, est devenu depuis le 17 décembre 2008 le premier pays au monde totalement non fumeur. Il est impossible de retirer des espèces avec une carte de crédit. Il faut se munir de devises à échanger ou de roupies indiennes. Les tissages traditionnels du Bhoutan sont reconnus dans le monde entier. Un superbe souvenir à rapporter. Réviser avant de partir ses notions sur le bouddhisme tantrique, pour mieux apprécier la dimension culturelle du pays. Les bhoutanais d’origine népalaise ne sont pas reconnus comme citoyens et donc ne sont pas intégrés à la population. Certaines professions leurs sont interdites. Sujet sensible.

Informations pratiques

Capitale : Thimphou 
Durée de vol : 12 h (+ escale, via Delhi, d’où décolle la seule compagnie aérienne, Druk Air, qui dessert le Bhoutan)
Décalage horaire : 5 heures de plus (hiver) / 4 heures de plus (été)
Monnaie : Ngultrum - Change : 1 € = 65,66 BTN
Langues : La langue officielle est le Dzongkha, qui n’est pourtant pas pratiqué par tous les habitants. Il existe une vingtaine de dialectes. L’Anglais est peu pratiqué en dehors des agences de voyage et des guides touristiques. 
Voltage : 220 V, pas besoin d’adaptateur mais il faut savoir que les coupures sont fréquentes.

Conseils aux voyageurs

Biélorussie

Zoom

Biélorussie ou Bélarus, même le nom de ce pays d'Europe de l'Est n'est pas très précis dans l'esprit des voyageurs ! Pays peu connu, longtemps anonyme dans le bloc soviétique, la Biélorussie -selon la dénomination officielle des Nations Unies- est un pays de campagnes et de forêts, presque aussi grand que la Roumanie mais peuplée de moins de 50 habitants au kilomètre carré ! En Biélorussie, les calendriers semblent s'être bloqués sur l'année 1991, date de l'effondrement du bloc soviétique. Depuis cette époque, peu de choses ont changé dans ce grand pays aux portes de la Russie, si bien qu'organiser un séjour au Belarus, c'est un peu comme un voyager dans le temps ! Minsk, la capitale, totalement détruite pendant la seconde guerre mondiale, a été reconstruite selon les codes de l'architecture stalinienne. Le reste du pays est une vaste plaine parsemée de quelques 4000 lacs et rivières et de ces forêts qui abritent aujourd'hui des espèces d'animaux disparues dans le reste de l'Europe, comme les lynx, ou certaines espèces d'oiseaux. La campagne y vit tranquillement, au rythme des saisons. On pourra admirer les églises orthodoxes dans lesquelles la population très croyante se réunit pour entamer des superbes chants religieux.

Quand partir ?

Pour se rendre en Biélorussie : le pays possède un climat continental humide. La meilleure saison est sans aucun doute le printemps ou le début de l'été. 
La fête nationale le 3 juillet. Les habitants commémorent la libération de Minsk par l'armée soviétique.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Les infrastructures hospitalières sont de médiocre qualité et l'eau n'est pas potable, il faut donc boire de l'eau minérale ou des sodas. De plus, le site du Ministère Français des Affaires étrangères recommande de ne pas consommer des poissons d'eau douce, des baies et des champignons qui proviennent de la zone frontalière avec l'Ukraine, proche de Tchernobyl.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Si vous arrivez par la route, il faut savoir que les files d'attentes peuvent être longues aux douanes. Préférez un passage en fin de matinée. Les routes sont plutôt désertes dans le pays. Louer une voiture est un moyen efficace de découvrir la campagne (en moyenne 75 €/jour), le réseau est bon mais gare aux limites de vitesse : 60 Km/h en ville, 90 km/h sur route, les contrôles sont fréquents. Tolérance zéro pour l'alcool au volant, alcoolémie totalement négative obligatoire. Regardez sur les marchés et dans les boutiques l'artisanat populaire, généralement en bois, très coloré. Il y a également les nappes et chemises brodées, très typées et peu chères.

Informations pratiques

Capitale : Minsk 
Durée de vol : 2h30 pour Minsk
Décalage horaire : 1 heure de plus
Monnaie : Rouble Biélorusse - Change : 1 € = 3758 BYR
Langues : Le Russe et le Biélorusse, l'anglais est assez peu parlé, même à Minsk. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Birmanie

Zoom

Le pays des pagodes a tout pour séduire et les voyageurs qui décideront d’aller au Myanmar, nouveau nom de la Birmanie, seront époustouflés par la beauté d’un pays qui s’articule autour d’un fleuve, l’Irrawaddy. Au nord, où de nombreuses minorités se côtoient, les «femmes girafes» des tribus Palaung portent jusqu’à douze anneaux serrés autour de leur cou. Près de la ville de Bhamo, des dauphins d’eau douce, appelés chiens de pêche, rabattent les poissons vers les filets des pêcheurs de l’Irrawaddy. A l’est du pays, toute une population vit sur le lac Inle dans des villages flottants ou sur pilotis, cultive sur des jardins flottants et pêche dans de grandes pirogues très plates, très longues, à l’aide de grandes nasses coniques et oblongues. Au centre de la Birmanie, pays du bouddhisme Theravada, autour de Mandalay et de Bagan, se déploie le plus fabuleux ensemble de plus de 2000 palais, pagodes, temples, monastères en activité ou en ruines dont les stupas orange percent la brume légère du matin. Une excellente manière de parcourir cette contrée bénie est de prendre le bateau à Rangoon, de remonter jusqu’à Bagan puis Mandalay. En ressassant dans sa tête le merveilleux poème de Kipling, «Mandalay», qui nous fait rêver en disant: «Non! On ne fait plus attention à rien d’autre Qu’à ces odeurs d’ail et d’épices, Et au soleil et aux palmiers et au tintement des cloches du temple Sur la route de Mandalay».

Quand partir ?

D’octobre à mars, pendant la saison sèche (et ensoleillée). Eviter la période d’avril à juin à cause des grosses chaleurs et juillet à novembre à cause de la mousson.
En Birmanie, toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête. Il y a les « Pwes », où les réunions autour des pagodes avec concert, procession multicolore, offrandes, courses, combats ou festins. Les grandes fêtes comme le Nouvel An, dont la date est liée à la conjoncture astrale, mêlent les traditions des Pwes à des concerts de musique ou des combats de boxe, dans une ambiance joviale et bon enfant.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

La mise à jour des vaccins DT Polio ainsi que fièvre typhoïde, hépatite A et B est conseillée. Il est également conseillé de suivre un traitement contre le paludisme et, sur place, de se protéger efficacement contre les moustiques (manches longues et produits anti-moustiques). Au cours du voyage, il faut bien sûr boire uniquement de l’eau minérale en bouteille encapsulée, sans glaçons. Evitez les jus de fruits frais, les crudités et les fruits non épluchés et préférez les aliments bien cuits. Dernière précaution : se laver soigneusement les mains avant chaque repas, par exemple avec un gel antiseptique pour se laver les mains sans eau (dans toutes les pharmacies en France). Et dans la valise, on glissera un médicament anti-diarrhéique pour faire face aux éventuels désordres que pourrait provoquer le changement des habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne pas photographier les forces de l’ordre et les endroits stratégiques, ne pas parler politique avec les Birmans dans la rue ou les lieux publics. La politesse birmane se manifeste par une certaine distance: pas de curiosité déplacée, pas de claque dans le dos. Et on ne touche pas la tête d’un enfant, siège de l’âme. En Birmanie, on s’habille correctement. Surtout pas de short ni de T shirt échancré, la décence au sens le plus strict est la règle. Pensez à emporter des petites choses à distribuer aux enfants ou pour faire du troc.

Informations pratiques

Capitale : Rangoon 
Durée de vol : 12h15 + escale (généralement par Bangkok)
Décalage horaire : 5 heures et 30 minutes de plus (hiver) / 4 heures et 30 minutes de plus (été)
Monnaie : le Kyat du Myanmar mais en réalité c’est le dollar qui circule dans tout le pays et le fait vivre. - Change : 1 € = 8,45 NMK
Langues : le Birman est langue officielle mais il existe 126 dialectes ! Le Chinois et l’Anglais sont très répandus
Voltage : 230V à 3 fiches; un adaptateur est nécessaire

Conseils aux voyageurs

Bolivie

Zoom

La Bolivie, enclavée au cœur du cône sud américain, est un pays partagé. A l'ouest, se dressent les hauts plateaux de l'Altiplano, perchés à près de 3800 mètres d'altitudes. A l'Est, c'est la " selva ", la forêt tropicale, porte d'entrée de l'Amazonie. Entre ces deux mondes, c'est un choc climatique et culturel. Un gouffre sépare d'ailleurs les rudes conditions de vie des montagnards de l'Altiplano aux habitants de la plaine et de la forêt amazonienne. Mais tous sont héritiers de brillantes civilisations précolombiennes. On peut d'ailleurs visiter des vestiges des peuples Tiwanaku ou Incas, malheureusement beaucoup moins bien mis en valeur en Bolivie que chez son voisin péruvien. La Bolivie, c'est aussi une destination à la nature préservée. On peut encore y rencontrer des indigènes qui vivent en harmonie dans la forêt vierge, nager avec des dauphins roses dans les affluents de l'Amazone, ou s'éblouir des nombreux mirages qui troublent l'horizon du Salar d'Uyuni.

Quand partir ?

Pour se rendre en Bolivie : la saison sèche, durant l'hiver austral, de mai à septembre (nous sommes dans l'hémisphère sud). Les températures seront agréables dans la forêt et on évitera les pluies de l'Altiplano. Mais il faudra bien se couvrir en altitude. En effet, si les températures peuvent atteindre 20° dans la journée, dès que le soleil disparaît l'atmosphère devient glaciale et le thermomètre tombe rapidement sous les 0°. 
Le Carnaval la semaine qui précède mardi gras (Février). Tous les ans pendant trois semaines, des festivités sont organisées dans tout le pays. Les habitants paradent en costumes traditionnels et organisent des défilés sous les rubans multicolores. On raconte que le plus beau carnaval est celui d'Oruro. Mais La Paz et Santa Cruz sont de sérieux concurrents.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Si aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre en Bolivie, une protection contre la fièvre jaune est vivement recommandée, notamment pour des séjours dans la zone amazonienne. Il est également recommandé, dans la même région, de se prémunir contre le paludisme, et des cas de dengue ont également été rapportés. D'une manière générale, il faut donc absolument se protéger contre les moustiques, vecteurs de ces maladies. Sur l'Altiplano, le mal des montagnes est très fréquent. Il se manifeste par des maux de tête accompagnés d'une gêne respiratoire. Des médicaments existent, mais le plus simple et le plus efficace reste de mastiquer des feuilles de coca. Enfin le froid fait souvent oublier la nocivité des rayons du soleil, particulièrement forts à ces altitudes, la crème solaire et le chapeau s'imposent. Concernant l'eau, elle n'est pas potable et il faudra acheter des bouteilles. Attention notamment aux jus de fruits frais servis dans les marchés. Il faut veiller à ce qu'ils ne soient pas allongés avec de l'eau du robinet.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les boliviens n'aiment pas qu'on les prenne en photos sans leur demander la permission. En montagne, on leur laisse traditionnellement une petite obole. Mieux vaut apprendre quelques mots d'espagnol qui, au-delà de l'approche plus sympathique, vous éviteront de passer pour des Américains, peu appréciés dans la région. La tentation est grande de s'acheter un poncho multicolore pour faire couleur locale. Mais l'habit ne fait pas le moine. Les boliviens ont tendance à se moquer de ces touristes qui veulent d'habiller à la mode traditionnelle. Les boliviens, surtout ceux de l'Altiplano, sont des gens un peu rudes au premier abord. Ne soyez pas vexés et n'insistez pas si on ne répond pas à vos questions.

Informations pratiques

Capitale : Sucre 
Durée de vol : 21h
Décalage horaire : 5 heures de moins (hiver) / 6 heures en moins (été)
Monnaie : Boliviano - Change : 1 € = 9,56 BOB
Langues : Le pays possède trois langues officielles : l'espagnol parlé par environ la moitié de la population, le quechua (36 %) et l'aymara (22 %). Il existe par ailleurs une quarantaine de langues amérindiennes utilisées dans les différentes communautés. 
Voltage : 220V, mais les prises sont différentes, il faut un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Botswana

Zoom

Voilà une destination de rêve pour les amoureux de la vie sauvage. Le Botswana a su protéger son environnement en privilégiant le tourisme de luxe. Le découvrir, il faut bien le reconnaitre, est un privilège qui coûte cher. Le pays s'adresse aux voyageurs qui aiment l'aventure et les grands espaces, mais également à ceux que des conditions parfois précaires d'hébergement ne rebutent pas entre deux lodges de rêve. En échange, ils seront séduits par la majesté du fleuve Okavengo, par la beauté des paysages désertiques du Kalahari et la richesse incroyable de la faune vivant dans les parcs nationaux, comme celui de Chobé. La nature est sans conteste le point fort de la destination. Les safaris organisés offrent l'occasion de se retrouver nez à nez avec d'impressionnants prédateurs, lions, guépards ou léopards. Certaines espèces sont extrêmement rares, comme le lion du Cap. Les éléphants (la plus grande concentration de toute l'Afrique) se baladent par dizaine dans la région de Khwai. On aperçoit aussi girafes, impalas, crocodiles, phacochères, otocyons et autres gnous bleus. Et plus de 600 espèces d'oiseaux différentes se laissent photographier dans le delta de l'Okavango, un monde magique alternant lagunes, canaux, îlots, forêt et savane, ou le long des berges des fleuves Chobe, Linyanti et Okavango, qui coulent au milieu d'une nature totalement préservée. Ici, il faut passer des nuits à la belle étoile dans le bush pour mériter les rires des hyènes et le rugissement des lions. Le Botswana, c'est aussi le pays des San (les bushmen) qui vivent encore dans le désert, menant exactement la même vie que leurs ancêtres qui ont laissé de subtiles peintures rupestres dans la région de Tsodilo.

Quand partir ?


L'hiver, de mai à octobre, est la meilleure saison pour observer les animaux concentrés autour des points d'eau. L'absence de feuille permet de mieux les distinguer !
Les fêtes les plus importantes du Botswana sont le festival Maitisong à Gaborone en mars (voir sur www.maitisong.org), un Festival international de musique, et la fête Nationale le 30 septembre.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccin obligatoire. En revanche il est conseillé comme d'habitude de mettre à jour les vaccins habituels ainsi que l'hépatite A et la tuberculose pour les enfants. Sur place, l'eau est potable dans les grandes villes mais hors des centres urbains, il vaut mieux boire de l'eau minérale en bouteille et d'éviter les aliments mal cuits, les crudités et les fruits non pelés. Le paludisme existe dans certaines zones du pays (le nord en particulier). Consultez votre médecin sur la possibilité d'un traitement en fonction du lieu de votre séjour. Par sécurité, glissez dans votre valise un traitement anti-diarrhéique et tous les médicaments dont vous avez besoin habituellement.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Au Botswana, la poignée de main est très importante. Lorsqu'on sert la main d'un autochtone, il est rituel de porter la main gauche sous le coude droit. Un geste utilisé également pour remercier. Le Botswana dispose d'un réseau de télécommunications performant (téléphones fixes et portables), mais la plupart des camps se safari de la partie Nord du pays (Okavango et Chobé) se trouvent hors de la zone de couverture des portables. Les directeurs de camp communiquent avec l'extérieur par radio. Autrement dit, ne comptez pas tenir des conférences téléphoniques pendant vos safaris, vous pourrez profiter totalement d'un moment hors du monde. Ne pas songer à se baigner dans l'Okavango sans vous être renseigné au préalable sur la sécurité de la zone : il y a des crocodiles sur certaines zones, et ils sont gourmands ! On ne double en voiture pas un cortège funéraire : cela peut être interprété comme un manque de respect envers le mort.

Informations pratiques

Capitale : Gaborone 
Durée de vol : 15h (via Johannesburg)
Décalage horaire : 1 heure de plus (hiver) / aucun (été)
Monnaie : Pula - Change : 1 € = 10 BWP
Langues : L'Anglais est langue officielle, mais le tswana (ou setswana) est la langue nationale.
Voltage : 220 V. Prise ronde à deux fiches, adaptateur nécessaire

Conseils aux voyageurs

Brésil

Zoom

Le Brésil est un pays continent difficile à appréhender comme une entité unique, grand comme 15 fois la France, il impose au voyageur de bien préparer son voyage ! Envie de soleil et de sable chaud ? Direction la mythique plage de Copacabana au bord de l'Atlantique. Envie de nature, d'espèces exotiques et de rencontres uniques ? Organisez une excursion dans la jungle amazonienne à la découverte des derniers peuples indigènes. Envie de dépaysement et d'architecture coloniale ? Visitez Recife ou les mégalopoles de Rio, Salvador de Bahia et Sao Paulo, où le luxe le plus ostentatoire côtoie les bidonvilles les plus misérables. Partout, une constante: la gentillesse et la chaleur de ses habitants. Véritable melting-pot-pot de descendants d'esclaves, de colons ou d'indiens, les brésiliens sauront transmettre leur joie de vivre au voyageur.

Quand partir ?

Pour se rendre au Brésil : Rio de Janeiro et Sao Paulo se visitent toute l'année, même si la chaleur est assez incommodante en été (décembre à février). Les Etats du Nordeste, proches de l'équateur, sont plus agréables de septembre à mi décembre. Pour l'Amazonie, mieux vaut préférer la période sèche de juin à décembre pour éviter les pluies diluviennes. Le sud du pays offre un climat méditerranéen.

L'incontournable carnaval ! Celui de Rio de Janeiro bien sûr (février) mais également celui des petites villes qui sont parfois organisés hors saison.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe. Cependant il est vivement conseillé de se prémunir contre la fièvre jaune pour les voyageurs souhaitant se rendre en Amazonie ou dans les Etats suivant : Nord du Brésil, Minas Gerais, Rio de Janeiro, Sao Paulo et Rio grande do sul. Des cas de dengue ont également été rapportés. Pour la zone amazonienne, il faut prévoir un traitement anti paludéen. D'une manière générale, il faut se protéger contre les moustiques à l'aide de puissants répulsifs. Ne pas oublier non plus la crème solaire pour bronzer sur les plages en toute sécurité. L'eau du robinet n'est pas potable.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

 

Là-bas

Les Brésiliens sont des gens très chaleureux qui aident volontiers les touristes à retrouver leur chemin. Contrairement aux idées reçues, le topless reste tabou sur la plage. En revanche le string est furieusement à la mode. Les parasites et punaises pullulent dans la campagne et sur la plage. Attention où vous mettez les pieds, et de préférence portez des tongs sur le sable. Le Brésil a la réputation d'être un pays dangereux. Mais la violence qui sévit dans les quartiers populaires ne touche généralement pas les voyageurs s'ils observent les règles de prudence qu'ils observeraient dans leur pays d'origine.

 

Informations pratiques

Capitale : Brasilia 
Durée de vol : 11h ou 12 h selon les destinations
Décalage horaire : Novembre à mi-février : 3 heures de moins / Mi février à mars : 4 heures de moins / Mars à octobre : 5 heures de moins
Monnaie : Real - Change : 1 € = 3 BRL
Langues : La langue officielle est le Portugais. L'espagnol est compris un peu partout.
Voltage : Essentiellement du 110 V, un adaptateur est donc indispensable. Mais dans certaines villes, c'est du 220 V.

Conseils aux voyageurs

Bulgarie

Zoom

Cernée par la Roumanie, la Serbie et la Grèce, la Bulgarie reste encore un des pays les plus méconnus de la péninsule balkanique. Un pays marqué par plusieurs siècles de domination ottomane et plusieurs décennies d’emprise soviétique. Carrefour naturel des civilisations, la Bulgarie a conservé les vestiges des différentes époques qui ont marqué son histoire, pour devenir un véritable sanctuaire archéologique. Au fil des montagnes du massif des Balkans et des lacs d’altitudes, au gré des plaines et forêts de sapins, se cachent monastères et ruines Thraces, Hellènes et Turcs. Outre sa richesse historique, la Bulgarie offre une diversité de lieux de villégiature intéressante. Les voyageurs hivernaux apprécieront les trois principales stations de ski, les amateurs de farniente se réjouiront des trois cents kilomètres de côtes le long de la mer Noire, où se succèdent plages et stations balnéaires. Un voyage en Bulgarie ne peut se passer d’une escale à Sofia, une des plus anciennes capitales d’Europe, où l’on découvre notamment la splendide cathédrale Saint-Alexandre Nevski.

Quand partir ?

De mai à septembre. La Bulgarie jouit d’un climat tempéré, froid et pluvieux l’hiver, chaud et sec l’été. Pour profiter des stations balnéaires de la Mer Noire, les mois de juin, juillet et août sont idéaux. Les stations de ski sont ouvertes du mois de décembre au mois de mars. 
Le Festival International d’été de Varna. Cette ville de l’est du pays accueille l’un des plus importants festivals culturels du pays, qui dure de mai à octobre, avec au programme de nombreuses spectacles de musique, théâtre, folklore…

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est obligatoire, mais les campagnes bulgares sont pleines de tiques. Il est important de se faire vacciner – à titre facultatif – contre l’encéphalite à tique au moins un mois avant le départ, notamment pour les campeurs et randonneurs. Pensez à vous munir de la carte européenne d’assurance maladie, à demander à votre caisse d’assurance avant le départ. L’eau du robinet est potable, mais peut avoir une couleur ou un goût douteux dans les régions les plus reculées dont les canalisations sont extrêmement vieilles. A toutes fins utiles, prévoir un anti-diarrhéique dans votre trousse de voyage.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Prendre garde aux mouvements de tête des Bulgares : ils tournent la tête de gauche à droite pour dire oui et hochent la tête de haut en bas pour dire non ! Une habitude à prendre. Ne jamais offrir de fleurs en nombre pair, un rituel réservé aux personnes décédées. Ne pas changer son argent dans la rue. De nombreux bulgares proposent du change « sous le manteau », ce qui en plus d’être rigoureusement interdit conduit souvent à une arnaque.

Informations pratiques

Capitale : Sofia 
Durée de vol : 2h45
Décalage horaire : 1 heure de plus
Monnaie : Lev - Change : 1 € = 1,95 BGN
Langues : Le bulgare, écrit avec l’alphabet cyrillique. Le Russe, le Turc et l’Anglais sont également utilisés. 
Voltage : 220 Volts, mêmes prises qu’en France.

Conseils aux voyageurs

Cambodge

Zoom

Aller au Cambodge sans visiter Angkor, c'est comme se rendre à Venise sans voir la basilique Saint-Marc. D'abord, déambuler entre les énormes têtes de pierre au sourire énigmatique du temple du Bayon. Ensuite, se perdre dans les dédales d'Angkor Vat. Après avoir été ébloui par le passé glorieux des rois-dieux khmers, le voyageur se laissera bercer par la douceur cambodgienne du présent. Les villes de Siem Réap et Phnom Penh possèdent ce charme qui allie un petit air du midi de la France avec ses bistrots, ses cafés à terrasses donnant sur la rue, et la belle sensualité de l'Asie des moussons. Les routes y sont encombrées de cyclos-pousses , d'hommes, de femme, d'enfants portant de lourds paniers de fruits, légumes et autres volailles. Les motos pétaradent, et les bonzes en robe safran mendient en silence, avant d'aller rejoindre de coquettes pagodes ouvertes à tous les vents. Quoi de plus agréable que de parcourir les routes du Cambodge le long des rizières inondées, grands miroirs reflétant les nuages et dans lesquels pataugent les buffles d'eau. Sans doute est-il encore plus dépaysant de s'offrir une croisière sur l'énorme réseau hydraulique du fleuve Mékong dont le débit règle tous les aspects de la vie du Cambodge. En particulier sur le lac Tonlé Sap, parsemé de villages flottants dédiés à la pêche. Les touristes soucieux de baignade et de bronzage trouveront leur bonheur sur les plages autour de Sihanoukville, au sud du pays. Leur sable est d'une blancheur et d'une finesse telles qu'on le confondrait avec du sel. Les ethnologues amateurs s'enfonceront dans les forêts du nord-est où les villages des minorités montagnardes cultivent le riz sur brûlis.

Quand partir ?

Pour se rendre au Cambodge: de novembre à avril, pendant la saison sèche. Pendant la saison humide, de juin à octobre, l'air et très humide, très chaud( 35°) avec de violentes et courtes pluies, et en septembre octobre le Mékong connaît des crues importantes, entraînant des inondations et des difficultés de circulation. 
Le Nouvel an Khmer, qui débute les 13/14 avril pour se terminer vers le 15/16 avril. Il marque la fin des récoltes. Les Cambodgiens nettoient leurs maisons, les décorent avec des fleurs, préparent des plats spéciaux et apportent des offrandes dans les pagodes.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est obligatoire pour entrer au Cambodge mais il est judicieux d'être à jour pour la diphtérie, tétanos, poliomyélite ainsi que l'hépatite A. Le risque de paludisme existe, il faut s'en protéger et globalement se protéger des moustiques avec lotions répulsives, manches longues et pantalons le soir. Il est conseillé fortement de boire uniquement de l'eau minérale encapsulée, des canettes de soda ou du thé (Tia) très léger que l'on vous propose dans certains restaurants et qui a été bouilli plusieurs fois. Evitez les produits alimentaires crus ou peu cuit comme la viande ou les œufs .Le risque de la grippe aviaire existe encore : n'approchez pas les volailles et sachez que le sida fait des ravages, hélas, au Cambodge Et comme d'habitude, emportez un anti-diarrhéique, c'est plus sûr !

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Pour saluer, on ne serre pas la main et on n'embrasse pas : on s'incline légèrement avec les mains jointes devant la poitrine. Ne touchez jamais la tête de quelqu'un, surtout celle d'un enfant. La tête est considérée comme le siège de l'âme. Si cela vous arrive par mégarde, présentez vos excuses. Les Cambodgiens sont pudiques, tant dans le comportement que dans la tenue vestimentaire. Les effusions publiques sont déconseillées, ainsi que les tenues trop décontractées. On évite la mini-jupe, ou le short en ville. Quant au nudisme sur les plages, n'y pensez même pas. Les vols à l'arraché ont tendance à se multiplier à Phnom Penh et Siem Reap: laissez le passeport à l'hôtel pour ne garder sur vous qu'une photocopie, et ne transportez pas de sommes d'argent importantes.

Informations pratiques

Capitale : Phnom Penh 
Durée de vol : 12h30 pour Phnom Penh via Bangkok
Décalage horaire : 6 heures de plus (hiver) / 5 heures de plus (été)
Monnaie : Riel - Change : 1 € = 5200 KHR
Langues : Le Khmer. Le Français et l'anglais sont pratiqués dans les zones touristiques. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Cameroun

Zoom

Surnommé "l'Afrique en miniature", le Cameroun fascine le voyageur par la variété de son climat, la diversité de ses ethnies et la générosité de sa nature. Ce pays d'Afrique centrale, situé juste au dessus de l'équateur, s'étire sur 1200 km entre le lac Tchad et la baie de Bonny. Sa végétation, grâce au climat, offre un condensé de tout ce qui existe en Afrique avec foret dense et humide au sud, savane au centre, steppe au nord, forêt et prairies sur les montagnes. Il abrite également près de 240 ethnies qui, des Bamilékés, des Bamouns, des Fangs ou des Peuls, vivent chacun leurs traditions en bonne intelligence. Séjour balnéaire, visites culturelles, safaris, ici tout est possible, il faut seulement savoir que si le Cameroun possède un potentiel touristique énorme, les infrastructures ne sont pas toujours au rendez-vous. Loin de l'effervescence de Douala ou de Yaoundé, à vous de découvrir les belles plages de sable noir de Limbé ou celles de sable blanc de Kribi, le mont Cameroun et sa chaîne volcanique. Les fameuses chutes d'Ekom qui ont servi de décor au film Greystoke avec Christophe Lambert. A ne pas manquer également le Manengouba, plateau de cratères où vivent les peuls bororos et leurs chevaux. L'Ouest et ses chefferies: Banjoun, Foumban, Bafoussam le Nord Ouest et sa ring-road: région montagneuse avec des cultures en terrasse, des forêts et des pâturages, des villages typiques, des paysages à couper le souffle. Le Nord avec le lac de Maga et ses hippopotames, parc animalier de Waza, le col de Coza, les aiguilles rocheuses de Rumsiki et la forêt équatoriale difficile d'accès mais somptueuse pour les amoureux de nature authentique. Et pour pimenter ces visites, laissez vous porter par la beauté des fêtes traditionnelles, qui se déroulent au son du tam tam.

Quand partir ?

Pour se rendre au Cameroun : pendant la saison sèche, entre novembre et avril, dans le grand nord, mais le Cameroun peut se visiter toute l'année. Dans le Sud, les pluies tombent toute l'année avec quelques saisons sèches. 
L'Aïd al-Fitr à la fin du ramadan, est célébrée dans tout le pays. À Foumban, elle donne lieu à des courses équestres, des processions et des danses. Par ailleurs les fêtes traditionnelles, pour célébrer le culte des ancêtres, les naissances ou les funérailles sont l'occasion de manifestations grandioses à découvrir au gré du voyage.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Il est conseillé également de mettre à jour les vaccins classiques DT polio, ainsi que typhoïde, hépatite A et B. Il faut également suivre un traitement contre le paludisme. Sur place, il convient de se protéger des piqûres des moustiques en respectant les mesures habituelles (vêtements appropriés, sprays et produits répulsifs). Contre les problèmes intestinaux, il est recommandé de boire uniquement de l'eau minérale en bouteille ou des sodas, et de refuser les glaçons. De même, il faut éviter la consommation de crudités, fruits non pelés, et autres aliments pas assez cuits. Un lavage fréquent des mains est recommandé (emportez un gel antiseptique pour se laver les mains sans eau). Ceci dit, glissez un traitement anti-diarrhéique dans votre valise, c'est plus prudent. Et attention au sida !

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Si on vous demande " C'est comment ", ne cherchez pas : cette formule s'utilise souvent en guise de salut. Vous pouvez louer une voiture pour circuler mais gare : tout le monde n'a pas le permis et la route Douala - Yaoundé est considérée comme l'une des plus dangereuses du monde. Ne pas l'emprunter la nuit, en plus ! Il est interdit de photographier les lieux publics, les aéroports, les ports et les sites militaires. Face aux traditions qui vous sont étrangères, restez poli et discret.

Informations pratiques

Capitale : Yaoundé 
Durée de vol : 1h50 pour Berlin
Décalage horaire : aucun (hiver) / 1 heure de moins (été)
Monnaie : Franc CFA - Change : 1 € = 655 CFA
Langues : Le Français ( 80% du pays est francophone) et Anglais. On recense également quelque 200 dialectes locaux.  
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Canada

Zoom

Des étendues blanches à perte de vue en hiver, des milliers de lacs dont la plupart ne se joignent qu’en hydravion, des milliers de kilomètres de forêts de sapin : le Canada est une immense étendue nature, sauvage dans sa plus grande partie. Très peu peuplée, un peu rustique parfois dans ses infrastructures hôtelières, un charme très particulier, dans sa partie francophone particulièrement chère au cœur des Français comme dans sa partie anglophone, plus lointaine. Difficile, à moins de faire un voyage au long cours et transversal, de se faire une idée unique de la destination car la partie québécoise n’ pas l’ambiance de l’Ontario (Ottawa, Toronto) qui ne ressemble guère à l’Alberta (Edmonton, Calgary) ou, plus à l’Ouest encore, à la Colombie britannique (Vancouver, Victoria). Les distances sont si grandes qu’il y a matière à autant de voyages que de destinations ! Point commun cependant de toutes, en dehors de cette nature si prenante, la tolérance et l’ouverture d’esprit des habitants, liée à une immigration constante qui en fait, depuis le 17ème siècle, un véritable « melting-pot ». Et une source constante de découvertes.

Quand partir ?

Les rigueurs de l’hiver plaisent aux français qui apprécient les grandes étendues blanches. L’été peut-être très chaud même s’il ne dure pas très longtemps. L’été indien, (fin septembre début octobre sur la côte Est) est généralement exceptionnel par sa chaleur et les magnifiques couleurs des forêts, même s’il signifie l’arrivée des premiers frimas.
Le carnaval de Québec en février, pendant deux semaines, considéré comme l’un des plus grands carnavals d’hiver au monde. Un grand nombre des sites et activités sont librement accessibles avec le port de l'Effigie de Bonhomme (vendue partout en ville) à un prix modique. Les cérémonies d’ouverture et de fermeture de la quinzaine ont lieu au palais des Glaces, construit en glace spécialement pour l’occasion face au Parlement (270 tonnes de glace sont nécessaires !) avec un accueil du Bonhomme Carnaval auquel le maire remet les « clés de la ville ». Des courses de tacots, de bateaux, de chiens de traineaux, d’agilité canine et autres sont organisées sur une période de deux semaines, avec défilés, bains de neige, bal etc. Un programme complet est renouvelé chaque année sur www.carnaval.qc.ca

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Il n’y a pas de risques sanitaires particuliers au Canada.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne pas traiter les québécois de « cousins » francophones. Ils n’aiment pas du tout cette comparaison qu’ils jugent peu flatteuse. Se moquer de l’accent québécois et chercher à l’imiter La nature est très importante sur la côte Ouest, ne pas la respecter peut conduire… en prison !

Informations pratiques

Capitale : Ottawa 
Durée de vol : 8h05 pour la cote Est
Décalage horaire : 6 heures de moins pour le Québec et 9 heures de moins pour la Colombie Britannique / 6 heures de moins pour le Québec et 9 heures de moins pour la Colombie Britannique
Monnaie : Dollar canadien - Change : 1 € = 1,58 CAD
Langues : L’anglais et le français.
Voltage : 110 V., adaptateur indispensable.

Conseils aux voyageurs

Cap Vert

Zoom

La légende raconte qu’il restait à Dieu quelques cailloux après la création de la Terre. Il secoua alors ses poches et donna naissance aux îles du Cap Vert ! Perdu dans l’Atlantique, au large des côtes du Sénégal, l’archipel du Cap Vert compte une dizaine d’îles. Mais contrairement à ce que son nom laisse présager, le Cap Vert est ocre. Couleur de la terre, brûlée par le soleil, couleur des rochers, des falaises et du sable. L’ancienne colonie portugaise est une jeune nation, indépendante depuis 1975. Mais ses traditions et sa culture sont le reflet d’une histoire mouvementée. Un véritable carrefour entre l’Europe, l’Amérique du sud et l’Afrique. Chacune de ses îles est unique et reflète ce métissage. Sur Sal, on profitera des plages dédiées aux sports nautiques. L’île de Santiago, elle, penche du coté de l’Afrique tandis que São Vicente se veut brésilienne. Les amateurs de trek ne manqueront pas l’île de Santo Antão ou bien les dunes interminables de Boa Vista. Toutes ses îles sont encore totalement préservées du tourisme de masse, et l’on peut encore y jouer à Robinson Crusoë. Ses habitants sont curieux des étrangers et transmettent facilement leur joie de vivre aux voyageurs.

Quand partir ?

La meilleure saison pour visiter le pays s’étend d’avril à novembre. Pour les amateurs de sports de voile, préférez de fin novembre à février, période de forts alizés. 
Les carnavals, en février : défilés de chars, musiques et festivités sont au programme. Les deux principaux carnavals sont ceux de Mindelo et de São Nicolau. Le premier est spectaculaire et prend son inspiration du coté du Brésil. Le second est plus petit, mais plus familial.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire pour se rendre au Cap Vert. Il faut se protéger contre les piqûres de moustiques (spray, manches longues et pantalons longs le soir), et il est préférable de consommer de l’eau en bouteilles. Par précaution, glissez dans votre trousse de toilette les médicaments dont vous avez l’habitude et un anti-diarrhéique pour faire face aux éventuels désordres provoqués par le changement de vos habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie. 

Là-bas

Le manque d’eau est un problème récurent dans le pays. Veillez à ne pas gaspiller cette précieuse ressource. La carte bancaire est peu utilisée et les chèques sont toujours refusés. Il faut donc se munir de liquidités, par exemple au distributeur de billets de l’aéroport. Le naturisme est très mal vu sur les plages. Cesária Évora est la plus connue des ambassadrices du pays, qu’elle a largement contribué à faire connaître par sa musique et ses chansons. Elle est la star nationale, à écouter en boucle pour se mettre dans l’ambiance du pays avant même de partir !

Informations pratiques

Capitale : Praïa 
Durée de vol : 5h20
Décalage horaire : 2 heures de moins (hiver) / 3 heures de moins (été)
Monnaie : Escudo cap-verdien - Change : 1 € = 109 CVE
Langues : Le portugais est la langue officielle. Mais les habitants parlent le créole du Cap-Vert. 
Voltage : 220 V, prises européennes.

Conseils aux voyageurs

Chili

Zoom

Le Chili, cette longue bande de terre de près de 4300kms encadrée par la Cordillère des Andes et l'Océan Pacifique est le pays de tous les contrastes. Les grands glaciers de la terre de feu, les paysages lunaires du désert d'Atacama, les vignobles du centre, les mystérieuses statues de l'île de Pâques : le pays offre une diversité de paysages unique au monde grâce à sa surprenante géographie. Ici la nature est reine, et les villes ont bien du mal à rivaliser avec son attraction. Certes, la capitale, Santiago, possède bien quelques vestiges de son passé colonial. Sans oublier les petites maisons colorées, accrochées aux collines de la ville portuaire de Valparaiso et classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Mais le Chili est définitivement une destination nature, parfaite pour les amoureux de sensations fortes.

Quand partir ?

Pour se rendre au Chili : tout dépend de la région visitée. Le nord du pays bénéficiant d'un climat désertique, on peut le visiter toute l'année. Pour le centre, mieux vaut voyager en intersaison, au printemps (septembre à novembre) et à l'automne (février à mi mai). Enfin inutile de compter visiter le sud du pays autrement que l'été (décembre à mars) sous peine de se retrouver coincé par de violentes intempéries. 
La fête nationale le 18 septembre. Tous les chiliens se retrouvent en famille et entre amis pour partager un asado (barbecue) et de déguster un verre de pisco, un alcool de raisin typique du pays.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est exigée pour le Chili. Il est toutefois recommandé d'être à jour pour l'hépatite A et B, le tétanos et la typhoïde. De plus, la forte pollution à Santiago peut incommoder les voyageurs fragiles des voies respiratoires. L'eau est tout à fait potable dans la capitale, mais il est conseiller d'acheter des bouteilles dans les petites villes. Le soleil, quant à lui est un véritable ennemi au Chili, car avec l'altitude, on ne sent pas toujours les brûlures arriver. Il faut aussi prendre garde au mal des montagnes. En effet, une partie du pays étant située sur la Cordillère des Andes, certaines personnes peuvent souffrir de maux de tête, accompagnés de gène respiratoire. Mieux vaut commencer son circuit par les villes en bord de mer et monter progressivement. En cas de malaise, il existe des médicaments, mais le plus simple reste de chiquer des feuilles de coca. Pour tous les petits bobos, on trouve d'excellents centres médicaux dans tout le pays. Pour les problèmes plus graves, les établissements privés sont de qualité mais les soins coûtent très cher. Des garanties de paiement étant exigées à l'entrée, mieux vaut s'être assuré en France.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Au Chili les habitants sont très cordiaux et n'hésitent pas à se donner de chaleureuses accolades. Ne soyez pas surpris de cette familiarité naturelle ! Le souvenir de la dictature de Pinochet reste douloureux. Mieux vaut éviter de le critiquer ouvertement, car malgré ses erreurs, beaucoup de chiliens le considèrent comme l'artisan de la bonne santé économique du pays. Les chiliens ne sont pas très à cheval sur les horaires. Il n'est pas rare qu'ils arrivent avec 20 minutes de retard à un rendez vous. Mieux vaut s'armer de patience...

Informations pratiques

Capitale : Santiago 
Durée de vol : 17h pour Santiago
Décalage horaire : 4 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été) 
Monnaie : Peso chilien - Change : 1 € = 781,75 CLP
Langues : L'espagnol est la langue officielle. Mais attention, on est loin du pur castillan de Madrid. Le Chilien utilise de nombreuses expressions idiomatiques spécifiques. 
Voltage : 220 V

Conseils aux voyageurs

Chine

Zoom

Difficile d’appréhender un pays continent en quelques mots et un seul voyage! Avec plus d’un milliard d’habitants et une surface plus grande que tous les pays européens réunis, la Chine réunit montagnes et déserts, plaines et rivages, une mosaïque de populations concentrées pour l’essentiel sur les provinces côtières, et des grandes villes où se perdre comptant, chacune, plusieurs millions de résidents. Il faudra prendre son temps pour flâner à la découverte du berceau de l’une des plus grandes civilisations du monde, complexe et déroutante ! Si la Chine est désormais largement ouverte aux voyageurs, elle n’en reste pas moins mal connue. A l’arrivée, c’est souvent un choc. De cultures, de couleurs, d’odeurs, de langue. Il faut quelques jours pour s’habituer au rythme de vie trépidant des mégalopoles, véritables fourmilières humaines. Le temps de s’aventurer des heures dans les rues de Hong Kong la survoltée, Canton l’historique, Shanghai la financière, Pékin l’immense capitale, pour tenter de saisir l’ambiance particulière de ce pays multiple. D’aller sur la Grande Muraille et à Xian, rendre visite au 7000 soldats et chevaux de terre cuite. Et de prévoir de revenir, pour ne pas délaisser une campagne inattendue et attachante, au rythme infiniment plus lent. Celui d’un pays millénaire.

Quand partir ?

Même si le pays bénéficie de plusieurs climats, d’une manière générale l’hiver est très froid et l’été très chaud. La période idéale pour s’y rendre est donc double, le printemps et l’automne, sachant qu’il peut y avoir des typhons en septembre sur les rives méridionales (Hong Kong).
Le nouvel An chinois (entre fin janvier et début février). Il est célébré dans tout le pays par des défilés, des concours de dragons et de grandes retrouvailles familiales.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire pour se rendre en Chine. Les infrastructures sanitaires sont de bonne qualité dans les villes mais beaucoup moins à la campagne. A cause de l’épidémie de grippe aviaire, il est conseillé de ne pas s’approcher des élevages de volaille. Des cas de choléra ont été rapporté sur l’île de Hainan. D’une manière générale, il faut éviter de boire l’eau du robinet. Le pays connaît également une recrudescence des cas de rage. La trousse de voyage devra contenir tous les médicaments dont vous avez l’habitude et un anti-diarrhéique, pour faire face à d’éventuels désordres provoqués par le changement d’habitudes alimentaires. Il est recommandé de contracter avant le départ une assurance médicales et de rapatriement sanitaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

 

Là-bas

Les chinois sont très ponctuels et n’apprécient pas les retards des étrangers. Il ne faut pas planter ses baguettes de riz à la verticale dans son bol. Cela rappelle les bâtons d’encens que l’on fait brûler pour les morts. Il faut toujours rester courtois et éviter à tout prix de faire perdre la face à un chinois. S’énerver ne fait qu’empirer les situations conflictuelles. Evitez de façon générale d’aborder les sujets politiques, sujets délicats par essence.

Informations pratiques

Capitale : Pékin 
Durée de vol : 10h pour Pékin
Décalage horaire : 7 heures de plus (hiver) / 6 heures de plus (été)
Monnaie : Yuan - Change : 1 € = 8,85 RMB
Langues : Le Chinois mandarin est la langue officielle, le cantonais est pratiqué dans le sud du pays. L’Anglais n’est pratiqué que dans les grandes villes. Le Français est rarissime.
Voltage : 220V mais il existe de multiples formes de prises, prévoir un adaptateur universel.

Conseils aux voyageurs

Chypre

Zoom

On appelle Chypre l'" île d'Aphrodite", déesse de l'amour et de la beauté, née sur ces terres, selon la légende ! C'est vrai que le soleil y brille presque toute l'année, sa mer, limpide et tiède, invite à la baignade, les trésors antiques ne manquent pas et la vie y est agréable. Ces charmes hédonistes n'ont pas empêché cette troisième plus grande île de la Méditerranée de connaître une histoire très mouvementée. Des Egyptiens aux Grecs, de Venise à l'Empire ottoman, jusqu'aux Anglais, tous ont laissé une empreinte dans ce pays qui en tire une identité cosmopolite très originale. Depuis l'occupation de Chypre par la Turquie en 1974, l'île vit amputée de sa partie nord, autoproclamée République turque de Chypre du nord, un drame pour la communauté chypriote grecque. En attendant une solution politique, Chypre l'européenne propose un véritable dépaysement à ceux qui viennent la voir. Outre les plaisirs de la mer, l'île offre le meilleur aux fous de randonnés, aux passionnés de nature et aux amateurs d'histoire ancienne. L'île regorge de monastères, d'églises et de sites antiques. L'île est accueillante aussi: "Kopiaste", disent les Chypriotes en bienvenue, ce qui signifie "Viens, mange, bois et danse avec nous". Une invitation qu'on ne peut refuser.

Quand partir ?

Chypre bénéficie, dit-on, de 330 jours de soleil par an ! Il est possible de se baigner de mai à octobre. Le printemps et l'automne en particulier sont des saisons délicieuses pour ceux qui veulent éviter les grosses chaleurs estivales. On oublie trop souvent que Chypre est engoncée dans un bord extrême de la Méditerranée, à un jet de pierre du Liban, d'Israël et de l'Egypte ! 
A Noël et à Pâques, la vie s'arrête à Chypre mais ces fêtes religieuses se célèbrent plutôt en famille. IL existe surtout toutes sortes de festivals à Chypre, comme Kataklysmos à Larnaca, ou Aphrodite à Paphos.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Il n'existe pas de problème de santé majeur à Chypre. Il est prudent cependant de demander à votre caisse de Sécurité Sociale, 15 jours avant votre départ, la carte européenne d'assurance maladie. Munissez vous également d'une bonne crème solaire, car l'été, le soleil est vif.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Une tenue correcte s'impose pour visiter les monastères et les églises, la population est très pratiquante et serait très choquée de shorts, bras nus ou de décolletés. Méditerranéens, les Chypriotes sont malgré tout plutôt réservés de nature : évitez les comportements trop amoureux en public. Evitez de heurter les sensibilités politiques en évoquant le problème de la partition si ce sujet très sensible n'est pas mis dans la conversation par vos interlocuteurs.

Informations pratiques

Capitale : Nicosie 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire : 1 heure de plus 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Grec au sud, le Turc au nord et l'Anglais un peu partout, pour des raisons historiques. 
Voltage : Il est de 230 volts avec des prises à 3 broches plates, type britannique. Prévoir un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Colombie

Zoom

Entourée par les Caraïbes, les Andes, l'océan Pacifique et l'Atlantique, la Colombie bénéficie de multiples influences : indigène, espagnole et africaine. Les grandes cités raviront les amateurs de vieilles pierres, notamment la ville de Carthagène, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les plages de rêve, au Nord du pays, peuvent satisfaire les plus exigeants des amateurs de balnéaire. Le tourisme nature est aussi répandu : dans les 12 réserves naturelles et 30 parcs nationaux, s'ébattent en toute liberté des centaines d'espèces d'oiseaux exotiques comme les cacaotès ou les colibris, mais aussi de grands fauves comme les jaguars et les pumas. Les scientifiques estiment que 130 000 espèces de fleurs et de plantes sont présentes sur le territoire, dont certaines uniques au monde ! Pour l'heure, le Ministère Français des Affaires étrangères ne déconseille plus de visiter la Colombie. Il a longtemps recommandé de se limiter au centre-ville historique de Carthagène et des îles de San Andres et de Providencia. Aujourd'hui vous pouvez oublier les préjugés négatifs qui circulent sur la Colombie et vous laisser emporter par la beauté de ce pays et la gentillesse de ses habitants, otages malgré eux d'une situation qui les dépassent. Certes, la Colombie reste un pays dangereux. Mais si l'on observe quelques règles élémentaires de sécurité, on peut s'attendre à de belles surprises.

Quand partir ?

Pour se rendre en Colombie : tout dépend de votre destination en Colombie. La côte nord du pays connaît une saison sèche et bien ensoleillée de fin décembre à fin avril mais il n'y fait jamais vraiment froid. Il est préférable de visiter le centre du pays pendant la saison sèche de décembre à mars, mais les températures dépendront de l'altitude. Quant à la côte Pacifique, elle est pluvieuse toute l'année. 
La fête des fleurs en août, à Medellin. Cette tradition vieille de plus d'un demi-siècle célèbre l'un des produits les plus cultivés dans le pays. Les fleuristes de la ville défilent alors dans les rues les bras chargés de fleurs multicolores.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est officiellement exigée pour la Colombie mais certaines compagnies aériennes réclament un certificat de vaccination contre la Fièvre jaune et le même vaccin est exigé pour la visite de la plupart des parcs naturels. Il est d'ailleurs fortement conseillé pour tout séjour dans les régions côtières de l'Atlantique, du Pacifique, dans la région amazonienne, dans la région des " Llanos " et dans le département de la Guajira. Le pays est également touché par le paludisme, classé zone 3 pour l'Amazonie. D'une manière générale, il faut se prémunir contre les piqûres de moustiques. L'eau est considérée comme potable uniquement à Bogota. La capitale étant située à 2700 mètres d'altitude, certains voyageurs peuvent y éprouver le mal des montagnes.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

La Colombie est le pays du café. A toute heure, les habitent boivent du tinto: un café très noir servi dans une toute petite tasse. Parler de Zidane. Les Colombiens sont fans de football et c'est un bon sujet pour entamer une conversation. Mieux vaut éviter le sujet sensible de la guérilla des Farcs

Informations pratiques

Capitale : Bogota 
Durée de vol : 10h
Décalage horaire : 7 heures en moins (été)/  6 heures de moins (hiver)
Monnaie : Peso colombien - Change : 1 € = 1 COP
Langues : L'espagnol est la langue officielle. 
Voltage : 120 V, un adaptateur s'impose.

Conseils aux voyageurs

Corée du Sud

Zoom

Pas évident de comprendre ce surnom de « Pays du matin calme » pour le visiteur coincé dans les embouteillages de Séoul, la capitale ! Mais l’animation des marchés, l’activité des rues commerçantes traditionnelles, et, le soir, le grouillement des quartiers envahis par une foule détendue qui déambule entre deux haies d’enseignes lumineuses, toute cette agitation plutôt insouciante finit curieusement par avoir un effet apaisant. Les parcs, les jardins de ses villes, la verdure des palais royaux, sont un havre de bien-être pour le touriste. Les amateurs de beauté austère seront comblés par les temples en bois à toits multiples recourbés que l’on rencontre d’un bout à l’autre de la péninsule. Certains portent de jolis noms comme : « Temple de la voie éclairante ». Parfois, ce sont des palais. L’un d’entre eux, le « Palais de la vertu illustre », possède un bassin enchanteur. Sa surface est entièrement couverte de feuilles de lotus. Effectivement, matin calme. Pour en savoir plus sur les traditions de ce pays, à 20 minutes de Séoul, la visite du « Village populaire coréen » est un excellent moyen de découvrir la vie rurale traditionnelle. Des artisans l’habitent, une école y enseigne les principes de Confucius, un temple bouddhiste, un marché, des spectacles de danse, complètent les activités de ce village habité en permanence. Le touriste encore plus curieux de la culture coréenne fera un séjour dans un monastère bouddhiste. Confort minime, mais spiritualité et authenticité garanties. Les amoureux des grands espaces randonneront dans les parcs nationaux. Quant aux plages, elles sont partout, la Corée du Sud est une péninsule… avec des îles. Sable blanc, criques, falaises, grottes, plongée sous-marine. Une nature méconnue en Europe, qui ne demande qu’à être partagée.

Quand partir ?

Les meilleures périodes sont le printemps (d'avril à mai) et l'automne (de septembre à novembre), le temps étant sec, frais et ensoleillé. Evitez la période de la Mousson (risque de typhons en juillet jusqu’à septembre). L’hiver est très rigoureux.
L’anniversaire de Bouddha (le 8ème jour du 4eme mois lunaire). Des fêtes ont lieu dans tous les temples avec cérémonies, processions et illuminations des édifices avec des lanternes de papier.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccin obligatoire, cependant il est recommandé, comme pour tout voyage, de mettre à jour les vaccins classiques DT polio. Sur place, il est préférable de boire de l’eau minérale en bouteille capsulée ou des sodas, et de se laver fréquemment les mains Prévoir une lotion anti-moustiques et un médicament anti-diarrhéique, pour faire face aux éventuels désordres provoqués par le changement d’habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Même en touriste, on se présente systématiquement avec une carte de visite, que donne des deux mains en Corée. On donne et on reçoit des deux mains, la main gauche tenant le coude du bras droit On retire chez chaussures avant de pénétrer dans une maison, ce qui implique d’avoir des chaussettes (pas de pieds nus). On ne se mouche pas à table ou en public, mais on sert à boire à table à son voisin, qui vous servira vous-même.

Informations pratiques

Capitale : Séoul 
Durée de vol : 12 h
Décalage horaire : 8 heures de plus (hiver) / 7 heures de plus (été)
Monnaie : Le Won - Change : 1 € = 1667 KRW
Langues : Le Coréen, mais l’Anglais est largement pratiqué.
Voltage : 220 V comme en France, mais un adaptateur est nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Costa Rica

Zoom

Le Costa Rica est un véritable jardin d'Eden au cœur de l'Amérique centrale, coincé entre le Nicaragua et le Panama. Son nom, " côte riche " lui vient de Christophe Colomb qui fut ébloui par les parures des indiens autochtones et espéra y trouver de l'or. Mais le seul or à découvrir dans le pays, c'est l'or vert de la forêt. Les parcs naturels nationaux concentrent en effet la plus grande biodiversité de la planète : 1200 espèces d'orchidées, 850 espèces d'oiseaux, 200 espèces de mammifères. C'est la destination d'écotourisme par excellence. Mais le Costa Rica est aussi " la Suisse " d'Amérique Centrale. Le pays n'entretient plus d'armée depuis 1948 et son président, Oscar Arias Sánchez, est prix Nobel de la paix. Avec de telles conditions, les habitants vivent heureux en parfaite harmonie avec leur environnement. Un mode de vie résumé par la devise nationale "pura vida" que s'appropriera bien vite le voyageur.

Quand partir ?

Pour se rendre au Costa Rica : Le pays n'a qu'une saison sèche et une saison humide. Mieux vaut donc s'y rendre durant la première, de décembre à avril, mais c'est aussi celle que préfère les américains et les canadiens, et les tarifs peuvent être plus élevés. Au demeurant, ; la saison humide ne transforme pas le pays en torrent de boues, loin de là, les pluies se limitent le plus souvent à des averses de fin d'après midi, comme dans nos Antilles françaises.
La semaine sainte (mars ou avril) : des processions reconstituent la passion du Christ et donnent l'occasion de démonstrations de ferveur. C'est aussi l'occasion d'une semaine de vacances au cours de laquelle les habitants se précipitent sur les plages, côté Caraïbes comme côté Pacifique.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est obligatoire. Des cas de dengue et de paludisme ont été signalés, il faut donc bien prévoir des protections contre les moustiques (lotion répulsive notamment). L'eau du robinet n'est pas potable en raison des pollutions chimiques et de la vétusté des canalisations, il faut rester sur de l'eau minérale capsulée et oublier les glaçons. Mieux vaut également éviter de consommer des mollusques et des crustacés de la côte Pacifique entre novembre et mai car ils peuvent être impropres à la consommation.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Lors des baignades, il faut faire attention aux contre courants, nombreux le long du littoral. Pour avoir la chance d'apercevoir les oiseaux les plus rares, préférez des randonnées en petits groupes de 5 personnes, à l'aube ou au crépuscule, habillé de vêtements sombres pour être confondu avec la végétation. C'est une évidence qu'il faut toutefois rappeler : respectez la nature lors de vos visites et ne laissez rien d'autre que les empreintes de vos pas. Ne pas oublier de respecter les consignes de sécurité classiques pour éviter les pickpockets, très intéressés par les cartes bleues comme par les passeports. Laisser les papiers et billets d'avion au coffre à l'hôtel et ne conserver sur soi que la photocopie du passeport. Eviter les plages et les parcs publics la nuit. Si vous louez une voiture attention, le pays applique un système de circulation alternée depuis mars 2008 dans le centre de San Jose. Entre 06h-08h30 et 16h30-19h, interdiction de circuler, le lundi pour les véhicules dont les plaques se terminent par 1 ou 2, le mardi pour les plaques se terminant par 3 ou 4, le mercredi pour les plaques se terminant par 5 ou 6, le jeudi pour les plaques se terminant par 7 ou 8, le vendredi pour les plaques se terminant par 9 ou 0.

Informations pratiques

Capitale : San José 
Durée de vol : 14h30
Décalage horaire : 7 heures en moins (hiver) / 8 heures en moins (été)
Monnaie : Colon costaricain - Change : 1 € = 756 CRC
Langues : L'Espagnol est la langue officielle mais l'Anglais est bien pratiqué. 
Voltage : 110 V, prise américaine, un adaptateur est donc indispensable.

Conseils aux voyageurs

Croatie

Zoom

La paix revenue, son émancipation retrouvée, la perle de l'Adriatique a retrouvé tout son éclat. La Croatie, étoile montante des destinations méditerranéennes, offre à la fois un cadre de séjour balnéaire idyllique et un patrimoine culturel et architectural riche de cultures diverses. Des Celtes aux romains, des Ottomans aux Autrichiens en passant par Venise, tous ont laissé ici des vestiges remarquables, dont l'immense palais de Dioclétien. Au large des côtes, un chapelet d'îles et d'îlots (on en a compté 1185 !) abrite des milliers de plages et de criques baignées par une eau limpide. Sur la côte s'égrènent des merveilles d'architecture comme Pula, Zadar, Split ou Dubrovnick, dont Bernard Shaw disait : "Qui cherche le paradis doit venir à Dubrovnick ". C'est toujours vrai. La ville, perchée sur l'eau, a gardé tout son charme orgueilleux. Zagreb, la capitale éclairée, dont l'éclectisme architectural ne manque pas d'intérêt, vaut aussi une visite. Mais la Croatie, ce sont aussi des paysages étonnants d'une nature préservée que l'on peut admirer autour des lacs et cascades de Plitvice, dans les 11 parcs nationaux dont ceux de Kornati et Risnjak, ou près des cascades de Krka. Les randonneurs en savent quelque chose ! A cela, ajoutez le tempérament festif des Croates et vous aurez une idée de vacances de découverte, chaleureuses.

Quand partir ?

Comme dans la plupart des pays méditerranéens, le hors saison est délicieux (mai/ juin et septembre/octobre) : moins de monde, pas de grosses chaleurs. L'été est sec et très chaud sur la côte. A l'intérieur, le climat est plutôt continental, avec de la neige l'hiver et de fortes températures l'été. 
Le Festival de Dubrovnik, chaque année, depuis 1950, au mois de juillet et août. Des artistes du monde entier y participent. Le festival a lieu sur les places, dans les monastères, les églises, et les monuments de la ville. Au programme, des concerts de musique classiques, de jazz, des pièces de théâtres et des spectacles folkloriques.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est obligatoire. Si vous avez un traitement en cours, mieux vaut apporter tous les médicaments dont vous avez besoin. A noter que la carte européenne d'assurance maladie n'est pas valable en Croatie, il est prudent de prendre une assurance couvrant maladie, accident et rapatriement. L'eau du robinet est potable, aucune précaution particulière en matière de nourriture. N'oubliez pas de vous munir de bonnes crèmes solaires : l'été, le soleil est très vif.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Si vous êtes invité à déjeuner ou à dîner chez un Croate, sachez que vous devez faire honneur au repas et finir votre assiette. Soyez délicat en abordant le sujet de la récente guerre des Balkans, sujet sensible et encore très douloureux pour certaines personnes qui ont perdu des proches. Une tenue correcte s'impose pour visiter les édifices religieux.

Informations pratiques

Capitale : Zagreb 
Durée de vol : 2h pour Zagreb
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Kuna - Change : 1 € = 7,5 HRK
Langues : Le Croate, mais l'Anglais et l'Allemand sont utilisés grâce au tourisme. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Cuba

Zoom

Cuba, c'est la beauté de la nature, le bleu de la mer et le sourire contagieux des Cubains que le voyageur rencontre dans les rues, au pied de ces maisons qu'un demi-siècle d'abandon a délabré plus que gravement. L'île commence pour les européens par ces innombrables rivages qui offrent un choix incomparable de plages aux amoureux du bronzage et des sports nautiques. Les Cayos, chapelet d'îles nature, ou la station balnéaire de Varadero ne pourront que les combler. Mais le paysage cubain est aussi imbriqué de forêt tropicale, de désert de cactus et de terres rouges. A l'ouest de l'île, autour de Vinales, ce sont les étendues immenses de champs de tabac, de ce tabac qui fait les mythiques Havanes, dans lesquels sont comme plantés d'impressionnantes formations rocheuses, les " mogotes ". Leur dos en pain de sucre rappelle les îlots de pierre de la baie d'Along, au Vietnam. Cuba est au moins autant le pays des odeurs. Odeurs de café, de rhum, de cigare, de piments, de canne à sucre, de fleurs exotiques, de goyave. Et l'agitation des villes. Dans les bars, sur les terrasses des cafés et même en plein rue, les Cubaines, les Cubains, chantent et dansent le mambo, la rumba ou la salsa au son d'orchestres qui valent le " Bona Vista Social Club " de renommée mondiale. On les entend partout, sur les places des villes aux immeubles, aux maisons, aux palais, aux églises de style colonial baroque, néo-classique ou Art-Déco. Rien ne vaut une promenade, le soir sur le Malecon, le front de mer de La Havane, avant et/ou après quelques " mojitos ", assortie d'une tournée des orchestres de bars et de rues. Une balade qui augure à coup sûr d'une nuit remplie de rêves joyeux et exotiques.

Quand partir ?

La meilleure période pour se rendre à Cuba court de fin novembre à mai. Les températures y oscillent autour de 25°. Parfois des pluies viennent du Nord en décembre janvier, mais elles sont rares et le temps change vite pour revenir au beau. En raison du climat tropical, il fait d'ailleurs bon toute l'année malgré quelques pointes de chaleur torride en été. Eviter cependant les mois de septembre et octobre propices aux ouragans, pour éviter de rester confiné dans son hôtel.
Il n'y a que 6 jours fériés à Cuba, mais dès qu'il y a une fête, c'est dans la rue qu'elle se passe ! C'est ainsi que se déroule la fête populaire d'Holguin, la 1ère semaine de mai. A noter le Carnaval qui n'a pas lieu en début d'année mais au mois d'août, à La Havane. Par ailleurs Santiago de Cuba est réputée pour son Festival des Caraïbes (1ere semaine de juillet) et son Festival international de Jazz à la Havane (fin juillet).

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est exigé pour se rendre à Cuba. Sur place, il est recommandé de boire de l'eau minérale en bouteille. Il faut emporter tous les médicaments dont vous pourriez avoir besoin, des répulsifs anti-moustiques et un anti-diarrhéique compris. Les services médicaux sont réputés en cas d'urgence, mais les pharmacies sont en permanence en rupture de stock.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

A Cuba, on se salue en s'embrassant sur la joue, la poignée de main est réservée aux hommes dans des circonstances officielles. Evitez les sujets politiques, votre point de vue ne sera pas forcément partagé et vus pouvez mettre votre interlocuteur en position délicate. Courrez les petits concerts qui se jouent le soir dans les cafés, partout à Cuba. Ils sont souvent excellents et gratuits, à part le rhum que vous aurez plaisir à déguster ! Les cigares sont proposés partout dans l'île, à la sauvette comme au comptoir des hôtels et, bien entendu, dans les magasins d'usine officiels. Attention à garder tous les reçus : les 2 boîtes autorisées (50 cigares) peuvent être contrôlées, et vous ne pourrez exporter que 23 cigares sans reçu.

Informations pratiques

Capitale : La Havane 
Durée de vol : 10 h pour La Havane
Décalage horaire :  6 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été)
Monnaie : Peso - Change : 1 € = 1 CUC
Langues : L'espagnol, mais l'anglais et le français sont largement pratiqués dans les zones touristiques.
Voltage : 110V , un adaptateur s'impose. Certains hôtels disposent cependant de prises en 220V.

Conseils aux voyageurs

Danemark

Zoom

La première image qui vient en tête en pensant au Danemark, c'est la Petite Sirène. Trop classique ? Pas vraiment : le statue érigée dans le port de Copenhague, en honneur de l'écrivain Andersen, résume bien ce petit royaume maritime. Il compte plus de 400 îles, sans compter les Féroé et le Groenland, et vit au rythme de la mer du Nord et de la Baltique qui le cernent. Le Danemark est la patrie des Vikings, qui ont laissé de nombreuses traces archéologiques en particulier au Jutland, sa péninsule principale. De nos jours, il ne reste rien de la mentalité belliqueuse de leurs lointains ancêtres. Les danois sont des gens très accueillants, au niveau de vie élevé. La capitale, Copenhague, est une cité moderne où se mêlent architecture médiévale et contemporaine. Les Fjords, les chemins côtiers, les plages et les îles combleront les amateurs de nature, qui pourront aller de parc zoologique en parc ornithologique. Les touristes les plus joueurs se réjouiront au parc de Legoland (à Billund), le Danemark étant le pays créateur de ces petites pièces à emboîter qui ravissent des millions d'enfants.

Quand partir ?

Pour se rendre au Danemark : Pour profiter des longues journées d'été, mieux vaut s'y rendre l'été ou en septembre. Eviter les mois d'avril et mai, plutôt pluvieux. 
Noël. Tout le mois de décembre est marqué par des festivités. Les villes sont décorées, des parades sont organisées et on peut acheter ses cadeaux dans les marchés artisanaux.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n'est à signaler au Danemark. Prévoir éventuellement de l'anti moustique pour séjourner l'été dans les îles.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Le pourboire n'est pas une tradition au Danemark, les prix sont tout inclus. Les danois ont un sens civique développé. Ils ne grillent pas les feux rouges, ne doublent jamais dans la file d'attente, arrivent à l'heure aux rendez vous et ne jettent pas leurs papiers par terre. Un exemple à suivre. On ne fait pas la bise au Danemark, on se sert la main en annonçant son prénom. C'est seulement après avoir fait connaissance qu'on peut tenter un Knus, sorte de joue contre joue. Les magasins sont fermés le samedi après midi, sauf les grandes surfaces.

Informations pratiques

Capitale : Copenhague 
Durée de vol : 1h30
Décalage horaire : aucun
Monnaie : Couronne danoise - Change : 1 € = 7,44 DKK
Langues : Le Danois, mais l'Anglais et l'Allemand sont couramment pratiqués. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Dominique

Zoom

Située entre la Guadeloupe et la Martinique, la Dominique est une petite île dont la nature exubérante et primitive recouvre 60% du territoire. C'est là son principal atout, car on n'y vient pas pour ses plages, quasi inexistantes, mais pour profiter d'un environnement naturel incroyablement préservé. Cette ancienne colonie britannique, membre du Commonwealth, a acquis son indépendance en 1978. Ne la confondez pas avec la République Dominicaine, vous la vexeriez ! Roseau, sa capitale, est une petite ville très caraïbe qui pétille de vie. Elle règne sur une île aux 30 chutes d'eau et aux 365 rivières (une par jour !) que l'on remonte jusqu'à leurs sources en crapahutant au cœur d'une végétation sauvage qui possède plus de nuances de vert que l'on peut imaginer. Les parcs nationaux, dont celui du Morne Trois Pitons, classé au Patrimoine mondial par l'Unesco, abritent une flore et une faune incroyables. On y a dénombré plus de 162 sortes d'oiseaux dont le Jaco et le Sisserou, perroquets en voie d'extinction. Il serait dommage de venir ici sans pratiquer la plongée sous-marine : la mer réserve ici des trésors à ceux qui veulent les découvrir, même avec un simple masque et un tuba. Murs de bulles, précipices, récifs, épaves, coraux et poissons tropicaux se cachent dans ses eaux limpides, le long de ses côtes déchiquetées. Ce site est considéré comme l'un des cinq plus beaux du monde. Enfin la Dominique, c'est également l'île où vivent les derniers descendants des premiers habitants de la région toute entière : les Indiens Caraïbes.

Quand partir ?

De novembre à mai : c'est la saison sèche, le climat est chaud (29°) et humide (pays tropical, 65% d'humidité). De juin à Octobre, il fait rarement moins de 20 à 22° mais c'est la période des pluies, des cyclones et des tempêtes tropicales. 
Le carnaval (le lundi et mardi précédent le mercredi des cendres) est considéré comme l'un des plus spontanés et originaux de la Caraïbe. Les défilés appelés " mas " en créole (pour mascarade) durent 2 jours dans les rues de la capitale. Les festivités quant à elles commencent bien avant et s'étalent sur tout le mois de janvier.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est obligatoire pour La Dominique. Mettre à jour cependant les vaccins suivants : tétanos, diphtérie poliomyélite, hépatites A et B. Prévoir une lotion répulsive contre les moustiques. Emportez également un anti-diarrhéique, c'est plus prudent. Il est déconseillé de boire l'eau du robinet. Si vous faites de la plongée, bien désinfecter les plaies causées par les coupures de corail, souvent longues à cicatriser. Enfin sous les tropiques, le soleil tape fort ! N'oubliez pas de vous protéger avec un écran solaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

L'ascension au lac Bouillant est une visite phare de la Dominique. Les eaux du lac ont subi récemment des fluctuations, leur niveau a beaucoup baissé et il peut y avoir des fumées toxiques. Se renseigner avant de partir en randonnée. Sachez que l'achat de coraux et coquillages est interdit. Ne pas faire de randonnée sans guide : sans que ce soit franchement périlleux, la végétation est très dense et le chemin se perd facilement. En plus, on rate la plupart des oiseaux, animaux et plantes à voir ! Il est possible de louer des voitures sur place pour découvrir l'île mais il faut prendre un permis local (avoir un permis international de plus de deux ans) et se rappeler qu'il faut conduire à gauche, nous sommes dans le Commonwealth !

Informations pratiques

Capitale : Roseau 
Durée de vol : Pas de vol direct, il faut passer au choix par la Martinique ou la Guadeloupe, soit 8H + escale + 1h de vol
Décalage horaire : 5 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été)
Monnaie : Est Carribbean Dollar - Change : 1 € = 3,5 XCD
Langues : L'Anglais est la langue officielle. Le Créole (qui se rapproche beaucoup du créole martiniquais) est parlé par 80% des habitants. On y parle aussi un patois, le Cocoy. 
Voltage : 220/240, avec prise américaine. Il faut donc un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Egypte

Zoom

Culturelle au Caire, balnéaire sur la mer Rouge, l'Egypte est une plongée dans l'histoire quand elle se découvre au fil du Nil et une traversée du désert si l'on part sur la route des Oasis. Aucun autre pays ne fascine autant les touristes français que celui de Pharaon. A cause du programme d'histoire géographie de sixième, des conquêtes de Napoléon, de l'Ecole française d'Archéologie ? Peu importe la raison, pourvu qu'on ait le voyage ! Le voyage sera toujours dépaysement et culture : du tourisme de masse à Charm El Cheikh aux ruelles d'Alexandrie, l'Egypte se prête à tous les touristes, en couple, en famille ou même en solitaire. Et au-delà des pyramides ou des statues du pharaon, il faut se mêler à la population dans les souks pour aller à la rencontre d'un peuple millénaire.

Quand partir ?

Pour se rendre en Egypte : Il peut faire frais (9-10°) en au Caire et sur le Nil en janvier mais les températures de la journée sont toujours agréables, et la mer Rouge est quant à elle un vrai plaisir toute l'année. Attention toutefois à la surchauffe en juillet-août, surtout dans le désert ! 
Sham el Nassim, la fête du printemps, est célébrée depuis des millénaires en Egypte, puisque cette fête nationale (le premier lundi après Pâques copte) remonte aux temps des pharaons. Elle donne aujourd'hui lieu à des pique-niques dans les parcs, une atmosphère légère de fête (c'est un jour férié). Par ailleurs l'Aïd el Fitr, qui marque la fin du Ramadan, donne l'occasion de grands rassemblements familiaux et de repas somptueux en Egypte. C'est un honneur d'y inviter des étrangers, et il serait très mal venu de refuser l'invitation.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

De précautions particulières à prendre en Egypte, si ce n'est de ne jamais se baigner dans les eaux du Nil ou des lacs. L'eau du robinet est potable, mais la consommation d'eau en bouteille est recommandée. La petite pharmacie de voyage contiendra les produits élémentaires contre la tourista et de la crème solaire. Tous les bateaux du Nil ont une petite pharmacie à bord, et il y a des pharmacies partout.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les égyptiens sont infiniment tolérants, mais pas question de décolleté provoquant ou de mini jupe en ville, par respect pour leur pudeur. Ne pas manger ou boire dans la journée et dans les rues au moment du ramadan. Le thé est boisson nationale, ne pas hésiter à s'arrêter au café du coin pour en boire, mais attention nous ne sommes pas au Maghreb et le thé à la menthe n'a pas court… si ce n'est en sachet ! A tenter, le karkadé, décoction de fleurs rouges d'hibiscus, un peu sucré, souvent servi en verre d'accueil dans les hôtels (1 livre, 0,12 € le verre en terrasse).

Informations pratiques

Capitale : Le Caire 
Durée de vol : 4h30 pour Le Caire
Décalage horaire : 1 heure de plus (hiver) / aucun (été)
Monnaie : Livre egyptienne - Change : 1 € = 7,62 EGP
Langues : L'arabe egyptien est la langue officielle mais l'anglais et le français sont très répandus. Le pays est tellement touristique que même avec les mains, on se fait toujours comprendre ! 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Emirat Arabes Unis

Zoom

Abou Dhabi est à la fois capitale des UEA et le plus grand des Emirats. Construite sur une île déserte en forme de T, Abou Dhabi est aujourd'hui une métropole ultramoderne, qui voit la vie en XXL. La ville est superbe avec sa Corniche, sorte de Promenade des Anglais locale qui borde le golfe Persique où se promènent des femmes voilées de noir, ses gratte-ciels , ses jardins, ses plages et ses immenses centres commerciaux comme le Marina Mall où l'on peut faire de bonnes affaires. Elle possède aussi des îles, plus de 200, dont certaines ne sont accessibles que par bateau ou par hélicoptère, comme Lulu Island, cadre de fastueux projets immobiliers. Abou Dhabi protège ses origines bédouines aussi. L' Heritage Village est la réplique exacte d'un camp nomade bédouin où ont lieu spectacles de fauconnerie et de dressage de chameaux. Quant au quartier du Vieux Souk, paradis pour les touristes, il abrite des centaines de boutiques et d'échoppes, véritables cavernes d'Ali baba. Et puis il y a le désert, ses oasis et ses dunes à perte de vue qu'on parcourt à dos de chameaux ou en 4X4. Jusqu'à présent Abou Dhabi, la richissime, vivait de ses réserves d'or noir. Mais le succès de sa voisine Dubaï lui a donné des idées de grandeur. Elle veut devenir aujourd'hui la mégapole culturelle du Moyen-Orient. Elle a en projet quatre musées fabuleux signés par les stars internationales de l'architecture. L'île de Saadiyat va bientôt abriter un nouveau Louvre dessiné par Jean Nouvel, le Guggenheim Abou Dhabi imaginé par Frank Gehry, le Centre des arts vivants de Zaha Hadid et le Musée maritime du Japonais de Tadao Ando. Abou Dhabi n'a pas dit son dernier mot.

Quand partir ?

De novembre à mars, lorsque les températures deviennent agréables. L'été est torride. 
Côté religieux, c'est l'Aid al Fitr et les 3 jours qui s'ensuivent. Ils marquent la fin du ramadan avec de nombreuses fêtes familiales. Côté mercantile, c'est l'Abou Dhabi Shopping Festival, au mois de mars, pour acheter des produits de luxe soldés (bijoux, montres, maroquinerie).

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est exigé, mais il est conseillé comme d'habitude d'être à jour avec les vaccins habituels dont l'hépatite A. Sur place, il faut prendre en compte la chaleur et se protéger comme il se doit. Emportez une bonne crème solaire et buvez de l'eau pour éviter la déshydratation (de l'eau minérale en bouteille, il va de soi !) Méfiez vous des climatisations, souvent très fortes, pourvoyeuses d'angines ! En cas de souci, les hôpitaux sont très bien équipés.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie.

Là-bas

Abou Dhabi est une ville chic et musulmane : faites attention à votre façon de vous habiller, toujours correcte, à l'extérieur, et réservez vos décolletés à la plage de votre hôtel uniquement. Il est possible de boire de l'alcool dans les grands hôtels mais pas de conduire ensuite : l'Emirat applique une tolérance zéro au volant . On ne photographie pas les femmes musulmanes. Aller visiter la mosquée Cheikh Zayed qui revendique plusieurs records mondiaux : la hauteur des minarets (107 mètres), la taille du tapis de la salle de prière (7 119 m²), les 7 lustres qui l'éclairent ornés de cristaux Swarowski, sans oublier le nombre de colonnes à son périmètre (1092). Et la coupole principale en lumachelle, parmi les 82 dômes de l'édifice, est l'une des plus grandes au monde avec 33 mètres de diamètre et 70 mètres de haut ! La porte est grande ouverte aux étrangers en dehors des heures de prière. Mais la femme est priée pour entrer, quelle que soit sa tenue, de se couvrir d'une abayah noire bien serrée sous le menton. Sortir d'Abou Dhabi pour aller dans le désert. Des dunes rondes, des parties plus caillouteuses (erg), il est immense et varié. Tous les organisateurs de voyage proposent une découverte, elle est à faire.

Informations pratiques

Capitale : Abou Dhabi 
Durée de vol : 7h pour Abou Dhabi
Décalage horaire : 3 heures de plus (hiver)  / 2 heures de pus (été)
Monnaie : Le Dirham des Emirats Arabes Unis - Change : 1 € = 4,8 AED
Langues : L'arabe (langue nationale officielle) mais aussi l'anglais. 
Voltage : 22OV, mais avec adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Equateur

Zoom

L'équateur, c'est l'alliance de trois couleurs. Le vert pour la forêt amazonienne, le bleu pour l'océan Pacifique et le bronze pour la Cordillère des Andes. Ce petit pays volcanique d'Amérique du Sud, entre la Colombie et le Pérou, possède une palette de paysages et de cultures très hétérogènes. Dans la forêt, les indigènes vivent en parfaite harmonie avec une nature luxuriante et préservée. Sur les hauts plateaux andins, les Quechuas se sont adaptés à un environnement hostile et fascinant. Tandis que le long du littoral, sur les plages de sable gris, on se croirait presque dans les Caraïbes. Enfin, au grand large les îles Galápagos constituent un mythique sanctuaire de la vie sauvage. Un véritable condensé du sous continent américain pour un voyage balnéaire culturel ou d'aventure.

Quand partir ?

Pour se rendre en Equateur : comme son nom l'indique, le pays se trouve sur l'équateur et bénéficie d'un climat équatorial. Trois zones climatiques sont à distinguer, dans l'idéal l'Amazonie se visite de fin août à février. Les îles Galápagos et la côte de janvier à avril. Enfin la sierra de juin à décembre. 
Le carnaval (février). Pendant 4 jours le pays vit au rythme des défilés, des chants et danses traditionnelles. Les enfants se consacrent à leur activité favorite : le lancer de bombes à eau.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est obligatoire. Cependant, il est vivement conseillé de se prémunir contre la fièvre jaune. Des cas de dengue ont également été rapportés et la zone amazonienne est classée niveau 3 d'alerte pour le paludisme. D'une manière générale, il convient donc de se protéger des moustiques à l'aide de répulsifs. L'eau n'est pas potable et des cas de choléras ont été déclarés. Il existe également des foyers de rage. Les infrastructures hospitalières sont de qualité mais relativement coûteuses. Il est recommandé de contracter une assurance. En montagne, le voyageur peut éprouver le mal des montagnes. Il se manifeste par des maux de tête accompagnés d'une gène respiratoire. Il suffit de redescendre pour être rapidement soulagé.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Autant par lassitude que par superstition, les indigènes se cachent souvent le visage pour les photos. Il suffit de leur demander la permission et peut-être d'acheter un gadget à leur stand de souvenirs pour qu'ils retrouvent le sourire. Les équatoriens s'intéressent beaucoup à la situation familiale des personnes qu'ils rencontrent : mariage, enfants, origine. L'idéal est de faire de même à leur égard. Il faut apprendre à apprécier la juste valeur les objets vendus et ne pas marchander trop âprement.

Informations pratiques

Capitale : Quito 
Durée de vol : 15h minimum
Décalage horaire : de 6 heures de moins à 7 heure de moins
Monnaie : Dollar américain - Change : 1 € = 1,3 USD
Langues : L'Espagnol 
Voltage : 110 V, prise américaine, il faut donc apporter un adaptateur (pas évident à trouver sur place).

Conseils aux voyageurs

Espagne

Zoom

Des paysages variés, des villes riches en patrimoine historique, une côte balnéaire et festive, pas de doute, l'Espagne a de quoi séduire et c'est d'ailleurs ce qui lui permet de décrocher la deuxième place au classement mondial des destinations touristiques. Son soleil constitue son premier atout vis-à-vis de l'Europe du Nord qui en manque, mais elle y ajoute la côte des Asturies, qui étire ses vertes falaises le long de l'Atlantique jusqu'en Galice, terre d'accueil des Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. Elle ajoute au centre du pays, Madrid, une capitale brillante qui vit de jour comme de nuit et se veut une porte d'entrée idéale en terre castillane pour les amateurs de cités médiévales. Le sud du pays est un véritable carrefour historique des civilisations, où les représentations mauresques côtoient les édifices chrétiens au cœur des cités andalouses. ET puis l'Espagne, c'est aussi le rendez-vous européen de la " fiesta ", de la Costa Del Sol à la Costa Brava, où les stations balnéaires se succèdent jusqu'à Barcelone, ville de Gaudi et ses architectures fantaisistes, sans oublier Marbella qui peut être douce au-delà de certains de ses excès.

Quand partir ?

Pour partir en Espagne : le printemps et le début de l'automne sont les périodes les plus agréables pour partir sur l'ensemble du territoire. L'Andalousie, le centre et la côte catalane jouissent d'un climat doux et ensoleillé. Au printemps, la Méditerranée est encore fraîche pour la baignade, mais la chaleur accumulée pendant l'été demeure en septembre. L'été est marqué par une très forte chaleur et une forte affluence touristique un peu partout dans le pays, et nombre de villes sont désertées par leurs habitants pendant cette période. 
Les mois d'avril et mai sont marqués par les férias, célébrées à différentes dates suivant les villes pour fêter l'arrivée du printemps ou des vendanges avec, selon les cas, des lâchers de taureaux dans les rues ou des corridas. Un moment d'exaltation collective.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est obligatoire avant le départ. Il est important de se munir de sa carte européenne d'assurance maladie, à demander au moins deux semaines avant le départ à sa caisse d'assurance (www.ameli.fr). Grâce à un système de garde efficace, les voyageurs trouveront toujours une pharmacie ouverte dans chaque ville ou chaque quartier. L'eau du robinet est potable partout en Espagne, mais dans certaines villes andalouses comme Malaga, l'eau minérale est malgré tout recommandée. Enfin ne pas oublier de prendre une crème solaire avec un fort indice de protection, ainsi qu'un couvre-chef : le soleil est très intense l'été, particulièrement sur la côte sud du pays.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les revendications autonomistes ne sont pas un sujet de plaisanterie. Basques, catalans, andalous ou valenciens n'ont aucun humour à ce sujet et se sentent généralement d'abord basques, catalans ou andalous avant d'être espagnols. Ne jamais ironiser sur la royauté. S'adapter dès son arrivée au rythme espagnol : le déjeuner se prend tard, rarement avant 14h, tout comme le dîner qui n'arrive que rarement avant 22h. Si les cigarettes coûtent beaucoup moins cher en Espagne qu'en France, inutile de remplir le coffre de la voiture, la douane veille : les quotas n'autorisent le voyageur à rapporter que cinq cartouches de cigarettes au maximum.

Informations pratiques

Capitale : Madrid 
Durée de vol : 1h45 pour Madrid ou Barcelone
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : L'Espagnol, mais il existe aussi quelques langues régionales comme le Catalan, le Galicien et le basque. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Estonie

Zoom

L'Estonie, c'est le dernier pays d'Europe avant l'immense Russie et un tout petit pays : pas plus d'1,5 millions d'habitants ! La situation stratégique de cette petite république au bord de la Baltique lui a valu de multiples invasions au cours de son histoire. Mais l'Estonie, qui a intégré l'Union Européenne en 2004, a su conserver son identité propre. Tallinn, sa capitale, est un petit bijou d'architecture médiévale, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le reste du pays est un livre d'histoire à ciel ouvert : petites auberges à toit de chaume, forteresses médiévales, manoirs des barons allemands du 18 et 19e siècle, ou encore fermes collectives et appartements préfabriqués datant de l'ère soviétique. Mais l'Estonie, c'est également une destination nature avec des forêts primaires, des parcs nationaux et des immenses plages de sable fin. A découvrir, le temps d'un week-end ou de séjours plus longs, sans modération.

Quand partir ?

Pour se rendre en Estonie : toute l'année ! Grâce à la mer Baltique, le pays jouit d'un climat plutôt clément pour sa situation géographique. Au printemps, les nuits sont presque blanches. L'été est chaud. A l'automne, les paysages prennent de magnifiques reflets dorés. L'hiver, bien entendu, est très froid, le cercle polaire n'est pas loin. 
Fête de la Saint Jean, le 23 et 24 juin (Jaanipäev). La célébration du solstice d'été est la plus importante fête de l'année en Estonie. Les habitants se retrouvent à la campagne au bord des lacs ou dans la forêt pour danser et chanter autour de gigantesques brasiers. On raconte que les jeunes filles peuvent deviner le nom de leur futur mari ce soir là. Pour les autres, c'est la chasse à la mythique fleur de fougère, un gage de chance pour le reste de l'année.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Des rénovations sont en cours mais il est recommandé d'éviter de boire l'eau du robinet en dehors de Talinn, à cause de la mauvaise qualité des canalisations. Pensez aux protections contre les moustiques pour un séjour à la campagne ou en bord de mer.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Certains commerçants n'acceptent pas encore la carte bleue. Pensez à vous munir d'espèces. Il est possible de louer une voiture pour découvrir le pays mais attention, la signalisation n'est pas encore au top et l'état des routes assez moyen. Les 50 années d'occupation russes sont encore dans toutes les mémoires et douloureuses. Mieux vaut éviter d'aborder le sujet. Malgré sa proximité avec la Russie, les estoniens se considèrent plus proches culturellement de la communauté nordique ou scandinave. La langue est d'ailleurs très proche du finlandais.

Informations pratiques

Capitale : Tallinn 
Durée de vol : 3h30 pour Tallinn
Décalage horaire : 1 heure de plus
Monnaie : Couronne estonienne - Change : 1 € = 15,64 EEK
Langues : La langue officielle est l'Estonien. Le Russe est parlé par un tiers de la population. L'anglais est utilisable au moins dans la capitale. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Etats-Unis d'Amérique

Zoom

Ah, le pouvoir d’attraction des Etats-Unis ! Est-ce parce qu’il est entretenu par les nombreuses séries américaines à la télévision française, les films sur nos grands écrans, la vision de la plus grande économie mondiale ? Les Français adorent se rendre à New-York, Miami, Los Angeles ! A juste raison puisque le dépaysement est à chaque fois immédiat. Inutile de vous jouer le couplet sur le melting-pot que constituent New-York ou Los Angeles, vous le connaissez certainement. Mais aux Etats-Unis, il est possible partout de sortir des sentiers battus : quitter New-York en voiture pour une virée sur Long Island, s’éloigner de Los Angeles ou San Diego à la découverte de la Basse Californie, aller de Los Angeles à Las Vegas en voiture pour traverser une partie du désert Mojave… et s’arrêter dans les magasins d’usine, aux prix imbattables. Partout des rencontres, des bars où prendre un hot-dog sur le pouce en taillant un morceau de conversation avec une serveuse étonnée de votre accent mais ravie de parler à un(e) frenchi(e). Au centre des Etats-Unis, les collines de l’Alabama ou de l’Arkansas ont toujours des allures de « Petite maison dans la prairie » et le fusil rangé sur le tableau de bord des pick-ups du Texas vous montrera que les armes, ce n’est pas que dans les films. Surprenant territoire, encore et toujours.

Quand partir ?

En raison de la superficie du pays, le printemps et l’automne sont généralement les périodes les plus attractives pour un voyage aux USA. Mais que dire de la Floride et de son perpétuel beau temps ou de la Californie réputée pour une douceur permanente. Enfin l’hiver, les côtes Est balayées par le vent et la neige donnent des spectacles uniques. Bref, les Etats Unis, c’est toute l’année !
Le 4 juillet, jour de l’indépendance, constitue bien entendu un temps fort des Etats-Unis, avec grandes parades et, selon les Etats, fermeture totale des commerces ou au contraire soldes à gogo pour l’occasion. L’autre temps fort de l’année est sans doute Thanksgiving, le 4ème jeudi de novembre, l’occasion de l’un des rares ponts aux Etats-Unis, avec réunions de famille, cuisines odorantes et célébrations religieuses. Les américains invitent volontiers les étrangers dont ils ont fait connaissance à partager ce moment familial, pour peu qu’ils vous sachent êtes loin de chez vous pour ce moment considéré comme inratable.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de problème sanitaire particulier aux Etats-Unis mais les frais médicaux sur place peuvent être très élevés, si bien qu’il est conseillé de contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. A noter qu’une ordonnance française ne permet pas d’acheter des médicaments aux Etats- Unis. Il est donc conseillé de se constituer, le cas échéant, un stock suffisant des médicaments nécessaires et de conserver une copie de l’ordonnance correspondante.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

A l’enregistrement des bagages, il convient de répondre avec sérieux et précision aux questions qui vous sont posées par les employés et d’éviter toute plaisanterie sur le contenu de vos bagages, elles ne peuvent vous assurer que de très sérieux ennuis avec les services de sécurité. Il vous faudra répondre à quelques questions simples sur la provenance de vos bagages, la façon dont ils ont été préparés, s’ils sont bien tous à vous. Faire simple et courtois. Evitez globalement les plaisanteries sur la sécurité. On ne badine pas avec ce sujet qui pourrait vous valoir un retour immédiat en France Si vous avez loué une voiture, en cas d’arrestation sur la route, évitez de mentir aux policiers qui connaissent bien les travers des français sur la vitesse notamment. Reconnaissez l’erreur et jouez les touristes. C’est souvent apprécié, voire récompensé.

Informations pratiques

Capitale : Washington 
Durée de vol : De 8h (pour la côte Est) à 12h (pour la côte Ouest)
Décalage horaire : 6 heures de moins pour la côte Est et 9 heures de moins pour la côte Ouest / 6 heures de moins pour la côte Est et 9 heures de moins pour la côte Ouest
Monnaie : Dollar - Change : 1 € = 1,30 USD
Langues : L’anglais, langue officielle, mais l’Espagnol est très fréquent sur la côte Ouest et le sud de la Côte est (Floride).
Voltage : 110 V, adaptateur indispensable

Conseils aux voyageurs

Ethiopie

Zoom

Pas moins de 8 sites classés patrimoines mondial de l’Unesco font de l’Ethiopie la principale destination culturelle de l’Afrique. Loin des images de famine et de guerre, elle déploie des plateaux verdoyants, des églises rupestres et des obélisques dignes de conquérir les touristes. Destination peu fréquentée encore, il faut découvrir l’Abyssinie telle qu’elle est, traditionnelle et authentique. Et multiple ! Sa première originalité, la plus connue, ce sont ses églises enterrées, à Lalibella. Des églises creusées dans la roche, escavées au 12ème siècle par l’Empereur Lalibela pour éviter aux pèlerins les risques d’un voyage en terre sainte. Elles sont toujours utilisées par des prêtres qui perpétuent les traditions d’une église autonome. A Axum,on passe au style egyptien avec des stèles et des obélisques qui marquent les tombeaux des rois. Une chapelle –réservée aux hommes- est censée protéger la célèbre Arche d’Alliance, ce coffre qui renferme les Tables de la loi données à Moïse par Dieu lui-même. Incroyable et déroutante Ethiopie, elle offre aussi, au Nord Est, un désert de sel aride chauffé à blanc, fréquenté par de petites caravanes. Ou encore, au sud ouest de sa capitale Adis Abeba, siège de l’Organisation africaine, une vallée de l’Omo pour un rendez vous avec les tribus de chasseurs et pasteurs (Hamar, Mursi, Konso, Bana...) et les femmes à plateaux. Les « Give me monney » sont systématiques pour toute photo. Attention, les distances y sont longues sur des pistes parfois délicates.

Quand partir ?

Les saisons pour la visite du Sud du pays sont de juillet à février, pour le Nord de l’Ethiopie (trekking du sel à Dallol, la dépression du Danakil ou la route historique des hauts plateaux) de septembre à juin, pour le trekking d’octobre à juin. 
Grand rendez-vous culturel, les festivités de Timkat, l’Epiphanie, en janvier (dates variables) donnent lieu à des cérémonies très courues à Lalibela, le village se transforme en ville de tentes pour accueillir des milliers de fidèles et de touristes, parfois dans des conditions un peu spartiates compte-tenu de l’affluence. Il y a également des cérémonies spectaculaires dans la capitale.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Une attestation de vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer dans le pays. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée. Il n’y a pas de paludisme dans les hauts plateaux et à Adis Abeba, située en altitude (attention pour les cardiaques, moyenne = 2500 mètres), en revanche tout le reste du pays est infesté, le traitement antipaludéen s’impose. Chez l’enfant, la vaccination anti-tuberculeuse est souhaitable, de même la vaccination Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR). Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée. Evitez l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. La trousse de voyage idéale pour le pays : traitement anti paludéen, traitement anti-diarrhéique (immodium par exemple), Efferalgan et désinfectant (type mercurochrome, pour les écorchures ou amploules éventuelles).

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les Ethiopiens sont très accueillants, mais les dames doivent savoir se couvrir les bras, voire la tête pour visiter les lieux de culte. Certaines églises leurs sont interdites. Toujours se munir de chaussettes pour visiter les églises, et de chaussures faciles à mettre et retirer… Dans le Sud, les « Give me monney » sont systématiques pour toute photo. Ne surtout pas tenter de ne pas demander l’autorisation, l’accueil deviendra franchement hostile. Dans le Nord, demander aussi l’autorisation avant de faire un cliché, mais elle sera toujours accordée et généralement sans achat. Si vous devez circuler en avion à l’intérieur du pays, attention au poids de votre valise : les déplacements se font en Fokker, aucun bagage de plus de 15 à 20 kg ne pourra être enregistré. Les conditions générales de sécurité en Ethiopie permettent d’accéder sans problème aux sites historiques du nord (Bahar Dar, Gondar, Lalibela, Axoum). Quant aux excursions dans la région de la vallée de l’Omo, les voyageurs sont invités à organiser avec sérieux leur séjour. En revanche, les voyages sont déconseillés sauf raisons professionnelles impératives dans plusieurs régions de ce pays, se renseigner auprès des services du Quai d’Orsay : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/pays_12191/ethiopie_12309/index.html

Informations pratiques

Capitale : Addis Abéba 
Durée de vol : 6h50
Décalage horaire : 2 heures de plus (hiver) / 1 heure de plus (été)
Monnaie : Birr éthiopien - Change : 1 € = 0,09 ETB
Langues : L’anglais est pratiqué partout mais il n’y a pas de langue officielle ! L’amharique est la langue de travail de l'État, elle est parlée par 29 % de la population, mais plus de 80 autres langues coexistent dans le pays dont l’oromo, le somali et l’afar. 
Voltage : 220 V, avec un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Grèce

Zoom

Zeus et Athéna, l'Iliade et l'Odyssée, le Pope tout de noir vêtu et la mer à perte de vue : toutes ces images et ces références sur la Grèce sont exactes ! Mais la Grèce est multipolaire : d'un côté la Grèce continentale, de l'autre la Grèce des îles, au rythme millénaire. Aujourd'hui Athènes, depuis le coup de baguette magique des Jeux Olympiques en 2004, s'est renouvelée en profondeur, dans ses infrastructures comme dans ses mentalités. Le métro et le tramway circulent au pied de l'Acropole, faisant reculer la pollution avec les industries et l'aéroport en dehors des montagnes qui encerclent la ville. La ville y a gagné en légèreté. La Grèce des Cyclades, de Corfou ou de Rhodes, va à un autre rythme, plus ou moins animé selon la fréquentation touristique.

Quand partir ?

Pour se rendre en Grèce : avril à octobre. Pour Athènes même, c'est plutôt avril et octobre : les hordes de touristes de Mai et juin n'ont pas encore pris les sites d'assaut et la température de juillet et aout peut être étouffante. Petite consolation pour le mois d'août, la capitale est vide de ses habitants et les prix très attractifs ! On peut en revanche se rendre toute l'année en Crête e à Rhodes, et es charmes du hors saison sont exceptionnels pour la proximité qu'ils donnent avec les habitants. 
Pâques, plus célébré que Noël dans ce pays orthodoxe. Les familles se retrouvent et s'offrent des cadeaux. La vie culturelle est rythmée par de nombreux festivals, de tragédies grecques (à Epidaure notamment) bien entendu mais aussi de danse ou de musique.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème de sécurité sanitaire en Grèce, il est cependant utile de demander une carte européenne d'assurance maladie à votre centre de Sécurité sociale qui vous l'enverra dans les 15 jours. Penser à prendre l'été un répulsif contre les moustiques pour circuler dans la montagne et surtout, bob et crème solaire !

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne pas évoquer les 400 ans de présence ottomane comme un héritage positif : les Grecs sont les ennemis jurés des Turcs. Point. Prendre le rythme : les grecs quittent généralement leur travail vers 16 ou 17 h, rentrent chez eux pour une sieste et ne ressortent pour diner que vers 22 ou 23h ! Ils vivent beaucoup au frais de la nuit, même en hiver. Les commerces ferment le samedi à 15h30 jusqu'au lundi matin, inutile de prévoir faire du shopping le week-end, sauf dans les centres très touristiques (à Athènes, seuls les magasins de Plaka sont ouverts le dimanche, éventuellement) Ne pas vous étonner si le taxi jaune, moyen de transport pratique et pas cher, s'arrête pour prendre un autre passager en chemin. Il en a parfaitement le droit si son nouveau client va dans la même direction que vous. Athéna (ou Minerve), la déesse symbole de la capitale, porte dans sa main droite une petite Athéna ailée, la victoire (Niki). C'est de cette victoire que la marque américaine de chaussures de sports a tiré son nom, Nike !

Informations pratiques

Capitale : Athènes 
Durée de vol : 3h15
Décalage horaire :  1 heure de plus
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Grec, mais l'anglais est très fréquent, en particulier dans la capitale et sur les sites touristiques, ainsi que l'Allemand. 
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Guadeloupe

Zoom

Elle a la nonchalance d'un papillon posé sur la mer des Caraïbes. Elle a la l'éclat d'une pépite qui brille de mille feux au soleil. L'archipel des îles de Guadeloupe compte en fait 7 îles et Karukéra, comme on l'appelle en Créole, est la plus grande de toutes. Peu d'îles au monde présentent comme elle autant de diversités de milieux naturels sur un si petit territoire. Entre les plages d'or fin de Sainte Anne, les plages noires de 3 rivières, la forêt tropicale de Basse terre, le volcan de la Soufrière, les lagons et les mangroves, et la richesse des fonds sous-marins , la Guadeloupe a tout du jardin d'Eden. Sans oublier ses champs de canne à sucre, de café et de bananiers qui ont contribué jadis à son opulence. Malgré les cyclones et son passé tumultueux, en dépit de difficultés sociales et économiques, la Guadeloupe sait retrouver sa bonne humeur et sa nonchalance pour offrir au voyageur le meilleur d'elle-même. C'est l'heure de savourer un ti-punch, au son du steel band, de la biguine ou du zouk, en humant les merveilleux parfums de sa cuisine métissée.

Quand partir ?

La saison sèche, de décembre à avril, est divine, avec des températures de rêve et une mer tiède mais les mois de mai, juin et novembre restent agréables. Pendant la saison humide, de juillet à octobre, il peut pleuvoir des trombes d'eau, et même pire, si un cyclone pointe son nez.
Le Carnaval. Il commence le jour de l'épiphanie et se termine la veille du Carême. Après des semaines de préparatifs et de répétitions sur les plages ou dans les cases, les défilés et les chars envahissent les rues de Pointe à Pitre et des villages, les 3 jours qui précèdent le mercredi des cendres, jour de la mort de Vaval, roi du Carnaval. Musique, bals et ti-punchs clôturent l'événement.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de problème sanitaire particulier en Guadeloupe, l'infrastructure sanitaire est la même qu'en métropole Il est cependant recommandé d'avoir ses vaccins à jour. Attention également à certaines morsures d'insectes qui peuvent vous gâcher un voyage, comme celles des scolopendres ou mille pattes, les jours de pluie. Sur la plage aussi, évitez de marcher pied nus, pour ne pas attraper des parasites laissés par les crottes de chiens. Vous risquez davantage d'attraper "la tourista" en raison du changement de rythme alimentaire. Il est donc prudent de glisser dans sa trousse de toilette un anti-diarrhéique et un antiseptique intestinal, la cuisine antillaise faisant la part belle aux piments. N'oubliez pas non plus crème solaire et produits anti-moustiques (les moustiques peuvent éventuellement être porteurs de la Dengue). Sachez enfin que la Guadeloupe est l'un des départements français les plus touchés par le Sida.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Informations pratiques

Capitale : Pointe à Pitre 
Durée de vol : 8 heures pour Pointe à Pitre
Décalage horaire : 5 heures de moins / 6 heures de moins
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Français est la langue officielle, mais le créole est largement utilisé par la population.
Voltage : 220 V., standard européen

Conseils aux voyageurs

Guatemala

Zoom

Petit pays aux deux prix Nobel (Miguel Angel Asturias pour la littérature, Rigoberta Menchù pour celui de la Paix), le Guatemala est avant tout la terre des Mayas. Ces paysans peu bavards au profil d'oiseaux se rencontrent aujourd'hui sur les marchés ou en chamanes sur les marches des parvis des églises, occupés à brûler de l'encens. Mais les Mayas ont surtout régné sur la forêt du nord du Guatemala par leur civilisation incomparable. A Tikal, coeur du monde maya, 20 siècles nous contemplent du haut des pyramides à degrés, très pentues, très élancées, aux escaliers d'accès mangés par la jungle. " Pyramide du Monde Perdu ", " Pyramides Jumelles " à signification cosmologique, certaines sont décorées d'inscriptions sur stèles racontant les exploits de rois aux noms qui enchantent : Patte de Jaguar, Nez Retroussé, Ciel Orageux . Au sud de cette région appelée " Le Petén ", s'étendent les " Hautes Terres " où les Conquistadores espagnols ont bâti les villes. Ciudad de Guatemala, la capitale, Antigua ou Chichicastenango, à l'architecture coloniale délicate, dont les places et les cafés rappellent l'Espagne. Le Guatemala, ce sont également les volcans. L'ascension du Pacaya et de ses 2600 mètres au milieu de grondements, avec son sol qui tremble parfois, est riche en émotions, et la vue à son sommet promet de ne pas se laisser oublier. Lorsqu'il redescend au niveau de la mer, le voyageur peut faire un tour sur la côte caraïbe. Pas de plage véritablement, et d'ailleurs le rivage est pollué. Mais il y fait chaud, on y écoute de la musique avec nonchalance. Pour la baignade, c'est plein sud qu'il faut aller, sur la côte pacifique, le long de belles plages de sable noir.

Quand partir ?

De décembre à avril pendant la saison sèche. La saison humide s'étend de mai à novembre. Le climat est chaud et très humide sur les côtes pacifique, atlantique et dans la région du Petén (où se trouvent les sites mayas). Tempéré (20 °C et 25 °C) dans la région des Hauts Plateaux (Altiplano).
Bien que la ferveur religieuse ait globalement baissé dans le pays, certaines fêtes restent très respectées. Ainsi, dans tout le pays, la Toussaint et le Jour des Morts donnent lieu à un spectacle haut en couleurs dans les cimetières. Par ailleurs la Semaine Sainte et le jour de Pâques sont des moments importants dans tout le pays mais surtout à Antigua, où ont lieu de magnifiques processions. A voir également, le 21 décembre, la fête patronale à Chichicastenango. Danses folkloriques, processions, beaucoup de pétards et l'occasion de boire pour les Indiens.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Outre les vaccinations d'usage à mettre à jour avant le départ, il est recommandé de ne boire sur place que de l'eau minérale en bouteille encapsulée, d'éviter les crudités et les fruits non épluchés. Par sécurité, évitez de consommer aussi les plats et les jus de fruits préparés par les kiosques ambulants, leur hygiène laissant à désirer. Vous risquez de rencontrer des moustiques dans la jungle. Si vous partez pendant la saison des pluies, demandez à votre médecin un traitement contre la malaria, sinon munissez vous de crème anti-moustiques, de spray ou de produits répulsifs et portez des vêtements à manches longues. Comme d'habitude, il est conseillé de glisser dans votre valise une bonne crème solaire et un anti-diarrhéique

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Apprenez quelques mots d'Espagnol pour vous faire comprendre, cela sera plus efficace que des discours en Anglais On n'entre pas chez les gens sans y avoir été clairement invité, surtout dans les maisons indiennes où tout un rituel doit être observé Par respect, on ne prend pas des photos de la population, et surtout des enfants , sans autorisation. Prendre de bonnes chaussures et des jumelles pour visiter les sites Mayas afin de mieux apprécier la vue, la faune et les détails.

Informations pratiques

Capitale : Guatemala City 
Durée de vol : 15h pour Guatemala City
Décalage horaire : 7 heures de moins (hiver) / 8 heures de moins (été)
Monnaie : Quetzal - Change : 1 € = 10,7 GTQ
Langues : l'Espagnol est la langue nationale et il subsiste 23 dialectes indiens.
Voltage : 110V (220 V dans certains hôtels), mais un adaptateur est nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Guyane Française

Zoom

Pour s'aventurer dans les profondeurs de la forêt amazonienne tout en restant en France, il faut se rendre en Guyane, à 7000 km de la Métropole. Le plus grand département français se situe en effet en Amérique du sud ! Près de 90% de son territoire est recouvert par la forêt vierge. Autrefois surnommée " l'enfer vert ", la Guyane est aujourd'hui un paradis pour les amateurs de sensations fortes. Sur les eaux du fleuve Maroni, sur la trace des chercheurs d'or (orpailleurs), à la rencontre Vitrine technologique européenne, la fusée Ariane décolle régulièrement du centre spatial de Kourou. A proximité, les vestiges des bagnes n'ont pas disparu, comme pour rappeler qu'ici des milliers d'hommes déportés ont souffert. Quant à sa population, elle est naturellement métissée. Les Créoles côtoient les Amérindiens. Les Bushinengés (descendants d'esclaves africains) sont établis depuis longtemps à la différence des Hmongs, asiatiques émigrés en 1977. Enfin les métropolitains viennent chercher ici un peu d'aventure et d'exotisme. Dépaysement immédiat.

Quand partir ?

Pour se rendre en Guyane : la saison sèche de mi d'août à mi décembre est la meilleure période. Mais pendant la saison des pluies, il y a le carnaval.
Le Carnaval (à la fin de l'hiver mais la date est variable). Sa préparation dure plusieurs mois, au cours desquels on confectionne les costumes et répète assidument la chorégraphie des danses. Des milliers de spectateurs assistent à des défilés hauts en couleurs à la gloire du Roi Vaval, avec sa cour de Touloulous (les reines), en présence de groupes brésiliens, comme au carnaval de Rio. Les festivités se poursuivent plusieurs semaines.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Le pays est également touché par le paludisme et des cas de dengue ont été rapportés, il faut donc prendre un traitement préventif contre la malaria et se protéger contre les moustiques (spray, manches longues, pantalons longs le soir, et moustiquaires). Le vaccin contre la rage est recommandé en cas de séjour aventureux dans la jungle. Ne pas oublier également sa crème solaire. Enfin l'eau n'est pas potable, il faut boire de l'eau minérale encapsulée ou des sodas.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Les habitants prennent leur temps. Il ne faut jamais s'impatienter et ne pas s'offusquer d'un retard d'une demi heure à un rendez vous. Louer une voiture pour partir à la découverte de l'immense département qui dispose d'un réseau routier très correct sur les grands axes. Attention à maintenir le plein dès que l'occasion se présente car les stations ne sont pas très nombreuses et souvent fermées. Ne pas essayer de photographier à tout prix une personne qui ne le souhaite pas, demander la permission avant tout cliché. Une expédition dans la forêt amazonienne n'a rien d'un parcours de santé. Il faut bien préparer son voyage, être accompagné pour ne pas se perdre et être en bonne condition physique générale.

Informations pratiques

Capitale : Cayenne 
Durée de vol : 8h pour Cayenne
Décalage horaire : 4 heures de moins (hiver) / 5 heures de moins (été)
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Français est la langue officielle. La majorité des habitants parlent le Créole.
Voltage : 220 V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Hongrie

Zoom

La Hongrie est une immense plaine d’Europe centrale sur laquelle on imagine parfaitement déferler au grand galop des hordes de cavaliers venus des steppes d’Asie pour la conquérir. Sa géographie l’a rendue particulièrement vulnérable aux multiples invasions : Mongols, Ottomans ou Autrichiens se sont succédé dans son bassin du Danube. Au gré de l’histoire, les envahisseurs ont laissé des traces: des forteresses du Moyen Age, des centaines de châteaux Renaissance ou Baroque et plus, des mosquées,... Des sites qui raviront les amateurs d’histoire. Malgré toutes ces turbulences, les Hongrois, fiers et tolérants, ont su conserver leur identité. Budapest, la capitale, justement surnommée « la perle du Danube », a été inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. A cheval entre les rives du fleuve, c’est une cité d’eau où les habitants vont se relaxer dans les nombreux bains alimentés par les sources thermales. Une tradition héritée, elle, de d’occupation turque.

Quand partir ?

L’été est la meilleure saison car le pays bénéficie d’un fort taux d’ensoleillement. Eviter les fortes pluies de février et mars. Le mois de septembre est le mois le plus doux.
La Fête nationale, le 15 mars, en commémoration du 15 mars 1848, date du début de la révolution qui permet l’autonomie du pays. Fêtes et défilés sont organisés en hommage aux héros de cet évènement.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Attention, l’été, aux moustiques et aux tiques. Les moyens de prévention classiques sont à utiliser, le soir en particulier, près des cours d’eau : spray de produit répulsif, manches longues et pantalons longs. A tout hasard, il est toujours prudent, avant de partir, de demander à sa caisse de Sécurité Sociale une carte européenne d’Assurance maladie, qui facilitera les remboursements en cas de maladie.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Prendre son temps. Les habitants sont très calmes. Ils ne courent pas après le bus et ne doublent pas dans les files d’attente. Un seul ticket pour tout les transports de la capitale, bus, trams et trolleys, métro, mais il faut composter un nouveau billet à chaque correspondance. Une subtilité qui peut coûter cher, et les contrôles sont fréquents. Il existe un Pass, la Budapest Card, qui permet un accès illimité aux transports en communs et des réductions sur les musées, à acheter dans les bureaux d’informations touristiques et à la réception des hôtels. L’administration hongroise est connue pour être un véritable imbroglio administratif incompréhensible pour un étranger. Mieux vaut l’éviter. Eviter d’aborder le problème de l’intégration des tziganes dans le pays, sujet sensible.

Informations pratiques

Capitale : Budapest 
Durée de vol : 2h15
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Le Forint - Change : 1 € = 301,79 HUF
Langues : Le Hongrois. L’Allemand et l’Anglais sont fréquemment parlés en Hongrie, surtout par les jeunes.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Inde

Zoom

A la fois attirante et repoussante, étonnante et sordide, moderne et venue du fond des temps, l'Inde ne laisse personne indifférent. Elle émeut et fascine tous ceux qui l'approchent. Tout ici n'est que profusion : de beauté, de misère, de richesse, de circulation, de monuments, de couleurs et de nature incroyable. Il y a l'Inde du Nord, avec ses villes phares, Delhi et Calcutta, la vallée du Gange et le Taj Mahal, Bénarès et ses bouleversantes crémations, les palais des Maharajahs au Rajasthan, les sculptures coquines de Khajurao et, à tous les coins de rues, des femmes enveloppés de saris multicolores, des vaches sacrées et des sadhus. Il y a l'Inde du sud aussi, avec Bombay, qui fait son cinéma à Bollywood, les grottes d'Ellora et d'Ajenta, les temples sacrés du Tamil Nadu, les backwaters du Kerala, sa cuisine épicée, ses grandes plages magnifiques, et une nature aussi omniprésente que variée, sous un climat soumis au rythme des moussons. Les nostalgiques des années hippies s'arrêteront à Goa, ceux de la présence française à Pondichéry. L'inde n'existe pas non plus sans le Cachemire, mais cette belle région perdue dans les montagnes est souvent le théâtre de conflits sporadiques. Il faut se contenter de Srinagar la romantique, perle construite autour d'un lac, qui envoûte le voyageur. Plus haut encore, le Ladakh offre encore un mode de vie ancestral, si différent des autres régions. L'Inde, on l'a compris, est multiple. Il faut avoir du temps mais ici, il ne compte pas, il s'égrène au rythme du sitar.

Quand partir ?

La meilleure période pour voyager en Inde va de mi-novembre à fin mars (saison sèche), sauf pour le sud-est et le sud où la mousson est plus tardive. Cette dernière, très attendue par la population) arrive fin mai dans le nord et des trombes d'eau s'abattent sur le pays jusqu'au mois de septembre (plus tard dans le sud). En revanche les régions montagneuses sont agréables d'avril à octobre mais il y fait très froid l'hiver.
De nombreuses fêtes spectaculaires égayent la vie quotidienne en Inde . L'une des plus prisée est Diwali, en octobre/novembre . Elle marque le début du nouvel an Hindou. C'est la fête de lumières, et partout dans le pays, les fidèles allument des petites lampes à huile et des lampes électriques dans les rues et les maisons, pour indiquer la route à Rama, qui rentre d'exil. Cette fête est également dédiée à Lakshmi, la déesse de la fortune, et au Bengale à Kali. Cette fête, très gaie, est l'occasion de s'échanger des bonbons et des sucreries.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pour rester en bonne santé en Inde, il faut faire preuve d'une vigilance extrême, car l'hygiène laisse à désirer. Avant de partir, il est conseillé de mettre à jour les vaccins classiques contre la polio, la diphtérie, tétanos, coqueluche, hépatite A et B Sur place, parmi les précautions élémentaires, il faut veiller à ne jamais boire l'eau du robinet, mais de l'eau minérale encapsulée, et éviter les glaçons. Ne jamais consommer de lassi (boisson à base de lait) ni de jus de fruits ou de glace vendus dans la rue. Manger de la viande ou des poissons bien cuits et éviter les crudités. Il est conseillé également de se laver les mains fréquemment. Des gels antiseptiques très pratiques sont disponibles en pharmacie ou dans les grandes surfaces pour se laver les mains sans eau, très pratique pour éviter toute robinetterie. Dans la trousse de voyage, il est impératif de glisser des médicaments contre la diarrhée ainsi qu'un antiseptique intestinal car les piments règnent sur la cuisine indienne et provoquent souvent des touristas brèves mais violentes. On y ajoutera des produits pour lutter contre les piqûres de moustiques (crème, sprays, diffuseur électrique) en prévention du paludisme, de la dengue ou du chikungunya. Enfin, pour avoir la conscience parfaitement tranquille, contracter avant le départ une assurance rapatriement, c'est plus sûr.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Eviter les tenues trop découvertes et adopter une tenue décente pour visiter les temples. Se tenir correctement dans les rues, toute manifestation d'affection est considérée comme déplacée. Si on ne vous propose pas de couverts, mangez de la main droite, la main gauche étant impure.

Informations pratiques

Capitale : New Delhi 
Durée de vol : 8h30 pour New Delhi en vol direct
Décalage horaire : 4 heures et 30 minutes de plus (hiver) / 3 heures et 30 minutes de plus (été)
Monnaie : Roupie indienne - Change : 1 € = 63 INR
Langues : A part l'Hindi et l'Anglais, langues officielles, il existe 18 langues reconnues sur le territoire indien et une douzaine d'autres sans statut officiel.
Voltage : Le voltage est de 220v mais les prises ne sont généralement pas de format français et demandent un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Indonésie

Zoom

Magnifique Indonésie, qui n'est pas un monde mais plusieurs mondes à elle seule. Ses 13000 îles barbotent autour de l'Equateur entre les océans indien et pacifique. Java, la plus peuplée et de loin, fourmille de " villages de paysans " très paisibles et très civilisés. Partout des rizières. Il n'est que de prendre le train tôt le matin à Bandung, direction est vers Djakarta, la capitale. On y admire sans fin le soleil levant qui se reflète dans le miroir de l'eau des champs de paddy. Mais Java, c'est également une fabuleuse chaîne de volcans plus ou moins actifs que le voyageur escaladera avec émerveillement. Le passé de l'île n'apparaît jamais aussi glorieux qu'aux environs immédiats de la ville de Jodjakarta, au centre de l'île, où deux religions ont rivalisé de splendeur à travers les âges. L'hindoue avec le complexe de temples de Prambanan, et celle du Bouddha sur le site de Borobudur, le plus grand monument bouddhique du monde. Ceux qui, dans leur tête, font des grands romans sur la vie des grands aventuriers iront à Surabaya, rien que pour le nom de ce port frénétique aux si beaux bateaux à voile qui font le va-et-vient avec l'île des Célèbes. Les Célèbes où les autochtones, les Torajas, s'obstinent, les merveilleux, à construire et habiter d'immenses maisons en bois aux toits immenses, immensément pointus. Tout comme les hommes et les femmes de l'ethnie Batack, dans la grande île de Sumatra, la malheureuse Sumatra qui fut ravagée par le tsunami en 2004. Enfin Bali ! Bali toute petite, tendre et douce, avec partout de petits temples hindous décorés d'une multitude de fleurs odorantes et multicolores par ses habitants au doux sourire. Bali qui sent si bon la mousson et la chair juteuse de fruits aux noms exotiques : mangoustan, ramboutan, carambole… Et les plus audacieux des voyageurs s'écarteront des circuits les plus usuels. Rien ne leur interdira de prendre pied à Bornéo, aux Moluques, en Nouvelle Guinée indonésienne, ou d'égrainer de Lombok en Sumba, Sumbawa, Flores et Timor, le chapelet des îles aux plages de légende à l'est de Bali, la sublime.

Quand partir ?

De manière générale, l'Indonésie possède un climat équatorial, c'est-à-dire chaud et humide. Mais la meilleure période s'étend de juin à septembre, avec une eau entre 26 et 29° divine. La saison des pluies dure de novembre à mars.
Les fêtes ne manquent pas en Indonésie. Pour n'en citer qu'une, ce sera Hari Merdeka, la fête de l'indépendance le 17 août, qui donne lieu à de multiples manifestations dans tous le pays, défilés, événements culturels, danses.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est exigé mais il vaut mieux être à jour dans ses vaccinations, dont l'hépatite A. Par ailleurs, un traitement contre le paludisme est recommandé. Consulter votre médecin avant de partir. Sur place, il est vivement conseillé de boire de l'eau minérale encapsulée. On évitera également la consommation de viande et de volaille mal cuites, ainsi que des crudités (attention aux amibes). Ne pas oublier de glisser dans la trousse de toilette, un antiseptique intestinal, une excellente crème solaire ainsi que des répulsifs anti-moustiques efficaces.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

N'oubliez pas qu'en Indonésie on ne s'embrasse pas en public, on mange de la main droite, on retire ses chaussures avant d'entrer dans une maison et on ne touche pas la tête et les cheveux des enfants. Les Balinais sont très polis : lorsqu'on vous salue, vous devez saluer à votre tour en respectant les heures de la journée ("selamat pagi" le matin, "selamat siang" à midi, "selamat sore", l'après-midi, "selamat malam" le soir et "selamat tidur" pour bonne nuit).

Informations pratiques

Capitale : Jakarta 
Durée de vol : 16h pour Jakarta
Décalage horaire : 6 heures de plus (été) / 5 heures de plus (hiver)
Monnaie : Roupie indonésienne - Change : 1 € = 14187 IDR
Langues : La langue officielle est l'indonésien mais on recense quelques 742 langues régionales. Notez qu'à Java on parle le javanais et à Bali, le Balinais. L'Anglais est pratiqué dans les zones touristiques
Voltage : 22O V. avec des prises classiques



Conseils aux voyageurs

Irlande

Zoom

Il ne fait pas de doute que la couleur verte a été inventée par les Irlandais. Elle est partout dans le paysage de cette île où pousse glorieusement la chlorophylle à longueur d’année. Et jusque sur le maillot des joueurs de rugby ! L’Irlande, c’est d’abord une campagne. A parcourir, à cheval, à vélo, et encore mieux à pied, en pataugeant joyeusement dans la tourbe gorgée des bourrasques de pluies qui fouettent le visage et donne ce teint fleuri aux Irlandais. Et rien de tel que de pénétrer dans un pub de village après une demi-journée de marche au milieu des éléments en délicatesse les uns avec les autres, et d’engager le dialogue avec un joyeux pilier du bar à l’accent rocailleux dont on comprend un mot sur cinq. Comment choisir sa destination ? Il suffit de fermer les yeux et de poser son doigt sur la carte. Le choix sera toujours le bon. Il y aura toujours un endroit où se livrer à son loisir favori : chasse, pêche, marche, station debout ou assise au bistrot couleur locale, shopping même (dans les villes) et à Dublin, la capitale, en particulier. Le Dublin du grand écrivain James Joyce aux livres pleins de personnages querelleurs, bagarreurs, toujours une chanson à la bouche et la poignée de main fraternelle.

Quand partir ?

Le printemps est la saison la plus agréable pour découvrir l’Irlande car c’est la période de la lande fleurie et il est en principe bien ensoleillé. Bien entendu, l’été est agréable aussi.
Indubitablement, la saint Patrick, le 17 avril, avec une parade à Dublin et des célébrations dans tout le pays. Chacun porte du vert, et la bière coule à flot dans une ambiance de gigues irlandaises à faire tourner la tête.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de souci particulier en Irlande mais prévoyez comme d’habitude la mise à jour de vos vaccins classiques et emportez votre carte européenne de santé, à demander deux semaines à l’avance à votre centre de Sécurité sociale, pour faciliter les remboursements si besoin était. En été, prévoir éventuellement un spray anti moustiques.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

On ne serre la main qu’à la première rencontre en Irlande, et on ne s’embrasse jamais. Mais on salue toujours verbalement. Dans un pub, on va chercher et payer sa bière au comptoir. Il n’y a pas de serveurs. Les Irlandais sont bavards et accueillants : acceptez sans manière la tasse de thé qu’on vous offre, la petite conversation avec un inconnu dans une queue ou la tournée dans un bar, c’est une façon d’accueillir et d’intégrer l’étranger qui passe.

Informations pratiques

Capitale : Dublin 
Durée de vol : 1h30
Décalage horaire : 1 heure de moins
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : L’Anglais et le Gaëlic.
Voltage : 220 volts, il vous faudra parfois un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Islande

Zoom

Avec trois cent dix mille habitants, dont les deux tiers regroupés dans la capitale, l’Islande est une véritable destination nature, une terre vivante. Sa situation géographique et géologique en fait le théâtre de phénomènes naturels extraordinaires tels que les volcans, geysers, failles tectoniques, sources chaudes et aurores boréales. Cette terre vivante abrite également des chutes d’eau parmi les plus puissantes d’Europe et des champs de magma à perte de vue. Reykjavik, au sud-ouest du pays, est une capitale à taille humaine dont le petit port industriel prend des allures de bout du monde. Si sa région possède un réseau routier développé, d’autres, notamment au centre et au nord-est, ne possèdent pas de route du tout, si ce n’est quelques pistes, à découvrir avec précaution. L’Islande est ainsi le sanctuaire des derniers grands espaces vierges européens.

Quand partir ?

Il n’y en a pas. L’Islande est de ces pays où chaque saison apporte son lot de beautés à découvrir. L’hiver n’est pas aussi glacial qu’on pourrait le croire, avec des températures moyennes oscillant autour de -2° au plus froid de l’hiver. Une grande partie du territoire est alors recouverte de neige. Le printemps, théâtre de la fonte des neiges, apporte les contrastes saisissants d’une nature qui se réveille, et l’été, relativement doux avec 14° en juillet-août, tapisse l’île de verdure. Attention au vent, parfois très violent, qui peut transformer un 0° en -5° voir -10° ressenti.
Le jour des pêcheurs, le premier week-end de juin, se fête dans la plupart des régions côtières. L’occasion de partager leurs festivités et de les rencontrer. Le jour de l’an est un événement très suivi notamment dans la capitale, où les feux d’artifice sont allumés en grande quantité

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est exigé pour se rendre en Islande. Il est préférable de se doter de la carte européenne d’assurance maladie à réclamer à sa caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ (www.ameli.fr). Au printemps et en été, quand les températures remontent, un petit moucheron envahit la plupart des régions du pays, plus particulièrement dans le nord et dans les régions où l’eau douce coule à flot. Baptisé «Simulie», il est très agressif avec l’homme et lui inflige des piqûres équivalentes à celles des moustiques. Par centaines, celles-ci peuvent provoquer une maladie, la simuliidose, provoquant fatigue, maux de tête et un peu de fièvre, mais rien de grave. Les répulsifs anti-moustiques classiques peuvent se montrer inefficaces, il est préférable d’utiliser des répulsifs dédiés aux zones tropicales, et d’enduire les parties du corps exposées ainsi que les vêtements. Une moustiquaire peut s’avérer nécessaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Si les champs de magma sont très attrayants pour les amateurs de treks et de randonnées, mieux vaut ne pas s’y risquer, même avec de bonnes chaussures. La roche est très coupante et les perce aisément. Aussi étrange que peut paraître le mythe des elfes et des trolls, mieux vaut ne pas s’en moquer, le sujet est pris très au sérieux par la population. La nature est extrêmement fragile en Islande. Pour exemple, la couche de mousse d’à peine quelques centimètres qui recouvre un peu partout la roche volcanique a mis plusieurs milliers d’années à se former. Si vous en arrachez une simple touffe, c’est un travail millénaire que vous détruisez. Il est donc interdit de sortir des pistes avec un véhicule, vélo compris.

Informations pratiques

Capitale : Reykjavik 
Durée de vol : 3h30 pour Reykjavik
Décalage horaire : 1 heure de moins (hiver) / 2 heures de moins (été)
Monnaie : Couronne islandaise - Change : 1 € = 158 ISK
Langues : Islandais, mais l’anglais est pratiqué partout.
Voltage : 220 V.

Conseils aux voyageurs

Israël

Zoom

Israël est également souvent nommée « la Terre sainte » et de fait, toutes les religions peuvent y faire pèlerinage. Pour les chrétiens, c’est une véritable pépinière de lieux saints: Nazareth, Bethléem sous administration palestinienne, Saint-Jean d’Acre, et bien sûr Jérusalem avec la Via Dolorosa, Chemin de Croix du christ, conduisant au Golgotha et à son Saint-Sépulcre. Pour les juifs, le « Mur des Lamentations » est incontournable. Hommes et femmes de confession judaïque se prosternent en priant sous la paroi vertigineuse de l’ancien Temple de Jérusalem. Au dessus de ce mur sacré brille la coupole du Dôme du Rocher ruisselante d’or, la mosquée d’Omar. Un lieu saint pour les musulmans ce Mont Moriah, où aurait eu lieu le sacrifice d’Abraham ainsi que le départ de Mahomet pour son voyage vers les cieux. Toutefois à Jérusalem les morts n’occultent pas les vivants. Ses ruelles biscornues, ses placettes, ses jardins fourmillent de hiérosolymitains (habitants de Jérusalem) des trois religions monothéistes. Le voyageur s’enfonce dans les souks de la médina avec ravissement comme s’il pénétrait dans la grotte d’Ali Baba. Tel Aviv offre un contraste parfait avec ses quartiers modernes, à l’image paradoxale du Vieux Jaffa rénové. Où de superbes magasins d’antiquités s’ouvrent sur le port de style tropézien. A l’image de la corniche : longue, large, superbement équipée de cafés-restaurants aux vastes terrasses sur lesquelles, le soir, des jeunes gens devisent sous les étoiles, allongés sur des divans, comme des Romains, tout en écoutant vaguement un air à la mode que des sonos diffusent d’un bout à l’autre de la plage. Les sportifs se rendront à Eilat sur le bord de la Mer Rouge, au fond du golfe d’Akaba, pour s’adonner à la pêche sous-marine. Les curistes prendront des bains de boue salée au bord de la Mer Morte. Et les passionnés d’histoire grimperont sur la forteresse d’Hérode à Massada (Ier siècle après JC) où des Zélotes, les résistants à l’occupant romain, préférèrent se suicider en se jetant dans le vide plutôt que de se rendre.

Quand partir ?

Les saisons intermédiaires sont les plus agréables pour visiter Israël (printemps et automne). Sur la côte, il fait bon toute l’année, mais en été les températures sont caniculaires à l'intérieur des terres, à l'est comme au sud d'Israël. Climat désertique dans le sud d'Israël (Néguev).
La vie religieuse rythme la vie d’Israel, la plus étonnante et la plus festive des fêtes est sans doute celle de Soukkot, la fête des cabanes, en octobre. Elle commémore le séjour du peuple hébreu dans le désert : on construit une petite cabane avec du feuillage et du bois chez soi, dehors ou dedans. Pendant les 8 jours que dure la fête, on y prend ses repas, parfois on y dort.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin particulier n’est demandé pour entrer en Israël.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

On garde son calme et on répond clairement aux questions posées par la Sécurité à l’aéroport, sinon les formalités peuvent durer des heures. Si on apporte son ordinateur portable, la sécurité pourra demander à en voir le contenu. Pour visiter le quartier orthodoxe Mea Sharin de Jerusalem, une tenue correcte s’impose. Compte tenu du contexte politique, inutile de penser que vous pourrez vous rendre dans les territoires palestiniens facilement. Les barrages sont nombreux, il faut justifier son déplacement. C’est relativement facile pour Bethléem, possible pour Ramallah mais totalement impossible de se rendre à Gaza et d’ailleurs formellement déconseillés par le Quai d’Orsay. Il est très facile de louer une voiture pour circuler en Israël, le réseau routier est dense et en bon état mais gare à la conduite, parfois extrêmement virile des chauffeurs.

Informations pratiques

Capitale : Tel-Aviv 
Durée de vol : 4h30 pour Tel-Aviv
Décalage horaire : 1 heure de plus
Monnaie : Shekel - Change : 1 € = 5,5 ILS
Langues : L’hébreu et l’arabe sont les deux langues officielles, l’Anglais est très répandu, le Français et le Russe également mais un peu moins.
Voltage : 220 V. avec des prises à 3 fiches (modèle britannique), un adaptateur s’impose.

Conseils aux voyageurs

Italie

Zoom

Ah, bellissima Italia. Tout y est formidable : la cuisine, les vins, la mode, l’opéra, la peinture et les femmes, considérées comme les plus élégantes du monde. Toutes les raisons sont bonnes pour visiter ce beau pays. Les amateurs d’art et d’histoire ne se lasseront pas de flâner dans Rome, Venise, Vérone, Florence, Naples ou Palerme, véritables musées à ciel ouvert où se cachent, dans la moindre église, des trésors de peintures ou de sculptures signées le Caravage ou le Bernin. Comment ne pas être séduit par la délicatesse de leur art mais de Botticelli à Uccelo, de Michel Ange à Léonard de Vinci, du Tintoret à Véronèse, l’Italie a produit trop d’artistes pour qu’on puisse les citer tous. Son patrimoine architectural offre les plus beaux monuments qui tous, du Colisée à Rome des palais vénitiens, de la tour de Pise ou des ruines de Pompéi, racontent des siècles d’une civilisation raffinée. L’Italie, c’est aussi une succession de paysages incroyablement variés, des grands lacs au nord à la douceur de la Toscane, des villages en balcon de la Ligurie aux plages dorées et désertes de la Calabre, jusqu’aux îles, saturées de soleil et de côtes offertes aux joies de la mer. L’Italie, c’est enfin un savoir vivre unique au monde, sa fameuse «dolce vita». Sa cuisine offre de la pasta aux pizzas napolitaines, des scampis juste sortis de l’eau aux sfogliatelles, délicieuses pâtisseries napolitaines, de grands moments de bonheur. On aime aussi sa joie de vivre, bruyante et communicative qui se termine toujours par des chansons.

Quand partir ?

L’été est agréable, surtout à la fraicheur du bord de mer, mais le printemps et l’automne sont les meilleures saisons pour visiter l’Italie. Dans le nord, le climat est en effet continental: il y fait froid l’hiver et plus chaud que chez nous l’été. Sur les côtes, le climat est méditerranéen. Dans le Sud, la chaleur est littéralement torride l’été.
Si toutes les villes d’Italie célèbrent en grande pompe leur saint patron une fois par an, le carnaval de Venise reste la fête incontournable de l’Italie. Il se déroule tous les ans vers la fin du mois de février ou le début du mois de mars, les douze jours précédant le Mardi-Gras. C’est devenu une attraction touristique planétaire qui a quelque peu perdu son authenticité et son caractère vénitien.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Sur le plan santé, il n’y a aucun problème particulier. Faire attention, sur les sites très touristiques, aux vols à l’arraché et aux pickpockets. Il vaut mieux ne pas avoir trop d’argent sur soi et laisser ses papiers d’identités dans le coffre de l’hôtel. Ultime précaution : ne laissez rien dans la voiture, ni à l’intérieur ni dans le coffre, et éviter de laisser les sacs à mains à portée de bras d’une fenêtre ouverte, il y a fréquemment des vols à la tire aux feux rouges.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Pour ne pas passer pour un plouc, ne jamais, mais jamais, couper ses pâtes avec un couteau, utiliser deux fourchettes pour les enrouler. Ne pas commander de pâtes en accompagnement de viande : les pâtes, c’est en entrée ! Les Italiens boivent un cappuccino exclusivement le matin, ensuite ce sont les touristes. Le café est systématiquement accompagné d’un verre d’eau, rafraîchissant. L’Italie a changé : on porte des casques aujourd’hui, à vespa comme à moto. Même à Naples !

Informations pratiques

Capitale : Rome 
Durée de vol : 2h pour Rome
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : L’italien, mais il existe toujours de nombreux dialectes régionaux. Le Français et l’anglais sont pratiqués dans les zones touristiques.
Voltage : 220 V. comme en France.

Conseils aux voyageurs

Jamaïque

Zoom

La Jamaïque, ses plages de sable fin, son style de vie décontracté et Bob Marley. A l’image de son plus célèbre citoyen, cette île des Caraïbes, à peine plus grande que la Corse, sait prendre son temps. Les habitants, chaleureux et décontractés, sont les champions du farniente. Le voyageur se laissera rapidement envahir par cette torpeur, cette nonchalance, allongé sur la plage à l’abri des cocotiers. Les eaux turquoise du littoral abritent des merveilles sous marines qui raviront les plongeurs. Mais il faut parfois s’échapper de la côte très touristique et s’aventurer dans les terres à la découverte de ses montagnes, de son point culminant, le pic des Blues Mountains (plantations de café et de cacao en terrasses) et de ses parcs naturels. Kingston, comme on l’imagine, est bien la patrie des rastas, et les bonnets vert-jaune-rouge sont nombreux dans les rues de Kingston. La religion (ou philosophie) Rastafari repose sur un mode de vie, une façon de concevoir le monde proche de l’hindouisme, pour la paix et l’unification des peuples. D’où une réputation d’extrême tolérance et une image baba-cool palpable dans la capitale jamaïcaine. Une capitale à sillonner avec précaution, selon le Ministère Français des Affaires étrangères, mais les grands amoureux de l’île prétendent le contraire.

Quand partir ?

La saison sèche de décembre à avril est le meilleur moment pour visiter le pays. Attention aux cyclones qui ravagent régulièrement le pays entre août et octobre.

Les festivals de musique Reggae Sunsplash et Reggae Sumfest (en Août) Lors de ces deux festivals, on danse, on chante nuit et jour à la gloire des stars du reggae.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Il est toutefois conseillé de bien se protéger contre les moustiques, le pays étant touché par la dengue et le paludisme. Ne pas oublier la crème solaire pour bronzer en toute sécurité. L’eau est potable dans les grandes villes.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Prendre son temps. La Jamaïque est un pays de plages et de farniente. Il faut suivre le rythme des habitants. Certains quartier de Kingston et de Montego Bay ne sont pas sûrs, surtout la nuit. Mieux vaut s’interdire de s’y balader seul. Si les sollicitations sont nombreuses, la consommation de cannabis est strictement interdite sur l’île. On conduit à gauche en Jamaïque, attention en traversant les rues ! Les routes de campagne ne sont pas mauvaise mais gare aux taxis, qui ne respectent pas toujours les limites de vitesse malgré les amendes.

Informations pratiques

Capitale : Kingston 
Durée de vol : 11h pour Kingston
Décalage horaire : 6 heures de moins (hiver) / 7 heures de moins (été)
Monnaie : Dollar jamaïcain - Change : 1 € = 116,62 JMD
Langues : L’anglais.
Voltage : 110 ou 220 V., adaptateur nécessaire

Conseils aux voyageurs

Japon

Zoom

Isolé pendant des siècles, l’archipel du Japon oscille aujourd’hui encore entre tradition et modernité. Des temples bouddhistes à l’effervescence des grandes villes, il transporte le voyageur dans une culture où les geishas et les samouraïs côtoient les héros de mangas. Il n’est pas rare de croiser dans la rue une femme en kimono marchant à côté d’un « cosplay », jeune amateur de manga habillé en tenue futuriste. Si, à Tokyo, les néons de la ville remplacent le soleil, les japonais continuent de vouer un culte très important à la nature. Chaque saison y est célébrée et un véritable engouement national a lieu lors de la floraison des cerisiers. Dominé par le mont Fuji, le Japon est une terre volcanique qui appelle à la diversité. D’abord apr ses 3000 îles et îlots mais aussi par de prodigieux contraste, des sommets glacés d’ Hokkaido à la barrière de corail tropicale d’Okinawa.

Quand partir ?

Au printemps, de préférence fin mars début avril pour pouvoir admirer la floraison des cerisiers. A cette période les températures sont assez douces et vous évitez la saison des pluies de juin et juillet ainsi que les fortes chaleurs de l’été. L’automne est aussi une saison idéale pour partir, en moyenne il fait 17°C.
Si Noël n’est pas fêté, le jour de l’an est une tradition très importante. Des parades et manifestations sont organisées et les trains circulent toute la nuit pour se rendre aux cérémonies des sanctuaires shintoïstes. Pour inaugurer l’année, chaque temple sonne 108 fois à minuit, pour illustrer les 108 errements humains de la doctrine bouddhiste. Autre moment important, le «hana matsuri» en avril célèbre l’anniversaire de la naissance du Bouddha, elle coïncide avec la floraison des cerisiers, un évènement très attendu au Japon.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin spécifique n'est requis. Vous pouvez boire l’eau du robinet sans aucun risque. Mais à cause de l'épidémie de grippe aviaire, il est recommandé d'éviter le contact avec les volatiles, de ne pas se rendre sur des marchés aux oiseaux et de ne pas assister à des combats de coq.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

A table, ne pas planter ses baguettes dans le bol de riz, cela est réservé aux rites funéraires. En entrant dans un temple ou chez l’habitant, il faut retirer ses chaussures. Il est considéré comme très mal élevé de se moucher en public. Les Japonais évitent le contact physique : pas de bise ou de poignée de main. Une simple courbette suffit pour se saluer. Prendre systématiquement la carte de l’hôtel où vous résidez où de la personne chez qui vous devez vous rendre, pour vous faire aider à vous diriger dans les villes où les indications sont totalement incompréhensibles pour les européens, quand elles existent.

Informations pratiques

Capitale : Tokyo 
Durée de vol : 12h10
Décalage horaire : 8 heures de plus (hiver) / 7 heures de plus (été)
Monnaie : Le yen - Change : 1 € = 130.93 JPY
Langues : Le japonais, l’anglais est courant dans la capitale et les grandes villes.
Voltage : 100 volts, prise de forme américaine, il faut donc un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Jordanie

Zoom

L’ocre du désert du Wadi Rum, le rose de Petra et la blancheur d’Amman : les couleurs de la Jordanie en font une étape vivante entre nature et culture. De la mer Rouge à la mer Morte, sa découverte débute à Amman, la capitale, passe par Jérash, site archéologique romain trop souvent oublié, puis Pétra, site exceptionnel et unique, inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité. Les romains puis les tremblements de terre n’ont laissé subsister que la partie sainte de la ville nabatéenne, les siècles ont eu raison du reste, et une infime partie est visible car le sable a tout envahi. Malgré ses 42 mètres de haut, le Trésor lui-même, église creusée dans la roche, n’apparaît pas dans sa totalité : 5 mètres au moins sont encore dissimulés à la vue, les premières fouilles ont fait apparaître des vestiges superbes à parcourir. Il faut y rester le soir pour en sonder les mystères. La Jordanie, c’est au-delà de cela une destination nature, rugueuse. « Vaste, retentissant, divin », sont les mots utilisés par Lawrence d’Arabie pour décrire le Wadi Rum (ou Ram). Magnifique désert aux teintes irisées, c’est un lieu réellement magique, situé à l’est d’Aqaba, surgi d’un choc de plaques tectoniques à l’ère tertiaire. C’est aujourd’hui l’un des plus hauts déserts du monde, à 1000 mètres d’altitude en moyenne. Même en plein été, le vent permet d’y maintenir une certaine fraîcheur à l’ombre. La Jordanie, c’est aussi le Golf d’Aqaba, tout au Sud, pour une plongée dans la mer Rouge et la découverte de massifs coralliens exceptionnels. Ou encore la mer Morte, pour une plongée dans une eau tellement salée qu’on peut rester à sa surface, allongé, pour lire le journal. Confortablement porté par l’eau !

Quand partir ?

L’été est…chaud en Jordanie, c’est un euphémisme. Les meilleures périodes pour visiter le pays se situent donc de février à Mai et de septembre à novembre. Cependant si vous êtes des aventuriers de l’été, sachez que l’altitude du désert du Wadi Rum permet d’y respirer toute l’année.
Côté religieux, c’est l’Aïd El Fitr, qui marque la fin du Ramadan, qui ponctue l’année. Côté civil, le Marathon de la mer Morte attire tous les ans au mois d’Avril des milliers de participants et permet de faire dans le même temps une bonne action puisque les bénéfices sont reversés à la société de soins des maladies neurologiques (Society for the Care of Neurological Patients).

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de problème sanitaire particulier en Jordanie. Il faut globalement éviter de boire de l’eau du robinet, manger des salades et des glaces (sauf dans les restaurants de bonne catégorie). Ne pas oublier un chapeau pour visiter les sites archéologiques et glisser dans sa trousse de voyage une bonne crème solaire et un anti-diarrhéique, pour faire face aux éventuels désordres liés au changement d’habitudes alimentaires. Boire beaucoup d’eau en bouteille pour s’hydrater. Il est également recommandé de contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire, car en cas de pépin, les frais peuvent s’avérer exorbitants en Jordanie.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

L’hospitalité des bédouins en Jordanie est proverbiale, vous pouvez facilement lier la conversation à l’occasion d’une méharée et il serait très incorrect de refuser le thé qui vous sera certainement offert. Si on vous invite à entrer dans une maison ou sous la tente, il faut se déchausser. Invité à table, s’il n’y a pas de couvert vous vous servirez de la main droite, la main gauche étant impure. Nous sommes en terre musulmane, tenue correcte exigée, les dames doivent avoir un foulard à portée de main pour entrer dans les mosquées où elles sont autorisées, ou renoncer à la visite. Les familles traditionnelles, en particulier en zone rurale, divise le plus souvent leur maison en une partie pour les hommes, et une partie pour les femmes. Les touristes femmes sont le plus souvent assimilées à des hommes le temps de leur visite. Cela dit les femmes Jodaniennes ont une situation privilégiée au regard de leurs voisines de la région : elles font des études, peuvent voter, conduire, diriger des entreprises sans problème.

Informations pratiques

Capitale : Amman 
Durée de vol : 3h15
Décalage horaire : 1 heure de plus
Monnaie : Dinar Jordanien - Change : 1 € = 0,91 JOD
Langues : L’arabe. L’Anglais est très fréquemment utilisé, et un Français correct permet de suivre certains guides sur les sites archéologiques.
Voltage : 220 V mais il faut un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Kenya

Zoom

Pays de découvertes, le Kenya est le plus touristique de l’Est africain grâce à une nature, une faune et même des populations multiples. Du sud au nord, s’échelonne par exemple un chapelet de lacs tous plus différents les uns des autres. Des deux côtés de la frontière avec la Tanzanie, ce sont des lacs alcalins, rouge-sang avec de magnifiques marbrures. Puis le lac Bogoria, sauvage, héberge plus d’un million de flamants roses. Les bords du lac Baringo, avec son « Club » à terrasses et serveurs en livrée, exhalant le parfum démodé des colonies britanniques. Et tout au nord, après avoir traversé la vallée de la Suguta, brûlante, chauffée à blanc, déserte jusqu ‘à ce qu’un berger sorte de nulle part et se plante devant vous, apparaît le lac Turkana, tout en longueur, où des armées de crocodiles se goinfrent de perches du Nil de cent kilos. Parallèlement à ces lacs, plus à l’est, entre le Mont Kenya et le Kilimandjaro, c’est le royaume des bêtes sauvages : réserves privées, parcs nationaux voient s’ébattre sous les yeux du touriste les fameux « Big Five », soit les cinq grands fauves de l’Afrique : l’éléphant, le rhinocéros, le buffle, le lion et le léopard. Les amateurs de poissons, de sports nautiques et de bronzage ne seront pas en reste. Ils gagneront la côte de l’océan Indien au nord et au sud de Mombasa où pullulent les stations balnéaires. Enfin précisons que le pays d’origine de Barack Obama est peuplé d’une incroyable mosaïque d’ethnies, Masaï, Samburu, Pokot et bien d’autres, de magnifiques bergers pour la plus grande part, longs, souples, minces. Des guerriers qui dansent en sautant à la verticale. Ils sont souriants, ils sont terribles… et volontiers bavards avec les voyageurs.

Quand partir ?

La saison sèche, de décembre à mars et de juillet à octobre. C’est la période idéale pour partir en safari, d’autant que les feuilles des arbres sont tombées ce qui permet de mieux distinguer la faune. La saison humide s’étend d’avril à juin et en novembre/décembre.
Le festival de Maulidi, qui commémore la naissance du prophète. Cette fête musulmane, dont les dates dépendent du calendrier lunaire, se déroule dans plusieurs endroits du Kenya mais c'est à Lamu qu'il faut se rendre. Au programme des festivités qui durent trois jours : lecture du Coran, défilés, et danses du sabre.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

La vaccination contre la fièvre jaune est fortement recommandée, comme la mise à jour des vaccins DDT Polio, hépatite A et B. Selon les régions que vous visiterez, il est prudent de suivre un traitement contre le paludisme. Et il faut se protéger de jour comme de nuit des moustiques avec des répulsifs ( bombe, sprays, lotions). L’eau ne doit être consommée que sous forme de bouteilles d’eau minérale encapsulées ou des sodas, et il faut refuser systématiquement les glaçons. Il fut pour les mêmes raisons éviter de consommer les légumes crus et les fruits non épluchés. Prévoir dans sa valise un antiseptique intestinal et un anti-diarrhéique (les touristas sont fréquentes) aux côtés de la crème solaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne pas prendre de photos sans le consentement des gens : ils peuvent réagir violemment S’habiller correctement : sur la côte est de l’Afrique, les shorts et le style négligé ne sont pas bien vus Emporter jumelles et téléobjectifs pour mieux voir les animaux.

Informations pratiques

Capitale : Nairobi 
Durée de vol : 9h30 pour Nairobi
Décalage horaire : 2 heures de plus (hiver) / 1 heure de plus (été)
Monnaie : Shilling du Kenya - Change : 1 € = 102 KES
Langues : L’Anglais et le Swahili sont langues officielles, mais de nombreuses langues autochtones sont également pratiquées.
Voltage : 240V avec trois grosse fiches (modèle britannique), il faut donc prévoir un adaptateur. A noter que les coupures de courant sont fréquentes. Les lampes tempêtes font partie du charme local !

Conseils aux voyageurs

La Réunion

Zoom

Un jardin d’Eden qui cache un coeur de feu, telle pourrait être la définition de l’île de La Réunion. Son point culminant, le Piton de la Fournaise, juché à 3071 mètres d’altitude, est un des volcans les plus actifs du monde. Ses flancs sont un véritable terrain de jeu pour les amateurs de sensations fortes avec sa route des cratères (accessible évidemment uniquement en dehors des périodes d’activité du volcan !), une forêt dense, des pitons rocheux et des gorges profondes d’où jaillissent de puissantes cascades. Sur ses rivages enchanteurs vient s’échouer une eau chaude et turquoise peuplée de poissons multicolores : un bonheur pour les plongeurs. La Réunion est aussi une terre d’histoire. Département français, ancienne île Bourbon, sa population métissée est le reflet des vagues d’immigration qui l’on traversée. Africains, Asiatiques, Européens : tous ont en commun une joie de vivre furieusement contagieuse. Histoire, culture, aventure ou farniente, la Réunion est une destination qui plaira à toute la famille.

Quand partir ?

L’hiver austral, de mai à octobre est le meilleur moment pour partir. Evitez la période des cyclones entre janvier et mars.
La fête de la lumière (Dipavali) en novembre, est l’occasion d’un défilé haut en couleurs de chars, avec danses et musiques indiennes. Elle se déroule dans plusieurs villes mais c’est à St André qu’elle est la plus impressionnante.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est exigée. Pensez toutefois à vous protéger des moustiques (lotions, manches longues le soir voire moustiquaire) et des rayons du soleil, même et surtout sur les hauteurs où la brise peut faire traîtreusement oublier les ardeurs du soleil.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Si une plage est déserte, mieux vaut éviter de se baigner, car il peut y avoir des courants et personne ne sera là pour donner l’alerte si vous vous trouvez en difficulté. D’une manière générale, il faut rester derrière la barrière de corail pour éviter les courants ou les requins. Essayez d’apprendre quelques mots de Créole, histoire de pouvoir répondre à une salutation. Pour randonner dans la montagne, il faut prévoir un bon équipement et ne jamais partir seul. La nature est très imprévisible sur les hauteurs. Il faut toujours prévenir quelqu’un de votre circuit.

Informations pratiques

Capitale : Saint-Denis de la Réunion 
Durée de vol : 11h
Décalage horaire : 3 heures de plus (hiver) / 2 heures de plus (été)
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Français est la langue officielle. Les habitants parlent également le créole réunionnais.
Voltage : 220 V.

Conseils aux voyageurs

Laos

Zoom

Le Laos est un charmant, petit, ancien royaume que ses habitants qualifiaient de « Royaume du Million d’Eléphants et du Parasol Blanc ». Le temps semble s’être arrêté longtemps dans ce pays tropical où la douceur de vivre a été élevée à la hauteur d’un art. Le régime révolutionnaire a un peu secoué tout ça depuis, et les ponts jetés sur le Mékong vers la Thaïlande ont ouvert le pays. Le charme du Laos subsiste, néanmoins, indubitablement. Vientiane, sa capitale, petite ville de province pourrait-on dire, étale paresseusement ses temples bouddhiques aux stupas (reliquaires) pointus au milieu d’anciennes maisons coloniales et de maisons traditionnelles de paysans, parfois sur pilotis. La ville s’allonge nonchalamment le long de la rive du Mékong, le fleuve qui borde le pays du nord au sud, et il fait bon se désaltérer et se restaurer dans les nombreuses guinguettes qui s’y sont installées. A ne pas rater, l’ancienne capitale royale, Luang Prabang, une bourgade campée au nord du Laos, au confluent de l’omniprésent Mékong et d’une petite rivière, la Nam Khan. Aux yeux des rêveurs, c’est la plus belle ville du monde, avec ses toutes petites pagodes qui brillent de couleurs comme des bijoux dans l’écrin vert de la végétation tropicale dont la ville est envahie. Plus au nord, le voyageur pourra rendre visite à l’une ou plusieurs des n mbreuses minorités ethniques du Laos, dont il se sera fait une idée dans les rues mêmes de Luang Prabang. Les sportifs trouveront à s’adonner au rafting dans les torrents. Tout au sud du Laos, le même voyageur, après avoir rendu un hommage au Wat Phou, seul vestige quasiment de la présence khmère au Laos près de la ville de Champassak, s’arrêtera à «See Pan Done ». See Pan Done veut dire 4000 îles : elles parsèment le cours chaotique du fleuve à la frontière du Cambodge. S’y déplacer est compliqué, mais il faut y aller. Ambiance garantie.

Quand partir ?

Le Laos a un climat de mousson classique. L’hiver, de novembre à mars est la meilleure période pour visiter le pays car à la saison sèche et chaude, jusqu’à la mi mai, la température peut monter jusqu’à 40° dans les plaines. La saison humide s’installe à partir de juin/juillet et la circulation sur le Mékong est très dangereuse.
Le nouvel an bouddhique « Pimai »du 13 au 18 avril : on s’asperge d’eau, on s’habille de façon traditionnelle et on ripaille près des temples. Mais les Laotiens organisent des fêtes, des « boun » pour n’importe quelle occasion !

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccination exigée mais la mise à jour des vaccins classiques DDT polio, hépatite A et B est conseillée. Sur place, boire de préférence de l’eau minérale en bouteille, des sodas, de l’eau filtrée ou bouillie. De même éviter la consommation de poisson, volaille et viande crus. Il est conseillé de prendre un traitement contre le paludisme (le pays est classé en zone 3) et de penser à se protéger des moustiques en portant des vêtements à manches longues et en utilisant des produits répulsifs, sprays, crème, moustiquaires. Avant de partir, il est conseillé de contracter une assurance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

On se salue en s’inclinant légèrement, les mains jointes à la hauteur de la poitrine Ne pas toucher la tête des enfants, considérée comme le siège de l’âme. Les femmes ne doivent ni tendre la main aux moines, ni les toucher. Le pantalon est la tenue la plus appréciée, pour les hommes comme pour les femmes. Il faut se déchausser pour entrer dans les maisons mais aussi dans les temples. Ne jamais s’énerver, ni élever la voix, c’est très inconvenant.

Informations pratiques

Capitale : Ventiane 
Durée de vol : Pas de vol direct Paris-Ventiane, il faut passer par Bangkok. Compter 12H de vol pour Bangkok + escale + 1h30 de vol Bangkok-Ventiane.
Décalage horaire : 6 heures de plus (hiver) / 5 heures de plus (été)
Monnaie : Kip - Change : 1 € = 10800 LAK
Langues : La langue officielle est le Lao mais le pays compte une multitude de dialectes locaux. Si les anciens parlent encore le Français (et son ravis de le pratiquer), la nouvelle génération préfère l’Anglais.
Voltage : 220V, prévoir un adaptateur car les prises ne sont pas toutes aux normes françaises.

Conseils aux voyageurs

Laponie Finlandaise

Zoom

La Finlande c’est le bon élève de l’Europe. Un niveau de vie qui fait pâlir d’envie tous les états développés. Un respect de la nature, ancré dans la mentalité d’une population peu frondeuse. Les forêts, lacs, mer, rivières, montagnes et îles sont les joyaux du pays. Un bonheur pour les amateurs de randonnée, à pied, à skis ou en raquettes selon la saison. La Laponie, tout au Nord, est un bain de fraîcheur… au sens propre. Dans la capitale, Helsinki, nature rime avec modernité. La ville est parfaitement intégrée à son environnement et le pays est aussi très vivant au niveau culturel. Après des années d’asservissement sous le joug de ses voisins suédois et russes, cette jeune nation a trouvé sa place. En s’appuyant sur ses racines. Elle a ainsi développé une « route des rois » qui réunit de nombreux monuments historiques. Après une longue léthargie hivernale, les habitants profitent au maximum du soleil de minuit avant qu’il ne disparaisse derrière l’horizon.

Quand partir ?

De février à septembre, et d’autant plus vers l’été que c’est la période de l’année où les journées sont les plus longues. Janvier est le mois le plus froid.
La Fête de la Saint jean (Juhannus), le 25 juin. Cette célébration païenne rend hommage au jour le plus long de l’année. Les habitants se retrouvent à la campagne pour allumer de gigantesques brasiers. Les jeunes gens sautent par-dessus le feu pour briller aux yeux des jeunes filles.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de problème particulier si ce n’est que l’été, le centre et le nord du pays sont envahis par les moustiques. Pensez à prendre un répulsif. Et par sécurité, vous pouvez demander la carte européenne d'assurance maladie à votre caisse de Sécurité sociale au moins 15 jours avant le départ.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Fumer est interdit dans tous les lieux publics, restaurants et bars compris. La Finlande est un pays plat. Il ne faut pas compter descendre des sommets enneigés ! Les sports plus pratiqués sont la raquette et le ski de fond. En voiture, attention aux élans et aux rennes qui vagabondent en toute quiétude sur les routes du pays. Les rennes étant domestiques, il est obligatoire de signaler un accident à la police pour l’indemnisation du propriétaire. Par ailleurs la conduite en état d’ivresse (taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g/L) entraîne une suspension immédiate du permis de conduire. Les contrôles sont très fréquents, et systématiques lors de toute intervention de la police. En Finlande, les gens sont très à cheval sur les règlements. Mieux vaut ne pas discuter les consignes données.

Informations pratiques

Capitale : Helsinki 
Durée de vol : 3h
Décalage horaire : 1 heure de plus 
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Finnois est parlé par la majorité de la population. On comprend aussi le Suédois.
Voltage : 220 V, prises européenne.

Conseils aux voyageurs

Lettonie

Zoom

Sur les bords de la mer Baltique, entre ses deux sœurs estonienne et lituanienne, la Lettonie est le pays qui a le plus souffert du désengagement Russe. Après des années de galère, elle a su se reconvertir vers le tourisme et la préservation de son environnement. Entrée dans l’Union Européenne en 2004, elle est aujourd’hui le meilleur élève économique des pays Baltes. A Riga la capitale, la jeunesse branchée déambule sur les pavés de la vieille ville. L’architecture médiévale rivalise ici de beauté avec le quartier art nouveau, tous les deux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans le reste du pays, le palais de Rundale, véritable Versailles letton, il vaut à lui seul le détour. Le long de la côte, les stations balnéaires et thermales sont d’un charme désuet. Jurmala, la plus réputée offre aux moins frileux ses longues plages de sable blanc.

Quand partir ?

Pour se rendre en Lettonie : l’été de juin à septembre inclus car au printemps et à l’automne, les températures restent fraîches et la belle végétation est nettement plus tardive qu’en France alors que les forêts sont magnifiques en pleine saison estivale. L’influence de la mer Baltique adoucit le climat sur la côte. Mais plus on pénètre dans les terres, plus la température diminue.
La fête de la Saint Jean les 23 et 24 juin (Ligo). La célébration du solstice d’été est une des fêtes les plus importantes du pays. Les habitants se retrouvent à la campagne, dans la forêt ou au bord d’un lac, autour d’un grand brasier où se consument symboliquement tous leurs soucis de l’année passée. On raconte que les plantes ramassées ce jour là possèdent des vertus magiques.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

La Lettonie ne présente aucun danger sanitaire, il est seulement recommandé de ne pas boire l’eau du robinet à Riga, en raison de la vétusté des canalisations.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Manger du poisson fumé, le plat national letton. Et ne pas s’étonner de voir le fromage arriver sur la table en entrée, c’est ici la tradition. Les Lettones sont très attachées au respect de l’égalité entre les sexes. N’oublions pas que le pays a été présidé par une femme, Vaira Vike-Freiberga jusqu’en 2007. Ne pas tenter de se baigner sur la Mer baltique ou dans les fleuves lettons, très pollués par l’industrialisation. Les habitants sont très fiers de leur pays. Le meilleur moyen d’entamer une conversation est de s’enquérir des lieux à visiter, ou des événements à ne pas manquer. Eviter d’aborder le sujet de la minorité russophone, qui ne possède pas la citoyenneté faute d’avoir appris la langue.

Informations pratiques

Capitale : Riga 
Durée de vol : 2h40
Décalage horaire : 1 heure de plus 
Monnaie : Lats letton - Change : 1 € = 0,70 LVL
Langues : Le Letton.
Voltage : 220 V.

Conseils aux voyageurs

Liban

Zoom

Le Liban est comme le Phénix, il renait sans cesse de ses cendres, malgré les conflits. Et comme c’est un tout petit pays (250 km de long pour 60 km de large) au relief varié, son climat agréable permet potentiellement au touriste de passer des plaisirs de la plage à ceux de la neige dans la même journée ! Et entre les joies de la baignade et du ski, le Liban propose celle de la promenade dans des sites millénaires dont témoignent de somptueux vestiges archéologiques. Sur la Méditerranée, Byblos a subi toutes les influences depuis celle des Phéniciens jusqu’à celle des Byzantins. Une succession d’arcades conduit le voyageur, le long de ruelles fraîches, jusqu’au port encombré de pointus prêts à partir pour la pêche. A l’intérieur du pays, entre les montagnes, la plaine de la Bekaa abrite un joyau classé par les instances de l’UNESCO : la citée antique de Baalbek. Comme toutes les villes du pays, Baalbek a eu plusieurs vies. Mais les vestiges de ses temples, de Vénus, de Bacchus et de Jupiter, attestent la splendeur romaine de son passé. Et les délices de la Bekaa ne se limitent pas aux vieilles pierres. A deux pas de Zahlé, la capitale des vins du Liban, les caves de Ksara, installées dans une forteresse franque du XIIème siècle, proposent des crus succulents qui n’ont rien à envier à ceux de nos terroirs. Quant au point d’orgue d’une visite au Liban, c’est bien sûr à Beyrouth, sa capitale, qu’on le trouve. Mélange de cultures, de religions musulmane et chrétienne, peuplée de mosquées et d’églises, Beyrouth sait aussi s’amuser, et follement. La vieille ville rénovée regorge de cafés, restaurants, night-clubs autour de la magnifique place de l’Etoile et sur le front de mer d’où l’on s’adonne à l’occasion à tous les sports nautiques.

Quand partir ?

Le printemps et l’automne sont les périodes les plus agréables Le Liban est de climat méditerranéen. L'été est chaud (30°) et sec, l'hiver doux et pluvieux. Le climat en montagne est plus frais voire froid avec souvent des chutes de neige en hiver.
De nombreux festivals ponctuent l’été au Liban. On peut citer celui de Beit-Ed-Dine, très éclectique dans sa programmation musicale, l’un des plus réputés du Moyen Orient. Le festival de Baalbek, le plus ancien de la région puisqu’il a été créé en 1955, accueille également des artistes du monde entier.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est obligatoire mais il est conseillé de mettre à jour le DDT polio, ainsi que hépatite A et B Sur place, il est préférable de boire uniquement de l’eau minérale capsulée ou des sodas. Evitez également les fruits non épluchés et les crudités. Il est prudent de glisser un anti-diarrhéique dans ses bagages Pour plus de sécurité, il est recommandé de contracter une assurance pour couvrir les soins médicaux et le rapatriement sanitaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Dans les mosquées, les femmes doivent se couvrir les épaules, les bras et la tête. Mais globalement il convient d’avoir en permanence une tenue correcte et pas trop déshabillée. On évite de parler politique et d’Israël en particulier. Dans la rue, on ne photographie pas les gens sans leur consentement. On peut conduire au Liban et il ne faut pas plus de trois heures pour aller du Nord au Sud du pays mais attention sur la route, c’est la loi du plus fort ! La côte près de la capitale n’est pas le plus bel endroit du Liban : bétonnée et polluée, on peut l’oublier au profit de l’intérieur des terres.

Informations pratiques

Capitale : Beyrouth 
Durée de vol : 4h
Décalage horaire : 3 heures de plus (hiver) / 2 heure de plus (été)
Monnaie : Livre libanaise - Change : 1 € = 1992 LBP
Langues : L’arabe est la langue officielle mais beaucoup de Libanais parlent couramment le Français et/ou l’Anglais.
Voltage : 220 V., comme en France.

Conseils aux voyageurs

Libye

Zoom

Longtemps isolée par l’embargo international imposé par les Nations Unies, la Libye ouvre ses portes et ses déserts à qui veut bien la visiter. Découvertes archéologiques comprises : Leptis Magna, Sabratha, Zliten, les sites archéologiques de la « Tripolitaine » sont le premier argument de vente du pays. Et à juste titre : Leptis Magna, le site le plus important, révèle une ville fondée par les phéniciens de Carthage 1000 ans avant J. C, devenue ensuite l’une des plus importantes métropoles de l’Empire romain. Elle est aujourd’hui classée au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. Des thermes, un théâtre gigantesque et pratiquement indemne, les vestiges d’un port, elle représente une véritable exploration à travers le temps, loin de la foule qui défigure les ruines de Grèce. La Libye, ce sont aussi les déserts, les plus beaux du monde, à en croire les amateurs. Dunes de sable près de Ghadamès à l’Ouest où à l’extrême Est, près de l’Egypte. Déserts de pierre bien souvent. Et les routes des Touaregs deviennent aujourd’hui des sentiers de randonnées. Et pourtant, les 2000 kilomètres de côtes risquent de les attirer bien vite : les plages, souvent vierges, sont baignées d’une Méditerranée authentique et superbe, petites criques alternant avec des rochers puis des étendues de sable. Les touristes sont encore bien rares : précipitez vous ! Les conditions d’hébergement sont parfois un peu spartiates, les ouvertures et fermetures des musées un peu aléatoires, le respect des règles musulmanes toujours très strict, mais l’accueil spontané et généreux des libyens les compensent. Le temps des pionniers ne va pas durer !

Quand partir ?

La meilleure saison pour se rendre en Libye est sans conteste l’hiver, de novembre à Mai. Les tour-opérateurs renoncent d’ailleurs à organiser les ballades sous 50° degrés à l’ombre l’été ! En hiver, climat méditerranéen : prévoir vêtements de demi-saison et un imperméable. Mais il peut aussi faire 25° dès le mois de février.
Au chapitre civil, le 1er septembre marque la Fête Nationale, pour une célébration de la Révolution dirigée par le Colonel Muammar Qaddafi en 1969. Il y a toujours des commémorations, à Tripoli comme à Benghazi. Au chapitre religieux, le pays célèbre comme il se doit l’Aïd El Fitr (date variable) qui marque la fin du ramadan.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de danger particulier en Libye, si ce n’est le soleil, parfois rude, dont il faut sérieusement se protéger. Prévoir un chapeau, dans sa trousse une bonne crème solaire et un anti-diarrhéique, pour faire face aux éventuels désordres provoqués par le soleil et le changement d’habitudes alimentaires. Il est prudent de contracter une assurance de rapatriement sanitaire, en vérifiant que son champ d’intervention comprend bien la Libye.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

L’introduction de toute boisson alcoolisée est formellement interdite. Un non-musulman surpris dans un lieu public dans un état d’ébriété peut être condamné à une peine de prison de deux à six mois. Gare aux prises de vues : de nombreux ponts, carrefours routiers, bâtiments administratifs ou casernes sont considérés comme en rapport avec la sécurité du territoire. S’informer avant de cliquer ! Il est strictement interdit, sous peine d’emprisonnement, de faire sortir du territoire libyen des pièces archéologiques, fragments de météorites, silex taillés et tessons de poterie. Le réseau routier est de bonne qualité mais la conduite virile et les excès de vitesse ne sont pas rares si bien qu’il est conseillé par tous les tour-opérateurs, pour éviter les poursuites judiciaires, de ne pas conduire son véhicule et d’employer un chauffeur ressortissant du pays.

Informations pratiques

Capitale : Tripoli 
Durée de vol : 5h
Décalage horaire : 1 heure de plus(hiver) / Aucun (été)
Monnaie : Dinar - Change : 1 € = 1,67 LYD
Langues : L’arabe. Un peu d’Anglais, un peu approximatif parfois, très peu de Français.
Voltage : 220 V généralement mais le modèle des prises varie, prévoir un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Lituanie

Zoom

Aux confins de la Pologne, de la Russie et de la Baltique, la Lituanie est le premier des trois états Baltes que le voyageur européen rencontre sur son chemin. Pays à l’histoire mouvementée, continuellement occupé par ses voisins russes, allemands ou polonais, la Lituanie a intégré l’Europe en 2004. Depuis, on peut s’y rendre facilement pour découvrir le centre baroque de la capitale Vilnius, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une capitale à double visage, celui d’avant et celui de demain. Le premier raconte une histoire médiévale, le second pointe ses tours élancées ver le ciel. La capitale savoure son indépendance retrouvée il y a 20 ans et elle a été désignée capitale européenne de la culture pour 2009, ce qui devrait attirer de nombreux touristes pour les festivités. Ne pas manquer les superbes églises gothiques où la population très catholique se rassemble pour prier. Le reste du pays se compose de plaines et terres fertiles parsemées de jolis parcs nationaux, ainsi que de stations balnéaires sur la mer Baltique.

Quand partir ?

Grâce à la mer Baltique, le pays jouit d’un climat plutôt clément sur les côtes. Mais les températures se rafraîchissent vite à mesure que l’on pénètre dans les terres. Le printemps est humide et boueux mais l’été peut-être très chaud. Préférer les mois de mai à septembre, d’autant qu’en hiver le soleil ne se lève pas avant 10H et se couche dès 16h.
La Fête de l’Etat, le 6 juillet. Célébration de l'anniversaire du sacre du roi Mindaugas, grand duc de Lituanie, considéré comme le fondateur de l'État lituanien. A cette occasion les habitants redonnent vie aux anciennes traditions culturelles et gastronomique. Le tout arrosé de bière du pays.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pays européen, la Lituanie présente toutes les garanties sanitaires. Il est cependant déconseillé de boire l’eau du robinet, à cause de la mauvaise qualité des canalisations. Attention également aux moustiques à la campagne.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Apprendre quelques mots de lituanien fait partie de la courtoisie touristique Ne pas accepter les billets trop abimés qui sont souvent refusés par la suite. Pas trop de décontraction dans la tenue en Lituanie, on est vite considéré comme débraillé ! Le Zepelin est le plat national, à base de pommes de terre. Un peu roboratif. Globalement la cuisine lituanienne est connu pour être plus nourrissante que gustative.

Informations pratiques

Capitale : Vilnius 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire : 1 heure de plus 
Monnaie : Litas - Change : 1 € = 3,45 LTL
Langues : Le Lituanien est la langue officielle.
Voltage : 220 V., comme en France.

Conseils aux voyageurs

Macao

Zoom

Macao entretient les images : on pense à elle comme l’enfer du jeu, à juste titre ! L’ancienne colonie portugaise est surnommée le Las Vegas asiatique et sa rétrocession à la Chine, en 1999, n’y a rien changé. Aujourd’hui encore, et même plus que jamais, des millions de joueurs -chinois pour la majorité- se précipitent chaque année dans l’un de ses 26 casinos. Macao bénéficie en effet de la formule «Un pays, deux systèmes» qui lui permet d’être une région administrative spéciale de la Chine et de continuer à développer une activité interdite sur le continent. La frénésie n’est pas près de s’arrêter : les nouveaux chantiers se multiplient aussi vite que les jetons de poker ! Mais Macao n’est pas qu’un simple pastiche de Las Vegas. Sous la pression de l’Unesco, la cité sur la mer de Chine a su préserver son patrimoine de l’époque coloniale. L’archipel abrite également quelques coins de nature, en particulier sur l’île de Coloane. L’endroit idéal pour se reposer après une folle nuit de jeu sur les tables de black jack.

Quand partir ?

La période d’octobre à décembre est la plus ensoleillée avec le moins d’humidité. Evitez la saison humide de mai à septembre, il peut y avoir des cyclones.
Le festival des feux d’artifices. L’île est célèbre pour dans le monde entier pour cette compétition qui se déroule en septembre au dessus du lac Nam Van.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Si la température est plutôt étouffante à l’extérieur, l’intérieur des bâtiments est ultra climatisé. Il faut toujours avoir un pull ou un châle à mettre sur ses épaules. Venir à Macao suppose de passer par Hong Kong : il faut en profiter pour visiter la ville, l’autre zone économique spéciale de la Chine, paradis du shopping mais également île nature. On peut marchander, toujours avec courtoisie et parfois obtenir des ristournes de 50%. A savoir : à Macao, on roule à gauche. Attention en traversant les rues !

Informations pratiques

Capitale : Macao 
Durée de vol : 12h via Hong Kong
Décalage horaire : 7 heures de plus (hiver) / 6 heures de plus (été)
Monnaie : Pataca - Change : 1 € = 10,7465 MOP
Langues : Le Portugais et le Chinois (cantonnais) sont les langues officielles, mais l’Anglais est largement utilisé dans les hôtels. Il n’est pas toujours maîtrisé par la population.
Voltage : 200 -220 V, adaptateur nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Madagascar

Zoom

Grande comme la France, l’ « Ile rouge » est ainsi appelée à cause de son sol de latérite. Dotée d’un climat tropical chaud, elle offre la première biodiversité au monde et des paysages d’une grande variété. Volcaniques au Nord, avec des côtes aux plages plantées de cocotiers, comme dans l’île de Nosy Be, où l’on s’adonne à tous les sports nautiques. Paysages arides et secs au Sud, où s’étend le bush aux grands et gros baobabs. Paysages de savane, de mangrove à l’Ouest, coupés de deltas fertiles, propices à la nidification d’une infinie variété d’oiseaux, dont le pygargue, un aigle pêcheur de 2m50 d’envergure. Paysages de Hautes Terres, de collines, de pics, de falaises coupées par des rivières à l’Est, où s’étendent des plantations de vanille, de girofle, de café et de cacao. Sans oublier d’anciens repères de pirates sur les îles de la côte, comme à Noisy Bohara, devenus des paradis pour le tourisme. Partout des parcs nationaux permettent au voyageur de se laisser séduire par une nature grandiose. Les arbres embaument, comme le frangipanier et le poinsettia. Les orchidées prolifèrent. Quant à la faune, elle va des oiseaux aux baleines à bosse et aux lémuriens, appelés « babakoto » (petits grands pères), dont on ne dénombre pas moins de 64 espèces. Cette jeune destination que constitue Madagascar est habitée d’hommes et de femmes dont on ne connaît pas l’origine. D’Afrique et d’Indonésie, disent certains, mais ce n’est qu’une hypothèse. L’important, c’est que les Malgaches sont accueillants et joyeux. Antananarivo, la capitale, est perchée entre 1200 et 1500 mètres d’altitude au centre du pays. On y détectera un petit charme colonial par ses maisons à colonnades, et on appréciera la couleur locale de ses ruelles et ses marchés qui fleurent si bon le curry, le gingembre et la cannelle.

Quand partir ?

Meilleure saison pour se rendre en Madagascar

La saison sèche s’étend d’avril à octobre, la saison humide de novembre à mars, avec des risques de cyclones de janvier à mars sur la côte Est. Une côte plus agréable en septembre et octobre, les seuls mois relativement secs de cette zone.

Les fêtes malgaches sont nombreuses mais dépendent du calendrier lunaire et de la décision des devins. Parmi les plus spectaculaires figurent Alahamady be, le nouvel an malgache, avec offrandes, danses et chants et Famadihama, le « retournement des morts », de juin à septembre. Y assister est un privilège rarement partagé par les européens.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccin obligatoire mais la mise à jour des vaccins DT polio, typhoïde, hépatite A et B est vivement recommandée . Il est conseillé également de suivre un traitement contre le paludisme et de se protéger des moustiques sprays, bombes, répulsifs) car des cas de dengue sont annoncés, notamment dans le Nord-Ouest du pays. Sur place, boire exclusivement de l’eau minérale en bouteille ou des sodas, et refuser les glaçons. De même éviter les jus de fruits frais, les légumes crus, les fruits non pelés et les viandes peu cuites. Pour plus de sécurité, il faut se laver souvent les mains. Ne pas oublier non plus de glisser des médicaments anti-diarrhéique dans sa valise ainsi qu’une crème solaire à indice élevé car le soleil tape fort. 

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Souriez, dites bonjour! Et adoptez l’attitude « mora mora »(tranquille). Inutile de s’énerver, tout vient à point à qui sait attendre. Les Malgaches détestent la violence et sont très sensibles au respect de la personne Evitez les marques d’affection en public, adoptez une tenue correcte en ville et pas de seins nus sur les plages, les malgaches sont très pudiques. La sécurité est très correcte dans le haut de la ville de Tana, plus difficile ailleurs. Il convient de se promener avec un guide qui saura vous faire éviter les quartiers sensibles où les vols à l’arraché sont plus fréquents. Ne pas se promener à pied la nuit, nulle part. Prévoir un budget « souvenir » : les malgaches sont habiles en broderies, une vraie spécialité locale pour des nappes superbes (20 € en moyenne en grande taille avec les serviettes), ils ont des bois sculptés, de la vannerie, tout un artisanat manuel très soigné, à négocier gentiment et sans excès.

Informations pratiques

Capitale : Antananarivo 
Durée de vol : 11h30
Décalage horaire : 2 heures de plus (hiver) / 1 heure de plus (été)
Monnaie : Ariary - Change : 1 € = 2612 MGA
Langues : Le Malgache et le Français. L’Anglais est également pratiqué dans les zones touristiques.
Voltage : 220 V, comme en France.

 

Conseils aux voyageurs

Malaisie

Zoom

La Malaisie, c’est l’un des « tigres » asiatiques. Cette petite nation au sud de la Thaïlande a été propulsée en quelques décennies de sa tradition agricole au rang des pays les plus développés. Une croissance fulgurante qui transparaît dans l’architecture de sa capitale Kuala Lumpur, métropole moderne aux plus hauts gratte-ciels du monde. La ville doit sa fortune aux gisements d’étain découverts au XIXe siècle, qui ont attiré sur place des populations entières d’immigrés qui ont fait souche, notamment les chinois. Les tamouls sont également très nombreux, attitrés par l’industrie du caoutchouc dont ils sont spécialistes et eux aussi sont restés, formant ainsi une population métissée et tolérante, industrieuse, donnant un sentiment de grande agitation dans une ville ultra moderne. Mais en Malaisie la nature n’est jamais très loin. Il suffit de s’éloigner un peu des métropoles pour se retrouver au beau milieu de la jungle. Le pays possède en effet la plus ancienne forêt du monde, vieille de 130 millions d’années. Riche d’une faune et d’une flore fascinante, elle abrite encore une population d’aborigènes nomades, à Bornéo. La Malaisie est le pays idéal pour combiner aventure urbaine et break nature au bord de magnifiques plages de sable blanc.

Quand partir ?

La Malaisie est un pays équatorial au climat chaud et humide. Il faut éviter la période de mousson, de juillet à décembre. Mais la capitale Kuala Lumpur est la plus agréable de juin à août. Il faut se renseigner au préalable sur la période du Ramadan car le pays tourne au ralenti.
Avec 5 religions observées en Malaisie, le pays ne manque pas de fêtes religieuses et de manifestations. On retiendra la fête indoue de Thaïpusam en janvier, l’anniversaire du dieu singe chez les chinois (printemps et automne) et l’Agong qui célèbre l’anniversaire du roi du pays (le 5 juin) en l’honneur duquel des parades et des spectacles traditionnels sont organisés.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe. Des cas de chikungunya, de dengue et de paludisme ont été signalés, il faut donc d’une manière générale se protéger contre les moustiques à l’aide de puissants répulsifs. Le vaccin contre l’encéphalite japonaise est recommandé en cas de séjour de longue durée dans une zone rurale. Le choléra existe aussi et il faut éviter de consommer l’eau du robinet, choisir de l’eau encapsulée ou des sodas, et prendre un gel antiseptique pour se laver les mains sans eau. Les personnes sensibles des voies respiratoires pourront être dérangées par le Haze, une fumée polluante présente dans l’air. L'état de Sarawak est également touché par des cas de fièvre aphteuse. Cette maladie animale peut se transmettre à l’homme. Il faut surveiller les apparitions de cloques et d’aphtes. Le pays a été touché par l’épidémie de grippe aviaire. S’il n’y a plus de risques particuliers aujourd’hui, mieux vaut se tenir à l’écart des élevages et des marchés de volatiles.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Inutile de marchander. Les prix sont fermes et vous risquez de vexer votre interlocuteur malais. Il est en revanche possible de négocier dans les quartiers chinois. Si à l’extérieur, la chaleur est souvent étouffante, à l’intérieur la climatisation est glaciale. Il faut toujours avoir un pull ou une écharpe avec soi. Les croyances animistes ont la vie dure en Malaisie. Tous les malheurs sont attribués à la sorcière Hantu. Ceux qui s’estiment touchés par le mauvais œil vont consulter un chaman. Une petite visite ? Il faut toujours enlever ses chaussures avant de pénétrer dans une maison, et il ne faut pas refuser un plat s’il vous est offert, c’est une offense.

Informations pratiques

Capitale : Kuala Lumpur 
Durée de vol : 13h
Décalage horaire : 7 heures de plus (hiver) / 6 heures de plus (été)
Monnaie : Ringgit - Change : 1 € = 4,82 MYR
Langues : Le Malais.
Voltage : 220 V -240 V, adaptateur nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Maldives

Zoom

Pas moins de 1192 îles réunies en 26 atolls, les Maldives peuvent se comparer à un paquet de confettis. Chacun a ses atouts : ici des plages de sable blanc, là des fonds coralliens extraordinaires, le plus souvent un service exceptionnel puisque la plupart du temps, chaque île est la propriété d’un seul hôtel. Une île-hôtel, en quelque sorte. Aucune possibilité de se perdre, aucune voiture à l’horizon, des vélos pour les îles les plus grandes, tout cela respire la tranquillité, le rêve, le luxe. Les Maldives, c’est d’abord une destination détente : repos entre le ciel et l’eau. Et on ne s’y ennuie pas un instant puisqu’entre deux siestes, les activités nautiques sont illimitées : plongée avec ou sans bouteille, surf, voile. Nage avec les dauphins ou découvertes des tortues qui pondent dans certaines îles préservées. Recherche de coquillages avant une nouvelle sieste à l’ombre des palétuviers,… Visite de Malé ou du village de pêcheurs le plus proche, sur une autre île. Le chapelet d’îles se découvre en toutes saisons, en destination soleil pendant notre hiver et même l’été puisque les deux ou trois degrés de chaleur supplémentaires sont compensés par le vent marin. Et les tarifs sont attractifs pour un service égal en qualité. Une bonne raison de ne pas renoncer à découvrir les nouveaux hôtels qui se multiplient sur des atolls dont le nom respire déjà l’exotisme : Dhaalu, Alifu, Faafu, Lhaviyani ou Noonu,… entre autres.

Quand partir ?

Entre novembre et mars, pendant la saison sèche, mais en réalité la saison humide, d’avril à octobre, n’a rien d’une période impossible, il s’agit généralement de pluies sous forme d’orages et les prix sont plus compétitifs.
Un temps fort religieux dans ce pays ou l’islam est religion d’état, c’est l’Aïd el Fitr, qui marque la fin du ramadan. Les touristes dans leurs îles ne le verront sans doute pas, c’est à Malé, la capitale, que cette fête de fin de jeûne sera la plus visible avec passage à la mosquée et grands sourires dans les rues.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de problème sanitaire aux Maldives mais il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet (généralement dessalinisée, elle n’a d’ailleurs pas toujours très bon goût) et de se munir, surtout, d’un chapeau et d’une bonne crème solaire. Comme les îles-hôtels n’ont généralement qu’une pharmacie de premiers secours, emporter ss propres médicaments habituels et un anti diarrhéique pour faire face aux éventuels désordres provoqués par le changement d’habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Débrancher ! Tout : les Maldives s’apprécient hors du monde et hors du temps, une parenthèse dans une vie généralement agitée, une bulle à respecter en oubliant les actualités, la presse, la radio. La plupart des hôtels n’ont pas la télévision, le téléphone n’est disponible qu’à la réception, les portables ne passent pas partout, c’est dire. La plongée est vraiment un rêve aux Maldives, il suffit de respecter quelques précautions pour ne pas avoir de souci. Un certificat médical peut être éventuellement demandé. Faire une visite médicale avant de partir, c’est éviter de retarder le moment de l’exploration. Et pour éviter tout accident de décompression, il est important de respecter un délai suffisant entre la dernière longée et le départ en avion. Il est interdit d’importer aux Maldives des objets représentant d’autres religions que l’Islam, religion d’état, ce qui pose parfois un problème lorsque les touristes viennent via le Sri-Lanka ou l’Inde (souvenirs de Bouddha,…). Une solution a été trouvée par les douanes : les objets sont mis en consigne à Malé à l’arrivée et restitués à leur propriétaire au moment du départ. Les Maldives sont pays musulman, une tenue décente est recommandée dans la capitale, Malé, ainsi qu’à l’extérieur des hôtels.

Informations pratiques

Capitale : Malé 
Durée de vol : 10h en vol direct
Décalage horaire : 4 heures de plus (hiver) / 3 heures de plus (été)
Monnaie : Roupie maldivienne (Rufiyaa) - Change : 1 € = 16,65 MVR
Langues : Le Dhiveli. Mais l’Anglais est pratiqué partout. Le Français nettement moins !
Voltage : 220 V, prises européennes.

Conseils aux voyageurs

Mali

Zoom

Le Mali, c’est grand : plus de deux fois la France ! Ce pays immense est pratiquement vide de population dans sa partie Nord. Du sable, des dunes et quelques nomades d’origine maure ou touareg, des hommes du désert. Au sud, la savane pousse, et la forêt. Mais le Mali, c’est avant tout son fleuve Niger, gigantesque, qui traverse tout le pays d’ouest en est et apporte la vie. Les villages et les villes du Mali se distribuent ainsi le long du fleuve, leur permettant de communiquer entre eux, de s’abreuver et d’arroser les cultures qui les nourrissent. C’est d’abord Bamako, la capitale, fébrile autour du port fluvial et des marchés, nonchalante dans son vieux quartier colonial, vestige de la présence française. C’est Djenné, plus à l’est en suivant le cours du fleuve. Djenné à la stupéfiante mosquée en terre crue appelée banco. Grand symbole de l’Afrique subsaharienne qui menace de fondre à chaque crue du Niger. Toujours plus à l’est, Mopti ravit par son port grouillant de pinasses (les pirogues du Niger) qui partent et arrivent sans cesse pour et de Bamako à l’ouest et Gao à l’est. Mopti porte d’entrée de la merveille du Mali : la Falaise de Bandiagara, le pays des Dogons, 20km de long, 300 mètres de haut. Agrippés sur la paroi ou posés sur la crête, les villages dogons n’occupent pas plus d’une trentaine de cases rectangulaires à toit-terrasse, de greniers à mil à toit conique et d’une tounga, case à palabres ou de sages vieillards prennent langue avec le voyageur. Ensuite, toujours vers l’est, Tombouctou ouvre la porte du désert et Gao se plante dans les dunes. Le Mali est un paradis pour le touriste. Il peut à la fois se plonger dans la ville africaine, passer plusieurs jours dans leurs villages parmi les ethnies les plus variées, Bozos pêcheurs, Sarakoès voyageurs, Dogons Sédentaires, touaregs méharistes… Et les Maliens sont de fabuleux musiciens. Avec leur djembé (tam-tam), balafon (xylophone), kora (instrument à corde), leurs griots (sorciers et poètes) ont envoûté le monde entier.

Quand partir ?

Pendant la saison dite fraîche, de novembre à mars (températures autour de 25°C) et de juillet à octobre (saison humide).
Les fêtes sont nombreuses au Mali. Parmi elles, Furassi ou fête des circoncis, avec danses et musique toute la nuit. Et San Toulonké, en pays Bambara, qui marque la fin des récoltes Il y a aussi la fête des masques, un festival de 5 jours en avril dans le pays Dogon.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire ; il est conseillé également de mettre à jour les autres vaccinations DDT polio, ainsi qu’hépatite A et B. Il faut également prendre un traitement contre le paludisme et, sur place, se protéger des piqûres avec des crèmes et autres produits anti-moustiques. Pour prévenir toute diarrhée, il est indispensable de boire de l’eau minérale en bouteille ou des sodas et refuser les glaçons. De même, il est recommandé ne pas consommer d’aliments mal cuits et de se laver les mains le plus souvent possible. Il est enfin prudent de glisser un antiseptique intestinal dans sa trousse de toilette.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Ne pas se baigner dans le fleuve Niger Saluer le chef du village lorsque vous entrez sur son territoire, et se montrer courtois en toutes circonstances. Etre toujours correctement habillé. L’apparence vestimentaire a beaucoup d’importance en Afrique ! Il est indispensable de demander l’autorisation avant de prendre une photo de quelqu’un. Cela sera généralement possible en échange d’un petit cadeau Si vous passez par le marché de Mopti, c’est le bon endroit pour trouver un large choix de l’artisanat malien, à des prix plus attractifs qu’à Bamako.

Informations pratiques

Capitale : Bamako 
Durée de vol : 5h30
Décalage horaire : 1 heure de moins (hiver) / 2 heures de moins (été)
Monnaie : Franc CFA - Change : 1 € = 655 CFA
Langues : : Le Français est la langue officielle mais le Bambara est parlé par 80% de la population.
Voltage : 220V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Malte

Zoom

Un confetti posé sur la Méditerranée. Mais un confetti de charme chargé d’histoire, c’est ainsi que Malte s’impose comme une destination sympathique sous le soleil de la Méditerranée. Les envahisseurs se sont succédé sur les rochers battus par les flots, laissant des Palais, des peintures et des sculptures qui ne demandent qu’à être explorés. Colonie phénicienne avant d’être christianisée, Malte a en effet été livrée aux Byzantins avant d’être envahie par les Arabes. Mais ce sont les chevaliers de l’ordre de Malte qui ont le plus laissé leurs empreintes. Dans la capitale, La Valette, on peut presque sentir leur présence. On peut ici mais aussi à Mdina ou dans les village tomber amoureux d’un patrimoine exceptionnel d’architecture religieuse. De la petite chapelle à la superbe église baroque, il y a sur l’île autant d’églises que de jours dans l’année ! Et une curiosité: pour ne pas vexer tel ou tel, le Pape a en effet décidé en 1816…de ne pas choisir entre Mdina et La valette, si bien que l’église de la petite ville est « co-cathédrale », avec celle de la capitale. Un cas unique. Malte est aussi une destination balnéaire très prisée. Même si ses plages de sable sont peu nombreuses, les spots de plongée de l’île de Gozo sont un véritable éden pour les plongeurs. Les villages de pêcheurs, le long des côtes, sont très colorés et donnent lieu aux traditionnels rendez vous des retours de pêche, moment d’animation clé de la vie locale.

Quand partir ?

L’archipel bénéficie d’un climat doux toute l’année, le printemps et septembre sont de bons moments pour s’y rendre car les températures sont très agréables et ce n’est pas encore la foule estivale. 
La festa. C’est l’évènement de l’année, qui se prépare pendant de longues semaines dans chaque village en hommage à son saint patron. Sa statue est promenée en procession suivie par une foule joyeuse. C’est l’occasion de défilés, de feux d’artifices et de grands repas en famille et entre amis.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n’est à signaler.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Louer une moto pour découvrir les paysages magnifiques de ce petit archipel. Attention conduite à gauche et un peu sportive. Dans les églises, les femmes doivent se couvrir les épaules et les hommes ne pourront pas entrer en shorts. Dans les restaurants, une tenue correcte est également exigée. Economiser l’eau. Malte n’a pas de rivière, l’eau est une ressource très précieuse. Une grande partie provient des usines de retraitement de l’eau de mer.

Informations pratiques

Capitale : La Valette 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : l’Anglais et le Maltais
Voltage : 220V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Maroc

Zoom

Plaisir des yeux, des oreilles et du palais, Le Maroc exhale tous les parfums délicieux de l’Orient. Le charme et la beauté y sont partout présents. A Tanger, aux confins de la Méditerranée et de l’Océan, dans le dédale de la médina ombragée de Fès, au fond des souks gorgés d’épices de Marrakech. Dans les étages peuplés d’hommes, de femmes et d’animaux des ksours, ces palais de terre rouge de la vallée du Draa. Du charme et de la beauté aussi à Agadir, Essaouira, Sidi Ifni, collier d’autant de perles citadines sur le rivage de l’Atlantique où il fait bon laisser la brise rafraîchir le voyageur. Il ne faut pas oublier pour autant les gorges du Dadès et du Todra, arides et flamboyantes. Le long des pentes déchiquetées du Rif où pousse encore l’herbe interdite, le voyageur sentira revivre ses rêves d’enfant, ses rêves d’explorateur. Sous un climat clément, les Marocains s’affairent. Bonne occasion pour le touriste de suivre les autochtones dans le dédale des souks où s’exhalent le cumin, le musc, le paprika, pour marchander un tapis berbère (à condition d’avoir la ferme intention de l’acheter), entrer au hammam, ou encore boire un thé à la menthe en compagnie choisie. La vie au Maroc est bon marché pour les étrangers. Mais le pays est aussi celui de la rencontre et de la découverte, de la promenade également, dans les avenues des villes qui sentent la rose ou la fleur d’oranger. Il faut se perdre dans les palmeraies, marcher pieds nus dans le sable des plages à l’horizon sans fin. Et la réputation d’accueil des Marocains n’est pas surfaite. Le Maroc est un pays où il fait vraiment bon aller.

Quand partir ?

Le printemps et l’automne sont les meilleures périodes pour visiter le pays. L’été est chaud et agréable sur les côtes mais étouffant dans les grandes villes, l’hiver s’avère froid et humide sur l’ensemble des reliefs et le Maroc n’en manque pas. Agadir est connu pour la constance de sa température mais l’humidité de l’Atlantique apporte le soir sa fraîcheur au tout début de l’année.
Pour les Marocains, c’est l’Aïd el Fitr (ou Aïd es Seghir, journée qui marque la fin du jeûne du ramadan. Cette fête se célèbre en famille et entre amis, et se conclue par un grand festin. Pour les Européens, le festival de Fès en juin, des musiques sacrées du monde, est plus spectaculaire. Des orchestres, des ballets et des solistes du monde entier – appartenant à l’Islam, au judaïsme ou à la chrétienté – se donnent rendez vous dans les jardins andalous du palais Batha à Fès El Bali et la place Bab Makina à Fès El Jedid. L’été est également ponctué de « Moussems », fêtes rurales chères aux berbères, riches en couleurs, qui donnent lieu à des fantasias, des jeux équestres, et des repas sans fin. Ceux de Tan-Tan, Moulay Idriss et Moulay Abdallah sont les plus réputés.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est exigée et l’eau des villes et potable, mais en dehors des villes il est recommandé de boire de l’eau minérale en bouteille et de peler fruits et légumes. Il est également prudent d’être à jour dans ses vaccinations, en particulier typhoïde, tétanos, polio et hépatite A pour des séjours de long terme. Par prudence, penser à vous munir d’un anti diarrhéique et d’une crème solaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Il convient de se laver les mains et la bouche après chaque repas et, si l’on ne vous propose pas de couverts (dans les villages ou en montagne), il faut manger de la main droite, la main gauche étant impure. Ne pas prendre de photos des gens dans la rue sans leur autorisation Refuser un verre de thé qui vous est offert dans une maison. Dire du mal du Roi Eviter Marrakech en plein mois d’août : l’affluence touristique est importante (il y a d’ailleurs beaucoup de marocains résidents à l’étranger qui reviennent à cette période), et la chaleur est trop intense pour que le séjour soit vraiment agréable.

Informations pratiques

Capitale : Rabat 
Durée de vol : 3h15 pour Marrakech
Décalage horaire : 1 heure de moins / 2 heures de moins (pendant le ramadan)
Monnaie : Dirham - Change : 1 € = 11 MAD
Langues : L’arabe est la langue officielle mais le Français est encore parlé partout. Le berbère est pratiqué dans certaines régions ainsi que l’espagnol (dans le nord).
Voltage : 220V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Martinique

Zoom

Une terre volcanique, un climat tropical, l’Atlantique d’un côté et la mer Caraïbe de l’autre, la Martinique a naturellement tous les atouts pour attirer les voyageurs. Les plages de sable tantôt blanc, tantôt noir, tantôt paisibles, tantôt sauvages, se succèdent tout au long des côtes et pas une ne ressemble à sa voisine. Celle que l’on appelle l’île aux fleurs n’a pas volé son surnom : sa végétation luxuriante aux milles couleurs est un régal pour les yeux, comme le sont les reliefs accidentés des Pitons du Carbet et de la montagne Pelée. La Martinique, c’est aussi une terre de saveurs, où le rhum des Ti’punch se mêle aux parfums de la noix de coco, où les épices subliment la chair du poisson fraîchement pêché. Des Salines à la baignoire de Joséphine via la route de la Trace, ni trop grande, ni trop petite, l’île plus créole que française garantit le dépaysement.

Quand partir ?

La saison sèche, de janvier à mai. Les alizés qui soufflent du nord-est adoucissent les températures à cette période. C’est également la période la plus touristique, il est difficile d’y trouver les plages désertes et les tarifs hôteliers sont plus élevés. Quelle que soit la saison, les averses tropicales peuvent surprendre, mais elles sont généralement de courte durée et tombent surtout en fin de journée. La première quinzaine de novembre est une bonne alternative entre les deux saisons.

Le carnaval de Martinique est un véritable moment de fête haut en couleur. Il débute juste avant le Mardi Gras et se termine le lendemain, dit Mercredi des Cendres. Pendant trois jours, les orchestres de rues et défilés de chars se succèdent sur fond de déguisements colorés.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est demandée. Les procédures de prise en charge médicale sont les mêmes qu’en France métropolitaine. La Martinique étant située dans une zone tropicale, les moustiques sont inévitables, particulièrement pendant et à la fin de la saison des pluies. Leurs piqûres ne transmettent pas le paludisme, mais certaines espèces peuvent transmettre la Dengue, maladie bénigne provoquant fièvre et maux de tête. Prévoir des répulsifs dédiés aux moustiques des zones tropicales (crèmes, sprays, produits à la citronnelle, tortillons fumigènes). Si l’eau du robinet est totalement potable, elle peut malgré tout entraîner quelques troubles intestinaux pendant les fortes pluies. En zone tropicale, il est déconseillé de s’exposer directement et de façon prolongée au soleil entre 11h30 et 15h. Prévoir une crème solaire à forte protection pour les peaux non habituées, et résistante à l’eau, le soleil brûlant également pendant la baignade. Il est recommandé de revêtir les enfants en bas âge d’un t-shirt ou maillot de corps pendant la baignade.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Mieux vaut éviter de se promener en maillot de bain ou torse nu en dehors des plages, a fortiori pour visiter une église. La rapidité et la qualité du service dans les hôtels et restaurants laissent parfois à désirer, mais rien ne sert de s’énerver, mieux vaut rester courtois.

Informations pratiques

Capitale : Fort-de-France 
Durée de vol : 8h40
Décalage horaire : 5 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été)
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Français et Créole.
Voltage : 110/220V, comme en France métropolitaine

Conseils aux voyageurs



Maurice

Zoom

Après avoir ouvert les bras à la Jet-Set et aux peoples, se taillant une réputation de soleil et de qualité de service, l’île Maurice déploie ses charmes pour tous et ils sont multiples : pas de visa pour les européens, peu de décalage horaire (3 h en hiver, 2 h en été), des vols allers de nuit qui permettent de gagner une journée sur place, une francophonie totale, une sécurité absolue. Sans oublier quelques éléments qui lui sont totalement propres : le service et surtout une image. Côté service, les compétences et le sourire des personnels mauriciens sont enviés par les hôteliers du monde entier. Imbattables. Côté image, la carte postale des gens célèbres qui vont en hiver bronzer sur les plages court sur les pages de star de la presse du monde entier, faisant de l’île Maurice une destination de rêve, à juste titre. Il faut y ajouter un intérieur montagneux authentique et la gentillesse des mauriciens pour prendre toute la mesure d’un pays chaleureux.

Quand partir ?

Les mois les plus agréables sont avril, mai, juin, septembre, octobre et novembre mais aucune période n’est vraiment désagréable puisqu’en plein mois d’août, s’il pleut souvent autour du Morne, au Sud, la région Nord-Ouest est agréable et abritée des vents. Globalement, la côte Est est plutôt plus ventée mais elle est belle et escarpée. La côte Ouest, plus abritée, a également l’avantage d’être face au coucher du soleil.

Divali, en octobre-novembre (En 2009, ce sera le 17 octobre). Importée de la culture indienne, la « fête des lumières » se célèbre dans toute l’île comme la victoire des forces du bien sur l’empire des ténèbres. Des rangées de lampes à huile entourent les maisons pour appeler la bénédiction de Lakshmi, la déesse de l’abondance. Des gâteaux traditionnels sont distribués et partagés en signe de paix et d’amour. Et le 9 mars on se presse au mausolée du Père Jacques Désiré Laval, le premier missionnaire auprès des anciens esclaves.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Vraiment serein à Maurice. Il n’y a aucun problème de santé publique. Il faut seulement se méfier éventuellement des moustiques un peu voraces au bord de l’eau pendant l’été austral, et crème solaire et chapeau sont fortement recommandés toute l’année, même si le temps est nuageux.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Dans toute l’île, les tenues sont décontractées dans la journée mais le pantalon est exigé pour les messieurs au dîner dans la plupart des hôtels. Ne pas hésiter à louer une voiture pour circuler dans l’île et découvrir des chemins creux, des points de vue ou des montagnes bien agréables. Mais attention, les panneaux d’indications sont encore trop peu nombreux et les mauriciens, peu habitués à lire une carte et trop gentils, peuvent vous confirmer une direction dont ils n’ont en réalité aucune idée ! Et attention, conduite à gauche, et vitesses limitées à 50 km/h en ville et 90 km/h sur l’autoroute.

Informations pratiques

Capitale : Port-Louis 
Durée de vol : 11h
Décalage horaire : 3 heures de plus (hiver) / 2 heures de plus (été)
Monnaie : Roupie mauricienne - Change : 1 € = 44,85 MUR
Langues : L’anglais est la langue officielle mais le Français est appris en parallèle à l’école et le créole mauricien est utilisé partout dans les villages et sur les marchés.
Voltage : 220 V., mais un adaptateur est nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Mauritanie

Zoom

Pays du désert absolu, d’une beauté presque irréelle, la Mauritanie offre malgré tout un paysage varié, particulièrement dans l’Adrar mauritanien. Oueds ensablés, plateaux rocheux, dunes sensuelles et oasis inattendues donnent à la région une sensation de bout du monde. De nombreux touristes y atterrissent directement en se posant à Atar, point d’entrée et de départ de toutes les randonnées. L’ancienne ville de garnison est vite oubliée au profit des immensités qui se dessinent, les champs de roches bleues des stromatolites, les ergs, la Passe Nouatil, creusée dans la roche pour désenclaver Chinguetti. La 7ème ville sainte de l’Islam possède une incroyable bibliothèque de manuscrits sauvés des sables, puisque le désert gagne sans cesse, même si les maisons se serrent en ruelles étroites et disposent de marches hautes pour s’en protéger. La Mauritanie, c’est aussi une côte Atlantique où se pratique une pêche intensive. C’est là que, curiosité touristique, un train, le plus long du monde, 2km, que tout un chacun peut emprunter, décharge sur les docks de Nouadhibou le minerai de fer de la production mauritanienne. C’est d’ailleurs à Nouadhibou, ou plutôt autour de la ville, que se rabattent les amateurs de plages, de baignades et de ski nautique. Les fous de nature animale sauvage sont comblés par le parc national du banc d’Arguin, sur 180 km de côtes de Nouadhibou au Cap Timirist, refuge des poissons et de millions d’oiseaux migrateurs que l’on visite en barque. A Nouakchott, la capitale, les gens du nord, arabo-berbères, les Maures, se mêlent aux peuples de l’Afrique noire. Ses jardins potagers sont menacés, eux aussi, par la montée des vagues de sable du Sahara.

Quand partir ?

Entre novembre et février. Evitez la saison sèche, de mai à septembre, où les températures sont très élevées.
Les fêtes musulmanes sont partout l’occasion de rassemblements. Elles varient en fonction du calendrier de l’hégire : il y a Aïd el-Kébir (la fête du sacrifice), le premier Moharram , le nouvel an musulman, Mouloud ,(commémoration de la naissance du prophète) et Aïd el-Seghir (la fin du ramadan).

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour un séjour de plus de 2 semaines. Il est également conseillé de mettre à jour les vaccins classiques DT Polio, hépatites A et B, et rage (pour les séjours de longue durée). Sur place, ne boire que de l’eau minérale en bouteilles encapsulées et consommer de préférence des aliments cuits. Il faut prévoir un traitement anti-paludéen pour les personnes se rendant dans les régions encore humides et le long du fleuve Sénégal, ainsi que des produits anti-moustiques (bombes, sprays, répulsifs) pour lutter contre les piqûres de ces insectes. Glisser dans sa trousse de toilette dont vous pourriez avoir besoin, ils ne sont pas toujours disponibles sur place, en particulier un anti-diarrhéique pour faire face aux éventuels désordres provoqués par les changements d’habitudes alimentaires. E pas oublier également, pour le désert, un chapeau et la crème solaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Les salutations sont très importantes, nous sommes en pays maure, il ne faut pas les négliger. Un homme serre la main d’un homme puis la porte à son coeur. On ne serre jamais celle d’une femme, on incline légèrement la tête dans sa direction. Il est impoli de refuser le thé qui vous est offert, généralement un thé de Chine à la menthe. Le « whisky du désert » se déguste en trois fois : le premier amer, comme la vie; le deuxième doux, comme l’amour; le troisième suave, comme la mort. Elle est rarement refusée, mais il faut demander l’autorisation avant de prendre une photo. Attention, il n’y a pas de distributeurs de billets sur place, pensez à changer de l’argent avant de partir.

Informations pratiques

Capitale : Nouakchott 
Durée de vol : 4h30
Décalage horaire :  1 heure en moins (hiver) /  2 heure en moins (été)
Monnaie : L’Ouguiya - Change : 1 € = 355 MRO
Langues : l’arabe hassanya est la langue officielle mais le peul, le soninké et wolof sont reconnues comme langues nationales. Le Français fait le lien entre toutes.
Voltage : 220 V, prises européennes.

Conseils aux voyageurs

Mayotte

Zoom

Petit bout de France perdu dans l’océan Indien, Mayotte est l’une des îles de l’archipel des Comores. Ou plutôt une collectivité, puisque Mayotte est aussi un petit chapelet en soi avec deux îles principales, Grande Terre et Petite Terre (île Pamandzi), pour une surface totale proche de deux fois l’île d’Oléron. De son histoire mouvementée, elle a conservé des traditions et une population incroyablement métissée. Les Mahorais sont en effet d’origine malgache, indienne et française et Mayotte ressemble un peu à l’île de la Réunion, il y a trente ans. Peu de touristes sur ses longues plages où l’on peut encore se prendre pour Robinson Crusoë. Son lagon de 1500 km d’eau turquoise est l’un des plus grands du monde. Ici viennent s’ébattre baleines, dauphins ou tortues marines. Mais l’intérieur des terres n’a rien à envier au littoral. On pourra donner des bananes aux makis, une espèce de lémurien endémique très curieux qui descend volontiers de son arbre pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Quand partir ?

Les mois de juin à septembre sont les plus agréables pour visiter l’île car les températures y sont tempérées par les alizées. Eviter la saison humide de novembre à avril à cause des cyclones.

Les grands mariages ou Haroussi en été. Cette fête d’une semaine scelle l’alliance entre les couples. L’occasion de rassembler la famille et les amis pour festoyer, mais aussi de faire étalage de sa richesse à tout le village.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Attention toutefois aux moustiques qui peuvent être vecteurs de paludisme, il faut s’en protéger avec lotion, manches longues le soir voire moustiquaires. Par précaution, préférez l’eau en bouteille. Enfin n’oubliez pas votre crème solaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Attention aux coraux dans l’eau qui peuvent être coupants, il vaut mieux se baigner avec les fameuses chaussures en plastique dites « méduses ». Prendre son temps. A Mayotte, il y a la queue partout : la poste, l’hôpital ou les administrations. Mieux vaut s’armer de patience. Attention à la nourriture vendue dans la rue, notamment la viande ou le poisson qui peut avoir mariné toute la journée au soleil. La relation entre Mayotte et les autres îles des Comores est un sujet sensible à aborder avec diplomatie.

Informations pratiques

Capitale : Mamoudzou (chef lieu du nouveau département d’outre mer français, et capitale économique) 
Durée de vol : 10 h via Saint-Denis de la Réunion
Décalage horaire : 2 heures de plus (hiver) / 1 heure de plus (été)
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Français est la langue officielle. Mais la population parle également le shimaoré, le malgache et le shibushi.
Voltage : 220 V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Mexique

Zoom

Le Mexique est un pays aux milles visages, aux milles couleurs. D’un côté, la péninsule du Yucatan, ses vestiges des civilisations précolombiennes perdus au cœur de la jungle d’émeraude mais aussi ses plages qui s’étendent sur des kilomètres, des spots de plongée uniques au monde, et le rendez-vous des noceurs du monde entier dans les clubs de Cancun. Au cœur du pays trône Mexico City, capitale grouillante la plus peuplée au monde, où cohabitent tous les métissages qui composent la population. Les hauts plateaux, qui recouvrent une grande partie des terres intérieures, sont le berceau du Mexique colonial. C’est ici que l’on s’imprègne de l’âme du pays, dans les méandres colorés des villes-musées, devant le baroque flamboyant des églises espagnoles, au son des mariachis qui déambulent sur les places des villages. Plus au nord, la Basse Californie impose ses paysages désertiques peuplés de cactus chandelles, entre la mer de Cortez et l’océan Pacifique. Un pays kaléidoscope, toujours chaleureux, accueillant, quelle que soit la destination.

Quand partir ?

Le pays jouit d’un climat agréable pour partir tout au long de l’année. Les régions côtières sont plus agréables pendant la saison sèche de novembre à mai. De juin à septembre, le climat y est chaud et très humide, c’est également la saison des cyclones sur le Yucatan. Dans les terres, le climat plus tempéré et l’altitude offrent des soirées et des nuits fraîches, particulièrement entre novembre et février. Les mois de juillet, août ainsi que le début du mois de janvier sont des périodes de vacances très prisées, attention les disponibilités sont rares et les tarifs plus élevés.

La fête de Notre Dame de Guadalupe, qui démarre le 12 décembre, augure une semaine de festivités célébrées partout dans le pays. Par ailleurs à la fin février le Carnaval est une fête haute en couleurs également très suivie avec des festivités locales dans tout le pays.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin spécifique n’est obligatoire pour se rendre au Mexique. Les principales précautions d’hygiène servent à éviter d’attraper la turista, ces troubles alimentaires provoqués par les changements d’habitudes, l’altitude ou même de température, puisqu’on vient souvent dans le Yucatan pour profiter du soleil en plein hiver européen. Il est recommandé de se laver les mains régulièrement, au moins avant chaque repas. L’eau du robinet n’est pas potable, il est plus que conseillé de ne boire que de l’eau minérale. Dans les bars ou restaurants, demandez à ce qu’on vous apporte la bouteille fermée, et éviter les glaçons. Certains hôtels, assez rares, disposent de robinet d’eau purifiée. Côté moustique, pas de paludisme à craindre, mais la dengue est assez répandue : penser à prendre des répulsifs puissants et à enduire les parties du corps découvertes. Dans la jungle, chaussures et pantalons sont de rigueur pour se protéger des araignées et serpents. Côté médicaments, les pharmacies sont souvent ouvertes en soirée ainsi que les dimanches. Les soins hospitaliers sont par ailleurs assez onéreux.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Eviter les zones frontalières avec les Etats-Unis, comme les villes de Ciudad Juarez ou Tijuana, sujettes aux violences des cartels de la drogue. Si vous souhaitez photographier quelqu’un, demandez lui la permission avant. Quelques pesos sont parfois réclamés en échange d’un sourire. Prudence sur la Péninsule du Yucatan et particulièrement à Cancun, les courants marins sont parfois très violents. Visiter les églises, dans lesquelles les statues de la vierge sont le plus souvent habillées magnifiquement. Regardez bien dans les plis de la robe : très souvent les mexicains y accrochent avec des épingles doubles des « milagritos », les petits miracles. Ces représentations en plastique ou fer blanc d’une partie du corps veulent attirer l’attention de la vierge sur une plaie ou une douleur à soigner. Par extension, de nombreuses épouses et mères y accrochent le portrait de leur époux ou de leur fils, parti gagner l’argent de la famille aux Etats-Unis, pour les mettre sous la protection de la vierge.

Informations pratiques

Capitale : Mexico 
Durée de vol : 11h pour Mexico
Décalage horaire :  7 heures de moins
Monnaie : Nuevo Peso - Change : 1 € = 18,7 MXN
Langues : L’Espagnol, ainsi qu’un certain nombre de dialectes indiens dans les régions reculées. L’Anglais est souvent compris sur les sites touristiques.
Voltage : 110 Volts, adaptateur indispensable.

Conseils aux voyageurs

Mongolie

Zoom

Aux confins des plaines de l’Asie, coincée entre la Chine et la Russie, la Mongolie est une destination pour les amateurs de grands espaces. Ici dans ces grandes plaines arides, on peut cheminer des jours sans croiser âme qui vive, puisque la Mongolie a la densité la plus faible du monde, et que la moitié de sa population réside dans la capitale, Oulan Bator. La Mongolie est le royaume des chevaux sauvages mais aussi des antilopes et des yacks. Une véritable communion avec la nature. Parfois, au loin on distingue la silhouette arrondie d’une yourte, lieu de vie de l’un des derniers peuples nomades de la planète. Les Mongols sont les fiers descendants des guerriers de Gengis Khan. A les voir dévaler sur les plaines au grand galop, on se dit que rien n’a vraiment changé depuis l’époque du célèbre conquérant. Cette population d’éleveurs est très chaleureuse et fait de chaque rencontre une fête.

Quand partir ?

Le climat est très rude. Seuls juillet et août sont favorables aux voyageurs.

Temps fort de l’année : La fête du Naadam (juillet). Elle commémore l’indépendance du pays et la révolution mongole de 1921. A cette occasion des jeux sont organisés et on peut admirer des compétitions de tir à l’arc, des démonstrations de lutte et des courses de chevaux.

Formalités / Santé

 

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Mais l’eau n’est pas potable (se limiter exclusivement aux bouteilles encapsulées et refuser les glaçons) et le pays ne dispose pas d’infrastructures médicales comparables aux standards européens. Mieux vaut prévoir une bonne assurance rapatriement, et emporter sa propre petite trousse de voyage comportant les médicaments auxquels vous avez recours habituellement et un anti-diarrhéique pour faire face aux désordres que pourraient provoquer le changement d’habitudes alimentaires. Prévoir également une crème solaire, le soleil peut taper fort dans la journée sur les plateaux.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Dans la montagne, il faut faire trois fois le tour des oboos. Ces amas de pierre blanche en forme de cône sont très respectés par les habitants. Il faut goûter à tout ce qui est offert sous peine de vexer son interlocuteur. Les Mongols adorent la chanson française. N’hésitez pas à leur chanter quelques tubes de Claude François ou de Johnny Hallyday. Le pays est le premier producteur mondial de cachemire. L’occasion idéale de rapporter des pulls à très bon prix. Les autorités mongoles n’exigent aucune "assurance voiture" pour circuler en Mongolie, la douane ne vous demandera donc rien sur ce chapitre mais le Quai d’Orsay recommande à toute personne se déplaçant en Mongolie en voiture de souscrire une assurance spécifique pour la durée du séjour.

Informations pratiques

Capitale : Oulan-Bator 
Durée de vol : 11h plus escale
Décalage horaire : 7 heures de plus
Monnaie : Tugrik - Change : 1 € = 1896 MNT
Langues : Le Mongol.
Voltage 220 V.

Conseils aux voyageurs

Montenegro

Zoom

Baptisé « le Mont Noir » par les navigateurs vénitiens au Moyen Age , la plus petite des anciennes républiques yougoslaves a choisi, en 2006, de voler de ses propres ailes. Ce tout petit territoire, lové entre les eaux bleues de l’Adriatique et les forêts sombres des Alpes Dinariques, offre au voyageur une incroyable diversité naturelle entre la chaîne de montagnes abruptes qui sépare la côte de l’arrière pays, les lacs et rivières rapides et les 293 km de littoral. Sur cette côte, ponctuée de plage de galets ou de sable fin, de petits ports de pêche et de criques isolées, on tombe sous le charme de Bar et de Budva, un ancien port vénitien protégé de murailles, en passe de devenir le Saint Tropez de la région. Autre joyau, Kotor, cité médiévale inscrite au patrimoine de l’Unesco, blottie à flanc de montagnes sur une baie qui s’enfonce sur 30km dans les terres, les fameuses bouches du même nom. Sans oublier l’îlot paradisiaque de Sveti Stefan, ancien village de pêcheurs transformé en villégiature de luxe pour la jet-set. Le Monténégro possède aussi 4 parcs nationaux dont celui de Durmitor, classé lui aussi au patrimoine de l’Unesco. Façonné par les glaciers, ce site spectaculaire et sauvage, traversé par le canyon de la rivière Tara, le plus profond d’Europe, offre un décor de rêve pour les amateurs de randonnées ou de sports en plein air. Il ne faut pas quitter le Monténégro sans faire une halte à Cetinje, l’ancienne capitale royale du pays, au décor si pittoresque qui abrite palais royal, anciennes ambassades et musée d’art et d’histoire. Marqué par les cultures grecque, byzantine et turque, le pays garde aussi les témoignages de son passé, comme les monastères orthodoxes nichés dans les montagnes, en particulier celui d’Ostrog, unique en son genre.

Quand partir ?

Entre juin et octobre, avec une préférence pour le printemps et l’automne car l’été est très chaud sur la côte , sec et ensoleillé ailleurs ; la température s'élève à environ 30°. Les hivers sont froids.Temps fort de l’année : De nombreux festivals ponctuent la vue culturelle des Monténégrins . Ils aiment également fêter le Carnaval à Kotor, la ville aux remparts historiques . Défilés et musique dans les rues. Crémation de bonhomme Carnaval sur la promenade du front de mer.

Formalités / Santé

 

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

Pas plus de problème au Monténégro qu’en France. Comme d’habitude, il est recommandé aux voyageurs de mettre à jour ses vaccins habituels et de glisser dans sa valise une excellente crème solaire. La qualité des services d’urgence étant de qualité moyenne, il est préférable de souscrire une assurance rapatriement en cas d’accident. 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Sujets sensibles : la politique et le conflit des Balkans. Ne pas réclamer la discothèque la plus proche : la vie nocturne ici n’est pas celle de la Croatie. Si vous cherchez une adresse particulière où vous faire conduire en taxi, inscrivez la sur un papier : les taxis sont nombreux et bon marché mais parlent rarement anglais, et votre prononciation ne sera pas forcément la leur ! Louez une voiture pour sillonner la région : les routes sont souvent sinueuses mais dans un état correct, et il est facile d’aller faire un tour dans les pays voisins, tous très proches, pour une escapade, d’autant que tous les pays frontaliers sont accessibles sans visa pour les Français. Mais il ne faut tout de même pas oublier son passeport.

Informations pratiques

Capitale : Podgorica 
Durée de vol : 2h15
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Serbe appelé aussi Monténégrin
Voltage : 220 V. comme en France

Conseils aux voyageurs

Namibie

Zoom

En Namibie, tout, même les hommes aux mœurs ancestrales et qui sont si peu nombreux, deux habitants au km2, conduit le voyageur à la nature. Il y a bien quelques villes dont Windhoek, la capitale, avec ses constructions coloniales d’origine germanique. Mais ce sont les paysages qui stupéfient le touriste. Et d’abord les déserts, incroyables. Le désert du Namib, 300 km de long sur 150 de large, déroule sa mer de dunes, tantôt rouges, tantôt oranges. Celui de Skeleton Coast, la côte des squelettes, ainsi appelée parce que les pirates venaient s’y échouer. Parfois le désert s’interrompt d’un coup brutalement. Et c’est l’énorme faille de Fish River avec ses sources chaudes, très chaudes: 60 degrés ! Côté faune, c’est également l’abondance. Les grands animaux sauvages, girafes, lions, zèbres, antilopes, rhinocéros…vivent dans d’immenses parcs où la température peut monter jusqu’à 44°, mais d’où on peut les observer en toute sécurité. A la saison des pluies, aux abords des rivières en crue, la Tsauchab notamment, les oiseaux, dont les autruches, se laissent photographier comme par plaisir. Et c’est en Namibie que se trouve une des plus grandes réserves d’otaries. Enfin des éléphants trouvent le moyen de vivre dans cette mer de sable. Il est vrai qu’ils s’y font rares, on en dénombre 35 à l’heure actuelle. Les touristes apprécieront une promenade à cheval ou à dos de chameau, les plus téméraires enfourchent un quad, sautent en parachute, font du parapente. Le vol en montgolfière au dessus des dunes cramoisies restera une expérience inscrite dans la mémoire de tous ceux qui voudront bien s’y essayer.

Quand partir ?

D'avril à septembre. Ce sont des mois secs où l'on peut observer plus facilement les animaux autour des points d'eau. Mieux vaut éviter la saison des pluies, d'octobre à avril.

Temps fort de l’année : Il en existe plusieurs: en mars, le festival de rue de Mpabira-Enjando rassemble une foule de danseurs et de musiciens en costume traditionnel. Fin avril ou début mai a lieu le carnaval de Windhoek (ou WIKA), et le 26 août c’est la fête des héros. Les « Herero au drapeau rouge » se réunissent en costume traditionnel à Okahandja (pour commémorer la mort de leurs chefs tués lors des guerres contre les Khoïkhoï et les Allemands).

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccin exigé pour entrer en Namibie, le climat sec y est très sain. Il est conseillé cependant de mettre à jour ses vaccins classiques, DT Polio ou typhoïde. Sur place, l’eau n’est pas dangereuse mais il préférable de la filtrer ou de boire de l’eau minérale capsulée. De même, veuillez à ne consommer que des aliments cuits. L’air étant très sec de mai à novembre, il faut prévoir de bonnes crèmes hydratantes pour le visage et comme d’habitude un anti-diarrhéique pour faire face à d’éventuels désordres provoqués par le changement d’habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Ne souriez pas en entendant la langue à clic des bushmen dans le Damaraland. C’est surprenant, mais uUn peu de respect oblige ! N’hésitez pas dans les restaurants à goûter la viande de gibier, style oryx ou koudou. Exotique, mais excellent Un pourboire de 10% est d’usage partout Le Quai d’orsday alerte les voyageurs sur une pratique de fraude à la carte bancaire pratiquée parfois dans les lodges et il conseille d’effectuer, dans la mesure du possible, les règlements en liquide.

Informations pratiques

Capitale : Windhoek 
Durée de vol : 12 h, via Johannesburg
Décalage horaire : 1 heure en pus (été) / aucun (hiver)
Monnaie : Dollar Namibien - Change : 1 € = 12 N$
Langues : L’Anglais (langue officielle), l’Afrikaans (plus souvent utilisé), l’Allemand est également pratiqué et quelques dialectes indigènes.
Voltage : 220V avec des prises à 2 ou 3 fiches. Emportez un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Népal

Zoom

Encastré entre l’Inde et la Chine, le Népal est connu pour ses montagnes les plus hautes du monde, sur la chaîne de l’Himalaya. Avec l’Everest et l’Annapurna, il constitue par essence la destination des exploits montagnards. Mais il a bien d’autres points d’intérêts. Au centre du pays s’épanouit, depuis des siècles, un ensemble sans égal de trois villes : Katmandou, la capitale du pays, Bhaktapour et Patan, vestiges d’un âge d’or magnifique de richesse et de spiritualité. De cette magnificence, il reste une accumulation pléthorique de temples, pagodes, stupas, monastères et résidences royales. Témoins de la croyance majoritaire des Népalais, ces édifices sont surtout de religion hindoue. Partout règne le bois sculpté polychrome, la brique rouge et les toits de cuivre. Le touriste ne se lasse pas d’arpenter les rues encore médiévales de Katmandou. Il y croise une foule habillée parfois, aujourd’hui encore, de vêtements traditionnels aux couleurs vives. Il circule dans des temples enfumés d’encens au parfum entêtant. Les amateurs de marche à pied dans la montagne ont l’embarras du choix. Le plus beau des trekkings démarre de la vallée de la rivière sacrée de la Kali-Gandaki. Un chemin récemment carrossé monte plein nord entre deux sommets célèbres, le Dhaulagiri et le fameux Annapurna, premier 8000 mètres vaincu par l’homme, un Français, Maurice Herzog. Une succession de villages d’un autre âge mène à la capitale microscopique du Mustang, Lo-Mantang, enfermée dans des remparts à l’altitude de 3800 mètres. Son Raja, le roitelet de la province, habite un palais gardé par deux gros chiens placides, des mastiffs à l’aspect effrayant. Des poules énervées picorent comiquement à tous les cinq étages de l’édifice. Lorsqu’il atteint les portes de Lo-Mantang, le voyageur fatigué par la montée de plusieurs jours, s’abandonne avec délice à la contemplation de l’autre versant de l’Himalaya. Là-bas, c’est le Tibet dont les habitants aux yeux bridés du Mustang sont issus. Ceux qui choisissent la frontière Sud ont d’autres plaisirs : ils parcourent à dos d’éléphant l’étroite bande de jungle marécageuse qui sépare le Népal de l’Inde, dans l’espoir d’apercevoir les derniers tigres de la région.

Quand partir ?

De septembre à fin novembre. L'air est clair et sec, les vues sur les montagnes sont les meilleures. L'hiver, les chutes de neige sont fréquentes, mais la visibilité reste excellente. Les températures grimpent aux mois de mai et juin, mais c’est le moment idéal pour admirer les massifs de rhododendrons en fleurs et le temps est encore sec. La mousson arrive fin juin, jusqu'au mois de septembre.

Temps fort de l’année : Il existe de très nombreuses fêtes au Népal, très spectaculaires comme Holi, Dipawali, et Dashain. Pour cette dernière, on célèbre la déesse Durga qui a anéanti les forces du mal. Retrouvailles en famille, petits cadeaux, cerfs volants, prières et offrandes pendant deux semaines.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est exigé mais il est conseillé de mettre à jour les vaccins DT Polio et hépatite A. Pour les trekkings de longue durée, il est prudent de se faire vacciner contre la rage. Sur place, il déconseillé de boire l’eau du robinet, elle est polluée et insalubre. Lui préférer l’eau minérale en bouteille, si vous ne voulez pas être malade. Pour être tranquille, glissez dans votre valise un anti-diarrhéique et des produits anti-moustiques.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Une stupa se contourne toujours dans le sens des aiguilles d’une montre ? Il est mal vu de toucher la tête de quelqu’un ou de le montrer du doigt. ? Il faut se déchausser avant d’entrer dans les maisons et dans les lieux de culte. Attendez d’être invité avant de pénétrer dans une demeure. Votre présence pourrait polluer la maison d’un habitant de caste pure et, surtout, ne pénétrez jamais dans la cuisine, lieu particulièrement pur. Si vous prévoyez une randonnée à pied en dehors du cadre d’un voyage organisé, pensez remplir le formulaire en ligne disponible sur le site de l’ambassade de France à Katmandou (www.ambafrance-np.org) afin de faciliter l’organisation d’éventuels secours. L’usage de la carte bancaire pour les paiements en dehors des grands hôtels et des agences de voyage est fortement déconseillé par le Quai d’Orsay qui parle de risques de fraude pouvant donner lieu à des retraits illicites très importants d’argent.

Informations pratiques

Capitale : Katmandou 
Durée de vol : 9h
Décalage horaire : 4 heures et 45 minutes de plus (été) / 5 heures et 45 minutes de plus (hiver)
Monnaie : Roupie népalaise - Change : 1 € = 108 NPR
Langues : Le Népalais, proche de l’Hindi. L’Anglais est fréquemment parlé dans la vallée de Katmandou.
Voltage : 220 V, prises européennes, mais les coupures de courant sont fréquentes et tout le pays n’est pas électrifié.

Conseils aux voyageurs

Nicaragua

Zoom

Au Nicaragua, le plus grand pays d’Amérique Centrale, le feu des volcans s’oppose à la douceur des îlots coralliens. Ceinturé par le Pacifique et l’Atlantique, ce pays offre au voyageur des merveilles naturelles préservées. Ici se mêle le charme des Caraïbes, paradis des plongeurs, à l’aventure sur les flancs des 25 volcans encore en activité. C’est également une région de lacs dont le plus grand au Nord, le lac Nicaragua, est grand comme un pays : 148 km de long, 55 de large, comportant quelques 130 îles, l’une des attractions touristiques du pays. C’est sur les rives du Lac Nicaragua que s’est installée Granada, l’une des villes historiques et coloniales les plus charmantes du pays. Le Lac Managua, sur lequel se niche la capitale, ne fait « que » 60 de km de long pour 30 km de large et sa rondeur démontre qu’il est né, lui aussi, sur un cratère. Le centre du Nicaragua dresse une chaine montagneuse, comme une épine dorsale recouverte de forêts denses. Ses chemins de randonnés, encore peu fréquentés par les touristes, traversent le territoire où des jaguars pourchassent des pécaris.

Quand partir ?

La saison sèche, de décembre à avril. Evitez la période des cyclones de juin à octobre.
Temps fort de l’année : La Purísima (8 décembre). C’est une fête religieuse en l’honneur de la Vierge Marie. Des célébrations sont organisées dans tout le pays. On distribue des friandises lors de grands défilés.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Il est conseillé de prendre un traitement contre le paludisme et de se protéger contre les moustiques car des cas de dengue ont été déclarés. La rage est aussi présente dans le pays. Les infrastructures sanitaires ne sont pas d’une grande qualité, mieux vaut souscrire une assurance rapatriement.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

La Transaméricaine qui traverse le pays du nord au sud est la seule route digne de ce nom. Pour le reste, mieux vaut être au volant d’un 4x4. Le sujet de la guerre civile et des sandinistes reste sensible à aborder. Le service n’est pas compris dans l’addition. Il faut ajouter 10% au montant de la note. Pour le balnéaire, aller sur les îles Grande del Maiz et l'île Pequeña del Maiz, deux petites îles aux plages magnifiques et aux récifs de corail pratiquement vierges qui constituent une des destinations favorites des touristes, nicaraguayens et étrangers.

Informations pratiques

Capitale : Managua 
Durée de vol : 16h, avec une escale en Espagne. Il est également possible de s’y rendre via les Etats-Unis.
Décalage horaire : 7 heures de moins (hiver) / 8 heures de moins (été)
Monnaie : Córdoba d'or - Change : 1 € = 26,61 NIO
Langues : L’espagnol.
Voltage : 110 V.

Conseils aux voyageurs

Norvège

Zoom

Le Royaume de Norvège est un pays qui joue avec la lumière. Les aurores boréales, le soleil de minuit, les rayons du soleil qui se reflètent dans l’eau cristalline des fjords éblouiront le voyageur. Située au nord de l’Europe, aux portes du cercle polaire, c’est une destination 100% nature et écolo. Ici on enfile son anorak et on part à la découverte des glaciers, à la pêche au saumon dans les rivières, ou en randonnée pour observer la faune préservée des îles Lofoten. Les norvégiens sont des gens simples qui ont appris à vivre en harmonie avec leur rude environnement. Le pays a d’ailleurs fait le choix d’un développement raisonné, notamment concernant la gestion de ses gisements pétroliers dans la mer du Nord. Mère Nature est vénérée jusque dans la capitale, Oslo, ville cernée par la forêt et ouverte sur les fjords.

Quand partir ?

Pour se rendre en Norvège : l’été, de juin à août, d’autant que les journées sont courtes en hiver. En toute saison, la température peut brusquement chuter et s’accompagner d’averses. Penser à apporter des vêtements chauds et imperméables.
La fête nationale du 17 mai. Les Norvégiens célèbrent ce jour là la déclaration d’indépendance de 1814. Des drapeaux fleurissent sur les balcons, les portes des maisons et les vitres des taxis. Les écoles d’Oslo défilent en costumes traditionnels devant le palais royal pour saluer le roi et la reine.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n’est à signaler, mais il faut être bien équipé pour se lancer à l’assaut des montagnes et des glaciers, il y a chaque année des accidents par imprudence.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

En voiture, attention aux élans et aux rennes qui vagabondent en toute quiétude sur les routes du pays. On ne fait pas la bise en Norvège, on se sert la main. Mais après avoir fait connaissance, on peut faire un klem, sorte de grandes accolades à avec un joue contre joue. Il faut enlever ses chaussures avant de pénétrer dans une maison Eviter de parler de pêche à la baleine. La Norvège est en effet très critiquée pour sa pêche aux cétacés en dépit du moratoire international

Informations pratiques

Capitale : Oslo 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : La couronne norvégienne - Change : 1 € = 8.82 NOK
Langues : Le bokmål et le nynorsk sont les deux langues officielles. La première étant parlée par près de 80% de la population. Les lapons parlent le saame. Mais l’Allemand et l’Anglais sont également très pratiqués !
Voltage : 220 V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Nouvelle Zélande

Zoom

C’est «le pays du long nuage blanc », traduction probable du nom maori « Aotearoa », en raison des quelques nuages toujours cramponnés par ses plus hauts sommets. La Nouvelle Zélande est un pays nature, avec volcans et glaciers, parcs nationaux et plages, un pays que l’on découvre en pratiquant la marche, le ski, le rafting, le surf, la plongée, le VTT ou même saut à l'élastique ! La Nouvelle-Zélande, c’est surtout une atmosphère : celle des stades des impressionnants all-blacks, conjuguée à l’atmosphère bouillonnante de grandes villes cosmopolites comme Auckland ou Wellington. A une fascinante culture indigène maorie, aux petits villages traditionnels parsemés aux quatre coins du pays, et à une population chaleureuse, aussi. Le pays prend alors des allures d’utopie. Petit conseil : restez-y le plus longtemps possible. Nombreux sont les voyageurs qui regrettent de ne pas s'être donné plus de temps, tant il y a à voir et à faire…

Quand partir ?

Pour se rendre en Nouvelle-Zélande : elle s’étend d'octobre à avril, ce qui correspond au printemps, à l'été et à l'automne puisque dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées par rapport à la France. Mais l'hiver austral (de mai à septembre) offre l'avantage d'une fréquentation touristique très faible (donc de meilleurs tarifs), et la possibilité de profiter des stations de ski ! À noter : les pluies sont réparties tout au long de l'année. Dans tous les cas, quel que soit la période à laquelle vous partez, prévoyez un vêtement de pluie et un vêtement chaud, le temps change très vite en Nouvelle-Zélande !
Du 8 au 10 mai se déroule le « Bay of Islands Country Rock Festival », un festival musical qui a lieu, comme son nom anglophone l’indique, dans la baie des îles, l'une des destinations touristiques les plus populaires du pays. Chaque année, le festival propose plus de 45 représentations aux parfums de Nouvelle-Zélande, de Nashville et d’Australie. La musique de rue et la fameuse « danse en ligne » propre à la country sont également très populaires.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n'est exigé pour se rendre en Nouvelle-Zélande. Assurez-vous tout de même d'avoir une bonne assurance maladie, car les frais médicaux sont élevés. À noter que pendant l’été, les moustiques se font de plus en plus nombreux, il faut donc prévoir une lotion anti-moustiques et des manches longues. À côté de cela, l’unique désagrément peut être le coup de soleil. Emporter crème solaire et chapeau.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Ne pas se lancer à la recherche de la grande plage du film « La Leçon de Piano » de Jane Campion. Pour la représenter, pas moins d’une dizaine de plages de Nouvelle-Zélande ont été nécessaires, dont Karekare Beach et surtout Piha Beach, dans les environs d'Auckland. Elle n’existe donc pas comme elle est montrée dans le film ! ? La Nouvelle-Zélande est réputée pour ses vignobles. Prévoir d’emprunter au moins une portion de la route des vins qui inclut les domaines de Te Kauwhata et Hawkes Bay sur North Island, et ceux de Marlborough et de Canterbury sur South Island. À la clé : la découverte de régions splendides avec des surprises gustatives ! ? Tous les restaurants n’étant pas habilités à servir de l'alcool, certains d’entre eux affichent une pancarte "Bring your own" qui invite à apporter votre propre bouteille. Il ne faut pas hésiter à le faire. ? Respecter la nature : les Néo-Zélandais y sont très attachés.

Informations pratiques

Capitale : Wellington 
Durée de vol : 25h via Hong Kong
Décalage horaire : 11 heures de plus (été) / 12 heures de plus (hiver)
Monnaie : dollar néo-zélandais - Change : 1 € = 2,25 NZD
Langues : L'anglais est la langue principale du pays ; elle est utilisée par la majorité de la population et dans la vie publique. Même s’il est emprunt de néologismes et de mots spécifiquement locaux, il est tout à fait compréhensible. Mais la Nouvelle-Zélande est caractérisée par la présence de ses autochtones, les Maoris, dont le langage est également langue officielle.
Voltage : 230 V. Inutile donc de prévoir un transformateur pour tout appareil électrique venant d’Europe, ceux-ci acceptant un voltage jusqu’à 240 V. En revanche, un adaptateur est nécessaire puisque les prises néo-zélandaises sont composées de 3 fiches plates.

Conseils aux voyageurs

Nouvelle-Calédonie

Zoom

Au cœur de cet archipel de rêve, situé en plein cœur du Pacifique sud, se tient Grande terre, l’île principale, entourée de ses petites sœurs, les îles loyauté (Lifou, Maré, Ouvéa et Tiga). Grande terre, dite le Caillou, est grande comme deux fois la Corse. Malgré sa petite taille, elle offre une variété de paysages incroyable : plaines et savanes herbeuses à l’est, montagnes abruptes percées de vallées au centre, désert de sable rouge au sud et d’immenses plages bordées de récifs coralliens (un lagon inscrit au matrimoine mondial de l’Unesco) qui font le bonheur des plongeurs et des véliplanchistes. C’est aussi une île qui possède une flore et une faune unique au monde. Plus de 3500 espèces de plantes y ont été recensées ainsi que 4300 sortes d’animaux et plus de 1000 types différents de poissons ! C’est aussi le seul pays au monde où des amateurs se déplacent uniquement pour admirer les 375 espèces de palmiers spécifiques à l’île. Dans ce pays de contrastes et de lumière et après quelques soubresauts, les habitants aussi vivent en parfaite harmonie : Zoreilles, Canaques, Caldoches, Indonésiens, Antillais, Vietnamiens, Wallisiens se côtoient et se saluent sans animosité. Un vrai melting-pot mais avec la «french touch». Ici, on aime la vie et on «casse pas la tête», selon l’expression locale favorite. Si la beauté de l’île y est pour quelque chose, la chaleur, la gentillesse et le sens de l’hospitalité des habitants de Nouvelle Calédonie font le reste.

Quand partir ?

De septembre à novembre, les températures sont en hausse mais toujours agréables. Le temps est beau et sec : c'est l'une des meilleurs périodes de l'année. Il est préférable d’éviter la saison des cyclones de mi novembre à mi-avril ou les mois de juillet et août qui sont les mois les plus arrosés.
Temps fort de l’année : Il y a toujours une bonne occasion de faire la fête en Nouvelle Calédonie : de la fête de l’igname, à la fête du poisson en passant par celle de la banane, en plus de toutes les éventuelles fêtes nationales des différents pays d’origine qui ont formé ce patchwork.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Les maladies rencontrées en Nouvelle-Calédonie ne sont guère différentes de celles rencontrées en Europe, à quelques exceptions près, et le pays ne connaît ni paludisme, ni fièvre jaune. Des épidémies de dengue, causées par les moustiques peuvent parfois avoir lieu en été. Il suffit de se protéger des piqûres avec des produits anti-moustiques et des manches longues. N’oubliez pas non plus d’emporter des crèmes solaires (indice maximum) car le soleil tape fort.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Partout, on retire ses chaussures avant d’entrer dans une maison. Les Canaques sont pudiques. En dehors de Nouméa la citadine, pas de tenues provocantes, ni dans les vêtements ni dans le geste. La vie est bon enfant : prendre son temps pour s’arrêter et parler avec les gens. Les saluer d’un geste de la main dès qu’on les croise, en signe de reconnaissance, ne pas le faire serait une sorte de manque de respect. Dire « tata » pour dire au revoir.

Informations pratiques

Capitale : Nouméa 
Durée de vol : 22h
Décalage horaire : 10 heures de plus (hiver) / 9 heures de plus (été)
Monnaie : Franc Pacifique - Change : 1 € = 119 CFP
Langues : Le français est la langue officielle. Il existe en outre 28 langues vernaculaires auxquelles il faut ajouter celles parlées par les minorités ethniques.
Voltage : 220 volts, prises françaises.

Conseils aux voyageurs

Oman

Zoom

Des villages montagnards nichés contre les murs d’un canyon, des palmiers croulant sous les grappes de dattes dans les oasis, un ruban de sable qui voyage sur les dunes… Telles sont les images qu’offre l’énigmatique Sultanat d’Oman. Trait d’union entre l’Inde et l’Afrique, il réunit en un même lieu ce que les voyageurs viennent chercher, ailleurs, dans différentes destinations. La variété et la beauté de ses paysages allient montagnes escarpées, plages de sable doré, désert mystérieux et, bien évidemment, la mer. Le riche passé historique du pays demeure partout inscrit dans la pierre et se nourrit de chapitres légendaires dont les héros ne sont autres que la reine de Saba, Sinbad le marin (originaire de Sour, au Sud du pays) ou Marco Polo. Leurs aventures se déploient sur fond de caravanes car Oman fut une plaque tournante du commerce entre Orient et Occident. D’où une incroyable hospitalité. Les gens y sont très métissés : on y porte le turban à l’indienne ou la toque brodée comme en Afrique orientale. Les Portugais y ont laissé de nombreux forts, qui constituent un patrimoine architectural intéressant.

Quand partir ?

Pour se rendre à Oman : De mi-octobre à mi-mars, lorsque règnent des températures agréables. Évitez de vous rendre dans le sud pendant la saison de la mousson, de juin à septembre. Autre facteur à prendre en compte : la période du ramadan, durant laquelle de nombreux établissements et commerces sont fermés.
Temps fort de l’année : Le festival de Mascate, créé en 1998, se déroule chaque année durant tout le mois de janvier. Il offre des spectacles variés, tels que concerts, conférences, compétitions de sport, théâtre, chant ou danses. Il constitue une vitrine de la culture, de l'art et des traditions omanaises. Les manifestations se déroulent en différents lieux de la capitale.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Le réseau de santé publique se développe progressivement à Oman et les soins sont de bonnes qualités, même dans les villages. Il existe un risque faible de paludisme : le traitement préventif n'est pas obligatoire, mais gardez à l’œil la moindre montée de fièvre et utilisez des répulsifs antimoustiques. Des espèces venimeuses sont présentes dans les wadis (oueds), en montagne et dans le désert (serpents, scorpions) de même qu’en mer (serpents, raies, méduses) et sont la cause d’accidents. Il est donc préférable de mettre des chaussures montantes pour les promenades. En ce qui concerne l’eau, elle doit être considérée comme potentiellement contaminée en dehors de la capitale. Il est conseillé de la faire bouillir avant de la boire ou de l’utiliser à des fins sanitaires. Toutefois, il n’est pas difficile de trouver de l’eau embouteillée à travers le pays. 

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Lorsque vous visitez des lieux publics, portez des vêtements décents. Les femmes doivent éviter les tenues trop courtes et les décolletés provocants. Ne pas pointer ouvertement l’objectif sur les habitants (hommes ou femmes) ou sur les ambassades et bâtiments officiels. Pas de fantaisie dans la conduite, la police n’a aucun humour sur les limitations de vitesse, le port de la ceinture, le zéro degré d’alcool dans le sang ou le respect des feux rouges en ville, et une infraction peut conduire directement à la case prison pour garde à vue et amende salée. Le sultanat d’Oman est un pays musulman tolérant mais il est interdit de consommer de l’alcool en public en dehors des hôtels et restaurants adéquats.

Informations pratiques

Capitale : Mascate 
Durée de vol : 8h
Décalage horaire : 3 heures de plus ( hiver) / 2 heures de plus (été)
Monnaie : Le Rial omanais - Change : 1 € = 0,50 OMR
Langues : L’Arabe est la langue officielle du pays, mais l’Anglais y est largement parlé. Le Swahili est aussi utilisé par les Omanais descendants de l’Afrique de l’Est. Le Français n’a cours, quant à lui, que dans quelques hôtels.
Voltage : 220/240 V. Adaptateur indispensable.

Conseils aux voyageurs

Ouzbékistan

Zoom

Au cœur de l’Asie centrale, l’Ouzbékistan se confond souvent avec ses voisins, anciennes républiques soviétiques. Pourtant le pays possède une histoire unique, qui a laissé de nombreux vestiges. Etape sur la route de la soie, il a vu passer les grands hommes de l’histoire : d’Alexandre le Grand à Gengis Khan, en passant par Tamerlan et Marco Polo. On imagine très bien des hordes de cavaliers conquérants dévalant au grand galop sur ses grandes steppes. Il faut prendre le temps d’apprécier ces cités remplies de vestiges de riches civilisations. Samarkand carrefour entre monde Turc et Arabe, Khiva et son architecture musulmane ou encore Itchan Kala, ultime étape des caravanes avant la traversée du désert. Au-delà de l’histoire, l’Ouzbékistan est un kaléidoscope de paysages, avec d’immenses plaines surplombées par le massif du Pamir, premier contrefort de l’Himalaya. Il possède également des steppes immenses qui évoquent la Mongolie et des plaines désertiques semées d’Oasis. La plaine fertile de Ferghana offre parmi les plus beaux paysages, car elle est irriguée par deux fleuves, le Syr Daria qui dévale du Pamir et le Narin, et elle est entourée par la chaine de montagnes Tian Chan. Les champs de coton alternent avec les vergers, le long des murs de la ville d’Ourda, ancienne résidence des Khans, de Kokand, le centre religieux de la vallée avec ses medersas ou encore Marghilan, le centre de production de la soie superbe dont les femmes ouzbèkes sont toujours habillées.

Quand partir ?

Le climat est continental. Il est préférable de s’y rendre de mai à aout. Les écarts de température entre le jour et la nuit sont très importants. Pensez à prendre des vêtements chauds à toutes saisons, car les nuits peuvent êtres froides en plein été sur les massifs.
Navrouz (le 21 mars). C’est la fête du printemps, également nouvel an oriental. A cette occasion les musulmans préparent le Sumalak, un plat traditionnel à base de blé, de farine et d’huile pour réunir toute la famille.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Les centres de soins ne sont pas au niveau des critères occidentaux, mieux vaut prévoir une bonne assurance rapatriement. L’eau n’est pas potable, il faut donc consommer de ‘eau minérale encapsulée, refuser les glaçons ou adopter les sodas.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Le soum est la seule devise légale en Ouzbékistan, mais le dollar américain est une devise étrangère reconnue parfois acceptée par certains commerçants. A noter que les cartes de crédit type Visa, American Express... sont très peu acceptées (seulement dans quelques grands hôtels) et les appareils distributeurs de billets extrêmement rares. Les bureaux de change sont nombreux. Les transactions, même d’un montant relativement élevé se font en liquide. Les coupures en circulation sont de faible montant (la plus grosse coupure -1.000 soums- équivaut à moins d’un dollar US) ce qui implique de devoir transporter un assez gros volume de coupures. Les habitants parlent peu l’anglais. Il est préférable de louer les services d’un guide ou d’un traducteur. On évite globalement de parler de politique, de critiquer la période soviétique ou Staline ou parler de la santé du président Karimov, le dirigeant à la main de fer. Dans un pays musulman, les membres gauches du corps sont impurs. Il faut toujours se servir de sa main droite lors des repas et entrer par pied droit dans une maison.

Informations pratiques

Capitale : Tachkent 
Durée de vol : 7h
Décalage horaire : 4 heures de plus (hiver) / 3 heures de plus (été)
Monnaie : Le Sum ouzbek - Change : 1 € = 1 884 UZS
Langues : L’Ouzbek. La population parle également le russe, rarement l’Anglais.
Voltage : 220 V comme en France.

Conseils aux voyageurs

Panama

Zoom

La beauté du Panama a su attirer, il y a déjà bien longtemps Jean-Marie G. Le Clézio, le tout nouveau lauréat du prix Nobel de Littérature. Il serait hasardeux de s’oublier comme lui pendant des mois au fond de la jungle, mais de petites incursions dans la forêt sont l’un des charmes du tourisme de ce petit pays qui fait barrière entre le Pacifique et la mer des Caraïbes. Sa nature variée s’apprécie aussi bien à 3500 mètres d’altitude, au sommet du volcan Barù, que dans les plaines où l’on cultive dans de grandes plantations la banane, la canne à sucre et le café. La mer est omniprésente au Panama, et il est possible de se baigner le matin dans l’océan Pacifique et l’après midi dans la mer des Caraïbes. Des rouleaux pouvant atteindre 6 mètres de haut sont là pour les surfeurs. Quant à la plongée sous-marine, non seulement elle est praticable partout, mais, avantage unique, à ne surtout pas laisser passer, on plonge dans le Canal. Car le Panama, c’est tout de même le Canal. Soixante quinze kilomètres de long, des écluses géantes, des cargos immenses défilant entre deux murs de jungle. Et aussi des plongeurs qui fouillent les épaves des navires englouties, c’est permis, et explorent les équipements abandonnés par les Français lors de la construction du chemin de fer. Et puis Panama c’est aussi la capitale du pays, Ciudad de Panama, qui aligne ses beaux bâtiments coloniaux roses, blancs et bleus aux terrasses à balustrades et balcons de fer forgé, à côté de tours dont les pieds baignent dans une vaste baie. La nuit, vu de la promenade du bord de mer, c’est Manhattan !

Quand partir ?

Pour se rendre au Panama : Pendant la saison sèche, de décembre à avril. Soleil garanti et fraîcheur sous les alizés, c’est la meilleure saison pour les amateurs de voile et planche à voile. Mais le reste de l’année les vents faibles garantissent une meilleure visibilité sous l’eau. Il n’y a ni cyclones ni tempêtes.
Le carnaval, célébré quatre jours avant le mercredi des cendres, en particulier dans la ville de Panama et la presqu’île Azuero. On y dans la salsa mais aussi les danses nationales que sont la mejorana, le punto ou le tamborito. Les panaméennes se feront un plaisir de vous initier !

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est obligatoire, mais par sécurité, il convient de mettre à jour ses vaccins classiques. Au Panama, les conditions sanitaires sont bonnes mais il est préférable de boire de l’eau minérale en bouteille à l’intérieur du pays. Des risques de paludisme peuvent exister en fonction du lieu de votre séjour, parlez en à votre médecin traitant. Et comme d’habitude, emportez un traitement anti-diarrhéique au cas où le changement d’habitude provoquerait quelques désordres alimentaires et prenez des produits anti-moustiques pour ne pas gâcher vos soirées!

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Attention, les Indiens Kunas n'aiment pas être pris en photo, demandez la permission avant de faire vos clichés. Se faire bronzer sein nus sur la plage, c’est interdit A Panama city, utiliser les taxis jaunes dont les chauffeurs sont en uniforme, c’est plus sûr ! Oubliez les bus pour circuler au Panama, ces moyens de transport en commun seraient depuis longtemps à la casse en Europe et les freins souvent totalement aléatoires ! L’avion est en revanche sécurisé et permet d’aller par exemple de Panama City à Bocas del Toro en évitant les routes sur lesquelles le code de la route est loin d’être respecté.

Informations pratiques

Capitale : Panama City ou Ciudad de Panama 
Durée de vol : 12h
Décalage horaire : 7 heures de moins (hiver) / 6 heures de moins (été)
Monnaie : Dollars - Change : 1 € = 1.320 USD
Langues : L’espagnol, l’Anglais et de nombreuses langues indigènes
Voltage : 110 V, prises plates américaines, il faut donc prévoir un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Pays Bas

Zoom

Dans le royaume des Pays-Bas, l’image bucolique des moulins à vent entourés de tulipes et des canaux nonchalants bordés de pistes cyclables, cohabite harmonieusement avec celle des coffee shop enfumés et des femmes dénudées dans les vitrines du quartier rouge. Ce pays de tolérance a depuis toujours dû lutter pour sa survie. En partie constitué de terres gagnées sur la mer, il abrite une des plus hautes densités de population au monde. Malgré la rigueur de sa mentalité protestante, il réserve bien des surprises aux voyageurs. Dans sa capitale, Amsterdam, on peut sans problème admirer les chefs d’œuvre de Rembrandt, Vermeer ou Van Gogh (enfants du pays) le matin, puis enfourcher son vélo pour faire un tour dans les parcs de la ville, pour terminer sur le dance floor d’une discothèque au son des grands DJ.

Quand partir ?

Pour se rendre aux Pays Bas : le printemps est traditionnellement recommandé pour la floraison des tulipes dans des champs immenses. Mais aux Pays Bas, le temps change très vite et les giboulées sont fréquentes ! Pour y échapper, préférez les mois d’avril et mai. L’été est également très agréable et l’automne pas trop frisquet. Autrement dit, les Pays-Bas constituent une destination de week-end toute l’année, d’autant que les musées y sont formidables.
L’anniversaire de la Reine, le 30 avril, en hommage à l’ancienne reine Julia. Des foires, concerts et danses folkloriques sont organisés, les gens s’habillent ou se maquillent en orange en hommage à la famille royale qui descend de la maison Orange-Nassau. Le soir, toute la population d’Amsterdam se masse sur les bords des canaux pour acclamer la famille royale sur son bateau. C’est aussi le jour du « Vrijmarkt » un marché aux puces géant.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n’est à signaler aux Pays-Bas.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Aux Pays-Bas, on mange tôt et la plupart des restaurants ne servent plus après 22h Avec près de 600 000 bicyclettes, les Pays-Bas sont le royaume de la petite Reine. On peut en louer partout. Détail technique : pour freiner, il faut pédaler à l’envers. Attention aux tramways qui débarquent très vite sans qu’on y prenne garde dans les rues de la capitale. Attention également à ne pas marcher sur les pistes cyclables seulement délimitées par des marquages au sol.

Informations pratiques

Capitale : Amsterdam 
Durée de vol : 1h
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Néerlandais est la langue officielle. Le Frison est co-officiel dans la province de Frise. Le Bas-saxon et le Limbourgeois sont reconnus comme langues régionales. L’Anglais est pratiqué partout.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Pérou

Zoom

Depuis Tintin et le Temple du Soleil, des générations de voyageurs ont été intriguées par les mystères de la civilisation Inca au Pérou. L’engouement pour le célèbre Machu Picchu en est l’illustre exemple. Cependant, il ne faut pas oublier que les Incas sont eux-mêmes les héritiers d’une longue tradition de brillantes civilisations qui ont occupé le pays depuis 13 000 ans, comme le peuple Chavin, les Huaris ou encore le royaume de Chimù. Eux aussi ont aussi laissé des vestiges exceptionnels à ne pas manquer. Les péruviens, particulièrement accueillants, sont d’ailleurs très fiers de leurs racines millénaires. Mais le Pérou n’est pas seulement un gigantesque site archéologique. Le lac Titicaca, la Cordillère blanche ou la jungle amazonienne : sa géographie variée permet de satisfaire tous les goûts des randonneurs aux amateurs d’histoire.

Quand partir ?

Bien que la superficie ne soit pas très étendue, le pays possède une grande variété de climat. L’altiplano se visite de mai à septembre. Pour éviter les pluies diluviennes, mieux vaut se rendre dans la zone amazonienne (Iquitos) en juin et juillet. Enfin la capitale, Lima, sera la plus agréable de décembre à mars.
Les Fiestas Patrias, le 28 juillet. Elles commémorent la déclaration d’indépendance du Pérou obtenue le 28 juillet 1821. Dans toutes les grandes villes, des manifestations sont organisées avec des danses traditionnelles, des chants et des feux d’artifices. Une véritable ferveur populaire.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Si aucune vaccination n’est obligatoire pour se rendre au Pérou, certaines sont vivement conseillées pour des séjours dans la zone amazonienne. Il est bon de se prémunir contre la fièvre jaune et contre le paludisme. Des cas de dengue ont également été rapportés. D’une manière générale, il faut donc se protéger des moustiques, vecteurs de ces maladies. Sur l’altiplano, le « soroche » (mal des montagnes) est très fréquent. Il se manifeste par des maux de tête accompagnés d’une gène respiratoire. Des médicaments existent, mais le plus simple et le plus efficace reste de mastiquer des feuilles de coca. Enfin le froid fait souvent oublier la nocivité des rayons du soleil, qui sont particulièrement forts à ces altitudes : ne pas oublier sa crème solaire ! Concernant l’eau, elle n’est pas potable et il faudra acheter des bouteilles. Attention avec les jus de fruits frais servis dans les marchés. Il faut veiller à ce qu’ils ne soient pas allongés avec de l’eau du robinet.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Il faut goûter le « cuy », le cochon d’Inde local, plat favori des péruviens. C’est assez impressionnant de retrouver l’animal entier rôti à la broche dans son assiette. Le cuisinier peut même lui laisser ses griffes. La viande a un goût plutôt fort, mais c’est la couleur locale. Les distances sont gigantesques au Pérou : même si les bus sont bon marché, l’avion est un moyen de transport bien pratique pour se déplacer à l’intérieur du pays. Le Pérou est très visité et une infinité d’agences locales proposent des tours pas toujours de bonne qualité. Ne pas se précipiter sur la première agence venue et marchander dans la monnaie locale pour avoir des ristournes.

Informations pratiques

Capitale : Lima 
Durée de vol : 14h
Décalage horaire : 6 heures de moins (hiver) / 7 heures de moins (été)
Monnaie : Le Nuevo sol - Change : 1 € = 4,28194 PEN
Langues : L’espagnol est la langue officielle de tout le pays. Mais le Quechua et l’Aymara sont également reconnues comme officielles dans les régions où elles prédominent.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Philippines

Zoom

Pas moins de 7000 îles volcaniques, qui dit mieux ? Les Philippines ont raison de s’écrire au pluriel car cet archipel est vraiment multiple et chaque île, éparpillée dans l’Océan Pacifique, possède tous les ingrédients indispensables pour jouer à Robinson Crusoé : des immenses plages de sable fin, une eau turquoise où batifolent des poissons multicolores et une jungle luxuriante peuplée d’animaux exotiques. Les deux plus grandes îles, Luçon et Mindanao, regroupe les deux tiers des habitants, les autres ne sont souvent des îlots. Malgré son coté très nature, le pays philippin est également une destination de découvertes historiques. La ville de Vigan, ancienne cité coloniale espagnole est classée au patrimoine mondial de l’humanité. Les rizières de Banaue sont justement surnommées huitième merveille du monde. Enfin l’un des charmes des Philippines, c’est sa population: descendants de malais et de chinois, avec 3 siècles de domination espagnole et 50 ans de protection américaine, les habitants sont les héritiers de multiples influences culturelles. Particulièrement accueillants, le sourire ne quitte jamais leur visage.

Quand partir ?

Entre novembre et mars. Evitez la période de la Mousson, avec pluies et typhons, de juin à octobre.
La Semaine Sainte. Des grandes parades, des cortèges mais aussi des crucifixions réelles très impressionnantes. Véritablement cloués sur la croix, les suppliciés volontaires revivent ainsi la passion du Christ. La hiérarchie catholique désapprouve ce comportement.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe. Le paludisme est présent dans le pays, classé zone 3, et des cas de dengue sont régulièrement rapportés pendant la saison des pluies. Il faut donc prendre un traitement contre le paludisme et bien se protéger contre les moustiques (sprays, manches longues et pantalons longs le soir). L’ensemble de l’archipel est touché par la rage, et des épidémies de typhoïde se déclarent également. Il ne faut pas boire l’eau du robinet, prévoir des médicaments anti-diarrhéique ainsi que des désinfectants, les plaies cicatrisants mal dans un environnement humide. Les infrastructures médicales sont souvent vétustes. Il est prudent de contracter une assurance rapatriement.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Aux Philippines la société est matriarcale et les femmes ont les mêmes droits que les hommes. Machos s’abstenir ! Les horaires sont rarement respectés que ce soit au cinéma, dans les transports ou dans les rendez vous. Il faut faire preuve de patience. On se serre la main pour dire bonjour, homme ou femme, mais on respecte une certaine distance, on n’est pas dans les effusions latines. Révisez votre Anglais avant de partir : il y a très peu de guides francophones aux Philippines.

Informations pratiques

Capitale : Manille 
Durée de vol : 13h
Décalage horaire : 7 heures de plus (hiver) / 6 heures de plus (été)
Monnaie : Peso philippin - Change : 1 € = 63,19 PHP
Langues : Le Tagalog (dit aussi le Filipino) est la langue officielle, mais comme ce mélange de Malais, d’Espagnol, de Chinois et autre est peu compréhensible par le reste du monde, l’Anglais est devenu de fait une langue de travail dans le pays. Il existe également une centaine de dialectes.
Voltage : 220 V et 110 V selon les cas, prévoir d’emblée un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Pologne

Zoom

Située en Europe Centrale, la Pologne ne se trouve ni à l’Est, ni à l’Ouest. Elle se situe dans un dilemme historique, presque cornélien que celui de choisir entre l’idéologie Occidentale ou Orientale. Résultat : un pays proche, mais mal connu, pourtant riche de deux cultures qui s’affrontent et s’entremêlent. De la place moyenâgeuse de Cracovie, ancienne capitale du pays, aux charmantes ruelles reconstruites de Varsovie, en passant par les parcs nationaux des Tatras, par les plages immenses de la Baltique, et par la Mazurie, la région des milles lacs, vous trouverez partout dans le pays de Lech Walesa, Jean Paul II, Copernic ou Frédéric Chopin, un parfum d’indécision qui se palpe même jusque dans la sonorité de langue. Mais plus qu’un pays, c’est un peuple que vous découvrirez : des gens bienveillants, qui aiment autant la vodka que leur pays. Un pays auquel ils ont toujours cru, même si le sort ne l’a pas toujours épargné.

Quand partir ?

La période du mois de mai à septembre. Elle est très agréable, car le climat est doux et les jours sont longs, ce qui permet de belles balades pour découvrir les Tatras par exemple, jolie chaîne de montagnes à cheval sur la frontière entre la Pologne et la Slovaquie. Souvent, même le mois d’octobre est relativement chaud : on parle de « l'automne doré polonais ». Les températures montent de 18°C à 25°C en mai et elles peuvent atteindre en été les 30°C.
Il y a beaucoup de festivals culturels en été. L’un de plus connu est le Festival de la Culture Juive dans le quartier juif de Cracovie – Kazimierz (chaque année, au mois de juillet). Les ruelles, les places publiques et les bâtiments sont occupés par plusieurs dizaines de milliers de spectateurs qui viennent pour cette raison. Par ailleurs le festival cinématographique « Camerimage », de Lódz, se tient au mois de novembre. Il existe depuis 1993 et constitue une grande fête du cinéma.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est exigée pour entrer en Pologne. Si vous suivez un traitement médical, assurez-vous de prendre suffisamment de médicaments pour le voyage, car les pharmacies (apteka) polonaises ne vous en délivreront pas avec une ordonnance française. Par contre, il est à noter que les antalgiques du type paracétamol et ibuprofène sont en vente libre dans les supermarchés. Pour plus de sécurité, il est utile de demander la carte européenne d'assurance maladie à votre caisse d'assurance maladie au moins 15 jours avant le départ.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Il ne faut pas dire que la Pologne est située à l’est de l’Europe. Les Polonais sont catégoriques : c’est un pays de l’Europe Centrale, ils ne veulent pas être assimilés avec l’Europe de l’Est et comparés avec les Russes ! Et pour appuyer leur affirmation, ils soulignent que la distance entre Paris et Varsovie est plus courte qu’entre Varsovie et Moscou ! Ne pas s’offusquer du côté un peu abrupt des habitants : les Polonais ne sont pas forcément démonstratifs, ils attendent d’en savoir plus sur leur interlocuteur avant de se montrer chaleureux.

Informations pratiques

Capitale : Varsovie 
Durée de vol : 2h15 pour Varsovie
Décalage horaire : aucun 
Monnaie : Zloty polonais - Change : 1 € = 4,61 PLN
Langues : Polonais. Le russe y est aussi parlé, héritage de l’époque communiste. Aujourd’hui, l’anglais est parlé dans les infrastructures touristiques et il est populaire chez les jeunes. Les adeptes du français se font plus rares.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Polynésie Française

Zoom

James Cook ou Bougainville ne s’y sont pas trompés et ont entraînés dans leurs sillages des générations entières de voyageurs qui ont fait de la Polynésie la réincarnation terrestre du paradis. Cette Polynésie porte bien son nom puisqu’elle est plusieurs, avec deux groupes d’archipels distants de 1500 km, avec le côté « capitale » de Tahiti et son aspect Marquises, chanté par Brel. Dans les deux cas, des paysages qui nettoient le regard pour y laisser à jamais leur empreinte, une culture et des traditions fortes qui vivent bien au-delà du théâtre touristique et un lieu qui, du farniente à la randonnée, de la plongée à la navigation, incarne tous les attributs des vacances… C’est par Tahiti que débute la visite, avec ses deux associées Moorea et Bora-Bora. Relief volcanique, grottes et vallées donnant sur les plages, les 3 îles se concurrencent pour retenir le voyageur par des plongées ou des baignades sous les cascades. Accessibles en hydravion, les Marquises sont un condensé tahitien, tout y est plus grand et plus dense, les bois tropicaux comme les grands espaces, et on comprend pourquoi les paysages ont tant inspiré Gauguin. Loin des clichés de carte postale, Tahiti, puisque c’est sous ce nom que se résument les cinq archipels polynésiens, ne ressemble à rien de ce que le voyageur a pu un jour imaginer. Poser ses pieds pour la première fois ici, c’est acquérir, dès la première minute, la certitude que l’on y reviendra un jour. Voyage de noces, anniversaire, voyage d’une vie… Les excuses sont nombreuses pour aller admirer les lagons, voir danser les vahinés ou paresser sous les cocotiers.

Quand partir ?

La saison sèche, de mai à octobre, aussi appelée hiver austral. Les pluies sont moins fréquentes et les températures plus clémentes. La saison des pluies dure de novembre à avril. La Polynésie étant située dans une zone tropicale humide, il y pleut toute au long de l’année quelle que soit la saison. Des petites pluies ou de fortes averses sous forme d’orages, des journées de grand vent et un ciel couvert ne sont jamais exclus de la météo.
De fin juin à fin juillet se déroule Heiva, grande fête traditionnelle polynésienne célébrant la culture Maori. Pendant un mois, de nombreuses manifestations se succèdent à Papeete et dans les îles. Au programme : défilés, danses, chants, course de pirogue, sports traditionnels…

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin particulier n’est nécessaire pour se rendre en Polynésie. Les frais médicaux et pharmaceutiques sont remboursés aux voyageurs une fois rentrés sur le continent. La Polynésie étant une destination propice aux loisirs et sports natures dits « à risque » comme la plongée, il peut être nécessaire de souscrire une assurance complémentaire si elle n’est pas déjà incluse dans les différents contrats d’assurance du voyageur. L’eau du robinet n’est pas portable partout, il est donc conseillé de boire de l’eau minérale en bouteille. Comme dans toutes les régions tropicales, les expositions prolongées au soleil peuvent provoquer coups de chaleur et coups de soleil : couvre-chef et crème solaire sont de rigueur. Côté moustique, pas d’indications spéciales, si ce n’est sur les îles Marquises, où une mouche baptisé Nono peut provoquer des piqûres douloureuses. Utiliser des répulsifs puissants, disponibles sur place dans la plupart des commerces.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Le tutoiement est de rigueur dans l’archipel. IL convient de l’adopter, ce n’est pas de la familiarité mais la manifestation parmi d’autres d’une extrême et agréable simplification du rapport entre les gens. Les lagons et leurs fonds abritent certains poissons et coquillages dangereux pour l’homme et susceptibles de piquer et blesser les pieds. Porter des sandalettes ou des chaussures pour y crapahuter. La mortalité sur les routes est très élevée dans les îles de Polynésie. Se montrer très vigilant, particulièrement en fin de semaine où les routes sont parfois le théâtre de courses de véhicules en tous genres. Aller au marché central de Papeete. Pour découvrir l’artisanat local, qui va des statuettes de bois sculpté aux chapeaux en vannerie (de cocotier le plus souvent) en passant par les paréos traditionnels et les bijoux en nacre. Pour acheter de la vanille (les meilleures gousses du monde, dit-on) ou du fromage et s’assoir en terrasse pour apprécier la vie locale.

Informations pratiques

Capitale : Papeete 
Durée de vol : 22h
Décalage horaire : 11 heures de moins (hiver) / 12 heures de moins (été)
Monnaie : le Franc Pacifique - Change : 1 € = 119,33 CFP
Langues : Le Français ainsi que les langues parlées sur les différents archipels comme le Tahitien et le Marquisien.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Portugal

Zoom

Qu’il est doux de vivre au Portugal ! Ne serait-ce qu’un court week-end. La nature, les Portugais, leurs villes, leurs villages respirent le calme et la bienveillance. Pourtant l’histoire du Portugal est faite de bruit et de fureur, une succession d’austères forteresses en témoigne. Mais dès la fin du Moyen Age, les murs des châteaux s’adoucissent de stucs, les fenêtres s’ornent de sculptures flamboyantes. Lisbonne, sa capitale, sèche son linge au-dessus de rues-escaliers qui donnent sur la somptueuse embouchure du fleuve Tage. Porto la sage s’anime dans les bars sous le pont de fer construit par Eiffel, au chant du fado dès la tombée du jour. Le Portugal, c’est l’océan de Magellan, mais c’est aussi le soleil et la mer chaude des plages méditerranéennes de l’Algarve, au sud du pays. Et pour les natures les plus délicates, le Portugal c’est la nature ô combien civilisée de l’intérieur du pays, ses champs pleins de rondeurs et de douceur à la lumière si joliment changeante, et l’accueil si bienveillant de ses habitants.

Quand partir ?

L’été peut être très chaud, surtout à l’intérieur (40°) et c’est la période au cours de laquelle les touristes sont les plus nombreux, y compris les Portugais résidant à l’extérieur du pays qui reviennent pour les vacances. La mer en revanche n’est jamais très chaude : 15° en Atlantique, 21°côté Méditerranée. De début septembre à mi-novembre, les touristes sont partis et les températures restent très agréables. En règle générale, il fait doux et humide au Portugal quasiment toute l’année.
La fête de Saint Antoine, à Lisbonne, le 13 juin. Dès le 12, le saint patron de la ville est fêté par une série de défilés colorés et pittoresques qui traversent la capitale, puis la nuit on mange des sardines, on chante et on danse au rythme des concerts populaires installés dans les rues. C’est le prélude d’une série d’événements qui se poursuivront pendant 15 jours.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Il n’y a pas de problème de santé particulier au Portugal. Il est utile de demander une carte européenne d’assurance maladie à sa caisse de Sécurité sociale (au moins deux semaines avant le départ) pour faciliter une prise en charge médicale en cas de besoin.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Avoir une tenue correcte pour entrer dans les églises. Ne pas confondre portugais et espagnols, les portugais détestent qu’on tente de leur parler dans la langue de Cervantès, passer au besoin par l’anglais ! Eviter les sujets politiques, les esprits s’échauffent rapidement sur ces sujets dans les tavernes.

Informations pratiques

Capitale : Lisbonne 
Durée de vol : 2h pour Lisbonne
Décalage horaire : 1 heure de moins
Monnaie : Euros - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Portugais. Le Français est très pratiqué par les personnes du Minho ayant vécu en France. Dans le sud et l’Algarve, l’Anglais et l’Allemand sont davantage pratiqués par les jeunes.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

République Dominicaine

Zoom

La république dominicaine se présente comme… un paradis sur terre ! Avec ses palmiers, ses plages baignées d’une eau bleu turquoise, ses montagnes, forêts et cascades, elle est devenue le spot touristique préféré des occidentaux. Ce pays des grandes Antilles partage avec Haïti l’île d’Hispaniola, baptisée ainsi par Christophe Colomb, et ne manque pas d’atouts. On ne vient pas ici pour ses trésors architecturaux, mais pour profiter de la générosité de sa nature. En dehors de ses plages, le pays propose des paysages d’une variété infinie. Il faut savoir s’arracher à l’exquise langueur de Punta Cana, Boca Chica, ou Puerto Plata pour se balader et découvrir le pays profond, ses villages de pêcheurs, ses cultures de tabac et de cane à sucre ou sa cordillère qui culmine à 3087m, ainsi que l’incroyable richesse de la faune et la flore. Ici, l’atmosphère est douce et les contacts chaleureux. Toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête autour d’un verre de rhum, véritable boisson nationale, sur un air omniprésent de merengue ou de bachata, deux rythmes bien d’ici, qui parlent d’amour.

Quand partir ?

De décembre à fin avril, autrement dit notre hiver européen. Sur les côtes, la température de l’air oscille autour de 30° et celle de l’eau varie entre 26 et 28°. Divin.
Le Carnaval. Cet événement culturel, qui existe depuis 1520, provoque un ras de marée populaire ! Il a lieu les samedis et dimanches de février et s’invite de ville en ville, de La Vega à Punta Cana, en passant par Bonao, Santiago et Saint Domingue. C’est l’occasion de faire la fête, de boire (beaucoup) et de défiler sous des masques de couleurs éclatantes au rythme du Merengue.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est obligatoire, mais les plus aventuriers qui comptent sillonner le pays ont intérêt à vérifier leurs classiques Dtp coq, polio, tétanos et hépatite A et B. L’eau du robinet est à déconseiller, de même que les glaces et les jus de fruits frais en dehors des zones touristiques. Préférez l’eau minérale en bouteille. Le ministère des affaires étrangères signale dans le pays une recrudescence de cas de Denge, propagée par des piqûres de moustiques. Pensez à vous en protéger avec des répulsifs, des sprays ou des crèmes anti-moustiques, et au besoin à dormir avec une moustiquaire (les moustiques attaquent surtout le soir et la nuit). Côté météo, se renseigner avant de partir sur l’évolution des cyclones qui peuvent balayer la région de juillet à décembre.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Apprendre quelques mots d’espagnol pour s’ouvrir des sourires, amorcer un contact qui devient très vite sympathique. Louez de préférence une voiture avec chauffeur, car entre l’état des routes et la conduite hasardeuse des autochtones, les accidents sont fréquents .

Informations pratiques

Capitale : Saint Domingue 
Durée de vol : 8 h30 pour Saint Domingue
Décalage horaire :  5 heures de moins (hiver)/  6 heures de moins (été)
Monnaie : peso dominicain - Change : 1 € = 45 RD$
Langues : Ici on parle l’espagnol avec un accent et des expressions propres à l’île, mais l’anglais, l’allemand et le français (grâce aux Haïtiens voisins) sont pratiqués dans les zones touristiques.
Voltage : 110 volts, prises plates américaines, munissez vous d’un adaptateur

Conseils aux voyageurs

République Tchèque

Zoom

Depuis quelques années, Prague, capitale de la République Tchèque est devenue la destination week-end à la mode. Au point d’occulter les autres merveilles du pays ! Il est vrai que cette cité romantique ne manque pas d’atouts. Les mélomanes apprécient les nombreux concerts donnés dans les églises de la ville, les amoureux adorent flâner sur le pont Charles, dans la ruelle d’Or ou dans le quartier juif. Mais il faut prendre le temps sortir des sentiers battus pour découvrir les richesses insoupçonnées des provinces de Bohème et Moravie. L’arrière pays regorge de parcs naturels, comme la forêt de Bohème, de châteaux tout droits sortis d’un conte de fée, comme celui Karlstejn, mais aussi de stations thermales comme à Marienbad.

Quand partir ?

Sans aucun doute de mai à septembre car les hivers sont très froids et l’été très chaud. Le printemps et septembre sont donc les mois les plus agréables, mais un marché de Noël à Prague est aussi une réjouissance !
Le Festival international de la musique à Prague, que l’on appelle aussi le Printemps de Prague, la 2ème quinzaine de mai. Il réunit des solistes, orchestres symphoniques ou de chambre venus du monde entier pour des concerts au Rudolfinum, à l'Opéra d'état ou à la Banque nationale tchèque.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n’est à signaler.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Mieux vaut visiter le pont Charles tôt le matin, pour éviter la foule de touristes et faire de jolis photos. Privilégier les transports en communs pour se déplacer, notamment à Prague où les taxis ne sont pas toujours très honnêtes. Faire très attention aux tramways lorsqu’on est piéton : ils peuvent arriver très vite et sans crier gare, les incidents sont nombreux.

Informations pratiques

Capitale : Prague 
Durée de vol : 1h40
Décalage horaire : aucun
Monnaie : Couronne tchèque - Change : 1 € = 27,3780 CZK
Langues : La langue officielle est le tchèque, l’Allemand est très pratiqué, davantage que l’Anglais.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Roumanie

Zoom

Des rives de la mer Noire aux montagnes des Carpates, la Roumanie est un pays au charme bucolique, parsemé de petits villages et d’églises orthodoxes. Dans les campagnes, on porte encore le costume traditionnel coloré et les chevaux tirent toujours des chariots à foin. Le pays, qui a toujours du lutter pour son indépendance, est entré dans l’ère moderne, notamment avec son intégration à l’Europe en 2007. Il s’ouvre désormais largement au tourisme et les Français y sont particulièrement appréciés. La capitale, Bucarest (ce qui signifie ville de la joie) était autrefois surnommée « le petit Paris des Balkans ». Une réputation à peine entamée par le douloureux souvenir de la dictature de Ceausescu, et la vie y est très gaie. En revanche la ville elle-même a beaucoup souffert de cette époque où les urbanistes ont voulu satisfaire des envies de grandeur proches des capitales soviétiques. Des quartiers entiers ont été rasés sans discernement (à Constanta également) et de grands monuments constituent autant de barres de béton. Il lui reste cependant des exemples d’architecture Art nouveau, du Bauhaus ou des immeubles néo-classiques et de très jolis jardins. A noter que la Roumanie a été le premier pays à signer le protocole de Kyoto, ce que les décharges à ciel ouvert, dans les campagnes, ne laissent pas toujours deviner. Les plages de la mer Noire, les sommets enneigés et les méandres du Danube permettent d’oublier ces égarements.

Quand partir ?

L’été (de mai à septembre) est la meilleure saison pour visiter la Roumanie et éviter les rigueurs de l’hiver ou la pluie des inter-saisons.
La fête du printemps, le 1 mars. Les Roumains célèbrent l’arrivée du printemps en s’offrant des Martisors, un flot rouge et blanc auquel on attache une figurine en bois, qui fait office de porte bonheur. Il s’accroche au poignet ou sur une veste.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Avec l’épidémie de grippe aviaire, mieux vaut éviter le contact avec les oiseaux. Attention également aux chiens errants, dans les villes comme dans les campagnes, qui peuvent être porteurs de la rage. Dans le détroit du Danube, les moustiques sont particulièrement virulents en été. Sans être dangereux, il sont agaçants et une lotion répulsive les empêche de gâcher le voyage. Enfin mieux vaut boire de l’eau en bouteille.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Les roumains ne sont pas très banchés écologie et les paysages sont jonchés de détritus. Mais ce n’est pas une raison pour suivre le mauvais exemple. Eviter de parler des Tziganes, minorité très mal considérée dans le pays. Se munir d’une bonne carte car les panneaux de signalisation routière sont plutôt rares. Evitez de boire d’un seul trait un verre que l’on vous sert, il sera immédiatement renouvelé.

Informations pratiques

Capitale : Bucarest 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire :  1 heure de plus
Monnaie : Le Nouveau leu roumain - Change : 1 € = 4,23 RON
Langues : Le roumain, une langue d’origine latine ce qui en facilite bien la compréhension. De nombreux roumains parlent Français dans la capitale, souvent de façon très châtiée.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Royaume-Uni

Zoom

Quatre pays, quatre histoires, quatre cultures et autant de langues : le Royaume Uni porte bien son nom ! Il regroupe en effet sous la couronne britannique la Grande-Bretagne, le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Irlande du Nord. La Grande-Bretagne se découvre aussi bien par l’effervescence et l’excentricité de Londres que par les célèbres jetées des villes balnéaires de la côte sud comme Brighton. Le Pays de Galles, so british, offre ses pâturages intimistes et romantiques. Plus sauvage, l’Ecosse trouve son caractère dans la profondeur de ses lochs, l’histoire de ses châteaux médiévaux et le malte de ses distilleries. Marquée par ses sanglantes velléités d’indépendance, l’Irlande du Nord porte une histoire plus contemporaine qui se découvre lors d’un city-break à Belfast. Londres s’impose comme une porte d’entrée grâce à sa proximité avec la France via le tunnel sous la manche mais les capitales respectives Cardiff, Edimbourg et Belfast bénéficient également de dessertes régulières.

Quand partir ?

Les mois de mai et juin sont les moins humides sur l’ensemble du territoire, et les températures y sont encore douces. La saisonnalité est la même qu’en France, avec un été légèrement plus frais, notamment en Ecosse. Les pics de chaleurs estivaux (observés ces dernières années) et l’affluence touristique des vacances scolaires en juillet-août n’en font pas nécessairement les meilleures périodes de voyages, notamment dans les grandes villes comme Londres. Les régions côtières de l’Ecosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord sont dotées d’un climat particulièrement imprévisible, il est donc recommandé de s’informer des prévisions météo avant le départ.
Fête nationale le 21 avril, anniversaire de la Reine. En Grande-Bretagne, la Bonfire Night est une des fêtes les plus appréciées. Elle se déroule le 5 novembre, en commémoration de la tentative de Guy Fawkes de faire exploser le parlement. De nombreux feux d’artifice sont tirés dans le pays, les plus impressionnants dans la capitale. Mais en Irlande du Nord, rendez-vous le 17 mars pour la célèbre fête nationale de la Saint Patrick. S’habiller en vert, pour se mettre au diapason !

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est exigée pour la Grande-Bretagne, et aucun traitement préventif particulier n’est nécessaire. Les soins courants et les urgences sont pris en charge par le National Health Service (NHS), gratuitement sur présentation de la carte européenne d’assurance maladie (à demander en amont à sa caisse d’assurance - renseignement sur www.ameli.fr). Les pharmacies (de l’enseigne Boots notamment) sont très présentes dans toutes les grandes villes du Royaume-Uni. A noter : l’Ecosse et particulièrement les zones côtières et les lochs regorgent de « midges », de petits moucherons qui sévissent d’avril à octobre particulièrement en fin de journée. Les protections anti-moustiques en tous genres sont de rigueur pour se prémunir contre les piqûres sans danger mais agaçantes.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Si vous êtes venu à Londres en voiture, garer là immédiatement dans un parking pour éviter les embouteillages, les péages et les problèmes de parking. Vous circulerez aisément en transports en commun ou bien en taxi. Attention, après 23 heures, ils sont de plus en plus rares. Ne jamais sourire de la monarchie. La famille royale reste sacrée malgré les péripéties de la vie privée de certains de ses membres. La tradition, quand elle est respectée, voudrait qu’on se salue à distance. Mais aujourd’hui, la poignée de mains a franchi le Channel. Le contact demeure cordial et ne bascule jamais dans l’effusion. En Irlande du Nord, ne jamais ironiser sur la religion

Informations pratiques

Capitale : Londres 
Durée de vol : 1h10 pour un vol - 2h15 par l’Eurostar.
Décalage horaire : 1 heure de moins
Monnaie : Livre Sterling - Change : 1 € = 0.92 £
Langues : Anglais, mais aussi Gallois et Gaélique écossais
Voltage : 240 Volts, et les prises elles mêmes demandent adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Russie

Zoom

Avec ses dix-sept millions de kilomètres carrés, la Russie est de loin le plus grand pays du monde. Deux portes d’entrées évidentes : Moscou et Saint-Pétersbourg. La première, cœur de la Russie des Tsars et actuelle capitale, s’articule autour de sa célèbre Place Rouge, de la forteresse urbaine du Kremlin et de la rivière Moscova, gelée de novembre à mars. Saint-Pétersbourg lui vole parfois la vedette. Celle que l’on surnomme la « Venise du nord » brille par sa beauté, son réseau de canaux et sa richesse patrimoniale : la perspective Nevski, le Palais d'hiver, le monastère Smolny, l’Ermitage… La Russie est également un territoire naturel unique de par sa taille, regroupant cinq zones clairement distinctes. Au nord, les sols gelés et austères de la Toundra courent de la Finlande au Détroit de Béring, séparés de la Steppe et des déserts d’Asie centrale par les forêts mixtes et la Taïga, le plus grand massif forestier du monde. Une variété de paysages que l’on découvre au fil du Transsibérien, le train reliant Moscou à Vladivostok sur 9238 kilomètres et un petit millier de gares.

Quand partir ?

Au regard de l’immensité du territoire, tout dépend de l’endroit où l’on va et de l’ambiance recherchée ! L’hiver est très long et très rigoureux sur la majorité du territoire. Pour profiter d’un climat doux, mieux vaut partir entre mai et septembre. Pour découvrir Moscou et Saint-Pétersbourg sous la neige, partir entre novembre et mars, mais garder à l’esprit que l’hiver est particulièrement froid (les températures les plus basses sont enregistrées en janvier dans la capitale). 
Les nuits blanches de Saint-Pétersbourg. Tous les ans, entre le 25 mai et la mi-juillet, la ville ne connaît quasiment plus la nuit, avec un solstice d’été le 21 juin. Le soleil restant juste sous l’horizon, il continue d’éclairer la nuit. A cette occasion, Saint-Pétersbourg organise le festival international « Les Étoiles des nuits blanches » avec au programme pièces de théâtre, ballets, opéras et concerts.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin particulier n’est obligatoire pour se rendre en Russie mais il est recommandé d’être à jour sur les vaccins classiques et particulièrement pour l’hépatite B. Les voyageurs souhaitant rester plus de trois mois doivent fournir un certificat de séronégativité HIV. L’eau du robinet est considérée comme non potable pour les touristes, il faut donc demander de l’eau minérale dans une bouteille fermée au restaurant, et éviter les glaçons. Côté moustique, favoriser un répulsif très puissant, notamment si vous devez séjourner l’été dans les zones rurales. Il est conseillé de venir avec ses médicaments habituels dans la trousse de voyage pour éviter les complications.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Moscou et Saint-Pétersbourg sont deux éternelles rivales. Eviter de parler de la beauté de Saint-Pétersbourg aux moscovites et inversement ! Les sujets qui fâchent : la mafia, la xénophobie, les conflits avec la Tchétchénie et la Géorgie, le partage du pouvoir entre Poutine et Medvedev. Apprendre avant de partir des rudiments élémentaires de la langue, c’est évidemment une façon de s’intéresser à ses habitants (bonjour = Dobriye Dien, Merci= Spassiba). Conserver sur soi l’adresse de son hôtel écrite en Russe. Demander aui besoin à l’accueil de l’établissement qu’il le fasse pour vous. Il n’est pas conseillé de conduire autour de Saint Petersbourg, en raison de l’état des routes et du manque de signalisation.

Informations pratiques

Capitale : Moscou 
Durée de vol : 3h30
Décalage horaire : de 1 heure à 11 heures
Monnaie : Rouble - Change : 1 € = 44,65 RUB
Langues : Le Russe. L’Anglais est parlé dans les villes touristiques, mais peu ailleurs. Le Français est très rare. 
Voltage : 220 V, mais les prises ont des trous légèrement plus petit qu’en France. Un adaptateur est nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Sénégal

Zoom

Petit bijou de l’Afrique de l’ouest, le Sénégal grouille de griots qui chantent merveilleusement les mérites des Wolofs, Mandingues, Toucouleurs, Songhais, Peuls…, et même des Maures, ces peuples du désert du nord. On y trouve aussi des animaux de tous poils ou plumes dans ses somptueux parcs nationaux Entre la jungle de la Casamance au sud et le désert au nord, le Sénégal déploie ses multiples charmes aquatiques, avec des côtés océaniques mais aussi des fleuves (le Sénégal), des marais et des lacs (notamment, à peine à l’intérieur des terres, un phénomène de la nature, un lac splendide et rose, le Retba). Le long des côtes, il faut voir au Nord les plages de sable fin de Saint-Louis, une île paradisiaque posée sur l’embouchure du fleuve Sénégal. Ensuite le rivage atlantique se déroule sur une succession vertigineuse de kilomètres et sans interruption à l’exception de trois agglomérations. A deux pas de Dakar et de son Cap Vert, deux îles de rêve : N’Gor au nord, aux délicieuses petites maisons miniatures, Gorée au sud, tout aussi charmante en dépit de son passé marqué par le trafic des esclaves. Plus bas, la Petite Côte est le domaine des adeptes du bronzage. Les stations balnéaires de Saly et Nianing sont équipées pour cela. Le grand port de pêche de Mbour offre un spectacle unique à la fin de l’après-midi lorsque les pirogues bariolées des pêcheurs viennent déverser leurs prises sur la plage et sur les étals du marché d’à côté. Toujours plus sud, le delta du fleuve Saloum ravit les chasseurs d’images à l’affût d’aigrettes, de marabouts… De l’eau, décidément, on en trouve encore beaucoup en Casamance, la destination de rêve pour les amoureux de la nature et de pêche sportive Et tout au sud, comme si cela ne suffisait pas, le Cap Skiring, où sont les plus belles plages.

Quand partir ?

Le Sénégal compte deux saisons. Lors de la saison sèche, d'octobre à juin, le temps est ensoleillé sans être trop chaud. Les températures oscillent autour de 25 °C, c’est l’idéal pour visiter le pays. De juillet à septembre, c'est la saison des pluies. Dans le centre et sur la côte, elles restent gentilles mais elles sont abondantes dans le sud. Le thermomètre grimpe avec l'humidité (30 °C en moyenne). Quant à la mer, elle affiche 21 °C en hiver et 27 °C en été.
La Korité, la grande fête qui célèbre la fin du ramadan, selon le calendrier lunaire. Partout dans le pays, tam-tam, sabar et djembés jouent toute la nuit pour célébrer la fin d’un mois de privations.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est exigé mais celui contre la fièvre jaune est vivement recommandé. Il devient obligatoire pour les séjours de plus de 15 jours. Par précaution, les vaccins classiques doivent être mis à jour. Selon la saison et la région visitée, un traitement antipaludéen peut être utile. Ne lésinez pas sur les produits répulsifs, moustiquaires et vêtements à manches longues, c’est efficace. Informations médicales à retrouver sur www.cimed.org. Ne buvez pas l’eau du robinet, mais uniquement de l’eau minérale en bouteille, ouverte devant vous et refusez les glaçons. Les fruits et légumes doivent être cuits ou épluchés avant d’être consommés, et il faut éviter tout achat de nourriture dans la rue. Ultime précaution élémentaire : on ne caresse pas les animaux errants et on se lave les mains le plus souvent possible.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Au Sénégal, à part les prix fixes dans les magasins et les transports en commun, tout se marchande . Même les amendes ! C’est un jeu. En revanche, ne commencez pas à discuter si vous n’avez pas l’intention d’acheter. Ne photographiez pas les gens sans leur permission. Le peuple sénégalais est rieur et hospitalier mais très respectueux des traditions musulmanes, il convient de se tenir correctement dans les rues de la capitale notamment. Les sollicitations des gamins et quémandeurs sont nombreuses, dire fermement non suffit à les dissuader.

Informations pratiques

Capitale : Dakar 
Durée de vol : 5 h 30
Décalage horaire :  1 heure de moins (hiver) /  2 heures de moins (été)
Monnaie : Le franc CFA - Change : 1 € = 630 F CFA
Langues : Le français est la langue officielle mais le Wolof est parlé aussi par 80% de la population. Il existe également 40 autres idiomes utilisés à travers tout le pays.
Voltage : Le courant est de 220v comme en France et les prises sont identiques

Conseils aux voyageurs

Serbie

Zoom

L’Histoire avec un grand «H» n’a pas épargné la Serbie mais malgré la guerre dite de Bosnie (1992-1995) puis celle pour l’indépendance du Kosovo (effective en 2006), ce pays a gardé son charme, sa beauté et la bonne humeur de ses habitants qui savent accueillir le voyageur, le cœur léger. Comme souvent, c’est un fleuve qui irrigue, anime, canalise l’énergie d’un pays. Le Danube, en l’occurrence pour la Serbie. Le beau Danube, souvent bleu d’ailleurs, pour ne pas faire mentir la légende, découpe la capitale Belgrade avec son affluent, la Save, pour faire de la ville un paysage magnifique de jardins à l’instar du parc Kalemegdan, d’une forteresse dont les formidables remparts dominent le panorama. Belgrade est une métropole d’une folle gaieté, de jour comme de nuit. De nuit encore plus, lorsque se déchaînent les orchestres de tziganes à l’image, et au son surtout, des délires musicaux des films d’Emir Kusturica, le cinéaste serbe deux fois primé au festival de Cannes. Bien entendu, une promenade en bateau sur le fleuve s’impose. Partir de Belgrade à contre-courant, c’est un peu remonter les siècles. Avant d’atteindre la petite ville de Novi Sad en Voïvodine, aux constructions XVIIème, XIXème siècles et aux magasins très XXIème siècle, après avoir longé des péniches aménagées en guinguettes, il ne peut être question de passer outre de fabuleux monastères médiévaux nichés dans la forêt, dont les jardins fleuris sont entretenus par des femmes en robe et fichu noirs occupées à manier de grandes bassines où cuisent les légumes destinés aux repas de popes à l’oeil gourmand, au babil facile, assis non loin, tout prêts à offrir le verre de bienvenue.

Quand partir ?

Entre juin et octobre, chaud et sec, pour l’ensemble du territoire.
Le festival des fanfares à Guca, au mois d’août Il réunit une cinquantaine de groupes d’Europe de l’Est. Chaque année, 300 000 visiteurs assiste à ce déluge de cuivres, dans une ambiance festive à la Kusturica.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccin obligatoire, pas d’épidémie particulière, la Serbie ne pose pas de problème sanitaire particulier. En cas de souci, sachez que la qualité des hôpitaux est souvent très modeste. Et si vous prenez régulièrement des médicaments, apportez - les avec vous. L’eau du robinet est potable mais il est préférable de boire de l’eau minérale en bouteille. Et comme d’habitude, n’oubliez pas de glisser un anti-diarrhéique dans votre valise et de mettre à jour les vaccins classiques habituels.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Abordez avec délicatesse le sujet de la guerre, les sensibilités sont toujours exacerbées. On ne prononce plus le nom de Slobodan Milosevic. Les Serbes sont très chaleureux et accueillants : n’hésitez pas à leur demander votre chemin, ils vous renseigneront avec plaisir. La vie nocturne de Belgrade est légendaire. On s’y amuse beaucoup et tard dans la nuit.

Informations pratiques

Capitale : Belgrade 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire : aucun
Monnaie : le dinar serbe - Change : 1 € = 93 RSD
Langues : Serbe (officielle) mais aussi albanais, hongrois, roumain, slovaque, rom,… En revanche l’Anglais est encore peu pratiqué en dehors de la capitale ; l’Allemand est plus fréquent.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Seychelles

Zoom

Des plages de sable blanc, une mer aquarium, le soleil pour témoin : les Seychelles s’imposent comme le paradis accessible en une nuit, la durée du trajet en avion. Les raisons d’y aller sont multiples ! Francophone, proche de l’équateur, donc de température toujours agréable, c’est un pays nature : pas moins de 115 îles granitiques ou coralliennes qui s’égrainent au cœur de l’Océan indien avec tortues, poissons exotiques, palmiers et plages immenses. Celle de l’Anse d’Argent, sur l’île de La Digue, est l’une des plus photographiées au monde, avec ses gigantesques blocs de granit. Un rêve ! Et un rêve protégé : les Seychelles ont le plus nombre de parcs et de réserves aquatiques au monde, un vrai patrimoine, bien préservé. La plupart des touristes passent sans s’y arrêter sur Mahé, l’île principale (27 km de long, 12 de large). Elle mérite pourtant un arrêt. Ses 68 plages sont tout aussi superbes, en étendues de sable blanc (Grand’Anse, Beau Vallon) ou en criques tranquilles, que celles de Praslin ou La Digue, et ses sentiers balisés permettent de partir à la découverte des forêts et des montagnes. Le Morne seychellois (905 m) en est le point culminant. Les deux routes principales (Sans souci et La Misère, cela ne s’invente pas) offrent un panorama grandiose sur toute l’île et sur l’Archipel. Mahé est le point de départ vers d’autres horizons : Praslin, Ile aux cerfs, Silhouette, Desroches, Bird,… autant d’îles, autant d’atmosphères.

Quand partir ?

En octobre-novembre et de février à août (l’été, les alizés balayent l’humidité de l’air). En décembre et janvier, c’est la saison des pluies. Il n’y a pas de cyclones aux Seychelles.
Le Festival Kreol est le plus grand et le plus important événement du calendrier culturel des Seychelles. Dans le rythme, la musique et la nourriture, les Seychelles revendiquent leur créolité, source de fierté, et la langue créole est aujourd’hui parlée à la radio et dans les discours officiels. Le festival Kreol offre au visiteur une semaine fascinante haute en couleurs, en sons, en saveurs et en parfums d'un monde créole qui revendique ses traditions. Musique, poésie, artisanat et théâtre au menu.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccination exigée, pas de paludisme mais les moustiques sont tout de même parfois féroces. Prévoir répulsifs, manches et pantalons longs pour le soir. Et de la crème solaire !

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Aller en ballade dans la Vallée de mai, sur l’île de Praslin. Elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est là que se développent les fameux coco-fesses qui sont l’emblème de l’île. Vous pouvez rapporter des épices, vanille ou cannelle, notamment mais pas de coquillage, la loi est très stricte sur le sujet. Interdit de piller la vie marine ! Il est interdit de quitter les Seychelles avec plus de 2000 roupies en poche. Evitez dans ces conditions de conserver un reliquat de roupies au moment du retour, elles ne sont pas utilisables dans la boutique hors taxes de l’aéroport. Gare à la navigation à la lisière de la zone seychelloise : des bateaux de diverses nationalités ont été l’objet d’attaques avec prises d’otages dans les eaux internationales de l’océan Indien et en lisière de la ZEE seychelloise. Les autorités maritimes nationales demandent formellement aux navigateurs d’observer la plus extrême prudence dans le triangle «nord de Providence/Cosmoledo/Aldabra ».

Informations pratiques

Capitale : Victoria 
Durée de vol : 10h
Décalage horaire : 3 heures de plus (hiver) / 2 heures de plus (été)
Monnaie : Roupie seychelloise - Change : 1 € = 19,39 SCR
Langues : Le Créole est langue nationale, ainsi que l’Anglais et le Français. Pas de difficulté à se faire comprendre, et le léger accent local est un délice.
Voltage : 220 V mais modèle britannique à trois broches, il faut prévoir un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Singapour

Zoom

Un concentré d’Asie : paradis pour le shopping, la ville-état de Singapour est aussi une ville d’affaires –symbolisé par le dragon de son drapeau- et un lieu de divertissements. A Singapour, rien n'étonne personne et on obtient tout ce que l'on veut. A peu près assise sur l'équateur, l’île n'a pas de saisons. Il y fait chaud, mais c'est agréable. Il pleut de temps à autre, ça rafraîchit. On y vit dehors, sur terre, sur l'eau. Tout réussit à cette première de la classe qui veut également être la plate forme culturelle de son continent. On fait aussi beaucoup de shopping dans cette métropole asiatique où il y a de tout et qui cumule les superlatifs. On dit volontiers que Singapour est un grand magasin dans un parc d'attractions. Le plus spectaculaire d'entre eux, le Night Safari, est un peu en dehors de la ville. Comme son nom le suggère, c'est un zoo qui se visite la nuit. Un petit train et des éclairages habiles permettent d'admirer commodément des animaux bizarres, plusieurs variétés de chauve-souris en particulier. Singapour est peuplée de Chinois surtout, mais également de Malais et d'Indiens. C’'est l'occasion de visiter ces quartiers riches de traditions et de se régaler des différentes cuisines de ces maîtres en gastronomie. C’est le meilleur endroit pour commander un chicken-rice par exemple, et goûter n’importe quel poisson auprès des "hawkers", des petites boutiques qui font cuisine. On s'assied à une table et en partant, on paye chaque cuisine séparément en fonction des plats qui ont été goûtés. La nuit, on boit une Tiger Beer puis on dîne au bord de l'eau sous les lumières des immeubles rutilants. Et le mercredi, c'est "Lady's Night", ce sont les dames qui invitent. Ambiance!

Quand partir ?

Le climat de Singapour est chaud et humide toute l’année. La meilleure période s’étend de mai à septembre car il y a des pluies de novembre à janvier
De nombreuses fêtes sont célébrées à Singapour, reflétant sa diversité ethnique et culturelle. Les plus spectaculaires sont le Nouvel an chinois, le Vesak bouddhiste, Diwali et Thaipusam (fêtes indiennes). La plupart étant basées sur le calendrier lunaire, elles n’ont pas de date fixe. La plus spectaculaire peut être pour nous, la fête des « fantômes affamés » (Hungry Ghost). Des buffets sont installés dans la plupart des temples pour nourrir ces fantômes et des lanternes sont placées bien haut sur les portes pour inviter les fantômes à venir se régaler. Cette semaine là (à partir du 15ème jour du 7ème mois lunaire), les esprits malins étant nombreux à être remonté des enfers pour s’en libérer, il ne faut pas compter signer des affaires ou célébrer des mariages qui pourraient être contrariés.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de problème sanitaire particulier à Singapour. Il est cependant recommandé de mettre à jour les vaccinations DTT polio et de mettre de la lotion anti-moustiques si vous comptez diner au bord de l’eau, des cas de dengue sont régulièrement signalés. L’eau est potable partout mais, par précaution, glissez quand même un anti-diarrhéique dans votre valise. Il vous permettra éventuellement de faire face aux désordres provoqués par le changement d’habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

On ne fume pas et on ne jette pas de papier par terre dans les espaces publics, Singapour est le pays de l’ordre et de la propreté. Les policiers sont vigilants et les amendes douloureuses. Ne pas parler politique. Ici, on ne critique pas le gouvernement. On évite tout geste équivoque vis-à-vis des femmes, en particulier dans la rue. On peut être facilement inculpé d’attentat à la pudeur sur simple dénonciation. De l’aéroport de Changi aux boutiques d’hôtels en passant par les rues de la ville, tout est shopping à Singapour. Artisanat, équipements électroniques, appareils photos, avoir en tête les prix européens et comparer les prix d’un établissement à un autre pour être certain de faire une bonne affaire, et demander les papiers de garantie internationale. Et évitez le quartier de Clarke Quay, véritable piège à touristes.

Informations pratiques

Capitale : Singapour 
Durée de vol : 13 h
Décalage horaire : 7 heures de plus (hiver) / 6 heures de plus (été)
Monnaie : le dollar de Singapour - Change : 1 € = 2 S$
Langues : Singapour a 4 langues officielles : Anglais, Malais, Chinois et Tamoul.
Voltage : 220V comme en France, les prises sont différentes il faut donc prévoir un adaptateur

Conseils aux voyageurs

Slovaquie

Zoom

La Slovaquie est un pays qui a le sens des proportions, et tout y est à l’échelle humaine ! La nature faite de beaux paysages montagneux aux sommets sans excès. Les vallées sont paisibles, les eaux des lacs et des rivières sont limpides. Les parcs nationaux proposent aux promeneurs une panoplie équilibrée de produits touristiques naturels avec forêts, gorges, cascades et canyons. Peut-être peut-on noter quelques débordements concernant ses grottes, nombreuses, quatre mille, et pour certaines comme celle de Dobsisnka, de glace, immense : 145 000 m3. Autre excès peut être dans cet environnement doux, le climat continental : rigoureux l’hiver, souvent torride l’été. Coincée entre ses voisins allemands, hongrois, polonais, tchèques ou autrichiens, la petite République de Slovaquie a été quelque peu ballotée par l’histoire et rattachée, selon les besoins du moment, à l’un ou l’autre. Elle y a gagné de beaux vestiges sous forme de châteaux forts, forteresses et autres manoirs dont la naissance remonte au Moyen Age. Et les villes de Slovaquie, ou ses villages, conservent leur vieux quartier historique. Leurs églises en bois, perles de l’architecture populaire slovaque, inspirées de l’art byzantin, abritent de précieuses icônes des XVIème et XVIIème siècles. C’est ainsi que, dans cet environnement très favorable, la Slovaquie est douce au voyageur. Agréables, les baignades dans les nombreuses thermes dispersées sur son territoire. Chaleureuse, la rencontre avec l’habitant slovaque, avec lequel il faut goûter le goulash, ce plat typique d’Europe Centrale, avant de trinquer le dernier verre que là-bas on appelle « Kaplnkova ».

Quand partir ?

De juin à septembre. Le climat de la Slovaquie est continental avec 4 saisons bien marquées. L’été est chaud et ensoleillé (le thermomètre peut dépasser 35°) et l’hiver long et rigoureux.
La fête nationale, le 1er septembre, marque le jour de la constitution de la république slovaque, en 1992. Il y a des défilés et des commémorations. Mais ce sont les mariages qui donnent l’occasion des plus belles festivités, en particulier dans les campagnes. Tous les voisins sont invités, on y danse et on y chante beaucoup, parfois pendant trois jours. C’est l’occasion parfois de revoir les costumes traditionnels.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est obligatoire. Il est utile comme avant tout voyage de mettre à jour les vaccins classiques DT Polio, et de se munir de la carte européenne d’assurance maladie, à demander avant le départ à sa caisse de Sécurité Sociale pour faciliter d’éventuels remboursements. Sur place, pas de précautions particulière : l’eau est potable partout et les infrastructures médicales sont bonnes.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Les Slovaques sont très attachés à leurs traditions familiales et patriotiques, ainsi qu’à la religion. il faut les respectez pour vivre en bonne intelligence. On évite de parler des Roms et des minorités, sujets sensibles. Tolérance zéro pour l’alcool au volant, et les contrôles sont fréquents. Le conducteur doit rigoureusement s’interdire de boire. La Slovaquie a instauré une taxe forfaitaire pour ses autoroutes, sur le modèle suisse. Les vignettes s’achètent dans les stations services.

Informations pratiques

Capitale : Bratislava 
Durée de vol : 3h
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Slovaque.
Voltage : 220 V., comme en France

Conseils aux voyageurs

Slovénie

Zoom

Des alpes dans les Balkans, telle pourrait être la définition de la Slovénie ! Située au carrefour entre les Balkans, l’Europe et la Méditerranée, elle a su échapper aux conflits qui ont déchiré ses anciennes soeurs yougoslaves et adhéré dès 2004 à l’Union européenne. C’est désormais un pays stable et dynamique qui s’ouvre doucement au tourisme. Surnommé le joyau vert de l’Europe, la Slovénie est recouverte de forêts peuplées de loups de cerfs de daims et d’ours. Idéale pour des grandes randonnées sauvages. Elle possède également une architecture baroque exceptionnelle dont la capitale Ljubljana la « bien aimée » est un superbe exemple. Ses habitants sont très ouverts sur le monde et curieux des étrangers. Ils parlent souvent l’anglais, l’allemand ou l’italien et seront ravis de guider les voyageurs dans leur pays.

Quand partir ?

Le pays possède trois types de climats : méditerranéen, alpin et continental. La Méditerranée a une météo proche de celle de l’Italie. A l’intérieur des terres il faut privilégier la période de juillet à septembre. En mai et juin, les températures sont agréables mais ce sont les mois des pluies.
La fête nationale du 25 juin, date de proclamation en 1991 de la souveraineté Slovène par le Président Milan Kucan. La commémoration de l’indépendance du pays donne lieu à un jour férié avec des défilés.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Attention aux tiques lors des balades en forêt.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

La Slovénie est facilement accessible en voiture via l’Italie ou la Suisse mais, comme dans ce dernier pays, il faut posséder une vignette pour circuler sur les autoroutes et les voies rapides, y compris sur le périphérique de la capitale. Valable 6 mois (35 €) ou 14 mois (55 €), elle s’achète aux péages et dans les stations service. Le passage au feu orange est passible d’une amende. Port de la ceinture de sécurité obligatoire pour tous les passagers. Obligation de circulation avec les phares codes allumés, y compris durant la journée. Les Slovènes apprécient beaucoup d’être salués dans leur langue par les étrangers ! Facile : bonjour, « dober dan » (dire dobère bane) Pour découvrir les merveilles de l’artisanat local, il faut se rendre dans les musées de Maribor ou Radovljica.

Informations pratiques

Capitale : Ljubljana 
Durée de vol : 1h30
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Euro - Change : 1 € = 1 EUR
Langues : Le Slovène est la langue officielle. La population parle aussi l’Italien et le Hongrois.
Voltage : 220 V., comme en France

Conseils aux voyageurs

Sri Lanka

Zoom

Le Sri Lanka est un somptueux jardin, gorgé de fleurs, de fruits, d’oiseaux. Et de sourires : le franc sourire des habitants, le mystérieux sourire des statues, légué par un certain Sidharta Gautama dit Bouddha. Du passage meurtrier du tsunami en 2004, Sri Lanka s’est aujourd’hui remis. L’île offre à nouveau des kilomètres de plage de sable blond, où les voyageurs peuvent se reposer ou s’adonner aux joies du surf, comme à Hikkaduwa. Mais Sri Lanka, « l’île resplendissante » vaut mieux que cela. L’intérieur du pays recèle des trésors de beauté entre les plantations de thé ou les vestiges de palais, de temples et de monuments aujourd’hui en ruines, laissés par les rois de Ceylan. Anuradhapura, Polonnaruva, autant de sites grandioses, sertis dans une jungle somptueuse, ou encore la Citadelle de Sygiriya, perchée en haut d’un rocher de 200m de haut. C’est là qu’à mi-pente, aux creux d’une anfractuosité, subsistent les peintures de 12 demoiselles à la poitrine peu sagement dénudée. Tous les chemins passent par Kandy aussi, où une foule énorme et bon enfant vient se recueillir dans le temple qui abrite une dent de Bouddha, relique inestimable. Un autre des charmes de Sri Lanka vient de l’empreinte indélébile qu’ont laissés les Anglais : petits cottages de style Tudor ou Victorien, terrains de golf ou de cricket , jardins fleuris comme à Nuwara Eliya, petite ville très british construite sur les hauteurs. Et des Anglais, Sri Lanka a gardé le goût du thé : le pays est devenu la théière du monde en lui offrant le meilleur de sa production comme l’Orange Pekoe. « Ayubowan » (longue vie enchantée), souhaitent les Sri Lankais aux étrangers qui viennent les voir. Et ils sont sincères.

Quand partir ?

Il vaut mieux se rendre au Sri Lanka entre juillet et avril. Il y fait un temps merveilleux, sans quasiment jamais de pluie. La température oscille toute l’année entre 27 et 29°, avec plus ou moins d’humidité. La mer jouit d’une température agréable, mais attention aux courants, parfois un peu forts.
La fête d’Esala Perahera à Kandy en juillet/aout, lors de la pleine lune, pendant 10 jours ou plutôt 10 nuits. On y fête une relique vénérée par les bouddhistes : la dent de bouddha. Tout le Sri Lanka se rend à cette fête. Plus d’une centaine d’éléphants, harnachés richement de la trompe aux pattes défilent suivis d’une procession haute en couleur.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin particulier n’est demandé, mais il est souhaitable d’être à jour dans ses vaccinations. Sur place, éviter de boire de l’eau du robinet. Préférer l’eau minérale en bouteille. Il est conseillé également d’éviter les crudités et les fruits non pelés. Se laver régulièrement les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique qu’il est bon d’avoir dans ses bagages. Dans la trousse de voyage, glisser une lotion anti-moustique adaptée aux régions tropicales et l’utiliser de jour comme de nuit. Comme pour voyager partout dans le monde, il est prudent de contracter avant de partir une assurance rapatriement et d’emporter avec soi sa carte de groupe sanguin.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Une tenue correcte s’impose pour visiter les édifices religieux Il est mal vu de photographier les moines et encore moins de les toucher

Informations pratiques

Capitale : Colombo 
Durée de vol : 11h
Décalage horaire : 4 heures et 30 minutes de plus (hiver) / 3 heures et 30 minutes de plus (été)
Monnaie : La Roupie Sri Lankaise - Change : 1 € = 150 rps
Langues : Le Sri Lanka possède deux langues officielles : le cingalais et le tamoul, mais la première est parlée par la majorité de la population (85%). L’Anglais est également largement utilisé dans les milieux gouvernementaux et touristiques.
Voltage : 220/240 V mais un adaptateur est nécessaire pour le rasoir électrique

Conseils aux voyageurs

Suède

Zoom

Pays d’Europe septentrionale, la Suède est auréolée d’un tas de clichés nordiques : son nom rime avec les sonorités du groupe ABBA, son peuple est amalgamé avec l’image guerrière des Vikings, son soleil n’est connu que pour sa beauté de minuit, et son climat semble insupportablement blanc. Mais qu’importent les clichés, le pays étonne ! D’abord par sa beauté, le vert intense de ses campagnes, ses forêts impénétrables, et ses îles éloignées célébrées par le bleu limpide de la mer Baltique. La Suède surprend aussi par sa modernité traditionnelle : le folklore suédois, omniprésent, se mélange avec les signes d’un avant-gardisme avoué. Le fer de lance : Stockholm, la capitale de 1,7 million d’habitants. On l’appelle la "Beauté sur l’eau". La ville est située sur 14 îles et son eau est tellement pure que l’on peut se baigner et pêcher au cœur de la ville !

Quand partir ?

Tout dépend du type de séjour escompté. La plupart des visiteurs s’y rendent en été, de juin à fin aout, au moment où le jour est le plus long. Fêtes, Festivals, concerts : le mois de juillet compte de nombreuses activités culturelles, et les hôtels, désertés par les hommes d’affaires, sont alors abordables. Si vous lorgnez sur la Suède pour les sports d’hiver, vous serez servis. Des villes comme Stockholm ou Göteborg se visitent également en cette période, et une croisière dans l’archipel de Stockholm est très agréable. Le climat hivernal est plus clément qu’on ne l’imagine, car il est influencé par le Gulf Stream, ce qui amène un taux d’ensoleillement moyen supérieur à celui de la Grande-Bretagne par exemple.
La nuit de Walpurgis, le soir du 30 avril. Cette fête, célébrée dans toute l'Europe depuis des temps anciens, est célébrée avec ferveur en Suède. Même si le paysage reste hivernal, célèbre l’arrivée du printemps. Les Suédois se réunissent en plein air et chantent autour de grands feux allumés sur les collines des chants traditionnels sur le printemps. Dans les deux vieilles cités universitaires d’Uppsala et de Lund, les étudiants, coiffés de leur casquette blanche, perpétuent la tradition de l’accueil du Printemps, suivis de coutume par le recteur qui doit adresser un discours de bienvenue à la saison.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin particulier n’est exigé pour séjourner en Suède. Pensez tout de même à vous procurer la carte européenne d’assurance maladie qui vous sera délivrée en appelant votre centre de Sécurité sociale qui vous l’enverra dans les 15 jours. Si vous avez le sentiment d’avoir oublié quelque chose avant le départ, pas d’inquiétude à avoir : on trouve tout en Suède.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Si vous voulez voyager à travers le pays, rien de tel que le réseau ferroviaire. Les cartes Scanrail Pass ou Euro Domino Suède permettent d’effectuer un nombre illimité de parcours sur un laps de temps déterminé. Sinon, achetez vos billets de train le plus longtemps possible à l'avance : en 8 jours de différence, le prix peut considérablement chuter. Très agréables également, les trains de nuit modernes qui vont jusqu'au nord du Norrland, équipés de wagons panoramiques, de bistrots et de cinémas. Aller à la pêche ! Incontournable en Suède, où l’eau est omniprésente et la pêche est le sport national. Observer le soleil de minuit. Outre le cercle polaire, on peut l’observer dans les localités suivantes : à Abisko (du 12 juin au 4 juillet), au mont Dundret (du 2 juin au 15 juillet), à Galtispuouda (du 10 juin au 3 juillet), ou à Karesuando (du 26 mai au 18 juillet). Mais le mieux est de se renseigner sur place, en fonction des dates de votre séjour. Également déroutantes, les aurores boréales.

Informations pratiques

Capitale : Stockholm 
Durée de vol : 2h30
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : La Couronne suédoise - Change : 1 € = 10.88 SEK
Langues : Le Suédois. Mais comme tous les pays scandinaves, l’anglais y est fortement répandu et très bien parlé. L’allemand aussi. Par contre, le français n’est pas très fréquent.
Voltage : 220 V, même prises qu’en France.

Conseils aux voyageurs

Suisse

Zoom

En Suisse, il n’y a pas que des vaches, des horloges et du chocolat ! Les clichés persistants sur ce pays au cœur de l’Europe prouvent que c’est une destination mal connue. Le pays recèle en effet une étonnante diversité de paysages et de cultures à découvrir. Le mot fédéralisme prend ici tout son sens. Au niveau linguistique d’abord. Près de 4 langues sont pratiquées à travers le pays : le Français, l’Allemand, l’Italien et le Romanche. Au niveau politique ensuite, chacun des 23 cantons est presque un petit état à lui seul. Si son patrimoine architectural est plutôt restreint, le pays compense par la plus haute densité de musées au monde avec près de 900 établissements, soit un pour 7500 habitants. Si différente l’été de l’hiver, pendant lequel presque tout le pays enfile un grand manteau blanc, la Suisse est bien entendu une destination de montagnes. La fonte des neiges a donné naissance à de grands lacs, le fameux Lac Léman bien sûr, le long duquel se prélasse Genève, mais aussi le lac Majeur, le Lac de Côme ou celui de Lugano, dont les rives ombragées donnent l’occasion de superbes promenades. Enfin la Suisse reste une destination folklorique avec ses nombreuses fêtes populaires, vestiges de son passé agricole. L’occasion de déguster les spécialités locales à base de fromage arrosé de vin blanc.

Quand partir ?

A chacun ses goûts : Pour les amateurs de randonnée, mieux vaut privilégier l’été de mai à septembre. Mais l’hiver, on skie sur les massifs des Alpes.
La fête nationale le 1er août. Le seul jour férié qui soit partagé par tous les Suisses, quelques soient leur cantons. Cette fête commémore l’alliance passée en 1291 entre trois cantons qui donne naissance à la confédération helvétique.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun problème sanitaire particulier n’est à signaler en Suisse.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

La ponctualité suisse n’est pas une légende. Il faut être à l’heure aux rendez vous. Vous renseigner sur les prochaines votations : extrêmement démocratique, la Suisse appelle très régulièrement ses habitants aux urnes en consultation pour des référendums locaux, sur des sujets les plus divers et variés dont la liste inspire souvent amusement, et respect ! Les Suisses sont assez susceptibles concernant leurs banques. Inutile de les titiller sur ce sujet. Ne pas chercher les Edelweiss, fleur emblème de la Suisse. Ou tout du moins, si par hasard vous en trouvez, ne pas en cueillir, la fleur est protégée.

Informations pratiques

Capitale : Berne 
Durée de vol : 1h entre Paris et Genève
Décalage horaire : Aucun 
Monnaie : Le Franc suisse - Change : 1 € = 1,5 CHF
Langues : Allemand, Français, Italien et Romanche
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Syrie

Zoom

La Syrie est une terre d’histoire. Berceau de l’une des plus anciennes civilisations du monde, ce pays méditerranéen abrite des trésors archéologiques inestimables. Les colonnades de Palmyre, la mosquée des Omeyyades ou les châteaux des Croisés raviront les amateurs de vieilles pierres. Si l’état syrien est loin d’être un modèle en matière de démocratie, sa population elle est particulièrement accueillante. Les pêcheurs des rives de l’Euphrate, les agriculteurs du croissant fertile ou les commerçants des souks colorés : les habitants sont très chaleureux et avides de rencontres.

Quand partir ?

Avril à mai et de septembre à octobre. Mieux vaut éviter l’été où les températures sont caniculaires.
L’Aïd-el-Fitr. C’est une fête musulmane qui marque la rupture du jeun du Ramadan. On invite la famille et les voisins à manger dans une ambiance de fête.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Mieux vaut boire de l’eau en bouteille et refuser les glaçons. Il faut se protéger des rayons du soleil. Glisser également dans sa trousse de voyage un anti-diarrhéique pour faire face éventuellement aux désordres provoqués par le changement des habitudes alimentaires. Si les médecins formés à l’étranger sont plutôt compétents, les infrastructures sont de médiocre qualité : le Quai d’Orsay suggère de prendre une assurance rapatriement sanitaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

La Syrie est un pays musulman. Il faut donc adapter sa tenue vestimentaire, notamment pour les femmes qui doivent avoir les épaules couvertes et des jupes sous les genoux. Mieux vaut éviter d’aborder le sujet des relations conflictuelles avec son voisin Libanais, Israël ou le régime du président Bachar el-Assad. Contrairement à ce que l’on croit généralement, la consommation d’alcool n’est pas interdite en Syrie mais on éviter d’en boire dans la rue. Il est interdit de photographier certains sites civils, militaires et stratégiques. Cette observation doit être rigoureusement respectée.

Informations pratiques

Capitale : Damas 
Durée de vol : 4h30
Décalage horaire : 1 heure de plus
Monnaie : Livre syrienne - Change : 1 € = 60,74 SYP
Langues : L’Arabe
Voltage : 220 V, comme en France.

Conseils aux voyageurs

Taïwan

Zoom

Dans l’imaginaire collectif, l’île de Taiwan est indubitablement associée aux ordinateurs, puces électroniques et autres matériels informatiques qui ont fait la réputation de la marque « Made In Taiwan ». Sa capitale, Taipei, est le symbole de ce modernisme. Ses hauts buildings sont peuplés par une véritable fourmilière d’hommes d’affaires. Cette île rebelle, en confrontation ouverte avec la Chine, offre un second visage au voyageur. Loin de la trépidante capitale, Taiwan recèle des trésors naturels et culturels étonnants. Des forêts, des plages de sable fin, des falaises, des sources chaudes, le voyageur appréciera une nature préservée et authentique. C’est seulement après avoir découvert les sites historiques du nord du pays ou les richesses de ses fonds sous marins que l’on comprendra le nom dont les portugais l’ont baptisé : île de Formose, la belle île.

Quand partir ?

De mars à mai, puis de septembre à novembre. Evitez la période des typhons, de juillet à octobre. En hiver la neige n’est pas rare, il y a d’ailleurs des stations de ski dans les montagnes.
Le Nouvel an chinois. (Janvier ou février selon les années). Des défilés ponctués de feux d’artifices et de grands banquets réunissent toute la population.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas question de boire de l’eau du robinet à Taïwan, à moins de la faire bouillir. Il faut donc consommer de l’eau minérale ou des sodas, et oublier les glaçons. Par ailleurs des cas de dengue ont été déclarés, il faut donc penser à vous protéger des moustiques (spray, manches longues et pantalons longs le soir). La trousse de voyage comportera également un anti-diarrhéique, pour pallier aux éventuels désordres provoqués par le changement des habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Il ne faut jamais se départir de son calme et garder le sourire en toutes circonstances. Il faut faire preuve de patience et ne pas se vexer si l’on vous pose des questions indiscrètes, les chinois sont toujours extrêmement curieux de la vie privée de leurs visiteurs. Les habitants sont très superstitieux. Mieux vaut éviter de planter ses baguettes de riz dans son bol, un geste qui rappelle les bâtons d’encens qui servent à veiller les morts. A Taiwan on respecte beaucoup les personnes âgées. D’une manière générale, les habitants sont très attachés aux usages et traditions.

Informations pratiques

Capitale : Taipei 
Durée de vol : 13 h 15
Décalage horaire : 7 heures de plus (hiver) / 6 heures de plus (été)
Monnaie : Le nouveau dollar de Taiwan - Change : 1 € = 44,81 TWD
Langues : Le Mandarin est la langue nationale. Près de 70% de la population parle aussi le Minnan. Il existe par ailleurs de nombreux dialectes chinois. Enfin, beaucoup d’habitants parlent anglais.
Voltage : 110 V, il faut un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Tanzanie

Zoom

Pays d'Afrique orientale ouvert sur l'océan Indien, la Tanzanie est la patrie des safaris. Dans ses paysages aux plaines interminables se presse l’une des plus importantes concentrations d’animaux sauvages au monde : gnous bleus, impalas, zèbres de Burchell, girafes massaï, gazelles… Les plus téméraires seront tentés par l’ascension du Kilimandjaro, avec ses 5895 mètres d’altitude, c’est le sommet le plus haut d’Afrique. Ce mont légendaire aux neiges éternelles est situé au niveau de l’Equateur et offre une grande diversité de faune et de flore. Difficile de séjourner en Tanzanie sans se rendre aussi à Zanzibar, celle que l’on surnomme l’île aux épices en raison des clous de girofle, cannelle, muscade, vanille et autres que l’on trouve sur place. Les amateurs d'architecture apprécieront les vieux quartiers de Stone Town, un mélange d'influences indiennes et arabes aux allées étroites et tortueuses. Avec ses plages de sable blanc et sa mer d’un bleu turquoise, la côte offre de merveilleux sites de plongée et permet aux voyageurs de juillet et de septembre d’apercevoir des baleines à bosses.

Quand partir ?

La meilleure période pour partir est de décembre à février puis de juillet à septembre. Eviter si possible la saison des pluies de mi mars à début mai.
L’ Aid-el-Fitr est une fête organisée à la fin du Ramadhan, un jeûne annuel de 30 jours chez les musulmans. Pendant quatre jours, de nombreuses célébrations sont organisées dans tout le pays. Les dates de ces événements dépendent du calendrier lunaire musulman.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Le vaccin contre la fièvre jaune est redevenu obligatoire depuis 2008. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée et les vaccinations contre la fièvre typhoïde, les hépatites virales A et B et méningite à méningocoque A + C sont conseillées. Un traitement antipaludéen est impératif, surtout pour les séjours balnéaires. D'une manière générale, ne pas manger la peau des fruits et des légumes, éviter les glaçons et ne boire que de l'eau en bouteilles. Prévoir dans sa trousse de voyage ses médicaments habituels, de la crème solaire et un anti-diarrhéique, pour palier aux éventuels désordres provoqués par le changement des habitudes alimentaires.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Pour les safaris, prévoir des tenues neutres, beige, marron, sable, qui permettent de se dissimuler dans les feuillages. Passer inaperçu permet d’éviter la méfiance des animaux. En dehors des hôtels adopter une tenue décente : pas de mini-jupes, shorts ou épaules découvertes. Ne pas dire à Dodoma que c’est Dar Es Salam la capitale : elle a été déplacée en 1973 ! Dar Es Salam reste cependant, et largement, la capitale des affaires. Nous sommes en pays musulman, vous devez vous déchausser si vous devez entrer dans une mosquée ou une maison. Si vous êtes invité à un repas et qu’il n’y a pas de couverts, ne pas se servir de la main gauche pour manger.

Informations pratiques

Capitale : Dodoma 
Durée de vol : 10h
Décalage horaire : 2 heures de plus (hiver)/ 1 heure de plus (été)
Monnaie : Shilling tanzanien - Change : 1 € = 1644, 74 TZS
Langues : Le swahili, l’anglais et différents dialectes indigènes.
Voltage : 220 volts mais le format des prises est britannique, un adaptateur est nécessaire.

Conseils aux voyageurs

Thaïlande

Zoom

Pays aux multiples facettes, la Thaïlande est une destination idéale pour les néophytes de l’Asie, car elle offre en un seul voyage une palette complète des images asiatiques. Dans le Nord, ce sont les montagnes couvertes de jungle et des derniers bois de teck qui prévalent. Le centre est un large bassin fertile où les rivières sont nombreuses et où le sol est riche. C’est là que s’est installée Bangkok, véritable monstre urbain au milieu des Klongs (canaux) à parcourir pour découvrir quelques uns des 400 temples étincelants de la capitale. Et au sud, haut lieu du tourisme balnéaire, ce sont les îles, les plages pittoresques de sables blancs et de rocs qui jaillissent de l’eau. En quelques années, la Thaïlande s’est imposée comme une destination phare du tourisme mondial avec bien des atouts : une infrastructure touristique et hôtelière excellente (du complexe luxueux au bungalow sous les cocotiers), une culture raffinée, déclinée dans tous ses aspects (décoration, architecture, sculpture alimentaire), et un paradis gastronomique avec une cuisine délicate et parfumée.

Quand partir ?

Entre novembre et février, pendant la saison dite « fraiche ». Le climat est alors sec, et il ne fait pas trop chaud. De plus, c’est à cette époque que les fêtes sont plus nombreuses. De mars à mai, le soleil est implacable et les températures dépassent souvent les 40°C. La saison des pluies s’étend de juin à octobre, mais elle n’est pas intense : la mousson thaïe consiste en une alternance de pluies plutôt violentes, mais brèves, en fin de journée, et de grand soleil. La pluie rafraîchît le climat, ce qui est plaisant pour le voyageur qui n’est pas habitué aux pays chauds.
Songkhran est le Nouvel An thaï. Il a lieu aux alentours du 15 avril, avec feux d’artifice. Mais la fête la plus spectaculaire est Loy Krathong qui honore la déesse de l'eau. A cette occasion, les Thaïs font flotter des petits bateaux portant des bougies, des pièces de monnaie et des fleurs sur les cours d'eau. Mais surtout, ils s’aspergent tous !

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe. Cependant, pour des séjours longs ou ruraux, un vaccin préventif contre la rage (3 injections) est conseillé. Un traitement anti-paludéen est toujours le bienvenu, ainsi que des produits des produits anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux (crème, spray, spirales insecticides à faire brûler). L’eau distribuée par les réseaux d’alimentation ordinaire n’est pas potable : préférez les eaux en bouteilles capsulées, que l’on trouve facilement dans le pays. Evitez la consommation de poisson, de viande et de volailles crus. La grippe aviaire est présente de façon diffuse en Thaïlande depuis la fin de l’année 2003, avec des périodes d’apparente accalmie et de reprise. Les pharmacies du pays sont bien approvisionnées, mais il peut être difficile de se faire comprendre. Prévoyez donc aspirine, antiseptique et pansements, crèmes anti moustiques, antibiotiques à large spectre et produits contre les troubles intestinaux. A ne pas oublier : la crème solaire !

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

La Thaïlande est célèbre pour sa tolérance et son hospitalité. Mais Les thaïs sont tout de même attachés aux règles de savoir-vivre. Vous trouverez d’ailleurs un « guide des bonnes manières » à l’usage des touristes, disponible à l’aéroport et dans les endroits touristiques. Restez zen, en toutes circonstances. Perdre son sang-froid, gesticuler, crier, sont des comportements considérés comme grossiers. En Thaïlande, la tête est considérée comme noble, tout à l’inverse des pieds. Ne jamais toucher les cheveux, même des enfants, et en règle générale ne jamais, vraiment jamais, toucher ses interlocuteurs. Au mieux, une poignée de mains s’ils le proposent. Rien de plus. Avec les dames, on se parle à distance. Petit détail : ne jamais croiser les jambes avec le pied dirigé vers quelqu’un. C’est une insulte. Le roi et la famille royale sont vénérés comme des dieux. Il est hors de question de se moquer de la royauté. De même, ne pas ironiser sur les pratiques religieuses, elles sont quotidiennes pour tous les Thaïlandais.

Informations pratiques

Capitale : Bangkok 
Durée de vol : 11h30 Paris-Bangkok - 12h30 Paris-Phuket
Décalage horaire : 6 heures de plus (hiver) / 5 heures de plus (été) 
Monnaie : le Baht - Change : 1 € = 48,172 THB
Langues : le Thaï. L’anglais y est encore peu maitrisé et certains Thaïs font semblant de le comprendre par courtoisie.
Voltage : 220 V., adaptateur nécessaire (prises type américain ou britannique).

Conseils aux voyageurs

Togo

Zoom

Un kaléidoscope, c’est ainsi que l’on peut décrire le Togo, le plus petit pays d’Afrique mais sans doute le plus varié, tant par ses paysages que sa population ! Le Togo est en effet une longue bande de terre, 600 km de long pour 100 km de large, étriqué entre le Bénin et le Ghana avec un débouché sur les rivages de l’Océan Atlantique. Ce petit pays d’Afrique de l’est, entre le Bénin et le Ghana, offre une diversité de paysage étonnante. Des plages bordées de cocotiers de sa capitale Lomé aux plateaux montagneux plantés de précieuses essences de bois, en passant par la savane aride, surplombée par d’immenses falaises. Le Togo est un véritable concentré des merveilles naturelles de l’Afrique. Sa richesse, le Togo la doit également à sa mosaïque de peuples et de culture. Près de 50 ethnies se partagent le territoire. Elles ont su conserver intact leurs traditions et leurs cultures. L’occasion d’une incursion mystique dans les cultes vaudous ou les pratiques animistes. Découvert par un commerçant Français en 1870, il est devenu colonie allemande avant de revenir à la France en 1919 et d’accéder à l’indépendance en 1960.

Quand partir ?

Il existe deux climats différents au Togo. Dans le nord, la saison sèche de novembre à mars est le meilleur moment pour voyager. Dans le sud, la saison sèche se déroule de décembre à mars. Mais le ciel est souvent voilé par les poussières apportées par l'harmattan, le vent du nord. D’une manière générale, il est préférable de voyager de novembre à février, où les températures sont les plus clémentes.
La fête des moissons. Un temps fort dans ce pays majoritairement agricole. La date diffère selon la région, mais marque toujours le moment de grandes cérémonies spirituelles et traditionnelles, à la fois pour célébrer ces moissons et les retrouvailles.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Cela n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé de se faire vacciner contre la fièvre jaune (10 jours avant le départ) voire, en cas de séjour dans des conditions précaires, contre la typhoïde. Des cas de paludisme ont également été signalés. Il faut bien se protéger contre les moustiques. L’épidémie de grippe aviaire a été détectée en 2007, mieux vaut ne pas s’approcher des élevages d’oiseaux. Le pays est confronté chaque année à une épidémie de choléra : évitez de consommer l’eau du robinet, les fruits frais sans les peler et les légumes crus. Il est utile de se munir avant de partir de gel antiseptique pour se laver fréquemment les mains sans eau. Pensez aussi à emporter des protections contre le soleil. Il existe de nombreux hôpitaux et dispensaires, mais qui manquent cruellement de moyens modernes et sont souvent submergés.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie 

Là-bas

Sur le littoral, il faut se baigner dans les lieux aménagés à cet effet. Ailleurs, il y a des risques de courants. Il ne faut pas photographier les installations officielles ou militaires. Il est également préférable de demander la permission aux habitants avant de faire leur portrait. Dans toutes les circonstances, il faut garder son calme et ne jamais élever la voix. Les commerçants manquent souvent de monnaie. Mieux vaut se munir de petites coupures.

Informations pratiques

Capitale : Lomé 
Durée de vol : 8h15
Décalage horaire : 1 heure de moins (hiver) /  2 heures de moins (été)
Monnaie : Le Franc CFA - Change : 1 € = 655 XOF
Langues : Le Français est langue officielle. L'Ewe, le Kabiyé et le Mina sont les langues nationales les plus utilisées par la population.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Tunisie

Zoom

A la fois proche et distante, La Tunisie a beaucoup à dire. Longtemps privilégiée pour son tourisme balnéaire, elle tente aujourd’hui de diversifier ses centres d’intérêts et de valoriser son patrimoine. Sans oublier ses traditions, sans renier son histoire millénaire, ce pays du Maghreb flirte aujourd’hui avec la modernité Ici, cas unique dans le monde arabo-musulman, les femmes et les hommes sont égaux devant la loi. Ici aussi, l’Islam côtoie la laïcité. Il fait bon flâner dans ce pays aux mille facettes, qui mérite plusieurs séjours pour découvrir ses plages, son désert ou sa culture. Pour une envie facile de soleil et de mer, elle offre près de 1300kms de plage ponctuées de stations touristiques réputées comme Gammarth, Hammamet, Sousse ou Djerba la Douce. Par un souci de montée en gamme, on y trouve désormais des centres de thalassothérapie, dotés de superbes infrastructures. Le Nord vaut également le détour pour ses régions vertes et montagneuses et Tunis est incontournable pour sa médina, son architecture art-déco et sa proximité de l’ancienne Carthage, patrie d’Hannibal. Autre décor, autre visage, le Sud avec ses dunes de sable, ses oasis spectaculaires et ses palmeraies, Tozeur, Nefta ou kebili, points de départs pour des excursions dans le désert. Le Sahara tunisien, qui couvre environ 1/3 du territoire national, s’ouvre désormais à des méharées à dos de chameau et des balades à pied ou en 4X4. Et partout dans le pays, des sites archéologiques rappellent qu’avant nous, berbères, puniques, romains et arabes sont passés par là.

Quand partir ?

La Tunisie jouit d’un climat méditerranéen, chaud et ensoleillé l’été, plus frais (12°) et pluvieux l’hiver. Il vaut mieux se rendre dans le nord et sur les côtes de mai à octobre (on peut encore se baigner à l’automne). En revanche, pour les oasis du sud, préférer octobre ou novembre, ou encore juin car l’été, la chaleur y est difficilement supportable dans la journée.
Le festival de la médina à Tunis, pendant le ramadan. Durant un mois, la vieille ville s’anime de concerts et de spectacles à la nuit tombée. C’est l’occasion de découvrir d’anciens palais et de vieilles demeures ouverts au public pour cette occasion.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est exigé pour entrer en Tunisie, mais il est conseillé d’être à jour avec ceux contre le tétanos, la polio, et la fièvre typhoïde. Sur place, même si l’eau est potable au robinet, il vaut mieux boire de l’eau minérale, décapsulée devant vous, ou des canettes de soda. Evitez les viandes peu cuites, les fruits et les crudités non lavés. Il est prudent également d’emporter un antiseptique intestinal car piments et harissa règnent sur la cuisine tunisienne ! Ainsi qu’un traitement anti-diarrhéique style immodium, pour parer à la «tourista» si fréquente dès que l’on change ses habitudes alimentaires. Les pharmacies tunisiennes proposent les mêmes médicaments qu’en France, mais pour une sécurité maximale, contracter avant de partir une assurance de rapatriement sanitaire. Ne pas oublier de se munir d’une crème solaire efficace, car l’été le soleil est vif.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

La Tunisie est un pays musulman, évitez de choquer ses habitants en exhibant cuisses et décolletés, surtout en cas de visites de monuments. Shorts, mini-robes et monokinis sont à laisser dans la valise N’oubliez pas de laisser des pourboires car ils font vivre beaucoup de petits métiers ; Laissez vos chaussures à l’entrée d’une une maison particulière si vos hôtes le font N’hésitez pas à marchander dans les souks, cela fait partie du jeu.

Informations pratiques

Capitale : Tunis 
Durée de vol : 2h20 pour Tunis
Décalage horaire : Aucun (hiver) / 1 heure en moins (été)
Monnaie : Le dinar tunisien - Change : 1 € = 0,53 TND ou DT
Langues : L’arabe est la langue officielle, mais le Français est pratiqué par la majorité de la population.
Voltage : 220 v comme tous les standards européens

Conseils aux voyageurs

Turkmenistan

Zoom

Situé au bord de la mer Caspienne, le Turkménistan se confond aisément avec ses autres voisins, anciennes républiques soviétiques. Peu connu des voyageurs, c’est un pays plutôt difficile d’accès qui vit sous le joug d’un régime dictatorial. Sa capitale Achkhabad, à l’architecture surréaliste, est entièrement dédiée au culte du président. Cependant le Turkménistan recèle de nombreux trésors, héritages de ses 5000 ans d’histoire. Les voyageurs pourront visiter les sites de Nissa, Merv ou Margush. Malheureusement ces vestiges, nichés au milieu du désert, ne sont pas toujours en très bon état de conservation. On peut se consoler avec des randonnées dans les dunes, intactes et lunaires, et ainsi revivre l’aventure de la route de la Soie.

Quand partir ?

D’avril à juin et de septembre à novembre. L’été est à éviter car les températures peuvent atteindre 50° et les hivers sont très rigoureux.
Le nouvel an musulman ou Navrouz (21 au 22 mars). Ancienne fête du printemps. C’est l’occasion d’un grand nettoyage des rues et des maisons.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire. Le vaccin contre la rage est conseillé en cas de long séjour aventureux. L’eau n’est pas potable, il faut donc impérativement boire de l’eau encapsulée, du thé (eau bouillie) ou des sodas. En dehors de la capitale les infrastructures de santé sont très vétustes, il est conseillé de prévoir une assurance rapatriement et d’emporter les médicaments dont on pourrait avoir besoin, dont un anti-diarrhéique pour faire face à d’éventuels désordres intestinaux.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Le Quai d’Orsay déconseille fortement de se rendre dans la zone frontalière avec l’Afghanistan. Pour acheter un tapis traditionnel de plus d’1 m², il faut une autorisation d’exportation. Les taxes appliquées sont plutôt élevées. Comptez 100 USD (75 €) pour un tapis de 2x2 mètres. Il est très difficile de payer en carte de crédit. Il faut prévoir des devises en quantité suffisante. Dans les maisons turkmènes, on se déchausse (prévoir des chaussettes, les pieds nus sont inconvenants) et de s’asseoir à même le sol. La police est omniprésente dans les rues d’Achgabat, en particulier en centre ville et aux abords des discothèques. Il convient de rester calme et courtois aux contrôles éventuels d’identité.

Informations pratiques

Capitale : Achkhabad 
Durée de vol : 7 h
Décalage horaire : 3 heures de plus (été) / 2 heures de plus (hiver)
Monnaie : Le Manat turkmène. Le dollar est très utilisé sur place alors que l’euro est pratiquement inconnu. Le dollar est même exigé pour régler les taxes et visas. - Change : 1 € = 18 769 TMM
Langues : Le Turkmène, le russe est pratiqué couramment.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Turquie

Zoom

La Turquie est faite de plusieurs mondes, tout aussi fascinants les uns que les autres. Ce sont les côtes de la Mer Egée et de la Méditerranée proprement dite, une succession de criques et de plages parsemées de grandes villes qui sont aussi des ports de commerce, des ports de pêche et de plaisance, comme Izmir, l’ancienne Smyrne, Bodrum, Antalya. Mais le passé y a imprimé sa marque. Un passé antique grec et latin. Ephèse y brille de ses innombrables ruines. La côte de la Mer Noire est un territoire encore peu connu des touristes parce que le climat de ses plages ne peut rivaliser avec celui de l’Egée et de la Méditerranée. La nature y est belle pour ceux pour qui la baignade n’est pas tout. Mais la Turquie « de l’intérieur » recèle également bien des merveilles. A Pamukkale, où les sources chaudes se déversent dans d’étonnantes vasques couleur de neige. Plus à l’Est, la ville sainte de Konya héberge le tombeau du merveilleux soufi Mevlana Rumi, le premier des derviches tourneurs. Toujours plus à l’Est, la Cappadoce présente d’ étonnantes maisons dites « cheminées de fées ». Au fin fond de l’Est, aux frontières de l’Iran, le Mont Ararat se laisse gravir jusqu’au sommet. C’est là, dit-on, que l’Arche de Noé s’échoua après le Déluge. La première porte d’entrée des touristes est bien souvent Istanbul, la capitale économique. Ville magique, bâtie sur l’Europe et sur l’Asie, que partage le Bosphore, ce doigt de mer que sillonnent les ferries de la ville (dont il faut user et abuser, pour le plaisir), petits insectes d’eau, et les énormes cargos venus de la Mer Noire. Istanbul est la ville de mosquées géantes, mosquée Bleue, de Soliman, de Sainte Sophie… de palais (dont celui de Topkapi au harem des Mille et une Nuits), ville moderne grouillante de jeunes Turcs beaux et ambitieux, ville de restaurants de poissons adossés au port ou nichés sous le pont de Galata. Une ville en perpétuelle agitation autour du Grand Bazar où l’on trouve tout. Et en face, en contraste, sur la rive asiatique, le calme de la petite agglomération d’Üsküdar. L’on y hume les odeurs des étals à même la rue, où l’on s’assied à une table, dehors, histoire de boire un thé à la menthe tout en fumant le narghilé.

Quand partir ?

Le climat est agréable de mai à Octobre, mais la Cappadoce est aussi superbe sous la neige et Istanbul se visite en toutes saisons.
De nombreuses fêtes nationales et religieuses émaillent la vie turque. Mais en juin /juillet, il faut assister au tournoi de lutte à Kirkpinar. Ce sport, très prisé en Turquie donne lieu à des rencontres spectaculaires . Les participants s’enduisent le corps d’huile avant le combat.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucun vaccin n’est demandé mais prévoyez la mise à jour des vaccins classiques, diphtérie tétanos, poliomyélite. D’autres vaccins peuvent être conseillés comme la fièvre typhoïde ou l’hépatite A et B en fonction du lieu et de la durée du séjour. Comme dans beaucoup de pays où l’hygiène est aléatoire, il vaut mieux boire de l’eau minérale encapsulée, éviter les crudités et les légumes non pelés, et se laver les mains fréquemment De même, il est conseillé de se protéger contre les piqûres de moustiques et de ne pas caresser les animaux. Pour plus de sécurité, emportez dans vos bagages tous les médicaments dont vous pourriez avoir besoin, un anti-diarrhéique. Et n’oubliez pas la crème solaire !

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Acceptez le petit verre de thé que l’on vous offre : l’hospitalité en Turquie n’est pas un vain mot Ne vous étonnez pas si vous voyez des hommes enlacés dans la rue. Ce n’est pas un signe d’homosexualité mais de simple amitié très fréquent. Gardez une attitude respectueuse dans les mosquées, dans lesquelles il ne convient pas de se rendre en short ou bras nus pour les dames.

Informations pratiques
Capitale : Ankara 
Durée de vol : 3h30 pour Istanbul
Décalage horaire : 1 heure de plus (été) 2 heures de plus (hiver) 
Monnaie : la nouvelle livre turque - Change : 1 € = 2,2 TRY
Langues : le turc, parlé par 95% des habitants. L’anglais et le Français sont fréquemment parlés à Istanbul où dans les grands centres touristiques, mais quasiment pas en dehors.
Voltage : 220 V comme en France
Conseils aux voyageurs

Ukraine

Zoom

Aux pieds des montagnes Carpates, une vaste plaine d’immenses champs de blés qui viennent s’échouer sur le littoral de la mer Noire, où s’étendent des kilomètres de plages : l’Ukraine, longtemps dissimulée derrière le rideau de fer des anciens pays soviétiques, possède des richesses souvent insoupçonnées des européens de l’Ouest. Située entre l’Europe et l’Asie, elle conjugue sa propre identité, plus proche de l’Europe centrale que des russes, sauf pour la partie Est du pays. Les contes, les chansons traditionnelles racontent les légendes des Cosaques, rappelées par les grands-mères, les Babouchkas, qui ont une place centrale dans la vie de la famille. Au centre de l’Ukraine se nichent des cités hérissées de dômes et de bulbes dorées. Ce sont les églises orthodoxes, véritables joyaux d’une population très croyante. L’Ukraine, c’est donc une campagne superbe et riche de traditions mais aussi des villes comme Kiev, la capitale millénaire, parsemée de parcs et d’édifices superbes comme la cathédrale Sainte Sophie. Il faut voir Odessa, le grand port méridional (admirer les escaliers Potemkine, 142 mètres de long, entrée officielle de la ville en venant de la mer), aux plages bordées de restaurants et discothèques. Ne pas oublier la superbe ville de Lvov, à l’Ouest du pays, proche de l’esthétique polonaise, charmante et doyenne du pays. Sous des abords un peu rustres, les ukrainiens s’avèrent être des gens délicieux, ravis de s’ouvrir au tourisme et à l’Europe.

Quand partir ?

Le pays jouit d’un climat continental. Le meilleur moment pour s’y rendre c’est l’été de juin à septembre. Mais en toutes saisons, les variations de températures peuvent être brutales (-15° en moins de 24 h !)
Les fêtes de Pâques. C’est le moment le plus important pour les ukrainiens, très croyants. A cette occasion ils s’offrent des œufs peints selon la technique du pyssanka, une des plus vieilles traditions artisanales du pays.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Pas de vaccination obligatoire. Mieux vaut consommer de l’eau en bouteille, en raison de la vétusté des canalisations. Les infrastructures médicales sont anciennes, il est conseillé de venir avec tous les médicaments dont vous pourriez avoir besoin sur place et de prévoir une assurance rapatriement.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Les fraudes à la carte de crédit sont très répandues. Mieux vaut payer en liquide. Les principales villes ont des distributeurs automatiques qui permettent de retirer directement la monnaie en coupures locales. Les femmes doivent se couvrir la tête pour entrer dans les églises orthodoxe tandis que les hommes doivent retirer leur chapeau. Attention, tolérance zéro pour l’alcool au volant, et il y a des contrôles fréquents. A rapporter : la fameuse papakha (coiffe cosaque en laine astrakhan) à choisir, selon vos goûts de couleur grise ou blanche ou noire (env.50 €)

Informations pratiques

Capitale : Kiev 
Durée de vol : 3h15
Décalage horaire : 1 heure de plus (été) / 2 heures de plus (hiver)
Monnaie : La hryvnia, à dire « grivnia » - Change : 1 € = 10,6 UAH
Langues : L’ukrainien est la langue officielle, le russe est fréquemment parlé. L’Anglais se développe dans la capitale.
Voltage : 220 V, prises européennes.

Conseils aux voyageurs

Uruguay

Zoom

L’Uruguay, c’est un peu l’histoire de David contre Goliath : le plus petit pays d’Amérique du Sud, coincé entre les géants argentin et brésilien peine à se faire une place au panthéon des destinations touristiques. La République orientale d’Uruguay, de son nom intégral, ne manque pourtant pas d’atouts entre sable et arrière-pays nature. Sa superficie fait qu’on peut aisément combiner sa découverte avec un séjour chez ses voisins. D’Argentine notamment, où des ferrys font chaque jour la navette entre Buenos Aires et la capitale uruguayenne, Montevideo. L’Uruguay est également une destination balnéaire très prisée, et il sera difficile de se faire une place sur le sable durant la saison touristique. Cette effervescence contraste avec le calme de l’arrière pays. Un coin idéal pour les amateurs de viande bovine qui pourront, le temps d’une chasse ou d’une randonnée, se prendre pour de véritables gauchos.

Quand partir ?

Le pays possède un climat tempéré plutôt humide. L’été, les températures moyennes oscillent entre 21° et 30° (novembre à mars). C’est en hiver (juin à septembre) qu’il pleut le plus, notamment entre avril et mai. Les changements de temps sont brutaux à cause du vent froid venu de la pampa argentine.
Le jour de la race (El dia de la Raca) 12 octobre. C’est une journée commémorative de la découverte par Christophe Colomb du Nouveau Monde le 12 octobre 1492. Un hommage au métissage des peuples. Pour l’occasion, la population se rassemble pour chanter et défiler en costumes traditionnels dans la rue.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est exigée. Il faut toutefois bien se protéger des moustiques dans la région de Salto. L’Ambassade de France souligne qu’il est indispensable de souscrire une assurance prévoyant le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger, les tarifs pratiqués étant très élevés. L’eau du robinet, les fruits et les légumes peuvent être consommés sans crainte.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Se déplacer en vélo. Les distances sont courtes et les routes sont bien entretenues. La station balnéaire de Punta Del Este : c’est le Saint-Tropez local. Toute la jet-set du sous continent américain s’y donne rendez vous. Eviter le quartier populaire du Cerro à Montevideo, devenu dangereux.

Informations pratiques

Capitale : Montevidéo 
Durée de vol : 12h
Décalage horaire : 3 heures de moins (hiver) /  5 heures de mois (été)
Monnaie : Le peso uruguayen - Change : 1 € = 32,54 UYU
Langues : L’espagnol est la langue officielle.
Voltage : 220 V comme en France

Conseils aux voyageurs

Vénézuela

Zoom

Delta de l’Orenoque ou hauts plateaux andins ? Iles coralliennes ou forêt d’Amazonie ? Le Venezuela, c’est tout cela à la fois, un condensé des richesses naturelles de l’Amérique Latine. Bordé par la mer des Caraïbes, il possède en quantité ces îles bordées de plages superbes, idéales pour la plongée sous marine. Son Delta de l’Orenoque, ses hauts plateaux et la forêt amazonienne sont autant de lieux propices à l’observation d’une faune et d’une flore exotique, du jaguar aux fourmiliers, du tatou aux ocelots. Dans la capitale vénézuélienne, Caracas, on pourra rencontrer une population jeune et métissée, héritière des esclaves africains, des peuples autochtones et des immigrés européens. Ce melting pot a donné naissance à une société très contrastée, où se mêle mode de vie à l’occidentale et misère des bidonvilles.

Quand partir ?

Préférez la saison sèche, de décembre à avril. La saison des pluies de mai à septembre est à éviter car le pays est souvent traversé par les queues des ouragans. Mais c’est aussi le moment où les chutes de Salto Angel sont le plus impressionnantes !
Corpus Christi le 9e mardi après Pâques (juin). C’est le festival le plus coloré du pays. Egalement connu sous le nom de Fiesta de los Diablos, il a près de 400 ans d’existence. Au cours de défilés, les hommes portent des masques effrayants pour tenter de faire fuir le diable.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe. Il est cependant conseillé de se prémunir contre la fièvre jaune pour tout séjour dans l’état de l’Amazonie. Des cas de dengue ont été rapportés, notamment dans la région de Caracas. D’une manière générale, il faut se protéger contre les piqûres de moustiques. L’eau n’est pas potable, préférez des bouteilles. Les cliniques privées sont d’une bonne qualité mais n’acceptent les malades qu’une fois le paiement garanti.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Les vénézuéliens sont de grands voyageurs qui n’hésitent pas à visiter leur pays pendant les vacances scolaires et qui prennent les plages d’assaut le week-end. Essayez de programmer vos visites de manière à éviter les embouteillages. Ne jamais dire du mal de Simon Bolivar, le héro national. En revanche il constitue un excellent sujet pour entamer une conversation. Avoir de la patience. Le Venezuela est un pays latin, où l’on prend son temps. Les transports sont rarement à l’heure et les habitants ne disent jamais non, même s’ils savent qu’ils ne pourront pas tenir leurs promesses. Emprunter (dans la journée) le métro de Caracas, très moderne, qui permet de filer d’un bout de la ville à l’autre rapidement, ce qu’aucun autre mode de transport ne permettra. Dans les parcs nationaux, ne rien déplacer et ne rien emporter. Les fouilles sont fréquentes, un simple caillou peut causer des ennuis.

Informations pratiques

Capitale : Caracas 
Durée de vol : 12 h
Décalage horaire :  5 heures et 30 minutes de moins hiver) / 6 heures et 30 minutes de moins (été)
Monnaie : Le Bolivar - Change : 1 € = 2 849 VEB
Langues : Espagnol
Voltage : 110 V, prise américaine. Il faut donc venir avec un adaptateur.

Conseils aux voyageurs

Vietnam

Zoom

Trois pays se concentrent en un seul au Vietnam : le Nord, le Centre et le Sud. L’extrême Nord, à la frontière de la Chine, est le pays des Mong, les tribus des montagnes. On peut aller facilement à leur rencontre mais c’est la capitale, Hanoï, qui sera la porte d’entrée de leur visite, et sans doute la plus accessible pour l’étranger. Au centre, le pays renferme des trésors culturels et permettent une plongée dans l’histoire. Le Sud est dominé par la puissance économique d’Ho Chi Minh, l’ancienne Saïgon. La ville industrielle sait se faire charmeuse, le delta du Mékong est à proximité et lui fournit le riz qu’elle exportera vers le monde entier. Toutes les formes de tourisme sont possibles au Vietnam : découverte, culturel, balnéaire, à deux, en famille ou en tribus. Les enfants sont bienvenus, ils sont un lien fort avec une population qui les adore.

Quand partir ?

La fin de l’année, octobre, novembre, début décembre, ou encore fin mars, avril et mai. L’été, la période de mousson provoque chaque année des inondations dans deux régions, le bassin du fleuve rouge, au nord, et l’extrême sud du pays. Les mois de juillet et août, saison des pluies, sont donc à éviter. Fin septembre début octobre, la récolte du riz permet de faire des photos formidables. En mai et juin, les promenades sont très agréables, c’est l’époque des plantations dans les rizières miroirs.
Fête nationale le 2 septembre. La fête du Têt Nguyen Dan, le Nouvel An lunaire. Ce nouvel an se célèbre par des feux d’artifice et des réunions de famille.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Aucune vaccination n'est exigée pour le Vietnam, il est cependant conseillé de prendre un traitement anti-paludéen, ainsi que des produits anti-moustiques (crème, spray) d’autant que le pays est aussi touché par la dengue, maladie véhiculée par les moustiques. Il est également conseillé de ne jamais boire l'eau du robinet et d’éviter les glaçons. On trouve facilement de l'eau en bouteilles capsulées (à décapsuler devant vous) et des boissons gazeuses. Evitez les pailles, elles ne sont pas toujours neuves ! Le pays a été frappé il y a deux ans par la grippe aviaire, aujourd’hui il n’y a pas de risque particulier. Il faut a priori éviter les élevages et les espaces des marchés réservés aux volatiles. La trousse de voyage idéale pour le pays comportera un répulsif contre les moustiques, un traitement anti-diarrhéique (immodium par exemple), de l’Efferalgan et un désinfectant (type mercurochrome, pour les écorchures ou ampoules éventuelles). L’ambassade de France souligne qu’il est indispensable de souscrire une assurance maladie prévoyant le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger (les tarifs pratiqués par les structures privées étant élevés) ainsi que les frais d’un éventuel rapatriement sanitaire.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Les vietnamiens sont extrêmement tolérants, rien ne les choque. Garder le sourire en toute circonstance et ne jamais se mettre en colère. L’usage du pourboire est assez répandu, y compris dans les hôtels. Pour visiter les pagodes, il faut laisser ses chaussures dehors. Il est également recommandé de laisser une obole. Evitez de parler politique et attendez que votre interlocuteur aborde la guerre pour l’évoquer.

Informations pratiques

Capitale : Hanoï 
Durée de vol : 11h30
Décalage horaire : 5 heures de plus (été) / 6 heures de plus (hiver)
Monnaie : 
Langues : Vietnamien et Anglais, le Français… de moins en moins
Voltage : 220 V, comme en France, modèle de prise européen.

Conseils aux voyageurs

Zambie

Zoom

La Zambie est l’un des pays d’Afrique d’Australe les moins connus. Pourtant, son patrimoine naturel n’a rien à envier à ses célèbres voisins tanzaniens ou namibiens. Le pays compte 19 parcs nationaux abritant près de 190 espèces d’animaux et 500 variétés d’oiseaux. Un véritable sanctuaire pour la vie sauvage. Le parc le plus connu, celui de la Kafue, est grand comme la Belgique ! Des éléphants, des gnous, des zèbres ou des léopards y gambadent en toute quiétude. En effet, peu de flashs de touristes indiscrets crépitent dans cette immense savane. L’ancienne Rhodésie du Nord s’ouvre tout doucement au tourisme d’aventure, mais reste encore une destination totalement authentique. Près de 70 tribus vivent ici, une véritable mosaïque de cultures et de peuples. Enfin le joyau du pays, les chutes Victoria, classées au patrimoine mondial de l’Unesco, constituent la visite incontournable de cette destination.

Quand partir ?

Entre mai et septembre. C’est la saison la plus sèche, où les températures sont le plus agréable.
Le jour de la fête nationale, le 24 octobre. Le pays, ancienne colonie britannique, célèbre son indépendance. Ou encore la fête de Kuomkoba, à la fin de la saison des pluies, à l’approche de Pâques (la date varie tous les ans). Le "Litunga", roi de la tribu des Lodzi, regagne les terres qu’il avait quittées quelques mois plus tôt au cours d’un grand cérémonial. Selon un rite bien établi, il laisse derrière lui son palais situé à Sesheke, de l’autre côté du fleuve Zambèze, et franchit ce dernier au cours d’une traversée qui dure plusieurs heures. Son bateau arbore un énorme éléphant, la pirogue de son épouse est surmontée d’un fier oiseau des marais. Durant trois jours il y a des festivités qui rassemblent toute la région et au-delà. Attention, la route de Mongu est exécrable et l’hébergement au Ngulu Hotel, l’unique établissement de la ville, atteint à peine 1 étoile.

Formalités / Santé

Les formalités d’entrée et de sortie dans les pays de départ et de destination varient et évoluent régulièrement. Aussi nous vous invitons à consulter la rubrique Conseil aux Voyageurs ci-dessous.

 

Le vaccin contre la fièvre jaune est vivement recommandé. Il faut également se protéger contre le paludisme et, d’une manière générale, contre les piqûres de moustiques. Des cas de choléra ont également été signalés. Il faut donc éviter de consommer de l’eau du robinet, les fruits frais et les légumes crus. Se munir d’un gel antiseptique pour se laver les mains à sec. Le pays est également très touché par le virus du sida.

 

Les informations communiquées ci-dessus sont données à titre indicatif et susceptibles de changement à tout moment. Nous vous conseillons donc de les vérifier en consultant le site France Diplomatie

Là-bas

Toucher la tête de quelqu’un, surtout des enfants, est considéré comme un geste de dépréciation. Il ne faut pas prendre en photo une personne sans son accord. Une autorisation qui doit très souvent se monnayer. Les zones frontalières du nord avec la République Démocratique du Congo et l’Angola sont à éviter. L’artisanat est assez développé en Zambie et s’exprime généralement par le bois (ébène, jacaranda, mukwa). Il y a également des objets en fil de fer, des batiks. Ne pas hésiter à les découvrir sur les marchés et à négocier gentiment le prix.

Informations pratiques

Capitale : Lusaka 
Durée de vol : 12h30 minimum, via Londres, Nairobi ou Johannesburg notamment
Décalage horaire : 1 heure de moins (hiver) / aucun (été)
Monnaie : e Kwacha zambien - Change : 1 € = 7 458 ZMK
Langues : La langue officielle est l’anglais. On compte près de 70 dialectes locaux.
Voltage : 220 - 240 V

Conseils aux voyageurs